dg2

L'avenir de Science et Vie en pointillés...

Recommended Posts

Ca on a  bien compris. Je vais me faire l'avocat du diable, mais vu la débilité de couv de s&v depuis quelques années je pense qu'ils n'ont pas attendu reworld media pour sortir des clous. Hélas....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Il y a 13 heures, iblack a dit :

C'est pas du tout le sujet du débat. Tous les journaux cités dans ce fil de discussion sont passés au digital depuis belle lurette et heureusement sinon ils seraient déjà morts.

 

 

Bonsoir:

 

Pardon, je me suis mal exprimé, bien sûr que la direction de ces différents journaux était pour le progrès digital, par contre les employés ne l'étaient pas.

 

Même situation dans la majorité des industries. (automation)

 

On peu trouver les infos gratuitement, pourquoi payer?

(l'anglais aide)

 

Bon ciel,

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, roul a dit :

On peu trouver les infos gratuitement, pourquoi payer?

 

 

Quand c'est gratuit , c'est toi le produit   :P

  • Like 2
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Hoth a dit :

Quand c'est gratuit , c'est toi le produit  

 

Et c'est pas fortuit :P

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, jldauvergne a dit :

Ca on a  bien compris. Je vais me faire l'avocat du diable, mais vu la débilité de couv de s&v depuis quelques années je pense qu'ils n'ont pas attendu reworld media pour sortir des clous. Hélas....

 

xDxD

 

Mais tu les défendais depuis le début du fil et là d'un coup, bam !

 

J'ai pas compris.............

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Je dis juste ue reworld n'est pas forcément pire que mondadori. Les diaboliser ca aide bien pour faire jouer les clauses de conscience. Il n'y a pas beaucoup de boulots où tu peux te retrouver à pouvoir partir de ton propre chef avec les indemnités chômage, plus 15 mois de salaire (et plus). Beaucoup ont quitté le navire pour profiter de cette situation (parfois confortable), sans même attendre de savoir les intentions de reworld.

J'en connais un par exemple à quelques années de la retraite qui est parti mais bosse toujours pour eux en indépendant. Lors de précédents rachats, il y a déjà eu des cas comme ça de salariés démissionnaires qui sont restés pigistes. La différence, c'est bosser au bord de la mer plutôt qu'à Paris.

Là dans le groupe c'est Grazia qui est mis à mal, pas s&v. Mais sans doute que Grazia n'était pas en grande forme. Pour le moment reworld ne menace pas les titres qui marchent. Il les soutient au contraire avec des développements web là où il n'y en avait pas par exemple. Par contre, les départs ne sont pas tous remplacés et ceux qui restent sont comme des citerons pressés.  C'était déjà un peu le cas avant. Ce n'est pas rose, mais il y a un peu un jeu de dupe dans la diabolisation de reworld.

Science et Vie n'est pas menacé car c'est toujours rentable tout simplement. Le titre va évoluer entre les mains de gens qui sont là pour faire de l'argent. Un peu comme avant quoi, ...

Edited by jldauvergne
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis abonnée depuis longtemps et les titres de plus en plus racoleurs me dérange de plus en plus même si les articles dans le fond sont restés de bonne qualité avec quand même une légère  baisse.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Motta, je te renvoie à ce que je disais en début de fil

Le 12/10/2018 à 19:42, jldauvergne a dit :

On dirait qu'il y a un procès d'intention fait au racheteur. Peut être qu'il est fondé, car à la base voir ce titre sortir des griffes de la famille Berlusconi, ça ne sonne pas comme une mauvaise nouvelle. Mais si c'est pour aller vers pire, ... 
Est ce qu'il n'y a pas une levée de bouclier de principe pour mieux faire fonctionner les clauses de conscience ?

