JML

Geostationnaires

Recommended Posts

Bonjour, j' aimerais pointer ma lunette + apn sur des satellites géostationnaires. J' ai installé Satellites Tracker mais il ne me donne jamais aucun satellites au dessus de ma tête ! Comment puis-je les trouver ?  Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Depuis la France on ne les aura jamais au dessus de la tête car il sont situés sur le plan de l'équateur et depuis chez nous ils sont donc à une déclinaison d'environ - 7°

Skysafari pro est pas mal comme appli pour les situer exactement.

quelques infos par là : http://www.astrosurf.com/luxorion/satellites-artificiels.htm

On les voit mieux juste avant qu'ils entrent dans l'ombre de la terre ou lorsqu'ils en sortent. En ce moment cela se situe à l'ouest de iota cetus et à l'est de theta cetus pour la sortie de l'ombre.

 

 

Edited by den b
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu trouveras les infos sur https://www.calsky.com/

Après configuration du lieu d'observation, aller sur la page des géostationnaires, il y a toutes les infos (visibilité, hauteur/azimut, magnitude, etc...)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, den b a dit :

Depuis la France on ne les aura jamais au dessus de la tête car il sont situés sur le plan de l'équateur et depuis chez nous ils sont donc à une déclinaison d'environ - 7°

 

Bonjour den b !!

bonjour à tous !!

 

Je ne comprends pas ta remarque, ou alors j'ai tout oublié : les satellites géostationnaires étant sur l'équateur, leur déclinaison est 0° non ?

Pourquoi - 7° ?

 

Éric

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils sont sur l'équateur, à 36000 km d'altitude, si on peut encore appeler ça une altitude. Donc pas à l'infini.

Puisque nous sommes au Nord de l'équateur, ils nous apparaissent, en projection sur le fond du ciel, au Sud de l'équateur céleste.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, edubois3 a dit :

Je ne comprends pas ta remarque, ou alors j'ai tout oublié : les satellites géostationnaires étant sur l'équateur, leur déclinaison est 0° non ?

 

Beaucoup de satellites géostationnaires ont un déclinaison non nulle (grosso modo entre +15 et -15°).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, mais en pointant un télescope avec 1° de champ vers la déclinaison -7°, en se baladant on en trouve déjà un paquet, parfois jusqu'à 3 dans le même champ... il faut juste ne pas avoir de suivi pour remarquer les points lumineux qui ne bougent pas contrairement aux étoiles.... et puis les photographes qui pointent des objets dans les parages (Neptune, M42(partie sud), M11,...) ont assez vite fait de remarquer ces objets qui traversent le champ...

 

Nicolas

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, iblack a dit :

Beaucoup de satellites géostationnaires ont une déclinaison non nulle (grosso modo entre +15 et -15°)

Sauf que dans ce cas ce ne sont pas des géostationnaires, mais des géosynchrones (en gros ils oscillent entre le nord et le sud du plan équatorial, avec une période de 23h56'04.1'')

L'orbite géostationnaire n'est qu'un cas particulier de l'orbite géosynchrone.

Un satellite strictement géostationnaire, est précisément sur le plan équatorial, et sur une orbite circulaire.

Mais on ne le verra se projeter sur l'équateur céleste que si on se place sur Terre précisément à l'équateur.

Si on se place ailleurs que sur l'équateur, sa position projetée sur la voûte céleste apparaitra au nord ou au sud de l'équateur céleste, d'autant plus qu'on s'éloigne en latitude.

Donc la bonne raison c'est Kirth qui la donne : la parallaxe nous fait apparaitre les géostationnaires sous des déclinaisons négatives vus depuis l'hémisphère nord, tandis qu'ils apparaissent à des déclinaisons positives vus depuis l'hémisphère sud. D'où des coordonnées où les chercher qui dépendent du lieu d'observation.

Ce phénomène touche aussi les géosynchrones naturellement, qui peuvent se trouver à plus de 20° de déclinaison nord ou sud selon l'inclinaison propre de leur orbite, qui s'ajoute ou se retranche aux effets de cette parallaxe.

