Superfulgur

Est-ce la fin de la Station spatiale internationale ?

Recommended Posts

C'est dingue de savoir que tout ça en fait c'est du pipeau :)

On ne nous dit pas tout ;)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Il y a 2 heures, iblack a dit :

Ce fil n'a pas de raison d'être ;)

 

Exact ! Le seul fil qui vaille est celui d'Ariane ...-_-

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Accident de Soyouz : il n'est plus possible de rejoindre la station spatiale internationale :

 

https://www.sciencesetavenir.fr/espace/exploration/apres-l-accident-de-soyouz-impossible-de-rejoindre-l-iss_128500

 

 

Combien de temps peut durer la suspension ? Le prochain lancement d'une fusée Soyouz avec trois nouveaux membres d'équipage vers l'ISS était prévu le 20 décembre 2018, mais tous les vols ont été annulés le temps de l'enquête. Personne ne s'avance sur une durée. "Que ce soit deux ou six mois, je ne veux pas spéculer", dit Kenny Todd, de l'équipe ISS de la NASA.

/../

"Dans le cas présent, il s'agit de véhicules habités, donc les enquêtes devront être encore plus rigoureuses", explique l'expert américain. Il n'est pas exclu que les trois membres d'équipage actuels de l'ISS, l'Allemand Alexander Gerst, l'Américaine Serena Aunon-Chancellor et le Russe Sergueï Prokopiev, doivent rester plus longtemps que prévu, alors qu'ils devaient rentrer en décembre. En général, l'ISS a cinq ou six spationautes à bord, pour des missions d'environ six mois. Ils se relaient et l'ISS a ainsi été continuellement habitée depuis novembre 2000.

Un problème potentiel est que le vaisseau Soyouz leur permettant de revenir sur Terre, qui est déjà amarré à l'ISS, a une limite d'environ 200 jours à partir de l'amarrage en juin dernier, en raison des batteries installées à bord, a confirmé la NASA... ce qui repousse en théorie à janvier la date-limite pour un retour sur Terre. C'est le seul vrai facteur limitant, ajoute John Logsdon, expert américain de l'histoire spatiale et professeur émérite à l'Université George Washington. En termes de vivres, l'équipage peut durer de nombreux mois, et l'ISS est régulièrement ravitaillée par des missions cargo japonaises et américaines.

/../

Quand les fusées américaines seront-elles prêtes ? La NASA a remisé ses navettes spatiales au garage en 2011, et paie la Russie des dizaines de millions de dollars par place pour envoyer ses astronautes sur l'ISS. Mais ces contrats s'arrêtent fin 2019, et l'agence spatiale américaine a passé des contrats avec des compagnies privées nationales pour prendre le relais : Boeing d'une part et SpaceX de l'autre. /../ La compagnie d'Elon Musk, par ailleurs patron du constructeur de voitures électriques Tesla, s'est engouffrée dans la brèche avec ses fusées Falcon 9.

/../

Mais son programme, comme celui de Boeing, a pris du retard, comme c'est souvent le cas dans le secteur. Le dernier calendrier prévoit un premier vol test à vide de la Falcon 9 équipée de la nouvelle capsule habitable Dragon en janvier 2019, avec un test habité en juin 2019. Pour Boeing, ce sera en mars et août 2019, respectivement

/../

Le moindre nouveau retard chez SpaceX ou Boeing risquerait de repousser l'homologation et la première mission d'envoi d'astronautes à 2020 au lieu de 2019. L'incident de jeudi "accroît la pression sur le programme privé de transport américain pour tenir le calendrier", dit John Logsdon à l'AFPL'ISS est du reste capable de voler sans présence humaine, pendant "une longue période", a assuré Kenny Tood, de la NASA, jeudi 11.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, iblack a dit :

On connait les négationnistes, il y a aussi des négationISStes http://www.mensonges.fr/ISS/ISS.html

Ce fil n'a pas de raison d'être ;)

 

J'adore le truc au milieu du reste où il explique que la Terre plate c'est du bidon et qu'elle est vraiment ronde.

Très habile pour crédibiliser le reste de ses conneries.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand même. ..Si c'était mon fils, là-haut, j'aurais davantage d'aigreurs que de certitudes :(

Je me demande quel doit être le "procole commotion ":oO.o envisagé pour ces issnautes super entraînés et prêts à tous les sacrifices sur l'autel du progrès, bien sûr  (certes mais rendez-moi mon fils ou je vous...>:(...du calme, c'est de la fiction :D)

 

Bref, au delà des échanges du genre " avez-vous pensé à pisser dans le bocal"

"Vos paramètres orbitaux sont-ils conformes aux relevés. ...etc...."

