Jean-Claude Mario

Supernova AT2018gjx dans NGC 865

Recommended Posts

Bonjour,


L’actuelle Supernova AT2018gjx dans la galaxie NGC865 située dans la constellation du Triangle, a fait l’objet depuis hier matin d’une collaboration efficace entre deux membres du club GAPRA (Antibes).
Hier matin, je reçois un message m’indiquant la possible découverte le 15-09-2018 à 19:41:24 d’une supernova dans la galaxie susnommée, aux coordonnées 02:16:15.55 +28:35:28.70.
D’une mag de 16 au moment de la découverte, elle peut atteindre 13.5 dans les prochains jours.
Pour l’instant elle est de type inconnu.
https://wis-tns.weizmann.ac.il/object/2018gjx

Comme mon setup avec seulement 1 m de focale ne semblait pas adapter à cet objet, je demande à Jean-Claude Mario s’il peut effectuer quelques acquisitions sur cette cible le soir même.

46 acquisitions seront effectuées en mode automatique avec Maxpilote, le 18-09-2018 de 1 h 24 à 5h 55 TL. Setup Astrosib 360 + Moravian G4 – 16000

Je reçois les images calibrées ce matin et je les traite en début d’après-midi.
Vous trouverez ci-dessous les images de NGC865 avec la Supernova AT2018gjx.

Un calcul de photométrie avec Prism, nous donne les valeurs suivantes :
Avec le catalogue UCAC-4 la mag est de 15.85 +/- 0.08
Avec le catalogue USNO-A2.0 la mag est de 16.04 +/- 0.07
Vu que le catalogue USNO-A2.0 est un catalogue dans le rouge, je pense que la valeur issue du catalogue UCAC-4 est la plus correcte.


Nous avons décidés de poursuivre le suivi de cette cible pendant quelques mois afin de mettre en évidence la variation de luminosité..
 
Voir images ci-dessous……

NGC_865_nova.jpg

NGC_865_nova1.jpg

NGC_865_nova2.jpg

NGC_865_nova3.jpg


Jean Bernard PIOPPA et Jean Claude MARIO.

Edited by mariobross
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

On a pu faire le spectre de cette Sn avec un spectrographe LISA, voici le résultat. On va pouvoir calculer le redshift sur ce spectre (calcul à venir)

5ba4202e83991_Sn2018gjxweb.png.c3f02b29ad23b281ca730608c6ec6d85.png

 

Et le capteur d'autoguidage durant les poses

FenteSN2018GJX.png.c6de2bbe0e324006f0b355d27a75807f.png

Edited by OlivierG
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super manip ! Ca ne doit pas être évident de mesurer la magnitude précisément avec la galaxie en fond.

 

jf

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous

 

Oui Jean Claude la mission au C2PU est terminée et vraiment c'est un super télescope   avec Olivier et Pascal  aux commandes les cibles défiles, et pour le fun l'occasion était trop belle de faire la SN.

Bonne journée.

Alain

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By sebseacteam
      Bonsoir,
       
      Voici encore une cible inédite pour moi.
      Un triplet de galaxies, avec chacune sa particularité, située dans le Dragon.
       
      NGC 5981-82-85 forment un groupe de galaxies situé dans la constellation du Dragon. Ces galaxies, curieusement alignées, sont distantes d'environ 100 millions d'années-lumière.
      NGC 5985 est une galaxie spirale de type Sb vue presque de face, alors que NGC 5982 une galaxie lenticulaire de type SO, et NGC 5981 une galaxie spirale barrée de type SBb vue par la tranche.
       

       
       
      Les infos:
       
      Celestron C8 (203x2000) + réducteur Meade f6.3
      Asi294mc pro sans filtre.
      monture HEQ5 Rowan
      autoguidage lunette 70x400, Altair GPcam (IMX224) / PHD2
      acquisition NINA
       
       
      76 x 60s
      Gain 120
      -10°C
       
      Traitement Sirilic, Siril, Pixinsight, Photoshop.
       
       
      Une brute de 60s:
       

       

       
      A la prochaine  
    • By sebseacteam
      Bonjour à tous,
       
      Du tout frais de cette semaine, M106 à la sauce C8. Miam miam.
       
      Belle nuit entièrement dégagée, fenêtre de ciel sombre de 23H30 à 4H environ.
      On voit bien qu'on se rapproche à grands pas de l'été.
       