Dans ce cas on observe aussi un balancement Est-Ouest (analemme) avec des projections plus complexes (analemme dissymétrique si orbite non circulaire) selon l'excentricité de l'orbite.

Edited by Alain MOREAU
'#"
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et il y a même des géocentriques

il y a 11 minutes, Alain MOREAU a dit :

Sauf que dans ce cas ce ne sont pas des géostationnaires, mais des géosynchrones (en gros ils oscillent entre le nord et le sud du plan équatorial, avec une période de 23h56'04.1')

Et avec tous les satellites en orbites poubelles on trouve un peu toutes sortes de mouvements autour de l'orbite géostationnaire  ;)

https://www.webastro.net/forums/topic/132781-observations-de-satellites/?do=findComment&comment=2580650

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Alain MOREAU a dit :

Sauf que dans ce cas ce ne sont pas des géostationnaires, mais des géosynchrones

 

Merci pour la précision et les explications ^_^

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Alain MOREAU a dit :

Donc la bonne raison c'est Kirth qui la donne : la parallaxe nous fait apparaitre les géostationnaires sous des déclinaisons négatives vus depuis l'hémisphère nord, tandis qu'ils apparaissent à des déclinaisons positives vus depuis l'hémisphère sud. D'où des coordonnées où les chercher qui dépendent du lieu d'observation.

 

J'ai relu, il me semble qu'il y a un problème avec cette affirmation.

Le terme de déclinaison est impropre, la déclinaison est déterminée et ne dépend pas de l'observateur. Maintenant qu"il y ai un phénomène de parallaxe, OK...

Share this post


Link to post
Share on other sites

La déclinaison peut varier en fonction de  l'observateur... pour les objets "proches" de la Terre.

C'est le cas par exemple de la Lune : le 2 octobre 2018 à 0h TU  sa déclinaison est de 19°51'33" pour un observateur situé au pôle sud et de 21°41'8" pour un observateur situé au pôle nord. Cette déclinaison est qualifiée de "déclinaison topocentrique" car dépendant du  lieu de l'observation.

Pour les objets très éloignés ces variations s'estompent et leurs déclinaisons sont indépendantes de l'observateur.

Dans le cas des satellites géostationnaires placés sur l'équateur céleste  il convient de préciser qu'il s'agit  "déclinaison topocentrique"  (précision souvent occultée) : un observateur situé à  X° de latitude nord verra tous ces satellites géostationnaires à une déclinaison topocentrique de Y°, Y étant négatif dans ce cas-là.

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, bowen a dit :

"déclinaison topocentrique"  (précision souvent occultée)

 

Merci, je ne connaissais pas !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous pour vos explications !!

En effet, déclinaison topocentrique, parallaxe et 36 000 km (qui ne font pas l'infini :)) m'ont bien éclairé.

 

Éric

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petite observation hier soir avec ma petite lunette dobson : https://www.webastro.net/forums/topic/166406-flute-me-vla-reparti-à-tailler-du-bois-lunette-et-sc-altaz/?do=findComment&comment=2575079

Et je suis donc aller me promener vers la ceinture des géostationnaires au niveau de la baleine, car c'est par là qu'il nous renvoient le mieux la lumière solaire en ce moment via leurs panneaux solaires et qu'ils sont donc les plus visibles.

Par contre, ils passent un petit moment dans l'ombre de la terre et sont donc là totalement invisibles.

Petit schéma tiré de skysafari :

Screenshot_2018-10-05-14-20-21.png.05355e575d076521b01a0a52193b7fd5.png

Pour l'anecdote voyant un groupe de trois s'approcher de la zone d'ombre, je consulte skysafari pour savoir lesquels c'étaient et au moment où je regarde le smartphone, je vois le groupe s'effacer de l'écran, du coup je repasse à l'oculaire et effectivement il avaient aussi disparu du ciel. A postériori c'étaient trois arabsat, BADR 5 , 6 et 7.

