• 0
Achaim

coordonnées ....désolé je bloque .????

Question

bonjour , jusque maintenant avec ma lunette ,  j observai en regardant une carte et au "pifomètre " on va dire sans me préoccuper de chiffres ect...

maintenant on passe au plus...monture équatoriale avec goto ect...bref je refuse de me servir du goto sans avoir maitriser tout ça , du coup je m intéresse au réglage de la monture , mise en station (compris) ect...les catalogues donnent des coordonnées en AD et DEC ça ok compris que  les objets sont des point fixe sur la sphère céleste avec des coordonnées précise sur cette sphère  . Mais ce que je ne comprend pas c est que la terre tourne ,  donc que logiquement puisque mon instrument est fixe les coordonnées bougent aussi et donc que forcement pour suivre un objet a chaque heures des coordonnées différente  puisque mon instrument bouge:/ , d ou le suivi en goto ect....donc ma question les coordonnées des catalogues sont elles en rapport a une heure précise de la nuit ou journée et donc qu il faudrait faire un calcul pour retrouver les nouvelles a une heure autre ..?

bref vous allez surement me dire que je confond coordonnées azi et equa...en gros je comprend mieux la logique des coordonnées azimutale que équatoriale

bref bien que sa fait un moment que je lis des tutos sur le net ect...suis paumé ...je bloque sur la logique de l équatoriale

si quelqu un peut m aiguiller ...simplement :) il me manque le "déclic"...9_9

merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

29 réponses à cette question

Messages recommandés

  • 0

Les coordonnées équatoriales sont des repères comparables aux coordonnées terrestres : quelle que soit l'heure, la tour Eiffel reste au 48,51 N et 2,17 E. La référence "zéro" tourne aussi avec le ciel. Il en va de même pour les objets célestes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
  • 0

oui , ça j ai compris , en gros on gonfle un gros ballon avec notre terre au centre et les petits points sur la surface du ballon c est les etoiles et on cadrille le tout comme des tranches de melon pour l ad et on coupe en tranche dans l autre sens perpendiculaire pour la dec....ce qui donne un repere à deux données  .AD et DEC avec pour origine un point zero ,.donc ce que l on a dans les catalogues , mais ce que je ne comprend pas , c est que la nuit prochaine , si je met mon instrument en direction d une coordonnée X après mise en station en m aidant du catalogue  , mon instrument va donné un endroit dans le ciel fixe  sur ma terrasse , sauf que tout tourne autour de la polaire donc de fait mon instrument devra être orienté différemment suivant l heure , d ou ma conclusion de débutant , je vais changer de graduations sur mon instrument, donc de coordonnées....je beug...O.o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Oui, c'est pour cela qu'il te faut indiquer à ton modèle de ciel (électronique ou mécanique) le jour et l'heure Par exemple sur le modèle mécanique (les cercles) tu les règles sur les coordonnées d'un objet connu visé et le reste suit. Sur les goto, tu indiques la date et l'heure et l'électronique recalcule et modélise un ciel en fonction du (des) point(s) visés. Ensuite, c'est valable pour le reste du ciel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Cela dit, les graduations de nombreuses montures équatoriales courantes ne sont pas utilisables ou trop peu précises (cercles trop petits, pas de verniers, etc.). De plus, on ne pointe jamais les coordonnées absolues (sauf à posséder un instrument d'observatoire avec de grands cercles gradués), on utilise la méthode différentielle. Par exemple si tel objet est à +0h07m et -9,5° de Véga, on pointe Véga, on regarde ses coordonnées sur les cercles, et on tourne le tube de façon à ajouter +0h07m et -9,5° sur les cercles. Si l'étoile de départ est assez proche, ça marche.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Bah, c'est aussi simple de pointer Vega, de mettre sur les cercles ses coordonnées réelles et on tourne le tube aux coordonnées réelles de l'objet convoité :)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
il y a une heure, Bruno- a dit :

on regarde ses coordonnées sur les cercles, et on tourne le tube de façon à ajouter +0h07m et -9,5° sur les cercles. Si l'étoile de départ est assez proche, ça marche.

