frédogoto

Pleiades hardos ^^

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Salut Fredogoto,

 

en temps normal, j'aime pas trop les Pléïades trop fouillées tout ça, mais bon là j'aime bien les teintes.

Alors par contre, si on regarde la full, tu as eu la main un peu lourde sur les curseurs, j'aime pas trop le rendu du FDC. En même temps, tu annonçais la couleur dans le titre, je confirme c'est ( un peu ) hardos. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Fredo,

comme Valère, je dis toujours ce que je pense hein, c'est d'ailleurs le but de ce forum.

Là pour le coup, avec 450 poses, on pouvait s'attendre à une image fouillée mais pas trop bruitée.

Autant j'ai adoré tes dernières productions, autant là je suis pas fan du tout du rendu global, aussi bien sur les IFN que sur le fond de ciel.

Alors je comprends que c'est pas la Drôme ou les Pyrénées, t'as des circonstances atténuantes :) Pas de filtre IDAS ou autre pour limiter la PL ?

 

Une Pléiades que j'ai faite le mois dernier avec seulement 120 poses (j'ai mis la full en lien dans l'image) :

M45-FSQ106-121x30s-3200ISO-15082018.jpg

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Belle image des Pleiades, c'est sur que la qualité du ciel compte beaucoup pour le rendu final. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah, moi je la trouve pas si hardos que le titre laissait présager :)

J'aime bien les couleurs, mais par contre je la trouve un peu trop lissée.

Bonne journée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ya qq ch qui me gêne dans cette image, je sais pas trop koi… Trop dure, oui, et sur la full, le FDC est bruité et pas les nébuleuses brillantes, ya un côté sur traité, à mon avis…

 

Les Pléiades, dans mon imaginaire, c'est "doux"...

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

 

Superbe résultat, avec du signal.

 

Cependant, comme les copains, peut-être un débruitage un peu trop sévère, limite, ça en manque un peu, de bruit :D 

 

Bravo à toi ;)

 

Johann

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellente les volutes et pi comme on dit on ne fait pas d'omelette etc.. :)

bravo

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi, je me contente que de 16 poses ... de 2.5 à 4secondes... ;).. mais c'est évidemment un peu bruité :o et puis c'est sans flat ni dark... juste du jpg!

Mais ça rentre un peu difficilement au foyer du T407....

Souvenir de Valdrôme 2018!

Nicolas

m45-110818-1h52m0-t407f4bddp4-49s.jpg

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo l'image est belle, un peu bruité aussi mais belle !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By LucaR
      C'est une des plus belles nébuleuses de notre ciel boréal, elle n'a rien à envier aux grandes stars comme la nébuleuse de l'aigle et ses piliers de la création, ou la nébuleuse de la trompe d'éléphant, popularisés par les splendides clichés de Hubble. Et pourtant, elle est boudée par beaucoup d'astram… au point que personne n'a même songé à lui donner un nom! Il faut dire qu'elle est très ténue, il faut cumuler les heures de poses pour la faire ressortir... 
       
      Située à environs 3000 années lumières de nous, et grande de 150, NGC 7822 - n'ayant pas de nom, on n'a que son numéro de catalogue - occupe une grande surface de notre ciel puisqu'il faudrait 8 ou 9 Lunes pour l'éclipser. C'est un immense nuage de gaz et poussières interstellaire donnant naissance à des étoiles. Une fois allumées, ces dernières "soufflent" le nuage qui les entoure par leur rayonnement intense, créant de nouvelles perturbations qui mène à d'autres création d'étoiles en une réaction en chaîne, jusqu'à tout le gaz ait été dispersé ou convertis en étoile. Les structures en forme de piliers - comme les célèbres "Piliers de la Création" - sont des pans entiers du nuage en train de se décomposer sous l'effet du souffle des bébés étoiles! Les nuages brillent sous l'effet de du rayonnement: l'Hydrogène en rouge, l'Oxygène en bleu, et d'autres composants plus ténus. Les parties sombres sont des nuages plus denses qui, devant la nébuleuse, nous en masquent le cœur. C'est d'ailleurs surtout à l'abri des regards au milieu de ces volutes denses et sombres que les prochaines étoiles de la région vont voir le jour...
       
      L'une des étoiles récemment créé (en terme de temps cosmologique) au sein de cette nébuleuse est la plus chaude qu'on ai détecté dans  notre région de la Voie Lactée, à elle seule brillant comme 100.000 soleils! ce n'est pourtant pas la plus brillante à nos yeux car les volutes de gaz nous en masquent fortement la luminosité.
       