Étonnante précision ;) 

Edited by den b
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca tombe bien ce graphique, car dans la nuit de vendredi à samedi (vers 2h10 locales exactement), je suis tombé sur un géostationnaire sans le chercher et à l'oeil nu... il était sur la partie gauche, 2.5° à gauche (à "10h", PA~60°) de theta de la Baleine.. et aussi brillant! Ce n'est pas la première fois que je vois "flasher" un géostationnaire, là il a atteint la magnitude 4 pendant plusieurs minutes et donc à l'oeil nu j'ai été intrigué un moment par cette "étoile" supplémentaire dans la baleine. Au télescope, l'énigme a été vite levée, et il était précédé d'un autre géostationnaire à une dizaine de minutes d'angle mais moins brillant.

Du fait qu'il devait être proche de l'ombre terrestre (en sortant?), l'angle de phase devait être minimal et a provoqué cette réflexion spéculaire sur les panneaux solaire?

Il y a quelques années j'en avait déjà vu un (plus à l'est) ainsi sur plusieurs nuits, donc les prochaines nuits, surveillez le sud à 35-40° de l'horizon vers 2h10 et dans ces parages de la baleine... ça pourrait se reproduire!

 

Nicolas

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rien de tel que des images... la nuit dernière je suis allé en beauce, et je suis arrivé juste à la fin du flash (à nouveau vers la magnitude 4 ou mieux) du géostationnaire mentionné ci-dessus... 4 poses sur pied au 70mm à F/4 et 25secondes de poses suffisent pour traduite ça en images (j'ai réduit le champ, les 3 étoiles les plus brillantes sont dzeta, theta et eta de la baleine)...

18 (mais 2 qui se déplacent un peu au dessus de l'éqauteur) géostationnaires sur la photo!

Il y a du monde la-haut - on doit retrouver ceux du plot ci-dessus. Ceux qui peuvent me retrouver le nom de celui qui "flashe", merci:

geostat091018-0h16-0h20-70mmf4animc.gif

Nicolas

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca tombe bien, un peu de temps à perdre  ;)

Clip_49.jpg.694b0db5fc973b259ecc9caae2c8ca87.jpg

 

Le flasheur est donc SES 5  à 5° est:  https://en.wikipedia.org/wiki/SES-5

Les USA sont des sat militaires américains. on voit bien le groupe des 3 thors sur ta photo et le quatrième est un eutelsat qui semble sortir de l'ombre sur ta photo.

le satellite au dessus à gauche des thors est météosat 11

On ne voit pas le debris d'ariane sur la photo

A l'extrème gauche de ta photo hors champ sur le relevé, se trouvent deux autres eutelsat, 9a et 9b et au dessus météosat 10msg3.

 

 

Edited by den b
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci bien! J'y suis retourné encore la nuit dernière, arrivé sur place 20min plus tot pour les faire au T407 - je montrerai les photos plus tard (poses de 5s a 1750mm de focale..), mais SES5 flashait encore bien vers 2h10, probablement vers la magnitude 3.5 ou plus brillant - il était plus brillant que la plupart des étoiles de la Baleine. L'autre brillant décalé en dessous de la série des Thor (ou c'était un autre?) était aussi visible à l'oeil nu, vers mag 4.5 au maxi (dans les mêmes heures, peut-etre 5-10min plus tot). J'ai aussi pris une photo au foyer du telescope de la série des Thors... bien visibles.

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aux prochaines Rencontres du Ciel et de l'Espace, une présentation était prévue sur la détection et la caractérisation des satellites géostationnaires, notamment en spectroscopie, avec des moyens amateurs. Mais l'intervenant a annulé sa venue.

 

Une vidéo présentant le projet:

 

 

Jean-Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec quelque délai, voilà les images au télescope du 9 octobre dernier...

pour le flash de SES5 à la magnitude 3.5, il faudrait faire la vidéo complète depuis la sortie de l'ombre... dans 11 mois!