Je n'ai pas trop varié finalement. 
Reworld est là pour faire de l'argent c'est certain et c'est logique quand tu as fait un chèque de 70 millions (ce qui est très peu pour ce qu'ils ont acheté ceci dit). Mais finalement depuis le début de cette histoire la mauvaise pub faite au titre vient pas mal de l'intérieur avec des salariés qui crient au loup, font des procès d'intention et quittent le navire avant même de voir ce qui va se passer. Au final on se retrouve presque dans une situation de prophéties autoréalisatrices. Ce sont les journalistes qui font la richesse d'un titre. Dès lors qu'ils partent en masse, ils envoie de fait un signal d'affaiblissement du titre. Ils ont tant diabolisé Reworld que ça peut décourager des gens de qualité pour venir les remplacer (car il y a eu tellement de départs qu'il y a eu des embauches dans le groupe). Le lecteur lui, voit passer communiqué sur communiqué pour crier au loup et à la fin programmée de S&V (alors qu'elle ne l'est pas autant qu'on sache), donc eux aussi peuvent être incités à prendre leurs distances. De fait tout ceux qui ont quitté le navire ne sont pas restés dedans pour le défendre, et ils ont doublement affaibli le titre : par leurs départs avec leurs compétences et par la possibilité offerte à l'employeur de ne pas remplacer ces départs (alors que si ils étaient restés ils étaient difficile à virer). 
Actuellement nous sommes toujours dans la période où les journalistes peuvent faire jouer leur clause de conscience, donc le jeu de dupe continue. 
Je ne dédouane pas reworld média, les mecs ne sont pas des tendres ça on le sait (Mondadori ce n'était pas non plus les bisounours), mais il ne faut pas négliger le fait que tous les départs de journaliste ont affaibli le titre et cet affaiblissement là n'est pas du fait de reworld. Si ce n'est qu'ils auraient pu rassurer un peu plus les gens certes, mais je sais qu'au moins pour d'autres titres du groupe ils ont envoyé des signes très rassurants. Je ne sais pas ce qu'il en est pour S&V.

En tout cas si vous voulez soutenir S&V il suffit de l'acheter en kiosque en vous souvenant qu'avant ça appartenait à la sœur de Berlusconi, et que maintenant c'est entre les mains d'un groupe Français, pas philanthrope, mais pas forcément pire. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

les discussions qu'il y avait au labo sur ce sujet pointait surtout l'historique de reworld media avec d'autres magazines. Et srutout la volonté de monétisé la moindre info avec des titres raccoleurs et beaucoup moins d'analyse de la science.

On verra si les journalistes arrivent à faire de leur magazine toujours un truc intéressant à lire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Jean-Luc, j'ai du mal avec ton argumentaire. Reworld est bien connu dans le milieu pour monétiser à outrance les titres, comme l’était déjà Emap avant Berlusconi. La logique de ce genre de groupe, c'est que des commerciaux vendeurs de pages de pub, s'invitent dans les conférences de rédaction pour "valoriser" les pages. Ça existe depuis très longtemps dans les féminins genre "je t'achète ta double quadri si tu parles de mon produit dans tes pages magazine". Même avec Berlusconi, il ne me semble pas que ce type d'intrusion ait eu lieu à S&V.

Ce qui change, c'est qu'il semble que ça veuille percoler dans toute la presse, quelle que soit la thématique. Un hold-up brutal de l'ultra libéralisme sur l'ensemble de la presse magazine, profitant de la faiblesse du papier induite par la concurrence du numérique.

J'aimerais voir ta tête si un commercial à C&E te commandait un article uniquement pour pouvoir placer une pub...

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 55 minutes, Kaptain a dit :

des commerciaux vendeurs de pages de pub, s'invitent dans les conférences de rédaction pour "valoriser" les pages.

Tu parles sur quelle base, tu as un témoignage de ce fait là dans les anciens titre de Mondadori ?

A un moment il faut arrêter de parler sur du vent et des à priori. Ce que tu décris n'a pour le moment pas eu lieu à ma connaissance dans les anciens titres de Mondadori. Je sais ce qui se passe que dans une partie des rédactions du groupe, mais à un moment il faut parler avec des éléments concrets. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, jldauvergne a dit :

Pour des médias magazine, la question n'est donc pas leur utilité ou leur pertinence, mais plutôt la transition nécessaire des supports (web, youtube, etc). 

Après 8 pages et beaucoup de commentaires, mais combien d'abonnés ?

Sciences et Vie est ma revue depuis ...30 ans. La mise en page a évolué, le style, la ligne a suivi et les contenus sont toujours très fouillés.

Par l'abonnement, j'ai accès à l'édition numérique...que je n'ai jamais consulté !

Hé oui , je suis de ceux pour qui toucher et tourner les pages ajoutent au plaisir de la lecture.

ALors que toute la journée face aux écrans, j'éprouve de la fatigue oculaire, parcourir un magazine repose et permet de situer sa lecture par rapport au contenu.

J'adore en parallèle des chaines comme "Science étonnante" et" Science4All"  mais Science et Vie se veut un média qui a traversé le siècle précédent en se voulant le témoin de la relation que cette discipline a avec le public. J'encourage à sa pérennité.

Guy

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, jldauvergne a dit :

Tu parles sur quelle base, tu as un témoignage de ce fait là dans les anciens titre de Mondadori ?

