fred-burgeot

Afrique du Sud (1) : bilan et dessins de nébuleuses

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Beau reportage Fred. Il est intéressant de constater que tous les dessinateurs qui sont partis dans l'hémisphère austral pour la première fois esquissent les mêmes objets en ciel profond. Ton choix est impec, néb. de l'insecte et toutes les autres, on en a pas mal en commun et l'incroyable homuncule (c'est vraiment un choc émotionnel à l'oculaire)  Ton dessin de la Chauve souris me rappelle pas mal le mien effectué cet hiver de l'autre côté et tu l'as déjà bien disséquée. J'y reviendrai sûrement.   Fabrice M.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci FiatLux !

 

Fabrice, on commence tous par les inratables :) et ce sont les premiers dessinateurs du ciel du sud qui mettent l'eau à la bouche de leurs compères.

Je me doutais que les dessins de NP et de l'homuncule allaient susciter ton intérêt. On attend ton comparatif alors.

 

Fred.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fred, mon ami Timm Klose m'a chargé de te transmettre ses plus vives félicitations et je dois te dire qu'il te fait une profonde révérence pour la beauté et la qualité de tous tes dessins! 

 

Dont acte... :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut !

 

Pour illustrer à quel point la tarentule est un objet formidable, je complète le CROA de Fred avec des dessins aux petits diamètres, on peut voir quelle révèle rapidement une foule de détails pour donner un spectacle époustouflant dans les gros diamètres comme sur le dessin de Fred qui a eu le courage de la dessiner dans un T400 mm !

 

Dans des jumelles 15x70 mm sous le ciel noir de l'hacienda des étoiles au Chili, elle apparaît très brillante en haut à gauche :

 

LMC-J15x70-md2.png

 

 

Dans une lunette de 80 mm à 135x depuis le village de l'Entre-Deux à la Réunion alors qu'elle était basse sur l'horizon en direction de la pollution lumineuse de la côte ...

 

ngc2070-L80-md2.png

 

Puis dans un Intes de 150 mm à 85x depuis le village de Pisco Elqui au Chili où il y avait un peu de pollution lumineuse également :

 

ngc2070-T150-md2.png

 

C'est vraiment un objet extraordinaire !

 

Edited by laurent13
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe Laurent, surtout celui aux jumelles 15X70, il montre bien la profusion d'objets dans le Grand Nuage de Magellan. Je me répète : quel bonheur que de se balader dedans avec le T400 à faible grossissement.

Pour les deux dessins de la Tarentule : on voit déjà les boucles de la nébuleuse, la texture filandreuse nécessite plus de diamètre apparemment.

 

Fred.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By xavierc
       Dobson Strock 254/1200
       Seine et Marne site des ballots de foin.
       
       4 dessins : 9049 à 9052.
       
       Me voilà enfin de retour après une grosse période de mauvais temps!
       
       Il fait froid mais ça explique aussi le ciel dégagé.
      Je suis venu après un cycle de sommeil suite à la randonnée roller dominicale à Paris.
       La Voie Lactée d'hiver est perceptible  dans les Gémeaux, la Licorne et le Cocher.
      Le terrain est un peu défoncé par un engin agricole qui y a laissé de profondes traces de roues, mais la terre est assez meuble pour ménager un espace plat pour le rocker du Strock.
       
      Je débute la soirée sur une nébuleuse diffuse connue et un amas ouvert dans la Licorne.
       
      Observation 9049 : NGC2261.
       La Nébuleuse Variable de Hubble offre un aspect changeant d'une année à l'autre grâce à un jeu d'ombres portées, que me réserve-t-elle cete fois?
       Elle est facile, considérablement faible à faible à 75x, où sa forme triangulaire est déjà visible.
       Je la décortique à 109x, 150x et même 218x, tout ça sans filtre, car ces derniers ne répondent pas super, leur apport reste assez faible en Oxygène 3 et considérablement faible en HBêta.
       Je vois des nodosités dedans, qu'en vision décalée VI1 à 5.
       Rappel sur l'échelle Ciel Extrême utilisée : 1 équivaut à la visibilité de l'objet 100% du temps, 5 à moins de 10%.
       
       
       Observation 9050 : Basel 7.
       Cet amas ouvert est assez discret à 75x, mais cache son jeu, car devient assez fourni avec l'augmentation du contraste en grossissant à 109x. Le fait de grossir éteint plus vite le fond de ciel que la perte de lumière sur les étoiles.
       
       
      A 1h j'ai les mains gelées, car je n'avais pas encore mis les gants, ce qui est vite réparé.
      Je regarde ensuite quelques galaxies de Persée, mais je constate un peu tard que des voiles dégradent les images par là.
       
