Sign in to follow this  
Famax

M33 en LRVB

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Superbe! 

Comment arrives tu  à avoir  autant de rouge dans les nébuleuses sans halpha!!!

Jérôme

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une vraie splendeur que tu nous offre là bravo . :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ho la la, je sors de la Cave pour tomber sur cette M33 :)

Elle est vraiment superbe mais je trouve les étoiles un peu saturées ;)

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, c'est superbe bravo ! Et quel est çe set-up nomade ??

 

 

bon ciel

seb

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci a tous !

Malgres le faible (tout est relatif...) temps  de pose le ciel de sirene, bien noir offre  une bonne qualité de signal.

le traitement est bien poussé ce qui fait bien ressortir (trop peut etre la couche rouge et les nebuleuses locales)

J'ai du mal a traiter cette M33, un peu excessive , mais pourquoi pas...

le setup est le meme qu'ici :

mon newton custom 200/900 avec un conic royce sur monture gm1000 hps et camera qsi 683.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

 

Une grande galaxie qui mérite le détour.. merci pour le partage..

Remarque :je trouve le traitement un peu "dur"

 

 

Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  



  • Similar Content

    • By encelade18
      Bonjour tous,
       
      Voici la galaxie du Feu d'artifice (Caldwell C12, NGC6946), située entre les constellations du Cygne et de Céphée.
      Cette galaxie spirale est distante de 22.5 millions d'années-lumière et a un diamètre de 40 000 années-lumière.
      Le taux d'apparition de supernovas de cette galaxie est très élevé (dix depuis 1917) ce qui lui a value le nom de galaxie du Feu d'artifice.
       

       
      * Acquisitions :
      - Caméra ASI533, refroidissement activé (capteur à -15°C), gain 100.
      34 images de 5min, tri de 26 images retenues (soit 2h10 de pose), nuit du 14 au 15 septembre. Logiciel d'acquisition : Sharpcap
       
      * Optique :
      - Télescope Celestron C11 avec réducteur à 1764 mm de focale. Pare-buée et résistance chauffante. Filtre Baader Neodymium pour tenter de limiter la pollution lumineuse
       
      * Monture :
      - AZ-EQ6, Autoguidage par diviseur optique ZWO, caméra GPCAM2 IMX224. Logiciel : PHD2 Guiding
       
      * Prétraitements :
      - Alignement et empilement (moyenne additive + mise à l'échelle + rejet Winsorized sigma clipping) de 26 images (76% des images) avec masters dark, offset, flat (11 darks, 100 offsets, 100 flats). Logiciel : Siril
       
      * Traitements :
      - Extraction du gradient. Étalonnage des couleurs par photométrie. Transformation de l'histogramme.
      - Masque de fusion : transformation de l'histogramme avec plus de basses lumières.
      - Réduction du bruit chromatique.
      - Réglage des tons foncés / tons clairs.
      - Réduction du bruit par médiane.
      - Masques de fusion : traitement par ondelettes, saturation, contraste.
      - Ajustement des niveaux. Correction gamma.
      - Logiciels : Siril, Iris, CS2
       
      * Lieu :
      - Vauréal (Cergy-Pontoise, 95)
       
      Plus d'informations et image plus résolue sur mon site personnel à la page :
      http://encelade18.free.fr/photos/NGC6946.html
    • By mariobross
      Bonjour, avec Georges nous avons décidés de pointer nos instruments vers M33, la grande galaxie du triangle, une ASI 6200 sur C11 Edge pour Georges et la Moravian 16000 sur le RC 360 pour moi, les champs ne sont pas identiques mais bon ce devait êtres des choses gérables, Georges devait faire les luminances et moi les ha + RVB, au final nous avons décidés de faire nos luminances avec les RVB qui avaient un poil plus de résolution et surtout moins de gradient, après une bonne sélection des brutes et une grosse mixture des différentes couches nous vous présentons l'image finale donc en (RVB/HA) RVB, il y a de retenu 40 poses de 3 minutes dans chaque couleurs RVB en bin 1, et 20 poses de 10 minutes en ha bin 1.  
      L'image présentée à été adoucie en effet la version réduite du champ complet paraissait un peu agressive, la full cliquable à également été adoucie : 
       


       
       
       
       
      Par contre pour ce crop sur NGC 604 on est en pleine résolution, image renforcée, NGC 604 est une super-nébuleuse, un monstre d'un diamètre d'environ 1500 années-lumière,  40 fois la taille de la partie visible de la nébuleuse d'Orion, ce n'est pas pour rien qu'elle est visible depuis la voie lactée et mérite son nom NGC particulier: 