 

Je parle de Reworld, pas de Mondadori. Je n'ai pas de témoignage direct, certes, mais une lourde réputation précède Reworld...

Share this post


Link to post
Share on other sites

En passant, un autre danger se profile : les GAFAM, dont Google qui passe son temps à prédater les infos chez tous les supports et refuse de leur payer une quelconque redevance pour ça. Ils ont à présent le culot de dire qu'il vont "soutenir" la presse, effectivement comme des "souteneurs", je présume...

https://www.lefigaro.fr/medias/google-va-investir-un-milliard-de-dollars-dans-la-presse-mondiale-20201001

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Kaptain a dit :

En passant, un autre danger se profile : les GAFAM, dont Google qui passe son temps à prédater les infos chez tous les supports et refuse de leur payer une quelconque redevance pour ça. Ils ont à présent le culot de dire qu'il vont "soutenir" la presse, effectivement comme des "souteneurs", je présume...

Oui c'est un problème, mais l'état a fait pression sur Google et tu as un fond d'investissement google maintenant pour aider la presse. Je parle au niveau national. Pas le lien que tu partages qui est nouveau. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Kaptain a dit :

Je parle de Reworld, pas de Mondadori. Je n'ai pas de témoignage direct, certes, mais une lourde réputation précède Reworld...

j'ai bien compris que tu parles de Reworld. Le truc c'est que tout le monde transpose ce qu'a fait Reworld du Pariscope aux titres de Mondadori. Sauf que le Pariscope était foutu (on l'achetait tous à une époque, puis plus rien), alors que plusieurs titres Mondadori se portent bien. L'investisseur n'a aucune raison de tuer un truc qui marche. Compresser les coûts oui, mais tout casser non. Et de fait ils n'ont rien cassé pour le moment. Tu devrais causer un peu plus à des gens qui ont encore un pied dedans. Sans doute qu'ils se plaindront autant si ce n'est plus de tous les collègues qui les ont lâchés, que de la nouvelle gestion.  Pour la partie que j'en vois c'est plus ça qui ressort. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 45 minutes, jldauvergne a dit :

Tu devrais causer un peu plus à des gens qui ont encore un pied dedans. Sans doute qu'ils se plaindront autant si ce n'est plus de tous les collègues qui les ont lâchés, que de la nouvelle gestion.  Pour la partie que j'en vois c'est plus ça qui ressort. 

 

Désolé mais je n'ai pas compris...

Si on parle de S&V il me semble que les gens qui ont encore un pied dedans se sont prononcés.

https://www.liberation.fr/france/2020/09/29/a-science-vie-greve-illimitee-et-depart-du-directeur-de-la-redaction_1800812

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Kaptain a dit :

Yves Sciama ce matin à France (Info ? Culture ?), qui pige régulièrement pour S&V, il était très inquiet..

Oui il est président de l'AJSPI, et l'AJSPI a fait un communiqué. Il est dans son rôle. C'est assez corporatiste. J'aime beaucoup Yves, beaucoup d'estime et de respect pour lui, ... mais j'ai quitté le bureau de l'AJSPI à cause de ce genre de reflex corporatistes, ... pas forcément objectifs. Je comprends ce qu'ils prennent de travers là, et je vois bien qu'ils ont un manque de dialogue en interne avec des crispations certaines, mais si je comprends bien, le remu ménage récent est lié au fait qu'un contenu sur le web a été produit hors des murs de la rédaction (et n'était pas qualitatif, mais je ne l'ai pas vu pour en juger). Ok, pas bien. Mais est ce vraiment si grave ?


Une remarque en passant, du contenu pas très qualitatif produit par des non journalistes, c'est ce que fait Futura à longueur de journée, ça n'empêche pas pas mal de monde ici de consommer et partager leurs contenus. Ils cartonnent en audience (hélas, j'ai envie de dire).

Dans le cas de S&V, les craintes portent sur le rapprochement entre la publicité et les contenus. C'est aussi ce que fait Futura sans qu'aucun de leurs lecteurs ne s'en offusque. 
https://www.madeinfutura.com/ Mais cette menace n'est à ma connaissance pas concrète chez Reworld.