      Observation 9051 : NGC1186.
       109x, 150x. Cette galaxie difficile est trop sombre à 150x. Son coeur permet de la repérer bien que très faible à VI1. Le pourtour est allongé et vu mal, VI3 à 5. L'ensemble est peu contrasté. Mais comme dit auparavant, je remarque des voiles par là, le plus gros est plus bas ce qui n'exclut pas des voiles plus diaphanes sur cette galaxie.
       
       
      J'ai le nez qui coule au point que ça tombe sur la feuille de dessins. Encore heureux que je ne dessine pas à l'encre!
       Des chouettes se font entendre aux alentours.
       
      Observation 9052 : NGC1171.
       A 109x, elle m'apparaît condensée, très faible à perceptible et reste visible malgré la dégradation de l'image par encore de maudits voiles.
       
       
      J'aperçois une lumière de magnitude -6 à l'horizon ouest, c'est quoi encore que cette pollution? Heureusement qu'elle ne sera plus là la nuit suivante.
        Du givre sur la bâche et une nappe de brume dans le champ au Nord-Ouest indiquent l'humidité glaciale de cette nuit.
       Je remballe à 2h car je travaille dans la journée.
    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      Je me décidé de me lancer un peu dans la spectro histoire d'augmenter ma recherche incessante en astronomie. Une jupe de récupération et un filtre de couleur inutilisé font l'affaire.
      Plus tard, pourquoi de vous proposer des astrodessins du spectre des étoiles ?.
      Il faut que je vois avec l'imageur pour la procédure (distance capteur-réseau).
       
      Bon ciel spectro
       
       

    • By Anthony59
      Bonjour,
       
      PS: je ne sais pas si le sujet est à plus sa place ici que dans la rubrique "coin des débutants". Si il n'est pas au bon endroit, je m'en excuse d'avance et je demande au modérateurs de bien vouloir le déplacer s'ils le jugent nécessaire.
       
       
      En voyant les œuvres d'art de certains "astrodessinateur", j'ai de plus en plus l'envie de m'y mettre.
      EN fait j'ai l'impression que le dessin apporte beaucoup plus que la simple observation visuel et/ou que l'astrophoto (que j’apprécie néanmoins beaucoup également):
      - Il n'y a pas d'investissement (j'ai tout ce qu'il faut à la maison, j'ai juste à me bricoler une lampe rouge à intensité variable et c'est bon)
      - C'est beaucoup plus rapide à mettre en oeuvre qu'une station équatoriale et tout le matériel photo. Je pourrais donc pratiquer même en vacances avec ma petite 72ED sur un trépied vidéo.
      - Ca oblige et apprend à mieux observer (il faut chercher les détails pour les coucher sur le papier
      - Un dessin à une touche plus personnelle qu'une photo.
      - Dessiner ce qu'on voit à l'oculaire est beaucoup plus représentatif de la réalité que les photos (en particulier pour les débutants qui s'attendent à voir les mêmes images dans un télescope que celles prises par Hubble),...
       
      Bref j'y vois beaucoup d'avantages. 
      Cependant je suis nul en dessin. Alors vous me direz: "Pas besoin de savoir dessiner, c'est juste des points et des taches floues".  En attendant que le ciel veuille bien se dégager (ca fais plusieurs semaines que j'attends ),  j'ai essayé de trouver des dessins sur le net et de les reproduire mais ça ne ressemble pas toujours au modèle. j'ai aussi parcouru les sites qui parle d'astrodessin (et de la technique surtout) mais il faut dire qu'il sont assez rares. Je me pose donc plein de questions:
      - avec un dobson classic 200mm, ne va-ton pas passer plus de temps à retrouver l'objets qui file plutôt qu'à dessiner?
      - Quelle valeur de dureté utiliser pour quel objet (par exemple: nébuleuse en 2B + estompe, Etoiles en sec ou en gras,...), brefs des petites questions pratiques.
       
      Bref ci les astro-artistes du forum ont des conseils et des pistes, je suis preneur.
       
      Merci d'avance pour vos conseils et Bon ciel
       
      Anthony
    • By Loup Lunaire
      Bonjour les astrodessinateurs,
       
      Un petit dessin pour commencer ce mois de février.
      Je me suis concentré en direction du terminateur avec Albategnius et Hipparque plongé dans le noir glacial. Au fur et à mesure du dessins des lignes apparaissaient et mis à jour sa surface.
       
      Bon dessin lunaire
       
       
       

       
       

  • Images