Saci-

TLyrae visuel/ photo

Recommended Posts

Bonjour,

En photo cette étoile est vite saturée si on veut d'autres stars autour du coup j'ai" pipéter"dans photoshop le pourtour rouge de l'étoile pour remplir un peu l’intérieur:).de toute façon il n'y à aucun détail dans cette étoile à par sa couleur:P

Je trouve que ça donne un peu ce que l'on voit dans l'oculaire.vite fait...

tlyrouge1.jpg.de2e7f3202fe4ed5b40bd9ec09976829.jpg

2sec au 350D

N 254

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Oui elle est vachement rouge, il y a quelque années à mes débuts je suis tombé dessus par hasard en cherchant M57O.o je ne l'ai pas oublié.. elle "choque" par rapport aux autres étoiles dans le coin.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Elle ressemble à l'image mais en plus petit..les photons débordent en photo mais pour la couleur c'est un peu près ça.

Je verrai mieux ça ce soir.

Après chacun la perçoit selon sa vision j'ai lu que certains la voyait rouge sang et c'est l'effet aissi qu'elle me fait sur fond noir.

Je vous conseille de la zieuter toi aussi Alain elle vaut le coup d'oeil.

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

.

 

 

Edited by Motta

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hé bien, à ma très grande surprise, je n'ai pas trouvé T Lyrae sur Stellarium O.o Y a un souci kekpart...

 

En tout cas, pas loin, il y a aussi HK Lyrae, mag 7,95 avec l'indice de couleur stratosphérique de 3,09... ça devrait être bien bien rouge ça aussi à l'oculaire ! (Je voulais trouver l'indice de couleur de T, mais je trouve pas... uniquement son type spectral C8, qui ne parle pas beaucoup quand on est habitués aux types plus classiques allant de O à M...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Skysafari la donne à 5,51 et en ce moment, il est vrai qu'elle est bien cramoisie, et la vision de saci me semble correcte. C'est une variable pulsante de période irrégulière et on l'observe parfois plus claire dans les tons orange. j'avais fait il y a bien longtemps une petite carte pour la trouver avec deux cheminements possible à partir de Vega :  http://www.reto.fr/cartes/imagepages/image9.html

U lyrae (mag 9.83 et color index 3,40) est aussi  sympathique à voir évoluer, et si un gros télescope passe par là, c'est même une double avec un compagnon mag 13 à 10".

Un petit post chez les voisins avec une carte en lien pour aller la découvrir :  https://www.webastro.net/forums/topic/132050-keskifovoir-ce-soir-ciel-profond/?do=findComment&comment=2557626

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste une question bête... quand tu dis 5,51... c'est l'indice de couleur ? (Hallucinant si c'est le cas. Je comprends que ce soit rouge comme une tomate alors ! :D)

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est bien l'indice de couleur, mais quand elle est très saturée comme en ce moment, elle est aussi  moins  lumineuse que quand elle est plus claire.

 

Dans le genre S cephei est pas mal non plus avec un indice de couleur de 4,10.

Edited by den b

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, den b a dit :

Dans le genre S cephei est pas mal non plus avec un indice de couleur de 4,10.

C'est noté.. dès que le tps se remet..Y en aurait une centaine de ces étoiles carbonées dans l'hémisphère nord.

Sont très jolie ces étoiles:)

On est d'accord pour le rendu de sa couleur sur la photo.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hors saison pour l'instant, il faut aussi citer R Leporis, la "hind's crimson star" dans le lièvre d'indice de couleur +5,70.

C'est vrai qu'il n'en manque pas et c'est toujours sympathique de tomber dessus au hasard de navigations vers un autre objet. c'est ainsi que j'avais "découvert" U Lyrae.

Une que j'aime bien aussi est la petite double composée d'une carbonée et d'une étoile bleue près de Caph à l'extrémité de Cassiopée : http://www.reto.fr/cartes/imagepages/image6.html

 

Lorsque l'on recherche  ces carbonées en visuel, il faut balayer le champ très lentement si on est pas totalement sûr de la position car elle ne sont souvent pas directement remarquables si on passe rapidement dessus, dû à divers particularités de la sensibilité de l'oeil.  Si on garde l'oeil sur le champ immobile, elle finissent par révéler leur couleur et celle-ci sature de plus en plus en continuant à fixer l'étoile.