      M106 (NGC 4258) est une galaxie spirale intermédiaire située dans la constellation des Chiens de chasse à 23,5 ± 1,0 millions d'années-lumière. M106 a été découvert par l'astronome français Pierre Méchain en 1781. Apparemment, Charles Messier n'a ni observé ni enregistré cette galaxie dans son catalogue. C'est l'astronome américano-canadienne Helen Sawyer Hogg qui a ajouté NGC 3379, NGC 4258 et l'amas globulaire NGC 6171 au catalogue Messier sous les désignations M105, M106 et M107.
       
      (Source Wikipédia: https://fr.wikipedia.org/wiki/M106)
       

       
      Les infos:
       
      Celestron C8 (203x2000) + réducteur Meade f6.3
      Asi294mc pro , pas de filtre.
      monture HEQ5 Rowan
      autoguidage lunette 70x400, Altair GPcam (IMX224) / PHD2
      acquisition NINA
       
       
      135 x 120s
      Gain 120
      -10°C
       
      Traitement Sirilic, Siril, Pixinsight, Photoshop.
       
       
      Une brute de 120s
       

       

       
      une brute plein de Starlink..
       

       
      Une V2 ( @ALAING va être content   )

       
       
    • By Nathanael
      Bonjour à tous,
      Voici une petite galaxie dans les Chiens de Chasse dont je n'ai pas trouvé beaucoup d'images sur le net. Sans doute la proximité de très célèbres copines! Le 27/04, un bon seeing (fwhm 1.9" sur l'empilement) a quand même permis de la détailler. Il y a là près de 3h de luminance et 35mn par couleur. L'image est à 0.5"/p.
      Newton 245/1472 (paracorr2) et asi 183mm.
      Nathanaël
       

    • By Bohns
      Bonsoir à toutes et tous 
       
      Un Dragon n'a pas besoin d'allumettes pour cracher du feu 
       
      Voici donc mon humble version du célèbre Triplet de Dragon, NGC5981, NGC5982 et NGC5985. On y voit aussi d'autres "tachouilles", comme vous dites. Captures sur 2 nuits, les 20 et 21 mai derniers.
       
      Config : lunette APO 130 f/7 (réduite à f/5.5), caméra ZWO ASI533MC Pro à -10°C, filtre L-Pro, guidage OAG + mini ASI290MM, monture EQ6-R Pro.
      Acquisition : ZWO ASIAIR Pro, 90 x 240s, 30 darks, 60 offsets, 60 flats.
      Traitement : SIRIL (script RVB sorti en tif 16 bit en pré-traitement) et Lightroom Classic (Jpeg en traitement final).
       

       
      Voici un version annotée SIRIL :

       
      Cordialement,
      Stef.
    • By etoilesdesecrins
      Salut,
       
      en cette période de crépuscules déjà longs et de ciel laiteux, voici une petite M104 à la lunette FC-100 DF en fin de soirée d'étoiles doubles, histoire de garder quelque chose du ciel profond avant d'aller au lit. L'observation a été faite à 92 X puis 123 X, en bonnes conditions théoriques (pas de nuages, pas de lune, pas de vent) mais avec ce fameux ciel laiteux que tout le monde connait en ce moment, donc avec une transparence à peine bonne (ce que j'ai essayé de rendre par un fond de ciel assez gris).
       
      On peut néanmoins noter les points suivants :
       
      - le centre est nettement plus condensé et brillant, voire presque ponctuel
      - on reconnait assez bien la forme générale un peu en soucoupe, mais le tout est enveloppé d'un halo faible et mal défini
      - la bande sombre n'est pas vue en tant que telle mais les extensions sont marquées au contraire par un rehaut plus brillant, trahissant la présence de la bande sombre
      - il y a plus de matière au N qu'au S, trahissant l'orientation de la galaxie par rapport à notre ligne de visée, pas vraiment par la tranche
      - l'étoile proche du centre n'a été devinée qu'une seule fois, donc non confirmée
      - l'étoile la plus faible du champ n'est que de mag 12.1, reflétant la piètre transparence. D'un autre côté il semble y avoir un écart entre cette gamme d'éclat et la suivante, qui dépasse allégrement les mag 13 dans le champ immédiat
       

  • Upcoming Events