 

Quel accompagnement psychologique ? 

 

Imaginons un dialogue. ...:ph34r:

" du soja et du vin rouge en entrée ça va aller?"

" pour le retour une desserte de Soyouz ça s'rait pas plus mal"

( les russes tiquent mais c'est justement le moment d'innover!-_-)

 

Amitiés 

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/10/2018 à 18:22, jfleouf a dit :

Ca craint quand même. Quoi qu'on en dise l'ISS est bien utile pour les astronomes. Par exemple, on va prendre des photos de quels objets en transit solaire/lunaire maintenant ? La station chinoise avec ses misérables 6" de diamètre angulaire au max ? Bon d'accord @Thierry Legault il va nous sortir des détails sur un truc de 6" sans problème. Mais pour le commun des mortels comme moi, c'est un drame la fin de l'ISS.

 

(bug)

Edited by Thierry Legault
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le ‎12‎/‎10‎/‎2018 à 18:22, jfleouf a dit :

Ca craint quand même. Quoi qu'on en dise l'ISS est bien utile pour les astronomes. Par exemple, on va prendre des photos de quels objets en transit solaire/lunaire maintenant ? La station chinoise avec ses misérables 6" de diamètre angulaire au max ? Bon d'accord @Thierry Legault il va nous sortir des détails sur un truc de 6" sans problème. Mais pour le commun des mortels comme moi, c'est un drame la fin de l'ISS.

 

non, pas un drame : un désastre, une catastrophe, un cataclysme !!! Quasiment la fin du monde !!! :(:(:(

Si c'est comme ça, j'arrête l'astro !!! :(:(:(

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, Thierry Legault a dit :

non, pas un drame : un désastre, une catastrophe, un cataclysme !!! Quasiment la fin du monde !!! :(:(:(

Si c'est comme ça, j'arrête l'astro !!!

 

Pas du tout, tu auras qu'à photographier le passage de la Orbital Machin Gateway qui va remplacer l'ISS et qui sera mise en orbite autour de la Lune. Il y aura genre 10 transits par jour, n'importe quel baltringue pourra la prendre en photo…

 

 

 

 

 

 

 

 (OK, elle sera assez petite sur les images, mais bon, en peaufinant la MAP, chu sûr que c'est dans tes cordes)

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, Superfulgur a dit :

 (OK, elle sera assez petite sur les images, mais bon, en peaufinant la MAP, chu sûr que c'est dans tes cordes)

 

alors sans vouloir être pessimiste, si on met l'ISS en orbite lunaire, ça donne :

 

- une magnitude de 11 (pas facile à photographier à proximité de la Lune, peut-être en petit croissant et encore c'est pas gagné...)

- une taille apparente de 0,05" : pas question d'attraper du détail dessus, et même pour la repérer lors d'un transit bon courage, sachant qu'avec le C14 je travaille à 0,12"/pixel...

 

:/

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu demandes des leçons particulières HMIR à Alberto et - avec ton immense talent inné, acquis, travaillé et peaufiné - c'est dans la boîte!

Edited by syncopatte

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Vers la fin de la vidéo on peut voir que le booster sur la gauche ne parvient pas à se séparer correctement et l'explosion suite à son choc contre le deuxième étage.  

 

 

 

 

 

5bdb1fd7dd6ce_BoosterSoyouz.jpg.a486041bd36cf71a699378563515cca5.jpg

 

Edited by vaufrègesI3
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 14/10/2018 à 17:48, Thierry Legault a dit :

non, pas un drame : un désastre, une catastrophe, un cataclysme !!! Quasiment la fin du monde !!! :(:(:(

Si c'est comme ça, j'arrête l'astro !!! :(:(:(

 

Rassure-toi Thierry, la NASA vient d'annoncer la prolongation de la station jusqu'au moins 2030, afin de "permettre la poursuite des recherches révolutionnaires menées dans ce laboratoire orbital unique"...

