arch stanton

ciel d'été

Messages recommandés

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Ah super ! 

C'est pas courant des beaux dessins de nuit comme ça ,à l’œil nu et aux jumelles.

J'aime bien le rendu :).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Super réussie la photo, et son ambiance "magique"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très bonnes ambiances ! 

Le fond plus clair sur le bord du champ des jumelles, c'est un effet réel ? (jamais constaté sur les miennes, ou alors j'ai jamais fait attention, mais c'est pas des Zeiss...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors là, félicitations et bravo :)

Dessiner aux jumelles sans trépied, avec cette qualité, ben . . . ben bravo quoi ;)

Bonne soirée,

AG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir 

J'ai trouvé sympa de faire un bord clair. Cela (enfin je trouve ) donne du relief au dessin  .....

N est il pas ? 

Façon David Hamilton 😅😅😅

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le dessin à l'oeil nu avec les sapins, la brume et le ciel est vraiment splendide et plein de sensibilité.

La classe !

 

Fred.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, arch stanton a dit :

J'ai trouvé sympa de faire un bord clair. Cela (enfin je trouve ) donne du relief au dessin  .....

 

Pour le relief, c'est réussi. Mais l'art est trompeur finalement... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Yann 

J essai de dessiner le vrai mais je ne suis pas contre pour ajouter quelques fioritures histoire d embellir un peu mon dessin pour qu il me paraisse plus "présentable "....😊

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah, j'adore ces mises en situation ! vachte réussi.

Juste une remarquouillette : sur tes champs stellaires, il est bien difficile d'identifier les étoiles et constellations. Peut être qu'un travail plus nuancé pour rendre au mieux les magnitudes perçues aiderait à cela (accentuer les plus fortes et/ou diminuer les plus faibles).

En tout cas, on en redemande ! (et ça me dit que j'ai un truc du genre à finaliser un jour.....)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ces encouragements. ....☺

Effectivement Serge pas facile la représentation des magnitudes des etoiles. 😕

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hé, je découvre ce sujet ce soir... J'adore le dessin de Mars et Saturne avec la Voie Lactée, il y a une de ces ambiances avec le paysage dans la nuit mais visible et puis la brume. Ça retranscrit bien l'émotion ressentie par une nuit claire sous les étoiles !

 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le dessin de l'horizon sud est effectivement très émouvant, avec la Voie Lactée qui bascule et se perd dans la brume, Mars, phare sanguin de cet été 2018 riche en nuits , la 'couleur' du ciel nocturne bien rendue, , on s'immerge dans nos propres nuits, superbe!

Et la Croix de Fer, à plus de 2000m, l'altitude parle, quel ciel..et quel beau col à gravir en vélo, par ailleurs ( tout comme le col de Chaussy d'ailleurs, que l'on peut gravir à partir des fameux lacets de Montvernier..)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très belle région en effet  ....

La photo a été faite près du petit lac en dessous du col  à 500 mètres de la route. 

Bonne journée 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ambiances débordantes de poésie et de rêve, bravo ! 9_9

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



  • Contenu similaire

    • Par xavierc
       9 dessins : 8348 à 8356.
       
       Dobson 508/1920
       
       En début de nuit, Georges anime pour le public de 7 à 8 personnes.
       Laurent, le dernier des Mosellans, fait les 100 pas près de moi. Je l'envoie tourner un peu plus loin, je risquais de lui donner involontairement un coup de cage secondaire en tournant le télescope dans l'obscurité de la nuit.
       
       En préambule, je vise un amas globulaire d'Ophiucus.
       
       Observation 8348 : NGC6356.
       Il m'apparaît assez brillant et bleuté à 85x.
       Ses étoiles sont très faibles à perceptibles à 276x.
       
       
       Je me dépêche d'observer ensuite un amas ouvert du Sagittaire, qui va se coucher dans la montagne de l'Aups.
       
       Observation 8349 : NGC6540.
       Je l'explore à 201x, partiellement résolu et laiteux avec ses étoiles qui ressortent faibles à perceptibles.
       
       
       Je tente aussi Mars encore bien grosse après son opposition de fin juillet mais si basse.
       
       Observation 8350 : Mars.
       Encore située dans le Capricorne avec un diamètre confortable de 23.3", elle est victime de la forte turbulence.
       Le filtre rouge 23A permet d'en tirer quelque chose à 631x : une zone autour de la calotte polaire et une bande irrégulière sur la surface (Mare Cimmerium /Thyrrenum?).
       