 

 

P...sa y es ...:D j ai eu le declic , j ai compris

on se balade en fait à l intérieure d une sphère  ou les objets sont complètement immobiles les uns par rapport aux autres , donc immobile sur une grille graduée en 3D ... si on pointe sur une cible sure ...le reste suit , puisque rien ne bouge , sauf que.....

si j observe en pointant un objet connu , et que je vais casser la croute , je reviens deux heures après , la logique veut qu' il faille que je repointe à nouveau  un objet connu pour trouver de l invisible ...ce qui fait que en gros mon pointage manuel , logiquement n est valable qu un certain temps ....?????

d ou le suivi sur ordi ect...

je pense avoir pigé....merci a  vous  3  , sa fait deux jours que je regardes les articles sur internet  tout est sur la mise en station et après beug ...on vous dit il n y a plus qu a ..??? il manquait un chainon...de logique ...:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
il y a 30 minutes, ALAING a dit :

Bah, c'est aussi simple de pointer Vega, de mettre sur les cercles ses coordonnées réelles et on tourne le tube aux coordonnées réelles de l'objet convoité :)

 

 

Il y a 3 heures, ndesprez a dit :

tu les règles sur les coordonnées d'un objet connu visé et le reste suit. Sur les goto, tu indiques la date et l'heure et l'électronique recalcule et

 c est logique , mais j ai pas trouvé ces réponses sur le net ...........:)

graciass...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
il y a 1 minute, Achaim a dit :

c est logique , mais j ai pas trouvé ces réponses sur le net ...........:)

Ben tu poses la question sur Astrosurf épicétou ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
il y a 37 minutes, ALAING a dit :

Bah, c'est aussi simple de pointer Vega, de mettre sur les cercles ses coordonnées réelles et on tourne le tube aux coordonnées réelles de l'objet convoité

 

C'est même plus simple, mais à condition que le cercle en déclinaison soit bien réglé, or sur certains modèles bas de gamme il n'est pas toujours réglable, et que le cercle en ascension droite puisse tourner, ce qui n'est pas toujours le cas (j'ai déjà vu le cas, je ne me souviens plus avec quelle monture).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
il y a 4 minutes, Bruno- a dit :

et que le cercle en ascension droite puisse tourner,

j ai une AZEQ6 ,pour,  après maitrise,  ds le future , pour photo , sa tourne, mais  par contre j ai l impression que les graduations ne sont pas bien précise

il n y a pas vraiment de "virgules" en gros on les devine , d ou je pense que manuellement ce doit être très aléatoire , et après réflexion , en manuel , vaut mieux  surement observer avec des oculaires  grand chp.., enfin je pense..???O.o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Gagné ! Tu as tout compris, ensuite tu centres et tu mets l'oculaire qui convient.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
il y a 1 minute, ndesprez a dit :

Gagné ! Tu as tout compris, ensuite tu centres et tu mets l'oculaire qui convient

et bé .....je dirai pour finir.....chapeau les anciens qui faisaient de la photo il y a bien longtemps sans suivi, sans ordi

je me suis occupé d un labo photo pendant 2 ans du club d astro  du lycée ampère de lyon , il y a de ça  37 ans , je m intéressai a l époque plus au labo qu a l observation, (j ai encore mon vieux DURST)et la façon dont on les faisait ...j ai encore de vieux tirages argentique de l époque et je m aperçois que maintenant de la difficulté que cela devait être pour les faire , moi mon djob c etait de faire ressortir l invisible , sans vraiment savoir comment le négatif avait été fait .....ceci dit l inverse était aussi vrai ....

vive l informatique alors :)

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
Le 06/10/2018 à 18:57, Achaim a dit :

on se balade en fait à l intérieure d une sphère  ou les objets sont complètement immobiles les uns par rapport aux autres , donc immobile sur une grille graduée en 3D ... si on pointe sur une cible sure ...le reste suit , puisque rien ne bouge , sauf que.....

si j observe en pointant un objet connu , et que je vais casser la croute , je reviens deux heures après , la logique veut qu' il faille que je repointe à nouveau  un objet connu pour trouver de l invisible

En fait  nous sommes à l'intérieur d'une sphère contenant divers objets  immobiles sur un temps plus ou moins long et  nous projetons  ces objets sur une grille graduée en 2 D (d'où le couple de coordonnées pour positionner  un  objet). En astronomie nous faisons abstraction de la distance de l'objet observé : nous regardons dans sa direction. Et pour définir une direction en coordonnées sphériques 2 nombres suffisent amplement.