      Cette photo est une mosaïque de deux clichés ayant demandé chacune environs 11h de pose sur 4 nuits en octobre et novembre dernier, avec une lunette astronomique, un appareil photo numérique et un filtre permettant de se concentrer sur les couleurs de l'hydrogène et de l'oxygène (rouge et bleu-vert), qui ont ensuite été étirés au traitement. Si l'œil humain était capable de détecter une luminosité aussi faible, il verrait la nébuleuse comme essentiellement rouge terne, le bleu étant bien plus difficile à discerner.
       

       

      - Mosaïque de deux tuiles de 226x180s=11h18 et 205x180s=10h15 en HOO + 20x45s en RGB pour chaque tuile
      - Canon 650D (APS-C) défiltré partiel, ISO 800
      - Filtre STC duo-narrowband H+O version EOS-Clip,
      - APO triplet 102 f/5 avec réducteur
      - Monture AZEQ6
      - Guidage chercheur + Zwo ASI178mc,
      - Ciel Bortle 4 dans le Vexin
      - Température moyenne entre 2°C et 5°C
      - Logiciels : Kstar/Ekos sur Stellarmate RPI4, PHD2, Siril, Photoshop
      - Composition: Luminance Ha + couleurs HOO et 30% HHO + couleurs RGB pour les étoiles
       
    • By sebseacteam
      Bonjour la compagnie,
       
      Un grand classique au menu, "grand" car bien étendu, "classique" car tout le monde en a déjà entendu parler  
       
      C'est dans Persée que ça se passe:
       

       
      Les infos:
       
      Skywatcher 80ED + réducteur 0.8X
      Asi294mc pro + filtre Optolong L-pro
      sur HEQ5 Rowan
       
      55x120s
      Gain 120
      -10°C
       
      Traitement Sirilic, Siril, Pixinsight, PS.
       
      Une brute de 120s:
       

       
      Image finale
       

       
       
    • By encelade18
      Bonjour à toutes et tous,
      Avec le mauvais temps à répétition et faute de nouvelles acquisitions je reprend d'anciennes images sur lesquelles j'applique des traitements plus élaborés que ceux que j'appliquais à l'époque.
      Voici donc un retraitement d'une image acquise en 2018. La nébuleuse de la Boule de neige bleue (NGC7662/ C22/ PK106-17.1) réalisée en poses courtes de 2s.
      Cette nébuleuse est située dans la constellation d'Andromède, elle est distante de 5 600 années-lumière et a un diamètre de 1,6 années-lumière. Sa taille apparente est seulement de 37''.
       

       
      * Optique :
      Télescope Celestron C11 à 2800 mm de focale, filtre anti IR.
       
      * Monture :
      AZ-EQ6, pas d'autoguidage.
       
      * Acquisitions :
      - Le 06/10/2018 entre 01h11 et 02h11
      - Caméra GPCAM2 IMX224, capteur non refroidi.
      - Images brutes de l'objet : 1814 images. 1280 x 960 pixels. Exposition 2s. Gain caméra 50 (max). Format vidéo SER en une séquence de 1h.
      - Images brutes de pré-traitement : 303 images de darks, 0 image d'offset, 865 images de flats. Format vidéo SER.
      Logiciels : AltairCapture x64 3.7.7934.
       
      * Pré-traitements/ Traitements :
      - Alignement et empilement de 725 images (40% des 1814 images acquises, soit 24min 10s utilisé) en drizzle x1,5, avec master dark, master flat.
      - Extraction du gradient. Étalonnage des couleurs. Transformation de l'histogramme. Alignement des couches couleur.
      - Masque de fusion : Ondelettes et déconvolution Richardson-Lucy.
      - Filtre passe-haut. Tons foncés (0%) / tons clairs. Correction gamma.
      Logiciels : AutoStakkert! 2.6.8, Siril 0.9.12, Photoshop CS2, AstroSurface STELLAR-S1.
       
      * Lieu :
      Vauréal (Cergy-Pontoise, 95)
       
      * Lien à mon site internet :
      http://encelade18.free.fr/photos/NGC7662.html
       
    • By Jeada
      Bonjour,
      Voici NGC 7635, la nébuleuse de la bulle en version Starless
      Détails de prise de vue (remote telescope Espagne, Telescope Live) :
      Telescope Officina Stellare ProRC 700
      Camera FLI PL16803
      Poses : 8*600s Halpha, 8*600s Sii, 8*600s Oiii (étalées entre aout et novembre 2021)

    • By sebseacteam
      Hello,
       
      Voici 2 autres amas ouverts dans Céphée.
       
      C'est par ici:
       

       
      C'est pas les plus spectaculaires ni les plus connus des NGC, mais ils existent, je leur ai donc rendu une petite visite.
       
      Les infos:
       
      Skywatcher 80ED + réducteur 0.8X
      Asi294mc pro + filtre Optolong L-pro
      sur HEQ5 Rowan
       
      55x120s
      Gain 120
      -10°C
       
      Traitement Sirilic, Siril, Pixinsight, PS.
       

       

       
       
  • Upcoming Events