On a un peu l'effet inverse lorsque l'on observe des étoiles vertes. En fait il n'y a pas d'étoiles vertes mais certaines étoiles blanches peuvent le paraitre, plutôt quand elle sont accompagnées d'étoiles jaunes, mais si cette impression de couleur verte apparait au premier coup d'oeil, elle disparait pratiquement dans la seconde si on fixe l'étoile. 

La secondaire de Izar dans le Bouvier, la primaire de Cor Caroli  et  je ne sais plus quelle double d'andromède  sont de bonnes candidates pour essayer de voir du vert  ;)

il y a eu des discussions  sur ces sujets  sur WA et cloudy night mais c'est assez ancien et je n'ai plus les liens.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vous conseille et c'est de saison:S Scuti et V Aquilae.

La dernière est à mes yeux la plus belle de toute. Il y a aussi dans le même champ une nébuleuse planétaire  visible avec un peu de diametre .

Les étoiles carbonnées c'est l'apero d'une belle nuit.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, den b a dit :

Dans le genre S cephei est pas mal non plus avec un indice de couleur de 4,10.

 

Curieux, selon Stellarium, son indice de couleur est de 2,71 "seulement". A quoi est-ce dû ? Est-ce que l'indice varie au fil du temps, et ton logiciel le donne en temps réel, alors que Stallarium donne une moyenne ?

 

Je pensais d'ailleurs que Stellarium exploitait les données de Simbad... pourtant, selon Simbad, voici les magnitudes pour S Cephei :

 



B 12.13

V 7.40

 

Ce qui nous donne un indice de couleur B-V de 4,73 carrément... Finalement j'avais tout faux, je ne sais pas quelles sont les sources de Stellarium, c'est bizarre... Idem pour ton logiciel, il n'y a rien qui concorde à la fin.

 

Pour en avoir le coeur net, il va falloir se mettre à la photométrie avec son APN ? ;) (Et encore, il faudrait être sûr d'avoir une optique avec un taux de transmission fidèle sur toutes les longueurs d'onde... ¬¬)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ha, je crois que je comprends... Le descriptif de Stellarium précise en-dessous : "Plage de magnitude : 7,40/12,90 (système photométrique : V)". Ce qui doit signifier que la magnitude de la bande V varie au fil du temps entre ces deux valeurs... Donc je suppose que Skysafari donne l'indice de couleur en temps réel en fonction des magnitudes du moment, alors que Stellarium donne en permanence une moyenne de 2,71... Tout s'espique, je vais pouvoir dormir tranquille ! ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'indice B-V est utile pour essayer de caractériser une étoile,

mais sa couleur, où plutôt le ressenti de sa couleur, ne dépend pas uniquement de l'indice B-V.

La magnitude de l'étoile, l'instrument utilisé, et la sensibilité de l'observateur sont à prendre en compte.

Et je ne parle pas de l’influence des autres étoiles dans le champ.

Plus on  les observe et  plus les carbonées se différencient et s'individualisent.:)

Share this post


Link to post
Share on other sites

e s

Il y a 9 heures, Cédric Perrouriefh a dit :

Est-ce que l'indice varie au fil du temps,

 

Il varie certainement du fait que ce sont des variables avec des périodes d'une année environ pour pas mal d'entre elles ainsi que la magnitude, mais je ne saurais dire comment avoir la valeur exacte du moment, ainsi que  quelle valeur est donnée par Skysafari .

 

 

Edited by den b

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Cédric Perrouriefh a dit :

Curieux, selon Stellarium, son indice de couleur est de 2,71 "seulement". A quoi est-ce dû ? Est-ce que l'indice varie au fil du temps, et ton logiciel le donne en temps réel, alors que Stallarium donne une moyenne ?