Après avoir pointé un objet connu ( Véga par exemple) tu peux prendre ton temps pour casser la croûte , tu disposes de 23h56minutes et je ne sais plus combien de secondes pour revenir derrière l'oculaire et oh divine surprise l'objet est  de nouveau  dans l'oculaire  à la condition bien sûr de ne pas toucher l'instrument correctement mis en station. Je te concède volontiers que c'est un peu long pour observer... et qui ne marche pas pour les objets à déplacements apparents "rapides" (Soleil, Lune, planètes et autres comètes...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
Il y a 1 heure, bowen a dit :

tu disposes de 23h56minutes et je ne sais plus combien de secondes pour revenir derrière l'oculaire et oh divine surprise l'objet est  de nouveau  dans l'oculaire 

Oupsss..alors là du coup je ne comprend plus rien

oui si on met un suivi

sinon mon télescope va être fixe sur un point précis , et vu que tout tourne autour de la polaire , forcement  si mon tel ne tourne pas avec sa va pas le faire ....

je m embrouille là :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

...et le tout sans suivi !

Le suivi  est offert par la Terre. Les 23h56mn et je ne sais plus combien de secondes correspondent à la durée de la rotation terrestre qui accomplit un tour complet sur elle-même  : le télescope sur sa monture pointe à nouveau en direction de l'objet visé la veille.

Il y a quelques années j'avais lu dans Sky&Telescope un article d'un  amateur dans lequel  il racontait  que pour observer  tel objet du ciel profond (j'ai oublié lequel,oups!) il pointait telle étoile , il coupait le suivi ,il partait boire un café et à son retour l'objet était dans le champ de l'oculaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
Il y a 7 heures, bowen a dit :

Les 23h56mn et je ne sais plus combien de secondes correspondent à la durée de la rotation terrestre qui accomplit un tour complet sur elle-même  :

oui suis dac , si je pointe un objet je reviens le lendemain a la même heure il sera dans le collimateur , mais juste 3 heures après ben ..non...ou allors il faudra que je bouge mon tel sur l AD (du moins c est ce que j ai compris )

bizarre l histoire du gars avec son café B|

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
Il y a 1 heure, Achaim a dit :

si je pointe un objet je reviens le lendemain a la même heure il sera dans le collimateur

La Terre tourne sur elle-même en 23h56min4s par rapport aux étoiles. Si vous revenez le lendemain à la même heure l'objet ne sera plus dans le collimateur... Pour l'avoir dans le collimateur il faut revenir 23h56min4s après son pointage de la veille. Exemple avec Véga. Ce soir vous pointez Véga dans l'instrument à 21 heures (Temps Universel). Demain si vous revenez à l'oculaire à  20h56min04s Véga sera dans l'oculaire, après demain il faudra regarder à 20h52min08s (sans avoir bien sûr déplacé l'instrument) et ainsi de suite au fil des nuits qui passent (en première approximation).

Revenons à ce soir 21h Véga est dans l'oculaire à la suite du pointage . La déclinaison de cette étoile est de 39° (valeur arrondie) si on laisse l'instrument fixe (moteur de suivi coupé) on verra défiler dans l'oculaire tous les objets ayant la même déclinaison au cours de la nuit.  Si on veut revenir sur Véga il faudra déplacer l'instrument en AD de la valeur  du temps  écoulé : si  on veut revenir sur Véga à 23 h on déplace le télescope de 2 heures en AD (il suffit d'ajouter 2 heures à l'AD indiquée sur la monture).