       
       Je passe une demi-heure à dormir dans l'auto.
       Bien revigoré, je suis d'attaque pour regarder les faibles galaxies de l'amas Abell 2197 d'Hercule.
       
       Observation 8351 : NGC6184.
       Elle est faible, condensée et en même temps diffuse à 201x.
       Là une explication est nécessaire : elle est condensée par sa luminosité concentrée vers la zone centrale, mais diffuse par ses bords évanescents et flous.
       
       
       Observation 8352 : NGC6180.
       Je la vois faible à 201x, accompagnée de PGC58397 vue 100% du temps mais en vision décalée (VI1).
       
       
       Observation 8353 : NGC6175.
       La NGC faible à très faible et diffuse est escortée de 2 galaxies PGC58373 vue VI1 et nette et PGC58378 à 201x.
       
       
       Observation 8354 : NGC6173/74.
       NGC6173 est considérablement faible à diffuse et NGC6174 (=PGC58350) très faible à VI1. PGC58377 vue VI3 complète ce duo.
       Grossissements de 201x et 276x.
       
       
       A 3h30 elles sont trop basses pour que ça vaille le coup de continuer à les observer.
       Thomas et Georges remballent.
       
       Voici l'objet phare de cette nuit, nébuleuse planétaire connue de la Baleine.
       
       Observation 8355 : NGC246.
       Vue très faible au chercheur 9x50, elle répond fortement au filtre OIII et faiblement en HBêta à l'oculaire du 508.
       Je note une coloration verdâtre pomme sans filtre à 85x sur ce disque irrégulier assez faible.
       La forme générale type mortadelle ou crâne est déjà bien visible sans filtre.
       Elle est complexe à détailler à 201x et 138x et devient ciselée en OIII, magnifique!
       
       
       Fatigué à 4h40, je termine toutefois par une galaxie du Sculpteur dans l'aube.
       
       Observation 8356 : NGC150.
       Assez faible à considérablement faible à 201x, diffuse, elle résiste suffisamment longtemps à l'arrivée de l'aube pour que j'y soupçonne un bras, confirmé le lendemain par les photos. Je note aussi sa coloration bleuôtée ciel. Il faudra que j'y revienne en pleine nuit.
       
       
       Thomas puis Georges démontent leur télescope (chacun a son 400).
    • Par xavierc
       12 dessins : 8336 à 8347.
       
       Dobson 508/1920
       
       La nuit sera marquée par des passages de nuages gênants au début, accompagnés d'une turbulence pourrie.
       
       Je pointe d'abord un amas ouvert du Sagittaire.
       
       Observation 8336 : M21.
       Cet amas ouvert du catalogue Messier se situe à proximité immédiate de la nébuleuse de la Trifide et vaut lui aussi le coup d'œil.
       Je l'observe à 138X.
       De toutes façons ça ne sert à rien de grossir davantage avec la turbulence qui est forte à 5 sur 5 sur l'échelle de Danjon.
       Il est fourni mais la forte turbulence diminue la magnitude limite visuelle et en plus des nuages gênants l'atténuent par moments.
       
       
       A cause des nuages perturbateurs, je déserte le Sagittaire et pars pointer à l'est un amas globulaire de M31.
       
       Observation 8337 : Mayall 2.
       Voici le plus facile amas globulaire de la galaxie M31, G1 ou encore Mayall 2 qui, escorté par ses deux étoiles fait penser à une tête de Mickey.
       Je le grossis 276X puis 402X mais là aussi la turbulence est bien gênante et malgré ça je vois une petite boule considérablement faible.
       On le voit certes mais les images sont donc floutées par la turbulence.
       
       
       Encore des passages nuageux à noter au programme de cette nuit...
       Je poursuis plus loin ma fuite vers l'est vers la comète Giacobini-Zinner 21P dans Cassiopée.
       
       Observation 8338 : comète Giacobini Zinner.
       Je la dessine à 85X et 201X.
       Cette comète est verte pomme et déjà visible faiblement comme une tache floue au chercheur 9 x 50.
       Son centre brillant est réhaussé par sa queue plutôt faible à  perceptible.
       
       
       Les nuages sont maintenant chiants, n'ayons pas peur des mots.
       Je refais le grand écart à l'opposé du ciel pour fuir les nuées.
       
       Et hop retour dans le Sagittaire pour regarder un autre amas ouvert du catalogue Messier!
       
       Observation 8339 : M18.
       Après M21 voici cette fois-ci M 18 qui se situe pas très loin de la nébuleuse de l'Oméga ou du Cygne dite M17.
       Cet amas ouvert est assez riche et brillant à 138X et je l'ai déjà vu au chercheur 9 x 50 assez faible et en partie résolu.
       La turbulence est pourrie cette nuit sûrement en rapport avec ce temps partiellement nuageux et instable.
       
       
       Les nuages sont enfin partis le temps de finir ce dessin.
       
       Je peux tenter des objets plus faibles, à commencer par des galaxies dans Hercule, inspiré par les fiches de Michel Nicole.
       
       Observation 8340 : Hickson 82.
       Ce groupe est composé de 4 galaxies : NGC6172 qui est considérablement faible à faible, NGC6163 faible et diffuse, NGC6161 très faible et enfin PGC58231 vue VI2 à 3.
       Cet ensemble est décortiqué à 201X et 276X en profitant d'une baisse de la turbulence qui est maintenant moyenne à 3 sur 5.
       
       
       Les cibles suivantes seront des galaxies du Dragon en suivant les fiches de Michel Nicole.
       
       Observation 8341 : Arp 311.
       Voici un petit groupe intéressant formé de trois galaxies dont deux seulement ont été vues à 85X.
       Il faudra grossir 201X et 276X pour voir la troisième, l'ensemble étant apprécié avec une turbulence moyenne.
       IC1258 qui est faible est accompagnée de la considérablement faible IC1259 et de IC1260 qui est très faible.
       
       
       Observation 8342 : NGC6370.
       A 276X cette galaxie est faible et facile à voir malgré sa proximité de la brillante étoile.
       Je note une recrudescence de la turbulence.
       
       
       J'ai repéré sur la même carte de l'Uranométria un petit groupe de galaxies bien sympa qui est encore plus riche que ce que je croyais, voici donc la cible suivante toute désignée.
       
       Observation 8343 : groupe de NGC6338 à 6346.
       J'ai pas moins de 6 galaxies à 85X mais plus sûrement 276X dans le champ de l'oculaire.
       La galaxie la plus brillante du groupe est NGC6338 vue considérablement faible à faible et accompagnée à proximité par PGC59943 vue VI2.
       Les autres sont à quelques minutes d'arc : NGC6345 faible et allongée, NGC6346 faible et diffuse et pour terminer le triangle rectangle isocèle la PGC59929 vue VI2 à 3 au sud-ouest de ces dernières.
       Enfin n'oublions pas un peu à l'écart la galaxie IC1252 qui est vue très faible à VI1.
       
       
       Je quitte un peu le monde des galaxies pour observer deux nébuleuses planétaires du Cygne des fiches du québécois Michel.
       
       Observation 8344 : PK81-14.1.
       Je la grossis 201X et la soupçonne sans filtre.
       Elle devient facile en filtrage Oxygène 3... Facile c'est un grand mot car selon les zones je la vois seulement en vision décalée VI1 à 5!
       Par contre c'est marrant, j'aperçois comme deux spires dans la nébuleuse planétaire. Elles sont vues 50% du temps en vision décalée donc VI3.
       Je constaterai sur des photos qu'effectivement elle a cette drôle d'apparence.
       Elle réagit bien au filtre Oxygène 3.
       
       
       Observation 8345 : pk77+14.1.
       Je vois cette nébuleuse planétaire à la limite entre vision directe et vision indirecte en Oxygène 3 mais rien sans filtre.
       Je l'observe à 85X, elle ne supporte pas plus.
       Elle est très diffuse, décorée d'étoiles en surimpression.
       
       
       Je vise une galaxie du Cygne à côté.
       
       Observation 8346 : NGC6783.
       Cette galaxie est très faible, petite et condensée même à 201X.
       
       
       Je termine par des objets plus proches à savoir Uranus et ses satellites dans le Bélier à l'aube quasi nautique.
       Thomas, Georges, Nicolas viennent de ranger.
       
       Observation 8347 : Uranus et sa famille.
       J'observe ce mini système solaire à 631X.
       Je note 3 astres autour d'Uranus qui est verte clair et brillante et je les identifierai comme étant Umbriel qui est très faible à VI1 puis Titania qui est faible tout comme Obéron.
       
       
       Les affaires et le télescope sont humides ce qui ne m'étonne pas vu l'instabilité de cette nuit.
       Bref le fond de l'air était humide.
    • Par xavierc
      Valdrôme nuit du 11 au 12 août 2018
       
       9 dessins : 8322 à 8330.
       
       Dobson 508/1920
       
       Je poursuis l'exploration des amas globulaires d'Ophiucus comme hier.
       
       Observation 8322 : NGC6355.
       201x. Il reste faible, assez petit et partiellement résolu. Ses étoiles sont notées très faibles à perceptibles.
       
       
       Un groupe de photographes placés au plus haut du talus à l'Est gênent par leurs lumières, ça rouspète autour de moi : PC éclairant les arbres derrière, et leurs frontales dirigées vers nous lorsqu'ils regardent leur écran de PC. Certes ils n'ont pas été placés par l'organisation à l'endroit réservé où ils pensaient moins gêner, mais on sent un manque de préparation sur ce point.
       Mes collègues astrophotographes du club de Thorigny placés sur le talus sont bien impactés, Jean-Marc ira jusqu'à utiliser comme bafflage une serviette de bain pour prémunir ses photos de leur éclairage.
       Il finiront par trouver des réglages et une organisation plus appropriée la nuit suivante, les débutants de leur groupe ayant été briefés, au point qu'on pourrait croire que ce ne n'est plus le même groupe que la veille.
       
       Observation 8323 : NGC6401.
       276x, 85x. Considérablement faible et petit à 85x, il devient granuleux puis partiellement résolu à 276x.
       
       
       Je tente ensuite une discrète nébuleuse planétaire du Sagittaire.
       
       Observation 8324 : PK5-2.1.
       201x. Elle est très faible sans filtre et faible en OIII. Elle reste ponctuelle, je l'ai repérée avec certitude par blinking.
       
       
       Encore grosse (23,8") après son opposition de fin juillet, Mars dans le Capricorne a été dessinée.
       
       Observation 8325 : Mars.
       Je l'observe de l'oeil gauche pour garder mon adaptation nocturne.
       Sans filtre rouge, l'image est trop peu visible (turbulence de 4 à 5 sur 5). Avec ce filtre, la région de Syrtis Major et Hellas sont bien reconnues parmi pas mal de détails fugaces.
       402x, 631x et filtre 23A.
       
       
       Je suis fatigué.
       Pour se réveiller un peu, on se chambre avec Thomas dit Locus et son ami Georges.
       Qui aime bien charrie bien!
       
       Ca a marché, je suis plus alerte pour arpenter les sentiers des amas de galaxies d'Hercule.
       
       Observation 8326 : Abell 2199.
       201x. Heureusement que j'ai observé Mars avec l'oeil faible (mon gauche) sinon c'était mort pour apercevoir ces faibles et lointaines lueurs!
       201x. NGC6166 est assez faible à considérablement faible, NGC6166A faible, 6166C faible à très faible, 6166D très faible, PGC58277 faible à très faible, PGC58212 très faible à VI1.
       
       
       Observation 8327 : NGC6145/6/7.
       201x. Je regarde ce faible groupe à proximité de la précédente. NGC6146 est la plus facile, considérablement faible à faible, NGC6145 est très faible tandis que NGC6147 ferme la marche en vision indirecte VI3.
       
       
       Je reviens dans notre système solaire pour traquer l'objet suivant, errant par nature.
       
       Observation 8328 : Comète Giacobini Zinner 21P dans Cassiopée.
       85x, 201x. J'ai placé le noyau à 3h42, le déplacement de la comète a été perceptible au fil du dessin. Elle est bien colorée vert pomme à 85x, plus diffuse mais avec une queue plus longue que lors de la précédente observation. Le noyau est brillant, et la queue semble considérablement faible à perceptible.
       
       
       Je profite de la proximité qu'a donné ce pointage pour observer une nébuleuse planétaire détaillée de Cassiopée.
       
       Observation 8329 : IC289.
       201x, 402x, 276x. Invisible en HBêta, elle réagit bien en Oxygène 3 (OIII). Son étoile centrale très faible se détache de la nébuleuse considérablement faible à 201x, turquoise pâle à 85x. Son anneau mieux vu en OIII a un aspect irrégulier, ainsi que la zone interne d'éclat hétérogène.
       
       
       A 4h30 ça remballe autour de moi.
       
       Je termine avec un amas ouvert de la Girafe dans l'aube.
       
       Observation 8330 : St23.
       138x. C'est une belle surprise, cet amas ouvert dit de Pazmino est brillant et coloré, assez fourni, caractérisé par un large écart de magnitudes.
       
       
       Les affaires sont trempées.
    • Par xavierc
       11 dessins : 8311 à 8321.
       