       
       
       
       
      Une autre vue sur NGC 588, NGC 592 : 


       
       
       
       
      Une  vue sur un amas d'étoiles assez éloigné du centre: 


       
       
       
       
      Version annotée:  



      Georges et Jc.
    • By teko38
      Podcast France culture Univers jeune : si loin, si proche
      Bonjour
      Un podcsat super intéressant
      En particulier sur la découverte d’une galaxie en radio par ALMA et une lentille gravitationnelle
      https://www.franceculture.fr/emissions/la-methode-scientifique/univers-jeune-si-loin-si-proche
      La Méthode scientifique par Nicolas Martin
      Que sait-on de la formation des galaxies ?
      Comment a été découverte la galaxie SPT0418-47 ?
      Pourquoi dit-on qu'elle est semblable à la nôtre ?
      Pourquoi la découverte d’une telle galaxie formée moins d’1,4 milliards d’années après le Big Bang est-elle surprenante ?
      Quels modèles remet-elle en cause ?
      Cdt Daniel
       
    • By max-alain
      Bonjour,
       
      Une image de saison, NGC6951, l'IFN apparait bien, mais il à fallu y mettre le nombre de poses (120 secondes x 260 environ, en cumulant les couches couleurs et luminance)
      Avec un newton 300 et ASI 1600 + filtres ASI
       
      lien pour la full:
      http://rivesmax.fr/images/ngc6951_2020_full.jpg
      et astrobin:
      https://www.astrobin.com/users/max/
      Amicalement,
      Max
       

       
       
    • By serge vieillard
      Yo !
      Le 19 septembre, mes derniers jours en Nouvelle Calédonie avec la furieuse envie de faire du ciel profond austral en profitant du T600, ces derniers mois ayant été décevants quant à la météo. Enfin une belle nuit ! Ce n'est pas du Messier, plutôt du p'tit bidule.
      On commence dans l'Octant, constellation faiblarde du pôle céleste, avec cet amusant méli-mélo de galaxies en interaction, NGC6438, somme toute petite mais assez bien définie, avec ce noyau excentré et ce bras qui gicle telle une mèche rebelle.
       

       
      Jolie spirale barrée avec NGC7098 dont il est plaisant d'aller chatouiller les lointaines extensions, exercice rendant le bulbe joliment détaillé.
       


      Passons dans l'Indien avec NGC7090, fin fuseau présentant quelques structures notables, dont un bulbe marqué évoquant un dos de baleine.
       

       
      IC5152 se présente comme une grosse tache molle et ovale, agrémentée de quelques rehauts lumineux.
       

       
      NGC7083, voilà un bel objet que se mérite si l'on veut traquer les faibles extensions dans cette pâle lueur où l'on devine qu'il se trame des choses. C'est un jeu que j'adore, il consiste à placer patiemment des taches bien faiblardes pour faire apparaitre au fur et à mesure de la besogne une structure spirale assez complexe.
       


      Dans a Grue, NGC7552 est la cible préférée de la soirée, jolie spirale barrée dévoilant de nombreux détails de structure, bien que de façon ténue.
       

       
      Un joli duo galactique avec l'elliptique IC1459 accompagnée discrètement du fuseau d'IC5264 dont j'ai perçu la sensation d'une légère inflexion.
       

       
      NGC7424, encore une faible spirale dont la structure se dessine au fur et à mesure des tâches détectées et retranscrites.
       

       
      Un trio dont les deux principales, NGC 7232 (le fuseau) et NGC7233 sont en interaction et l'on devine une faible continuité entre elles, tandis que l'autre membre NGC 7232B est vraiment discret.
       


      On fini dans le Toucan, cette minuscule drôlerie avec le duo en interaction bien faiblard NGC7734 et 7733 (la petite, appelée galaxie du bretzel).
       

       
      Bien mieux visible, encore un duo serré en interaction, IC5250 A et B dont on devine un départ d'extension.
       

       
      NGC7329, est une spirale barrée qui dévoile ses extensions lointaines par touches successives.
       

       
      Puisque vous avez été attentif et sages jusque là, le début de soirée au crépuscule ne fut pas oublié, avec un Jupiter un peu mou du genou, mais idéal pour attendre la nuit tomber :
       

       
      et pi j'allais oublier Saturne qui mérite bien une image :
       

       
      Ha oui, j'ai ajouté une nouvelle page sur mon site "Catalogues", un récapitulatif visuel du ciel profond. C'est ici :
       
      http://www.astrosurf.com/magnitude78/serge/catalogues.html
       
       
      La soirée fut productive, je vais me coucher !
       
  • Upcoming Events