L'histoire du café avec son café. Imaginons qu'à 20 minutes d'AD et à la même déclinaison que Véga est située une belle nébuleuse planétaire. On pointe sur Véga et là deux possibilités :

- soit  on déplace le tube  en AD d'une quantité de 20 minutes ;

- soit  on laisse tourner la Terre pendant 20 minutes... le temps d'aller boire un café. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
Il y a 10 heures, bowen a dit :

Demain si vous revenez à l'oculaire à  20h56min04s Véga sera dans l'oculaire, après demain il faudra regarder à 20h52min08s (sans avoir bien sûr déplacé l'instrument) et ainsi de suite au fil des nuits qui passent (en première approximation

 ok j ai tout compris sauf ...cette différence de grosso modo 4 minutes entre les deux jours , la logique voudrait qu il n y es pas de retard "programmé" là je bloque O.o

ou sont passées ces 4 minutes et 4 secondes ..???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Je suppose que vous avez déjà regardé le ciel  à l'oeil nu depuis votre terrasse  et ce à des  moments différents de l'année. Ainsi  à l'époque de Noël  aux alentours de minuit, depuis votre terrasse en regardant vers le sud vous  découvrez la magnifique constellation d'Orion : un grand rectangle vertical piqué en son centre d'un bouquet de 3 étoiles.  Sans  "retard programmé" (d'avance en réalité)"  à Pâques  aux alentours de minuit en regardant depuis votre terrasse vers le sud  vous aurez droit à Orion; pour la fête de la musique (du 21 juin) aux alentours de minuit vous aurez Orion;  pour l'Assomption (15 août) vous aurez droit à Orion. Bref, Orion  resterait immuable au-dessus de votre horizon aux alentours de minuit !  "Le jour de la marmotte" en quelque sorte.

En fait il n'en est rien et au fil des soirées qui passent, et en observant à la même heure  vous avez l'impression que le ciel étoilé lentement glisse d'est en ouest...

Dans mon exemple de l'observation de Véga le premier soir elle est dans l'oculaire à 21 heures, le lendemain elle s'y trouve à 20h56min04s  : il ne s'agit pas d'un retard mais  au contraire d'une avance de 3min56s, un retard provoquerait un déplacement du ciel étoilé d'ouest en est.  Je vous laisse intégrer cette notion et je reviendrai pour  résoudre "l'énigme" de bruno beckert (la Terre qui a un peu tourné) qui explique en fait cette avance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
Il y a 10 heures, bowen a dit :

l'énigme" de bruno beckert (la Terre qui a un peu tourné) qui explique en fait cette avance.

ok compris .....il a fallu que je me fasse un croquis , enfin je pense avoir compris

donc en prenant l exemple de orion qui de chez moi apparaît de plus en plus haut au fil des matins à la même heure  voudrait dire en fait que ces 4 minutes correspondent à mon rapprochement visuel nocturne d une partie de la voute céleste (fixe)du fait que la terre tourne autour du soleil , donc en gros on ne peut pas voir ce que l on a dans le dos  et plus on avance ou plutôt on tourne  , la vision de dos devient petit a petit de coté et ensuite de face pour se retrouver de coté et dans le dos ...,  d ou les constellations d automne ect...

après si je vois un point fixe 4 minutes plus tôt tous les 24 h , ma tète me dit que sa pourrait se transformer en donnée tout ça ??

comme trouver la vitesse de déplacement de la planète ? , ou une distance ..?

compliqué mais intéressant tout ça :)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Vous venez de redécouvrir que non seulement la Terre tourne sur elle-même en 24 heures  mais elle tourne autour du Soleil.  La rotation sur elle-même donne le jour solaire  en prenant le Soleil pour référence (24 heures),  et elle donne le jour sidéral  en  prenant pour référence une étoile. 

Pour pointer une étoile aux coordonnées il convenait d'utiliser le Temps sidéral pour le faire. Mais des petits malins ont inventé le pointage aux coordonnées relatives qui simplifie les calculs. Le pointage aux coordonnées impliquait une monture  équatoriale parfaitement calée en latitude et  sur le pôle céleste. Mais des petits malins ont utilisé l'outil informatique pour contourner les petits écarts de calage de la monture : on pointe 3 étoiles connues dans le calculateur de la monture et il en déduit les corrections à apporter aux coordonnées des objets que l'on veut centrer dans l'oculaire. A condition d'entrer les bonnes étoiles. 

