T450

Aigrettes et diffraction

Recommended Posts

il y a une heure, Alain MOREAU a dit :

Là aussi, de façon très schématique, pour faire une bonne araignée : 

- soit on conduit facilement mais on émet difficilement le flux radiatif (cas des métaux polis)

- soit on émet facilement mais on conduit difficilement (cas du bois et des composites carbone ou autres), l'un compense l'autre, pour un bilan radiatif équivalent.

Le cas idéal serait à la fois de conduire et d'émettre difficilement (cas hypothétique d'un composite poli brillant et doré à l'or fin - ma boutade - non testé à ce jour à ma connaissance en astro ;)

Merci Alain,:)

J'archive cette discussion

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
il y a 19 minutes, polo0258 a dit :

vous parlez d'araignées et toujours d'araignées !! pensez à pascal , il n'aime pas les araignées !!!

Tu as tout à fait raison Polo :)

D'autant plus que le terme est complètement impropre :)

A moins d'un accident, je n'ai jamais vu d'araignée à 4 pattes et encore moins à 3 ;)

AG

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Le Pape est mort"

Le Pape est mort, un nouveau Pape est appelé à régner.

Araignée ! quel drôle de nom, pourquoi pas libellule ou papillon ?

 

Jules Prévert

  • Like 1
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et le cuivre ? Excellent conducteur thermique, est-ce que ce sont ses propriétés mécaniques qui font qu'on ne l'utilise pas ?

 

Marc

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le cuivre pb d'oxydation ? un peu "mou" ?

Edited by mustagh
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, Alain MOREAU a dit :

Oui, mais après, c'est comme toujours : il faut prendre en considération les aspects pratiques en face de la théorie.

 

Tout à fait, côté pratique,  le clinquant laiton est un materiau pas cher, qui se travaille bien et dispo dans beaucoup d''épaisseurs 'fines'. Pour l'oxydation, j'ai testé sur différents montages, si on évite les contaminants agressifs (traces de doigt par ex), c'est très lent (même en milieu humide).

Après ya d'autres materiaux en clinquant.

 

Quelqu'un a testé les araignées cablées comme celles de Mel Bartel?

Edited by zorgdotnl
Correction

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je profite du déterrage de post pour demander si une "araignée" comme ça :

Capture1.JPG

Fait bien une aigrette comme ceci :

Capture2.JPG

Juste pour vérifier, c'est un cas d'école rassurez-vous ;)

Nathanaël

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, T450 a dit :

une "araignée" comme ça

... provoque 2 aigrettes symétriques d'égales intensités, de part et d'autre d'un objet brillant d'aspect ponctuel (typiquement une étoile brillante) et perpendiculaires à l'obstacle dans le champ qui les a générées.

Si dans ton exemple tu dessines le même champ que visible depuis l'oculaire, en haut focalisé sur l'araignée, en bas focalisé sur l'infini : tes 2 aigrettes seront horizontales.

Enfin, en bas tu as dessiné un objet de diamètre apparent respectable : tu n'obtiendras jamais deux aigrettes ayant cet aspect sur ce type d'objet brillant ; elles seront diffuses, étalées dans le fond de ciel, diminuant le contraste.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 22/10/2019 à 13:29, zorgdotnl a dit :

Quelqu'un a testé les araignées cablées comme celles de Mel Bartel?

Bernard Augier avait réalisé une araignée à fil il y a quelques années, voir son intervention dans le fil de 2014 cité plus haut ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Alain pour ces précisions, j'ignorais que les aigrettes étaient perpendiculaires à l'obstacle.

il y a une heure, Alain MOREAU a dit :

Enfin, en bas tu as dessiné un objet de diamètre apparent respectable

Dans mon esprit, c'était relatif  à la photo : une grosse étoile brillante bien étalée sur les pixels, avec ses aigrettes ;)

Malgré tout, dans quelques cas très particuliers (très fort gradient de luminosité), les aigrettes peuvent se montrer gênantes en imagerie même pour des objets étendus (voir ici par exemple).

