jackbauer 2

Parker Solar Probe : frôler le Soleil...

Recommended Posts

Merci et je m'excuse, j'ai finalement compris, en effet en anglais c'est "mph" soit mile per hour. Donc 692 000 km/h ou 430,00mph.

Ça ne change pas l'incroyable fulgurante vitesse.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Mes excuses, jai poussé 2 fois par erreur.

Edited by roul

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, Mercure a dit :

J'aime bien la comparaison avec le bateau... une autre logique...

 

Elle est débile, au contraire, non ? Tu connais beaucoup de bateau qui se baladent à 500 km/h ???

:S

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, roul a dit :

c'est "mph"

 

Ah ? Je croivais que "mph" c'était dans les films interdits aux moins de 18 ans !?

O.o:/

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Superfulgur a dit :

Elle est débile, au contraire, non ? Tu connais beaucoup de bateau qui se baladent à 500 km/h ???

 

En effet pas très pertinent (le bateau) et en plus l'effet visuel ne donne pas le bon rendu, quel intérêt de mettre des barres si les proportions ne sont pas gardées ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Heu... Superfulgur et Iblack, vous êtes bien sûr d'avoir compris tout là...

'une autre logique'

C'est justement drôle parce que c'est absurde

Bon c'est pas grave mais faut pas écrire juste pour écrire un commentaire caustique (qui ne l'est pas, flûte, parce que c'est comme vous l'aviez aussi pensé...)

 

Think positive, vous vivrez plus longtemps ;o)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

On ne peut pas dire que la mission fasse beaucoup parler d'elle : pas de communiqué, pas d'annonces, pas de photos spectaculaires du Soleil...

Je suis quand même tombé sur une pépite : cette vue inédite du système solaire sur fond de Voie lactée, prise le 6 avril dernier par la caméra WISPR (la position de la sonde n'est pas précisée)

Mercure plus gros que Jupiter !

 

 

EJMPoQEWoAEphpc Parker Solar Probe.jpg

  • Like 6
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, jackbauer 2 a dit :

Je suis quand même tombé sur une pépite

 

Oui, image très émouvante... Mais où l'as-tu trouvée ? Rien de tel sur le site de la mission.... Aucun résultat avec Google Image.... 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, Motta a dit :

Mais où l'as-tu trouvée ? 

 

Sur Twitter :

 

(avec l'image brute)
 
Edited by jackbauer 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une autre trouvaille, cette fois il s'agit de notre couple Terre-Lune, toujours vu depuis le voisinage du Soleil (une distance inférieure à l'orbite de Mercure, pas plus de précisions)

 

 

 

Traitement par Damia Bouic :

 

 

 

 

000m.jpg

Edited by jackbauer 2
  • Like 7
  • Love 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

2 trucs :


- https://www.nasa.gov/press-release/nasa-to-present-first-findings-of-solar-mission-in-media-teleconference


La NASA présente mercredi prochain (4 décembre) les premiers résultats de la mission

 

 

- Résolution d'une vieille énigme : Pourquoi la couronne solaire est beaucoup plus chaude que la surface du Soleil ? Ce n'est pas la sonde Parker Solar Probe qui a trouvé la clef, mais une équipe utilisant le télescope solaire Dunn au Nouveau Mexique.
Je n'ai rien compris donc je vous renvoie directement à "ça se passe la-haut" :


http://www.ca-se-passe-la-haut.fr/2019/12/soleil-des-cavites-resonantes-juste-au.html

 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 14/12/2018 à 10:41, Superfulgur a dit :

Tu connais beaucoup de bateau qui se baladent à 500 km/h ???

 

Bah au moins deux ou trois !
Mais le premier qui a essayé de dépasser cette vitesse, ... il a eu un problème ! :(

 

Bluebird_K7_Coniston_final_run_Donald_Ca


http://www.bluebird-electric.net/across_the_lake.htm
http://www.bluebird-electric.net/water_speed_records.htm
https://www.theguardian.com/sport/the-northerner/2017/jan/05/donald-campbell-bluebird-coniston-archive-1967

Edited by BobMarsian

Share this post


Link to post
Share on other sites

Premiers résultats annoncés lors de la téléconférence du 4 décembre :

https://www.nasa.gov/feature/goddard/2019/nasas-parker-solar-probe-sheds-new-light-on-the-sun

https://www.nasa.gov/press-release/first-nasa-parker-solar-probe-results-reveal-surprising-details-about-our-sun
https://svs.gsfc.nasa.gov/13484

 

Vue (06/04/2019) de la couronne et de jets éruptifs par la seule caméra embarquée : la WISPR  (Wide-field Imager for Solar PRobe) du NRL (U.S. Naval Research Laboratory) :

64-19R_656x438.jpg?itok=3Hf6rmmzhttps://www.nrl.navy.mil/news/releases/nrl-nasa-combine-produce-sun-imagery-unprecedented-clarity

 

Animation #1  (01/11/2018 ---> 10/11/2018) :

Crédits :  NASA / JHU-APL / Naval Research Lab / Parker Solar Probe

 

Animation #2  (01/04/2019 ---> 10/04/2019) :

Crédits : NASA / NRL / APL

Edited by BobMarsian
  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans le premier de tes liens Bob, ceci :

 

 

  • Like 2
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un article de Pierre Barthélémy, dans Le Monde. Extraits :

 

Le prix Crafoord pour le spécialiste du Soleil Eugene Parker

L’Américain, qui avait prédit l’existence des vents solaires, est le seul scientifique vivant qui ait donné son nom à une mission spatiale, destinée à étudier notre étoile.

 

(...)

 

Né en 1927, Eugene Parker est un géant de la physique solaire, au point que la NASA a décidé de donner son nom à sa mission spatiale Parker Solar Probe, partie en août 2018 vers le Soleil, hommage qu’elle n’avait jusqu’alors jamais rendu à un chercheur vivant. C’est en 1958 que l’Américain, chercheur à l’université de Chicago, entre dans l’histoire de l’astronomie en adressant à l’Astrophysical Journal une étude où il expose sa théorie du vent solaire, un flux constant de particules électriquement chargées qui s’échappe de notre étoile et emplit tout le Système solaire. L’histoire raconte que les deux experts chargés de relire l’article l’éreintent et le rejettent mais que l’éditeur de la revue, l’Indo-Américain Subrahmanyan Chandrasekhar (futur Nobel de physique en 1983), passe outre et le publie. Dès l’année suivante, les sondes soviétiques Luna mesurent la force du vent solaire et confirment la prédiction de Parker.

 

Directeur de recherches du CNRS à l’Ecole polytechnique, Tahar Amari rappelle que l’apport d’Eugene Parker ne s’arrête pas là : « Il a aussi contribué à construire la théorie de la mécanique qui régit le magnétisme du Soleil. A l’époque, la physique solaire était essentiellement théorique, car il y avait très peu d’observations, contrairement à aujourd’hui, où plusieurs missions spatiales étudient le Soleil » ou vont l’étudier, comme la mission européenne Solar Orbiter, qui devrait s’envoler le 10 février. Eugene Parker est aussi l’auteur d’un des modèles tentant d’expliquer comment l’atmosphère solaire est chauffée à plus d’un million de degrés, alors que la surface de notre étoile n’a qu’une température de 5 500°C. « Il propose que ce chauffage soit dû à une myriade de nano-éruptions solaires qui convertissent l’énergie magnétique en chaleur », précise Tahar Amari.

 

(...)

 

  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now