Nicolas

SES5, fin de flash: (poses de 5-10s, foyer du T407, 1° de large)

geostat-ses5-091018-23h17anim.gif.ab9f35f30976a67daef05565448b494a.gif

 

Et la série des 4 Thor en 5sec. même set-up:

geostat4thor-091018-23h21-t407f4bcurv-5s.jpg.8ccbdc9f379883788a89b60322c03b25.jpg

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, très chouette animation, merci et la photo n'a rien à lui envier :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Loup Lunaire
      Bonjour les lunaires,
       
      J'ai profité de l'occasion hier matin et étant bien haut perché pour faire des plans serré sur Sélène.
      Ce sont les meilleurs images réalisées depuis mes débuts en CCD, puis CMOS. J'ai poussé la lunette dans ses derniers retranchements, je pense que si j'avais une version USB3 et un portable plus véloce, un gain substantielle serai de la partie.
      Comme d'habitude la première faites au Sony avec une vue global.
      Par la suite une série de deux mosaïques (nord/sud) sauf pour Copernic, associé avec la barlow x2 Takahashi.
      Couche verte isolé, car avec les différentes colorimétries des images c'était plus simple et propre. Dommage qu'il me manquait un bout d'image, j'aurais pu faire d'un bout à l'autre.
      Traitements: ASTROSURFACE + ASTRAIMAGE + MICROSOFT ICE (balèze ce logiciel)  et PSCS2 pour le bandeau.
       
      Mea culpa:  il y a une erreur dans la description c'est Erastosthène et non Copernicus sur la mosaïque lunaire.
       
       
      Bon ciel lunaire
       

    • By CB7751
      HOO qu'elle est belle cette cible.
      Prise sur deux nuit, avec quelques difficultés pour la couche Ha j'ai pu avoir dans les 5h et 6h30 de O3, première utilisation du Nikon 105mm F1.4, fermé à F2.8 pour cet essai. Cam ASI183MM Pro.
      Très content de ma photo finale,  juste un soucis bizarre sur une partie de l'image (gauche/bas gauche) les étoiles des deux couches ne sont pas alignées.. comme j'ai shooté jusqu'au matin ca correspond à l'endroit qui descend sur l'horizon il y a eu je pense une distorsion en fin de scéance car les brutes sont impeccables sans coma.
      La photo est assez largement recadrée, sur la full c'est pire les étoiles sont dédoublées avec une légère trainée dans ce coin.
       
       
       

    • By T450
      Bonsoir,
      Voilà les résultats de tests réalisés avec une asi183 (cmos) et une qsi690 (ccd).
      Échantillonnage équivalent (0.5"/p) grâce au réducteur asa x0.73 pour l'asi 183 et au paracorr2 pour la qsi690. Newton 253/1280 (x1.15 paracorr).
      De longues discussions préalables aux tests ici.
      Ça n'a pas été sans mal, je ne ferais pas ça tous les jours
      Avec ces histoires de 12bits étalés sur 16 bits pour la cmos, les chiffres sont peut-être à interpréter. Mais les images montrent bien que les deux mondes sont encore aujourd'hui équivalents, au moins en détection (il faudrait se pencher sur les problèmes de dynamique etc...)
      Les images sont prétraitées (100 biais, 20 darks).
      A vos commentaires qui ne manqueront pas je suppose!
      Nathanaël
       
      EDIT : ATTENTION : ERREUR SUR LES MESURES voir ici
       
       

       
    • By Haltea
      Salut , je vous présente mes dernières prises
      D'abord m15 et m 57 ou j'avais toujours de gros problèmes d'étoiles. Je me suis rendu compte par la suite que mon primaire était trop serré. 
      Apres un peu de bricolage, c est enfin la fin des étoiles moches , elles sont nettement mieux sur le 3eme cliché.
      M57 : 3 secondes de poses , 2 heures en tout, barlow televue x2
       
      M15: 1 seconde de pose, 1 heure en tout
       
      NGC 7023: 5 secondes de pose, 2h40 en tout
      Le tout avec la 385MC sur skywatcher 200/1000 et azeq6 



    • By T450
      Bonjour,
      Quelqu'un pourrait-il m'expliquer ce qu'on entend par RSB, signal/bruit, SNR sur une image .fit d'un champ d'étoile?
      Car dans mes expérimentations précédentes (ici ou là) , j'ai bêtement pris le S/N donné par astroart, mais je m'aperçois que le SNR de MaximDL ne donne pas du tout la même chose, et je ne retombe sur aucune de ces valeurs avec les "volumes", "max" ou "sigma" divers et variés relevés dans Iris...
      Bref, j'ai dû mettre la charrue avant les boeufs
      Merci par avance
      Nathanaël
  • Images