Nathanaël

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très chouette ton oeil de chat, bravo ! ;)

Alors c'est l'exemple typique d'un objet non ponctuel dont le coeur très lumineux (enfin beaucoup plus que les extensions) provoque des aigrettes diffuses.

En revanche la tache, même "baveuse", d'une étoile brillante ne se traduira jamais par des aigrettes aussi larges (il y en a plusieurs dans le champ de ton image, dont la plus proche - très brillante, aussi étalée que le coeur de ton objet - donne néanmoins des aigrettes beaucoup plus fines) car le pic d'énergie lumineuse qui les produit, pour l'essentiel, reste centré sur quelques pixels seulement (même si en pratique, là aussi, une partie va se retrouver dissipée sur les pixels voisins, mais dans une bien moindre mesure).

C'est ainsi par exemple qu'on peut mettre en évidence photographiquement, voire visuellement, l'existence de certaines binaires serrées, malgré leurs taches en apparence confondues ; il faut naturellement pour cela que les aigrettes soient fines et relativement perpendiculaires à l'angle de séparation. Donc pas de branches tordues ou non // deux à deux, qui diffractent "en éventail"

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 28/10/2018 à 17:53, christian viladrich a dit :

Autrement dit, la question est : pour une surface donnée, quelle araignée donne la plus grande rigidité ?

ça c'est très très rigide. Il y a 12 fils de 2/10mm soit 2.4 mm d'épaisseur cumulée, réparties sur 24 aigrettes. Le pari, c'est qu'elles ne se voient (presque) pas ;)

Je fais une image d'une étoile brillante en posant ce prototype sur mon télescope et je reviens vers vous :)

Nathanaël

araign%C3%A9e%20%C3%A0%20fils.JPG

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Voilà ce que ça donne. La collimation et la map ne sont pas bonnes (voir pourquoi ici). J'ai juste posé le dispositif ci-dessus sur mon tube qui a actuellement 4 lames d'araignée classiques. On voit bien ce qui se passe sur les photos ci-dessous. Je pense que je vais tenter de remplacer mon araignée, il faut vraiment une étoile très brillante pour que les aigrettes soient gênantes (magnitude 6 à gauche, 2 à droite, 1 minute de pose au newton 10" f4, altair 183mm).

Question rigidité, ceux qui l'ont eu en main sont bluffés, c'est vraiment hyper rigide, en tout cas au moins autant qu'une araignée à 4 branches classiques.

Nathanaël

 

aigrettes%20fils%20+%20lames.PNG

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Faut savoir que la diffraction et au final le contraste de l'image dépend (à épaisseur de branche égale) de la longueur cumulée des branches des lames d'araignée. En faite cela fait 12 branches! et cela se voit sur l'étoile à droite... Mieux vaut une araignée à 4 branches avec des lames un peu haute que ce genre de construction qui certes constitue un exercice intéressant mais pas conseillé pour un télescope...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 21/10/2019 à 17:29, Alain MOREAU a dit :

J'ignore si Franck Grière a fait des tests suite à nos échanges d'il y a 5 ans, mais j'en doute car il n'y avait probablement rien de révolutionnaire à gratter, à part la satisfaction de notre curiosité intellectuelle ;)

Ou alors c'est si révolutionnaire qu'il se le garde pour lui comme secret industriel intergalactique ! :D

hello, j'avais opté sur le stronglight sur trois branches inox poli . Serrurier 6 tubes, barillet sur rotule , secondaire sur rotule .

 

fr.G

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

pas de problème de pub, j'ai arrêté la commercialisation

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 2 heures, maire a dit :

Faut savoir que la diffraction et au final le contraste de l'image dépend (à épaisseur de branche égale) de la longueur cumulée des branches des lames d'araignée. En faite cela fait 12 branches! et cela se voit sur l'étoile à droite...