 

Traduction automatique :


https://blogs.nasa.gov/spacestation/2021/12/31/biden-harris-administration-extends-space-station-operations-through-2030/

 

L’administration Biden-Harris prolonge les opérations de la Station spatiale jusqu’en 2030

 

L’administrateur de la NASA, Bill Nelson, a annoncé aujourd’hui l’engagement de l’administration Biden-Harris à prolonger les opérations de la Station spatiale internationale (ISS) jusqu’en 2030 et à travailler avec nos partenaires internationaux en Europe (ESA, Agence spatialeeuropéenne), au Japon (JAXA, Agence japonaise d’exploration aérospatiale), au Canada (CSA, Agence spatiale canadienne) et en Russie (State Space Corporation Roscosmos) pour permettre la poursuite des recherches révolutionnaires menées dans ce laboratoire orbital unique. pendant le reste de cette décennie.

« La Station spatiale internationale est un phare de collaboration scientifique internationale pacifique et, depuis plus de 20 ans, elle a apporté d’énormes développements scientifiques, éducatifs et technologiques au profit de l’humanité. Je suis heureux que l’administration Biden-Harris se soit engagée à poursuivre les opérations de la station jusqu’en 2030 », a déclaré Nelson. « La participation continue des États-Unis à l’ISS renforcera l’innovation et la compétitivité, ainsi que la recherche et la technologie nécessaires pour envoyer la première femme et la première personne de couleur sur la Lune dans le cadre du programme Artemis de la NASA et ouvrira la voie à l’envoi des premiers humains sur Mars. Alors que de plus en plus de pays sont actifs dans l’espace, il est plus important que jamais que les États-Unis continuent de diriger le monde dans des alliances internationales croissantes et en modélisant des règles et des normes pour l’utilisation pacifique et responsable de l’espace.

Au cours des deux dernières décennies, les États-Unis ont maintenu une présence humaine continue en orbite autour de la Terre pour tester des technologies, mener des recherches scientifiques et développer les compétences nécessaires pour explorer plus loin que jamais. Le laboratoire de microgravité unique a accueilli plus de 3 000 recherches menées par plus de 4 200 chercheurs à travers le monde et apporte d’énormes développements scientifiques, éducatifs et technologiques au profit des populations de la Terre. Près de 110 pays et régions ont participé à des activités à bord de la station, dont plus de 1 500 000 étudiants par an dans les activités STEM.

Les instruments à bord de l’ISS, utilisés de concert avec les instruments en vol libre sur d’autres orbites, nous aident à mesurer les contraintes de la sécheresse et la santé des forêts pour permettre une meilleure compréhension de l’interaction du carbone et du climat à différentes échelles de temps. L’utilisation de ces instruments et d’autres instruments liés au climat jusqu’à la fin de la décennie nous permettra d’améliorer considérablement notre compréhension du cycle climatique.

La prolongation des opérations jusqu’en 2030 poursuivra une autre décennie productive de progrès de la recherche et permettra une transition transparente des capacités en orbite terrestre basse vers une ou plusieurs destinations détenues et exploitées commercialement à la fin des années 2020. La décision d’étendre les opérations et les récentes récompenses de la NASA pour développer ensemble des stations spatiales commerciales garantissent une présence et des capacités humaines ininterrompues et continues; les deux sont des aspects critiques du plan de transition de la Station spatiale internationale de la NASA.

  • Like 1
  • Love 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/10/2018 à 15:32, brizhell a dit :

Le SLS n'étant pas près de voler, reste les Soyouz européens, et les Falcon de l'autre fantasque....

L'avenir proche le dira ...

 

Eh bé l'avenir proche a parlé : c'est l'autre brantzouille qui a gagné haut la main, et les Russes qui ont continué à faire le job.

Fantastique, l'ISS va pouvoir continuer à faire d'incroyables découvertes scientifiques.

 

 

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et bé, l’année commence bien... Les Etats-Unis nous montrent la voie des recherches révolutionnaires...:|

 

Bon, si Dragonfly continue à recevoir ses budgets et si Mars Sample Return avance et si Webb se déploie, on oubliera l’ISS...

 

D’autant que TP n’a aucune envie d’y retourner !

 

Et pendant ce temps là les Chinois emmèneront sur la Lune la première femme et le premier asiatique...

 

 

 

 

 

 

 

 

Edited by starjack
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, jackbauer 2 a dit :

La prolongation des opérations jusqu’en 2030 poursuivra une autre décennie productive de progrès de la recherche et permettra une transition transparente des capacités en orbite terrestre basse vers une ou plusieurs destinations détenues et exploitées commercialement à la fin des années 2020.

 

Comprendre : On n'a plus de tunes pour construire une nouvelle station spatiale, genre entre la Terre et la Lune, ni pour retourner sur la Lune. Alors on laisse faire le privé, et on fait avec l'existant !

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now