 

Posez vous une question simple : pourquoi lorsque S&V faisait ce genre de couv, personne en interne ne s'en était ému publiquement ? 

cover-big.jpgcouverture-science-et-vie-1131-juin-au-dela-du-reel.jpg?alias=width1024none_f0330da9a91ff0f09a83b73df7fa51e0_f0

 

s-l300.jpgWQyMNMLuWgzFdBc7ZIbCz42AiyPU76vQkFENkggBnumero_499332_4ad7.jpg838_526-science-vie.jpg

images?q=tbn:ANd9GcRa5bqtvhTWvQdZz72TQEpcover-big.jpgn-42.jpg?alias=exact1024x768_p61YnpUaB9sL.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a une heure, iblack a dit :

Désolé mais je n'ai pas compris...

je dis qu'ils se plaignent des effectifs et que la variation d'effectif tient aux départs qu'il y a eu. Si les gens n'étaient pas parti en masse, ils n'auraient pas ce problème. Reworld a le tord de ne pas avoir remplacé, mais si la rédaction avait fait bloc au moins 6 mois pour voir, il n'y aurait pas eu ce délitement. 

Edited by jldauvergne

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 51 minutes, jldauvergne a dit :

Posez vous une question simple : pourquoi lorsque S&V faisait ce genre de couv, personne en interne ne s'en était ému publiquement

 

Dans le code du travail, un patron a le droit de te licencier si tu dis du mal de la boîte dans laquelle tu travailles à l'extérieur... Il me semble que c'est aussi valable pour les entreprises de presse. Et même en interne, tu peux t'attirer de graves inimitiés si tu commences à trop critiquer les choix de la rédaction en chef... Auparavant, le turnover dans les journaux était beaucoup plus important car le boulot ne manquait pas et la presse se portait bien mieux. Au fur et à mesure que ça s'est dégradé, les gens sont devenus plus prudents et ont avalé des couleuvres pour garder leur boulot, c'est indéniable...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Kaptain a dit :

Dans le code du travail, un patron a le droit de te licencier si tu dis du mal de la boîte dans laquelle tu travailles à l'extérieur... Il me semble que c'est aussi valable pour les entreprises de presse. Et même en interne, tu peux t'attirer de graves inimitiés si tu commences à trop critiquer les choix de la rédaction en chef

Là ils utilisent une SDJ pour communiquer et font grève, ils pouvaient utiliser les mêmes moyens avant. Tu peux aussi créer une section syndicale et communiquer par ce biais là. Ca ce n'est pas interdit. 

Là je ne comprends pas d'un coup pourquoi Reworld est jugé bien plus diabolique et mal intentionné que Mondadori (en terme de bonnes intentions, Mondadori n'a pas été très clean au moment de la vente car le monde était prêt à reprendre le pôle connaissance du groupe. Mondadori a préférer brader l'ensemble une bouchée de pain). 
Il y a pas mal de titre dans ce groupe là, je ne sais pas ce qui se passe vraiment à S&V mais on n'entend qu'eux couiner. Pourtant le titre qui est actuellement en train de se faire dépecer c'est Grazia. Sur le plan actuel de suppression de 30 postes, ils en ont 16 pour eux, plus 30 pigistes (!) C'est marrant que ça personne n'en parle car ça me semble bien plus fâcheux qu'un article merdique sur un site web. Si je devais m'émouvoir sur la gestion de Reworld en ce moment ce serait plus à propos de ses 30 salariés (en fait 60 si on compte les pigistes qui sont assimilés salariés). Les états d'âme de S&V, à côté de ça, ... 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 30/09/2020 à 14:18, JPP 78 a dit :

Sciences et Avenir, que j'ai reçu récemment ,s'appelle désormais Sciences et Avenir depuis 2 mois. 

                                                                                                                                  La Recherche  

 

Je viens de l'acheter en kiosque :

image.png.423945715fca678e6b2cd2bb8d9c50ea.png

C'est bel et bien fini pour La Recherche après 50 piges d'existence.

Les causes sont multi-factorielles comme y disent dans les cabinets ministériels, mais dans le cas de La Recherche, le retrait du principal mécène ( les labos Servier ) il y a quelques années suite au scandale du Médiator, a du marquer le début de la fin.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

9_9:o:(

Les bras m'en tombent... Deux magazines qui n'ont rien à voir l'un avec l'autre !

Science et l'avenir est-il devenu plus pointu ou ce qui faisait la spécificité de "La Recherche" a t-il disparu ?

Je vais l'acheter pour me rendre compte...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, jldauvergne a dit :

Posez vous une question simple : pourquoi lorsque S&V faisait ce genre de couv, personne en interne ne s'en était ému publiquement ? 

 

Perso (voir mon 1er post sur la question, celui du 12 octobre 2018)  S&V a toujours été le "Paris match" de la science. Doit-on pour autant le museler ? Il est clair que c'est NON !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now