Oui, justement, c'est le parti-pris : 12 branches très fines qui provoquent des aigrettes imperceptibles dans l'immense majorité des cas. C'est la surface (de l'ombre) des branches qui compte et on voit sur l'image de gauche qu'on voit infiniment moins mes 12 petites branches que mes 4 grosses. En outre, on s'affranchit du problème de la lame d'air. L'image de droite (magnitude 2!) c'est juste pour montrer où sont les aigrettes justement et d'ailleurs je m'aperçois qu'il faut décaler les accroches (haut/bas) de 30° et non pas de 60° si je veux qu'aucune des branches ne soit parallèle à une autre (ici, ce n'est pas centré, ça fausse l'alignement).

Il y a 2 heures, maire a dit :

Mieux vaut une araignée à 4 branches avec des lames un peu haute que ce genre de construction qui certes constitue un exercice intéressant mais pas conseillé pour un télescope...

C'est une réponse à ma question initiale en effet, les images ci-dessus m'auraient plutôt poussé dans l'autre sens... C'est tout l'intérêt du forum, merci pour ton retour. :)

Nathanaël

Edited by T450

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ceux qui se poseraient la question, si un fil casse, ce qui arrive immanquablement si on tend trop (ou peut être plus tard si le froid tend trop les fils), les autres fils se détendent instantanément et le secondaire reste en l'air (mais la séquence d'imagerie est finie le cas échéant :D).

Nathanaël

araign%C3%A9e%20%C3%A0%20fils%20cass%C3%

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bonsoir

 

Il y a plusieurs années un membre du forum WA avait testé avec succés un support avec lames courbes (en forme de "S"). Il me semble qu'il n'y avait que 2 lames, mais pas certain.

ça date et je ne retrouve plus ce fil de discussion.

 

Christian

 

Edit j'ai retrouvé ce fil, mais de souvenir d'autres auteurs ont réalisé ce type de support :

 

https://www.webastro.net/forums/topic/105709-modif-araignée-courbe-résistance-chauffante-kendrickastro-sur-gso-10quot/

Edited by christian_d

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

J'ai vu le montage de Nathanael mercredi. Du joli travail!

 

Les difractions dues a l'araignées on ete beaucoup discutées sur Cloudy Night (en Anglais), voir: https://www.cloudynights.com/topic/495707-spider-and-secondary-diffraction-what-to-do-what-to-avoid/

C'est en sheakspearien, but bon les images sont parlantes dans toutes les langues. Oberon, le gas qui a démaré le threat est un ingénieur en mechanique et est super pointu...

Il a aussi trois autre threads interresants: ceux-ci, des etudes sur des araignée en fils https://www.cloudynights.com/topic/179899-new-wire-spider-design/?p=2324315

https://www.cloudynights.com/topic/488580-an-offset-wire-spider-design/

Et celui ci, https://www.cloudynights.com/topic/647938-spiders-on-trial-what-gives/page-10?hl= spiders

Ce dernier thread est une etude complette d'un grand nombre de design d'araignée, avec une etude quantitative des deflections, vibrations et tout le reste. Un superbe travail.

 

Cyrille

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Concertant les effets des lames d'araignées, la publication qui fait autorité dans ce domaine:

https://www.researchgate.net/publication/47718414_Diffraction_effects_of_telescope_secondary_mirror_spiders_on_various_image-quality_criteria

Sinon consulter Astrosurf Magazine n°11 pour en trouver un condensé en français ;)

Si augmenter le nombre d'aigrettes (12 dans le cas présent) permet d'obtenir une vision flatteuse des étoiles (à l'instar des lames courbes de certains astrographes...), cela diminue au final le contraste des détails pouvant être perçues. Comme dans beaucoup de domaine, le mieux est l’ennemi du bien.... Finalement 3 branches pour les petits télescopes et moyens (si possible pyramidale comme sur un Strock) et 4 branches, sans lésiner sur la matière pour des plus gros télescope car là les conditions de rigidité deviennent plus critiques.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 21/10/2018 à 10:01, T450 a dit :

Bonjour,

Je suis en train de réfléchir au tube de mon 450 mm. Pour des raisons de conception, j'aurais préféré avoir une araignée à trois branches plutôt qu'à quatre branches, mais cela fait 6 aigrettes au lieu de 4. Toutefois, au-delà du problème esthétique (un peu d'originalité ne peut pas faire grand mal ;) ) je voudrais savoir si la quantité de lumière diffractée est supérieure ou inférieure, car ce que je crois comprendre c'est qu'il y a en fait 8 aigrettes dans une araignée à 4 branches, confondues deux à deux. Si tel est le cas, l'énergie dispersée serait plutôt moindre avec 3 branches, mais répartie en six aigrettes.

Ça ne va pas chercher bien loin sans doute, mais si c'est plus pratique (et pour moi ça l'est) et moins "photonvore", je pourrais bien m’accommoder du côté esthétique...

Nathanaël

3 c'est mieux, définitivement. Je le vois entre le µ210 et le µ250. 
Tu disperses moins de lumière et sur plus d'axes, donc dans la pratique elles se voient beaucoup moins. A priori 3/4 * 4/6 = 2 fois moins. 
Typiquement le 210 montre des aigrettes autour de Jupiter (et ça m'énerve), dans le 250 rien de visible. Le ratio de la taille de l'aigrette par rapport au diamètre entre en ligne de compte aussi, et ça aussi ça doit être favorable au 250. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, maire a dit :

Si augmenter le nombre d'aigrettes (12 dans le cas présent) permet d'obtenir une vision flatteuse des étoiles (à l'instar des lames courbes de certains astrographes...), cela diminue au final le contraste des détails pouvant être perçues.

Si je me réfère aux différentes contributions de ce fil, et de celui de 2014 plus ancien dont le lien est quelque part ci-dessus, c'est la surface frontale totale des branches qui compte pour le contraste final. Or, je n'ai avec 12 fils de 0.2mm d'épaisseur que 2.4mm de largeur cumulée (la longueur étant toujours la même en première approximation), ce qui est impossible à obtenir avec 3 ou 4 branches (ça ferait respectivement 0.8 et 0.6mm d'épaisseur).

Je ne comprends donc pas pourquoi j'aurais moins de contraste qu'avec mes 4 branches de 1mm (au moins!).

Je veux bien un scan de l'article astrosurf n°11 en mp si quelqu'un a ça ;)

Nathanaël

Share this post


Link to post
Share on other sites

En y repensant, je n'avais pas d'aigrettes phénoménales sur le TAL-2, ça faisait un peu ressort courbe, c'est juste de l'acier bleui, pas de l'alu anodisé.

Photos lors du centrage (avec un laser, ça rentrait pile), support enlevé.

IMG_20170902_162626.jpg.0b6dd9c6833ab2c9c4ad2ee519baa74f.jpgIMG_20170902_162710.jpg.f8561d662f8bd3ba081fd46b56d5b616.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By arcrom
      Bonjour à tous,
       
      Me voici lancer dans l'astrophotographie... je commence sagement par du planétaire, je corserai plus tard éventuellement sur du ciel profond.
       
      Voici mon matériel :
      - HEQ5 GoTo
      - MAK180/2700 SW
      - CCD ASI385MC (3.75micrometre)
       
      Si je calcule bien mon échantillonnage :
      206*3.75/2700 = 0.286, alors qu'avec mon diamètre je devrai être autour des 0.4. Je suréchantillonne donc.
       
      D'où mes questions :
      - je trouve sur internet des photos réalisées au MAK180 avec asi224 (3.75micro aussi) et barlow x2 !! Comment est-ce possible ? (j'ai essayé...ben c'est pas concluant du tout XD)
      - Y a-t-il une réelle nécessité que j'investisse dans un réducteur x0.7 ? Ou mon suréchantillonage est-il acceptable ?
       
      Merci d'avance !
      Bon ciel
       
       
    • By alanc145
      Bonjour,
       
      Possesseur d'une lunette apo de 80mm, je voudrais acheté un chercheur qui pourra aussi me servir en autoguidage avec une cam de type 224mc par la suite.
       
      En farfouillant, j’hésite entre ces deux modèles:
       
      https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-optiques/chercheurs/chercheur-skywatcher-9x50-eclaire-droit-avec-support_detail
       
      https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-optiques/chercheurs/chercheur-starwave-50mm-altair-astro_detail
       
      Je pense qu'ils se valent en tant que chercheur droit éclairés, par contre en autoguidage avec une ccd, aurai-je plus de mal pour faire la MAP avec le chercheur SW plutôt qu'avec la lunette altair ?
       
      Merci pour vos conseils.
    • By SkyGuy
      Bonsoir à tous,
      Je viens de faire l’acquisition d’un aplanisseur en 2.7 pouces (celui d’AP, pour aller sur une AP130GT) : j’ai effectué hier soir une soirée de test pour recalibrer la map avec SGPro et voir un peu si le champ est plan. Et là, horreur ! mes étoiles ont une tête bizarre, comme s’il y avait un « renflement » qui poussait sous les plus grosses. Certaines sont aplaties dans un sens, d’autres perpendiculairement, d'autres très irrégulières 
      Ci-dessous quelques images pertinentes je l’espère (30 secondes de luminance, bin1, 1.86sec d’arc/pixel, les détails sont à environ 250% de zoom)...
      Avez vous une idée de ce que peut-être le problème ?
       
      Sachant que je guidais (0.45 sec RMS avec PHD), j’ai tendance à exclure un problème de suivi.
      J’ai fait la map plusieurs fois, avec un contrôle au masque de bahtinov pour faire bonne figure... Donc pas un problème de map a priori.
      Le backfocus est respecté à 0.3mm près (tolérance environ +/- 2.5mm).
      J’utilisais jusqu’à maintenant un réducteur-correcteur APM, et je n’avais jamais eu ce problème.
       
      Peut-être de l’astigmatisme, ou du trefoil ? 
       
      Je suis preneur de n'importe quelle hypothèse!
      Merci beaucoup !





    • By jerome.greblac
      Salut à tous 
      Une petite question aux possesseurs de la ZWO Asi6200 mm pro
      Comment faite vous pour régler ce fichu tilt 
      J’ai une partie haute de mon image vachement fine et une partie basse vachement dé focalisée
      Le matériel je pense pas qu’il soit en cause
      Tsa 102 avec crémaillère Feather Touch Starlight
      Le tout ccd roue à filtre et diviseur vissé môme sur le site 
      Il y a juste la partie devant le diviseur qui est vissé mai qui possède c’est trois vis de tilt 
      Je me demande comment réglé ce problème 
      Il est vrai que lorsque j’agit dessus ça ce dégrade ou pas mai j’arrive à rien de bon 
      Une idée peut être ???
      Merci 
      Jerome
    • By deome
      Voila un peu plus d'un an que je m'adonne a l'astrophotographie avec un grand plaisir
      Meme si ma femme et mes enfants sont émerveillé des photos que j'arrive a sortir, il y a une petite frustration de ne quasi rien voir en visuel
       
      Ils me tannent donc pour pouvoir admirer les anneaux de Saturne, la tache de Jupiter ou les hommes verts de Mars...

      Avec mon 254/1000 plutôt orienté CP, j'ai qq oculaires Baader Hyperion 8, 17 et 36 et j'envisage d'ajouter une barlow, mais j'avoue que je suis un peu perdu devant les différents modèles et grossissement, 
      L’idéal serait d'en trouver une qui aille aussi bien pour le visuel que pour la photo, j'ai l'intention d'utiliser ma camera de guidage, une ASI 290mini pour faire qq shoot

      Quels caractéristiques dois-je regarder ou privilégier ?
       
      merci pour votre aide
  • Images