Le mieux c'est de les observer..;)

je ne me fit pas de trop avec stellarium pour les mises à jours..

mais parfait pour les coordonnées:

S Sc       18h51/-7° 53'

V Aq      19h05/-5°41'

U Lyr     19h20/+37°53'

S Ceph  21h35/+78°40'

WZ Cas 00h02/+60°24' DenB

R Lep     05h00/-14°47' 

Il y a 4 heures, Piotr Szut a dit :

Plus on  les observe et  plus les carbonées se différencient et s'individualisent.:)

J'ai hâte de vérifier:)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Saci59 a dit :

Le mieux c'est de les observer..;)

 

Tu as raison. Je suis un piètre observateur d'étoiles isolées, même si ça m'attire depuis quelques temps. Je vais m'y mettre ! ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, den b a dit :

je ne saurais dire comment avoir la valeur exacte du moment, ainsi que  quelle valeur est donnée par Skysafari .

 

Très bonne question... est-ce qu'il arrive que l'indice de couleur d'une étoile varie d'un jour à l'autre sur Skysafari ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 55 minutes, Cédric Perrouriefh a dit :

est-ce qu'il arrive que l'indice de couleur d'une étoile varie d'un jour à l'autre sur Skysafari ?

Je ne pense pas. il doivent prendre les catalogues standards qui vont donner la plage de variabilité en magnitude et un indice couleur tout aussi standard.

Sauf certaines mises à jour logiciel où il y a peut-être des mises à jour de certains catalogues, il n'y a que des mises  à jour du système solaire que l'on effectue de temps en temps pour les comètes, astéroïdes et satellites artificiels.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello les amateurs des Carbon stars, salut Cédric. C'est un sujet qui me tient à coeur depuis quelques années maintenant, que je complète de temps en temps lors des nuits de pleine lune ou à d'autres moments trop turbulents. Je me suis créé ainsi au fil du temps une liste (j'en ferai un sujet un jour) qui devrait contenter tout le monde (même si à partir de T200, c'est mieux car le minimum de certaines étoiles est parfois faible). J'ai fait cela et l'étude observationnelle qui s'en suit parce que j'ai été assez déçu de toutes les listes (dont celles signalées ci-dessus) car la plupart des carbonés que je pointais étaient plutôt oranges que le rouge vineux que j'affectionne. C'est un rouge sombre qui diffère un peu de la première image présentée du sujet. Pour cela, j'ai croisé énormément de listes, y compris la liste assez profonde de Guillaume Cannat (dans un ancien n° d'Astrosurf) pour en retenir les vraies carbonées avec les critères suivants :

- indice B-V > 3

- magv < 10 pour que les petits collecteurs de lumière aient quand même une couleur renforcée

- Température de surface < 3000K, c'est un critère rarement pris en compte

- un tri sur le type spectral carbone donc plutôt du C5 à C9 (très froide) et aussi sur l'importance croissante des molécules de carbone.

Il en ressort tout de même environ 80 candidates (dont pas mal de populaires comme T Lyr et V Aql présentées ici.  Mais comme le dit Saci :

Le mieux c'est de les observer. Et c'est là qu'il y a un déchet énorme avec un bon lot d'étoiles orange-rouge. Les observer, c'est bien mais les observer à leur minimum d'éclat, c'est mieux paraît-il car leur couleur est alors renforcée. Depuis que je suis à La Palma, j'ai donc repris une à une l'observation de ma liste au T600 avec G mini en croisant du mieux que je pouvais avec les courbes de l'AAVSO, autant dire un boulot de malade. Les résultats sont assez probants mais parfois cela ne colle pas vraiment. Il est certain que ma liste risque de maigrir énormément pour obtenir à l'oculaire ce rouge tant désiré. Peut-être restera-t-il au final une petite trentaine de ces carbonés "élites parmi les élites". Il y a également d'autres paramètres à prendre en compte comme le rendement des cônes dans le rouge du spectre ainsi que la magnitude instrumentale à ne pas dépasser par rapport à la magv de la carbonée pour que l'activation des cônes puisse encore opérer. Et là, on rentre dans un domaine passionnant. .................................................................................. Fabrice M.

Allez-y pour R Lep, elle ne déçoit rarement tandis que T Lyr, je la trouve moins rouge ces derniers temps alors que c'était l'une de mes favorites il y a quelques années...

 

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now