Je vous invite à charger le logiciel gratuit Stellarium sur votre ordinateur personnel. Une fois paramétré avec les coordonnées géographiques de votre site d'observations, afficher le ciel d'un soir à une date et heure à votre convenance.  Appuyer sur  F5 pour afficher la date et l'heure sur l'écran puis sur la barre d'outils en bas d'écran figer le   déroulement du temps.  Maintenant deux petites manipulations  :

- appuyer sur la touche "= " du clavier vous verrez les constellations se décaler lentement au fil des jours qui passent (la touche "=" ajoute un jour solaire à la date d'observation;

- appuyer simultanément sur les touches "alt" et "=" les constellations sont figées à l'écran et seuls les objets mobiles se déplacent plus ou moins vite, sauf la Lune qui saute d'une constellation à l'autre ! La raison de ce changement  tient au fait que cette combinaison de touches du clavier incrémente le temps d'un jour sidéral (comme vous pourrez le constater à l'écran  en lisant la date et l'heure de la vue).

Le temps sidéral à ses limites. Mesurer les distances  nécessite des observations autrement plus délicates à mettre en oeuvre.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
Il y a 8 heures, bowen a dit :

Je vous invite à charger le logiciel gratuit Stellarium

oui j avais déjà téléchargé ce logiciel très bien fait ....qui en plus a une option de nuit ..

mais pour le moment je ne veux pas utiliser ni la raquette , ni l ordi pour m aider , je préfère caller ma monture type tope plutôt que m aider avec l informatique , mais je sais que je vais vite , voir très vite passer à la facilité , c est très humain ceci dit ..

en tout cas merci a vous tous d avoir pris le temps de m éclairer sur des évidences , qui ne font pas partie d un schéma d esprit va t on dire "classique" , une simple phrase dès fois suffit a faire le fameux "declic"

je n es pas encore mon tube , je potasse la monture , j ai ouvert un post sur les filtres , pour les débutants bien sure , puisque je pense que c est aussi nécessaire d avoir la bonne observation que la bonne compréhension ...:)

pour ce qui es des calculs , me suis amusé ce matin a essayer de trouver une relation entre la vitesse et l écart de temps observé sur un objet fixe , en m imaginant que l on pouvait trouver une distance ...amusant, j ai eu bo remplacer la terre par une voiture , l étoile par la Toure effel et l espace par l horizon ,, l évidence ne m es pas venue ....^_^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
Il y a 13 heures, Achaim a dit :

oui j avais déjà téléchargé ce logiciel très bien fait ....qui en plus a une option de nuit ..

mais pour le moment je ne veux pas utiliser ni la raquette , ni l ordi pour m aider , je préfère caller ma monture type tope plutôt que m aider avec l informatique , mais je sais que je vais vite , voir très vite passer à la facilité , c est très humain ceci dit ..

 

Je pense que dans sa suggestion d'utiliser Stellarium, Bowen ne pensait pas au pilotage du télescope.

Tes questions montrent que tu as à apprendre sur la mécanique céleste, et sur les effets qu'ils ont sur la perception de l'observateur. Ce n'est pas une honte, ce sont des questions qu'on se pose tous au début.

Utiliser Stellarium de la façon indiquée par Bowen peut t'aider à mieux comprendre tout cela, c'est en effet un logiciel très bien fichu.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
il y a une heure, Kirth a dit :

Utiliser Stellarium de la façon indiquée par Bowen peut t'aider à mieux comprendre tout cela, c'est en effet un logiciel très bien fichu.

apparemment logiciel très complet et effectivement je me suis amusé a faire bouger le ciel suivant ma volonté , merci aux concepteurs de nous faire prendre pour des dieux:D (humour) , par contre ,  je vais mettre un petit bout de temps à comprendre touts ce qui y est écrit sur le coté , les différents systèmes ect...

sinon en tant que débutant j ai trouvé ce site

sympa simple et explicatif de base pour l observation ....je pense commencer avec ça

http://www.wb-astro.ovh/

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant