JML

Geostationnaires

Recommended Posts

Bonjour, j' aimerais pointer ma lunette + apn sur des satellites géostationnaires. J' ai installé Satellites Tracker mais il ne me donne jamais aucun satellites au dessus de ma tête ! Comment puis-je les trouver ?  Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Depuis la France on ne les aura jamais au dessus de la tête car il sont situés sur le plan de l'équateur et depuis chez nous ils sont donc à une déclinaison d'environ - 7°

Skysafari pro est pas mal comme appli pour les situer exactement.

quelques infos par là : http://www.astrosurf.com/luxorion/satellites-artificiels.htm

On les voit mieux juste avant qu'ils entrent dans l'ombre de la terre ou lorsqu'ils en sortent. En ce moment cela se situe à l'ouest de iota cetus et à l'est de theta cetus pour la sortie de l'ombre.

 

 

Edited by den b
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu trouveras les infos sur https://www.calsky.com/

Après configuration du lieu d'observation, aller sur la page des géostationnaires, il y a toutes les infos (visibilité, hauteur/azimut, magnitude, etc...)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, den b a dit :

Depuis la France on ne les aura jamais au dessus de la tête car il sont situés sur le plan de l'équateur et depuis chez nous ils sont donc à une déclinaison d'environ - 7°

 

Bonjour den b !!

bonjour à tous !!

 

Je ne comprends pas ta remarque, ou alors j'ai tout oublié : les satellites géostationnaires étant sur l'équateur, leur déclinaison est 0° non ?

Pourquoi - 7° ?

 

Éric

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils sont sur l'équateur, à 36000 km d'altitude, si on peut encore appeler ça une altitude. Donc pas à l'infini.

Puisque nous sommes au Nord de l'équateur, ils nous apparaissent, en projection sur le fond du ciel, au Sud de l'équateur céleste.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, edubois3 a dit :

Je ne comprends pas ta remarque, ou alors j'ai tout oublié : les satellites géostationnaires étant sur l'équateur, leur déclinaison est 0° non ?

 

Beaucoup de satellites géostationnaires ont un déclinaison non nulle (grosso modo entre +15 et -15°).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, mais en pointant un télescope avec 1° de champ vers la déclinaison -7°, en se baladant on en trouve déjà un paquet, parfois jusqu'à 3 dans le même champ... il faut juste ne pas avoir de suivi pour remarquer les points lumineux qui ne bougent pas contrairement aux étoiles.... et puis les photographes qui pointent des objets dans les parages (Neptune, M42(partie sud), M11,...) ont assez vite fait de remarquer ces objets qui traversent le champ...

 

Nicolas

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, iblack a dit :

Beaucoup de satellites géostationnaires ont une déclinaison non nulle (grosso modo entre +15 et -15°)

Sauf que dans ce cas ce ne sont pas des géostationnaires, mais des géosynchrones (en gros ils oscillent entre le nord et le sud du plan équatorial, avec une période de 23h56'04.1'')

L'orbite géostationnaire n'est qu'un cas particulier de l'orbite géosynchrone.

Un satellite strictement géostationnaire, est précisément sur le plan équatorial, et sur une orbite circulaire.

Mais on ne le verra se projeter sur l'équateur céleste que si on se place sur Terre précisément à l'équateur.

Si on se place ailleurs que sur l'équateur, sa position projetée sur la voûte céleste apparaitra au nord ou au sud de l'équateur céleste, d'autant plus qu'on s'éloigne en latitude.

Donc la bonne raison c'est Kirth qui la donne : la parallaxe nous fait apparaitre les géostationnaires sous des déclinaisons négatives vus depuis l'hémisphère nord, tandis qu'ils apparaissent à des déclinaisons positives vus depuis l'hémisphère sud. D'où des coordonnées où les chercher qui dépendent du lieu d'observation.

Ce phénomène touche aussi les géosynchrones naturellement, qui peuvent se trouver à plus de 20° de déclinaison nord ou sud selon l'inclinaison propre de leur orbite, qui s'ajoute ou se retranche aux effets de cette parallaxe.

Dans ce cas on observe aussi un balancement Est-Ouest (analemme) avec des projections plus complexes (analemme dissymétrique si orbite non circulaire) selon l'excentricité de l'orbite.

Edited by Alain MOREAU
'#"
  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et il y a même des géocentriques

il y a 11 minutes, Alain MOREAU a dit :

Sauf que dans ce cas ce ne sont pas des géostationnaires, mais des géosynchrones (en gros ils oscillent entre le nord et le sud du plan équatorial, avec une période de 23h56'04.1')

Et avec tous les satellites en orbites poubelles on trouve un peu toutes sortes de mouvements autour de l'orbite géostationnaire  ;)

https://www.webastro.net/forums/topic/132781-observations-de-satellites/?do=findComment&comment=2580650

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Alain MOREAU a dit :

Sauf que dans ce cas ce ne sont pas des géostationnaires, mais des géosynchrones

 

Merci pour la précision et les explications ^_^

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Alain MOREAU a dit :

Donc la bonne raison c'est Kirth qui la donne : la parallaxe nous fait apparaitre les géostationnaires sous des déclinaisons négatives vus depuis l'hémisphère nord, tandis qu'ils apparaissent à des déclinaisons positives vus depuis l'hémisphère sud. D'où des coordonnées où les chercher qui dépendent du lieu d'observation.

 

J'ai relu, il me semble qu'il y a un problème avec cette affirmation.

Le terme de déclinaison est impropre, la déclinaison est déterminée et ne dépend pas de l'observateur. Maintenant qu"il y ai un phénomène de parallaxe, OK...

Share this post


Link to post
Share on other sites

La déclinaison peut varier en fonction de  l'observateur... pour les objets "proches" de la Terre.

C'est le cas par exemple de la Lune : le 2 octobre 2018 à 0h TU  sa déclinaison est de 19°51'33" pour un observateur situé au pôle sud et de 21°41'8" pour un observateur situé au pôle nord. Cette déclinaison est qualifiée de "déclinaison topocentrique" car dépendant du  lieu de l'observation.

Pour les objets très éloignés ces variations s'estompent et leurs déclinaisons sont indépendantes de l'observateur.

Dans le cas des satellites géostationnaires placés sur l'équateur céleste  il convient de préciser qu'il s'agit  "déclinaison topocentrique"  (précision souvent occultée) : un observateur situé à  X° de latitude nord verra tous ces satellites géostationnaires à une déclinaison topocentrique de Y°, Y étant négatif dans ce cas-là.

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, bowen a dit :

"déclinaison topocentrique"  (précision souvent occultée)

 

Merci, je ne connaissais pas !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous pour vos explications !!

En effet, déclinaison topocentrique, parallaxe et 36 000 km (qui ne font pas l'infini :)) m'ont bien éclairé.

 

Éric

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petite observation hier soir avec ma petite lunette dobson : https://www.webastro.net/forums/topic/166406-flute-me-vla-reparti-à-tailler-du-bois-lunette-et-sc-altaz/?do=findComment&comment=2575079

Et je suis donc aller me promener vers la ceinture des géostationnaires au niveau de la baleine, car c'est par là qu'il nous renvoient le mieux la lumière solaire en ce moment via leurs panneaux solaires et qu'ils sont donc les plus visibles.

Par contre, ils passent un petit moment dans l'ombre de la terre et sont donc là totalement invisibles.

Petit schéma tiré de skysafari :

Screenshot_2018-10-05-14-20-21.png.05355e575d076521b01a0a52193b7fd5.png

Pour l'anecdote voyant un groupe de trois s'approcher de la zone d'ombre, je consulte skysafari pour savoir lesquels c'étaient et au moment où je regarde le smartphone, je vois le groupe s'effacer de l'écran, du coup je repasse à l'oculaire et effectivement il avaient aussi disparu du ciel. A postériori c'étaient trois arabsat, BADR 5 , 6 et 7.

Étonnante précision ;) 

Edited by den b
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca tombe bien ce graphique, car dans la nuit de vendredi à samedi (vers 2h10 locales exactement), je suis tombé sur un géostationnaire sans le chercher et à l'oeil nu... il était sur la partie gauche, 2.5° à gauche (à "10h", PA~60°) de theta de la Baleine.. et aussi brillant! Ce n'est pas la première fois que je vois "flasher" un géostationnaire, là il a atteint la magnitude 4 pendant plusieurs minutes et donc à l'oeil nu j'ai été intrigué un moment par cette "étoile" supplémentaire dans la baleine. Au télescope, l'énigme a été vite levée, et il était précédé d'un autre géostationnaire à une dizaine de minutes d'angle mais moins brillant.

Du fait qu'il devait être proche de l'ombre terrestre (en sortant?), l'angle de phase devait être minimal et a provoqué cette réflexion spéculaire sur les panneaux solaire?

Il y a quelques années j'en avait déjà vu un (plus à l'est) ainsi sur plusieurs nuits, donc les prochaines nuits, surveillez le sud à 35-40° de l'horizon vers 2h10 et dans ces parages de la baleine... ça pourrait se reproduire!

 

Nicolas

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rien de tel que des images... la nuit dernière je suis allé en beauce, et je suis arrivé juste à la fin du flash (à nouveau vers la magnitude 4 ou mieux) du géostationnaire mentionné ci-dessus... 4 poses sur pied au 70mm à F/4 et 25secondes de poses suffisent pour traduite ça en images (j'ai réduit le champ, les 3 étoiles les plus brillantes sont dzeta, theta et eta de la baleine)...

18 (mais 2 qui se déplacent un peu au dessus de l'éqauteur) géostationnaires sur la photo!

Il y a du monde la-haut - on doit retrouver ceux du plot ci-dessus. Ceux qui peuvent me retrouver le nom de celui qui "flashe", merci:

geostat091018-0h16-0h20-70mmf4animc.gif

Nicolas

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca tombe bien, un peu de temps à perdre  ;)

Clip_49.jpg.694b0db5fc973b259ecc9caae2c8ca87.jpg

 

Le flasheur est donc SES 5  à 5° est:  https://en.wikipedia.org/wiki/SES-5

Les USA sont des sat militaires américains. on voit bien le groupe des 3 thors sur ta photo et le quatrième est un eutelsat qui semble sortir de l'ombre sur ta photo.

le satellite au dessus à gauche des thors est météosat 11

On ne voit pas le debris d'ariane sur la photo

A l'extrème gauche de ta photo hors champ sur le relevé, se trouvent deux autres eutelsat, 9a et 9b et au dessus météosat 10msg3.

 

 

Edited by den b
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci bien! J'y suis retourné encore la nuit dernière, arrivé sur place 20min plus tot pour les faire au T407 - je montrerai les photos plus tard (poses de 5s a 1750mm de focale..), mais SES5 flashait encore bien vers 2h10, probablement vers la magnitude 3.5 ou plus brillant - il était plus brillant que la plupart des étoiles de la Baleine. L'autre brillant décalé en dessous de la série des Thor (ou c'était un autre?) était aussi visible à l'oeil nu, vers mag 4.5 au maxi (dans les mêmes heures, peut-etre 5-10min plus tot). J'ai aussi pris une photo au foyer du telescope de la série des Thors... bien visibles.

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aux prochaines Rencontres du Ciel et de l'Espace, une présentation était prévue sur la détection et la caractérisation des satellites géostationnaires, notamment en spectroscopie, avec des moyens amateurs. Mais l'intervenant a annulé sa venue.

 

Une vidéo présentant le projet:

 

 

Jean-Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec quelque délai, voilà les images au télescope du 9 octobre dernier...

pour le flash de SES5 à la magnitude 3.5, il faudrait faire la vidéo complète depuis la sortie de l'ombre... dans 11 mois!

Nicolas

SES5, fin de flash: (poses de 5-10s, foyer du T407, 1° de large)

geostat-ses5-091018-23h17anim.gif.ab9f35f30976a67daef05565448b494a.gif

 

Et la série des 4 Thor en 5sec. même set-up:

geostat4thor-091018-23h21-t407f4bcurv-5s.jpg.8ccbdc9f379883788a89b60322c03b25.jpg

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, très chouette animation, merci et la photo n'a rien à lui envier :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

A noter que nous revenons en ce moment dans la période favorable aux observations des flares des satellites géostationnaires, certains pouvant aller jusqu'à être visibles à l'oeil nu, mais des jumelles ou un petit instrument seront quand même d'une bonne aide en général .

 

On les trouve juste au dessus du corps de la baleine et leurs panneaux solaires nous renvoient l'éclat du soleil juste avant et après qu'il soient masqués par l'ombre de la terre :
https://www.webastro.net/forums/topic/132781-observations-de-satellites/?do=findComment&comment=2590638

Voir aussi ce topic où je donne pas mal de liens qui permettent aussi de se rendre compte que les géostationnaires semblent souvent avoir la bougeotte  ;)

https://www.webastro.net/forums/topic/139581-objet-non-identifié/

Share this post


Link to post
Share on other sites

À propos Nicolas, j'en dénombre 19 sur ton GIF du 9 octobre, dont un typique géosynchrone à forte inclinaison, qui remonte comme une fusée vers les 4 Thor

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Galileo242512
      Bonjour, 
      Bon tout est dit dans le titre. 
      Je possède un Dobson 305mm GSO deluxe et aimerai essayer L'astrophoto (planétaire voir CP). J'ai un petit budget 250€ donc les CCD je peux oublier. 
      D'où ma question est ce que un Canon 360d ou 1000d serait bien sûr ce télescope ?
       
       
      Cordialement, 
      Bon ciel 
    • By eos65
      Bonsoir, 
      Comme beaucoup je suis dans l’attente, l'automne est là et le temps maussade également. Donc histoire de patienter, quelques images sur mon site de prédilection (Hautacam Hautes-Pyrénées) 
      Très bon week-end à vous tous, amicalement 
      Joel 




    • By anticythere
      Bonjour à tous...
        depuis peu, j'ai repris l'astro, dans le but de me mettre à l'astrophoto et visuel assisté.. j'ai donc fais l'achat d'un newton 200/800 skywatcher sur HEQ5 et d'une camera ASI385MC.
      je dois bien avoué que j'ai galérer un peut de passer du dobson AZ au monture equatorial.
       
        je vais vous partagez mes premiere acquisition d'image... vous noterez que je ne parle pas de photo, ça serais insultant "mdr"
      j’espère en tirez quelques bon conseil.. afin de m’améliorer et continuer à vous poster le résultat de mon apprentissage.
       
      PS: désoler, je suis sur que c'est blinder de faute d'orthographe, je m'applique, mais je suis une vrai quiche.
    • By YugnatD
      Bonsoir à tous,
       
      Dans le cadre de mon diplôme de technicien en électronique, j’ai refait toute l’électronique de gestion des moteurs de ma monture NEQ5 (avec kit de motorisation).
      J’y ai aussi intégré un système de régulation automatique (PID) pour empêcher la condensation d’apparaître sur les miroirs du télescope.
      Le projet est assez volumineux, car j’avais comme consigne de faire le projet par module (peut-être que je ferais une plaque plus petite qui contient toute l’électronique).
       
      Le tout est contrôler par deux microcontrôleurs (un pour les moteurs, et un pour la régulation de température), mais une raspberry pi est présent sur la carte, afin de contrôler la camera de guidage lors des séances de photo. Donc le suivi du ciel peut fonctionner sans la raspberry pi pour économiser de l’énergie, mais elle est nécessaire pour le guidage (avec PHD2).
       Lorsque la Raspberry pi est allumé, il est possible de contrôler la monture à distance à partir d’une page web.
       
      J’ai aussi ajouté un serveur Stellarium afin de créer un système GOTO, mais le télescope ne pointe pas au bon endroit (je ne sais pas d’où ça vient, peut-être les calculs...).
      Sur la photo du projet, il manque des boutons afin de contrôler manuellement le déplacement des moteurs (RA, DEC), le connecteur pour les boutons est bien présent sur la carte, mais je n’ai pas encore fait le câblage.
       
      Dans le PDF du projet, les moteurs fonctionnent en demi-pas, depuis je les aie passés en 1/8, ça a réduit les vibrations, et la monture fait moins de bruit.
      Au début j'avais intégrer un écran à la carte, mais je me suis rendu compte qu'il n'était pas très utile, donc j'ai décider de l'enlever. 

      J’espère que vous trouverez ce projet intéressant, si vous avez des remarques à faire n’hésitez pas.
       
      Lien GitHub : https://github.com/YugnatD/Astrophotography-Assistant
       
      Je reposte mon projet dans le forum AstroPratique comme on me l'as conseillé.
      2019_diplome_Dietrich.pdf



    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      Hier soir voilà la lune qui sort enfin des nuages, l'occasion de l'apprécier même si tardive car le travail arrive alors....
      Une image avec une nouvelle méthodologie de la couleur, le tous sous ASTROSURFACE, en expérimentation en sorte utilisant à la fois le HDR, le local contrast equalize histogram et la color saturation (sur Image Tools).
       
      Je l"a trouve resplendissante avec ses couleurs, un côté un peu vintage .
      Ne cherchez pas la résolution, elle n'est pas terrible.
       

       
      Bon ciel lunaire
  • Images