Mesnilhermey

Ne rien voir…mais trouver

Recommended Posts

Aller à Eygalayes début octobre avec les copains du club Quasar 95 pour observer le ciel avec une vision défaillante et à la veille d’une opération de la cataracte… C’est bien une folie !

Mais on ne fait pas de l’astro sans avoir un petit grain dans la tête et dans les tripes.

Après avoir roulé une partie de la nuit précédente pour venir ici, j’installe mon DF 250 sur le terrain.

Dans la foulée, je fais une première nuit d’observation aidé de Jean-Marc.

L’avantage des observations d’automne est quelles commencent de bonne heure.

Une fois le souper avalé, nous sommes sur le terrain vers 21 heures. 

Le ciel n’est pas top pour le Casage (*), mais la météo n’annonce rien de bon pour les jours suivants.

Il faut en profiter.

Nous nous lançons mutuellement des défis.

En commençant par les classiques de notre ciel pourri de Frouville et un peu moins pourri de Vaudancourt : l’amas globulaire M13 dans Hercule ; les dentelles du Cygne (la grande dentelle, car pour la petite je ne vois pas l’étoile 52 Cygni) ; M57, la nébuleuse de l’anneau dans la Lyre ; dans Cassiopée, l’amas de la Chouette et NGC 7789, la Rose de Caroline qui est bien pâlotte ; etc…

 

T500.jpg.47f8433d69ffb0a79eb5d61c09a025ba.jpg

Jean-Marc et JPA faisant la collimation du T 500 – Crédit photo : jOrdan

 

J’arrive à voir mes étoiles jalons, souvent aidé par Jean et Jean-Marc qui me les font repérer avec leurs stylos laser.

Les photographes doivent me maudire…

Mais je n’entends aucun hurlement de fureur contenue de leur part.

C’est à ce genre de petits riens du tout que l’on sait que l’on observe avec de vrais copains !

En fin de soirée, je montre à Jean-Marc le cheminement et mes étoiles jalons pour trouver M2 dans la constellation du Verseau.

Je sèche lamentablement sur NGC 6888, la nébuleuse à émission du Croissant dans la constellation du Cygne, cependant si facile à trouver…

Mais que je ne voie pas, même en remplaçant le filtre OIII par mon UHC.

Il est minuit.

Je file réchauffer dans le lit mes gambettes gelées sur celle de ma Bichounette.

 

Le mardi soir, après une après midi passée en animation astro avec les enfants de l’école de Séderon, je me retrouve de nouveau à l’oculaire du DF250.

Je me lance dans le défi de trouver la nébuleuse planétaire NGC 7009, la nébuleuse de Saturne dans la constellation du Verseau.

Impossible de voir les étoiles jalons μ et ε Aquarius. Je la cherche au pif et au doigt mouillé à partir de β Aquarius.

Pour avoir le plus de champ possible je suis obligé de la rechercher avec mon oculaire de 20, soit un grossissement de 60 fois.

J’essaie de la trouver d’abord sans filtre, puis en mettant mon filtre UHC.

Au bout d’une heure de recherche vaine et laborieuse, je trouve un petit point bleu-vert, un peu plus empâté qu’une étoile.

Peut-être la victoire ?

Mais comment savoir si ce n’est pas la tache d’Airy formée par la défocalisation de ma mise au point ?

Une seule solution, grossir.

Je passe au XW de 14 puis à celui de 10 soit un grossissement de 125 fois.

J’aperçois bien sur un fond noir d’ancre un petit anneau, mais sans les excroissances en extrémités que j’ai de mes visions précédentes sur l’Obssession 18 pouces.

 

5bc498bfc0a35_NGC7009.jpg.d463c4d1e74154424ecd0880555d9a49.jpg

Extrait du Pocket Sky Atlas

 

Grossir plus n’apporte rien, sauf un empattement de l’image.

De toute façon, ce qui est sûr c’est que ce n’est pas une étoile défocalisée.

La victoire est acquise et je laisse éclater bruyamment ma joie et mon bonheur d’avoir réussi à trouver cet objet sans l’aide de mes étoiles jalons.

En réponse, les copains me félicitent pour mon obstination.

Ils participent ainsi à ma découverte.

Je demande à JPM si cette étoile au Sud-Ouest est bien Fomalhaut.

Il me confirme que c’est elle.

Je distingue non loin une belle étoile brillante avec une magnitude un peu plus faible.

Il ne peut s’agir que de Deneb-Keitos (β Cétus) dans la constellation de la Baleine.

En prolongeant plus assidument mon observation de l’horizon Sud, j’arrive à distinguer un peu au-dessus et en vision décalée Deneb-Keitos Shemali et  Deneb Algenubi.

J’ai alors une pensée pour mon ami JiBé qui me fit découvrir en 2013 à Eygalayes la nébuleuse planétaire NGC 246, la nébuleuse du Crâne, dans son T460.

J’avais ensuite réussi à la retrouver avec mon petit DF 250, à la grande surprise de mon ami.

Pourquoi ne pas renouveler cette observation ?

Je m’en entretiens avec JPM qui me montre la façon qu’il s’y prend pour la trouver avec son chercheur.

Je n’ai pas de chercheur sur mon télescope, uniquement un point rouge.

Tant pis, je vois les trois étoiles du triangle…Elle est presque au milieu.

Il suffit de s’y mettre mon bonhomme !

Avec mon point rouge, je vise le milieu du segment η Cet et ι Cet, puis je descends tout droit au Sud.

 

5bc499745c412_NGC246.jpg.1805aecd9d40520bd4bd363c375bdb36.jpg

Extrait du Pocket Sky Atlas

 

Je la rate une fois, deux fois, trois fois… avant d’apercevoir enfin dans le milieu de mon cercle oculaire une minuscule tâche floue à peine perceptible.

Cela ne ressemble absolument pas à un crâne !

Pour confirmation, j’en appelle encore une fois à JPM.

Il se déplacera jusqu’à mon télescope et me confirmera que cette petite tache s’appelle bien NGC 246.

Encore une victoire sur ma mauvaise vision que je célèbrerai encore bruyamment.

Et si chez moi la joie fait du bruit, c’est pour pouvoir la partager avec vous !

 

Note :

(*) La ferme du Casage à Eygalayes – 26560.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Avec de la persévérance , on finit par arriver à quelque chose , bravo !!!

 

Je me suis aussi un peu battu avec la nébuleuse Saturne , je l'avais pourtant réussie l'année dernière alors que je débutais mais là , il m'a fallut plusieurs tentatives pour l'avoir (la voir) ... maintenant , normalement , c'est acquis

 

Je tenterais NGC 246 , merci pour l'idée de cible !

 

J'ai réussi aussi NGC 6818 , la Nébuleuse de la Gemme (mais pas vue sa voisine , la Galaxie de Barnard) , tenté également NGC 6868 et 6861 mais sans succès pour l'instant (ça va viendre ça va viendre)

 

Bon courage pour ton OP , en te souhaitant de récupérer des yeux tout neufs !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ton obstination est remarquable ! Fichtre, 1h de recherche sur un objet, j'abandonne à la moitié… ;)

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Félicitations :)

Et à la bichounette aussi pour son dévouement ;)

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'amour est aveugle... Celui de l'observation aussi. Chapeau! Je te souhaite de retrouver toute la joie de l'observation, une fois l'opération passée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à vous tous pour vos encouragements.

Opéré hier de la cataracte, je ne connais pas encore le résultat de ma future vision.

Mais je pense qu'il était inutile d'attendre que le phénomène s'aggrave.

 

Pour la persévérance, je doute fort que les accros des "tachouilles" (comme nous le dirait Maître Serge) n'aient jamais passé une heure ou plus pour trouver leur bonheur. L'an dernier, mes copains du GAAC ont bien mis plus d'une heure et demie pour trouver Pease1 dans M15 à l'oculaire du T630 de l'Observatoire de Saint-Véran....Maintenant, au club c'est devenu une remarque désobligeante quand il y a la queue à l'oculaire : Alors, tu recherches Pease1? 

 

Alaing, j'ai embrassé ma Bichounette comme tu me l'avais demandé... Elle s'est laissé faire!

Elle demande le divorce. Tu viens de briser un couple avec 35 ans de mariage et d'hériter d'une "vieille" de 74 ans!!!!!

Ce qui fait chi.. c'est que cela va être dur pour moi d'en retrouver une qui sache faire la cuisine, repriser les chaussettes et retourner les cols de chemise...

Mesdames, qui serait intéressée par un vieux grognon de 70 piges?

Rappelez vous ce que nous écrit Maïcé : L'amour est aveugle!!!!

 

Grosse bises à toi José.

 

  • Love 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Mesnilhermey a dit :

c'est que cela va être dur pour moi d'en retrouver une qui sache faire la cuisine, repriser les chaussettes et retourner les cols de chemise...

Quelques conseils cher ami,

Déjà, pour la cuisine, je n'ai jamais laissé ce soin à ma femme :)

Les chaussettes trouées -> poubelle, et portes des Tshirts comme ça plus de problème avec les cols de chemise ;)

Et désolé pour ton divorce, mais j'ai déjà ce qu'il me faut à la maison ;)

Bonne journée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now