       Dobson 508/1920
       
       Après avoir montré M4, je me cantonne à la même zone du ciel pour regarder quelques amas globulaires d'Ophiucus Le Serpentaire.
       La turbulence est défavorable pour ces objets bas, de 5 sur 5 en échelle de Danjon.
       
       Observation 8311 : NGC6325.
       201x, 276x. Diffus et considérablement faible, il commence à être résolu en étoiles perceptibles.
       
       
       Observation 8312 : NGC6316.
       276x. Assez faible, il révèle un début de résolution mais la turbulence pourrie limite le pouvoir séparateur.
       
       
       Je poursuis avec quelques nébuleuses diffuses du Sagittaire.
       
       Observation 8313 : NGC6589/90/95.
       85x, 138x. NGC6589 et 90 sont considérablement faibles à faibles et NGC6595 assez faible. Ces nébuleuses sont faciles, verdâtres émeraude à 85x. Ces nébuleuses par réflexion réagissent très faiblement en OIII et pas du tout en HBêta.
       
       
       Observation 8314 : IC1283/84.
       85x. Très faibles et très diffuses, ces nébuleuses n'apparaissent qu'en HBêta.
       
       
       Passons aux nébuleuses planétaires de l'Aigle, notamment la première que quelques dessins sur les forums m'avaient donné envie d'observer enfin au 508.
       
       Observation 8315 : NGC6804.
       402x, 201x, 85x. Sans filtre, je la vois colorée verdâtre pomme à 85x. Assez faible, sa forme est complexe. Les extensions sont très faibles à VI1.
       En OIII la nébuleuse est plus arrondie. Elle réagit bien à ce filtre et très faiblement au filtre HBêta.
       
       
       Observation 8316 : NGC6803.
       85x, 631x. Brillante, elle répond bien en OIII, elle aussi est vert pomme à 85x.
       
       
       Comme je fatigue à 2h30, place à une demi-heure de sieste dans l'auto.
       
       La suite concerne la comète 29P dans les Poissons.
       
       Observation 8317 :Comète Schwassmann Wachmann 29P.
       85x, 201x. Elle est vue dès 85x assez facile, faible, très diffuse.
       
       
       Je pars sur 2 groupes de galaxies Hickson dans les Poissons d'après une idée d'observation de Michel Nicole.
       
       Observation 8318 : Hickson 97.
       201x, 276x. IC5356 et IC5351 sont faibles, la seconde n'est pas facile à repérer collée à l'étoile, mieux détachée à 276x. IC5357 est considérablement faible à faible, IC5359 très faible et enfin PGC72405 est vue VI1.
       
       
       Observation 8319 : Hickson 98.
       276x. NGC7783 faible est accompagnée de PGC72808 très faible à VI1, PGC72810 = NGC7783C vue VI2-3. C'est aussi Arp 323.
       
       
       A 4h quasi tous les autres sont partis dormir.
       
       Je termine par 2 autres galaxies des Poissons jusqu'à l'aube quasi nautique.
       
       Observation 8320 : NGC7787.
       276x. Elle est très faible et très diffuse. L'aube arrive.
       
       
       Observation 8321 : NGC7750.
       276x. Très faible et très diffuse comme la précédente, elle est allongée dans l'aube.
       
       
       A 5h20 on est encore quelques-uns levés.
       Cette nuit j'ai aussi montré M8, M11 notamment aux voisins Thomas, Georges et Aymeric.
    • Par xavierc
      Valdrôme matin du 8 août 2018
       7 dessins : 8296 à 8302
       
       Dobson 508/1920
       
       Le début de nuit est agité : un orage au crépuscule nous a fait remballer à l'arrache vers 22h30, avec le ciel se voilant avant et des éclairs au sud-est.
       Je m'offre un somme dans l'auto pendant l'orage, ce qui a pour avantage de nettement moins l'entendre que sous la tente, laquelle est en plus sous les arbres, donc j'échappe aussi au risque d'être foudroyé!
       
       
       
       
       
       
       
       Le parking était rempli de télescopes avant cet orage, certains ont totalement remballé pour toute la nuit.
       J'ai juste bâché le Dobson, il sera vite ré-opérationnel.
       Le ciel se redégage à 1h45, partiellement encore voilé par endroits, mais bien exploitable.
       
       En avant pour une demi-nuit avec d'abord un amas ouvert connu du Cygne.
       
       Observation 8296 : M29.
       A 201x, il est fourni, brillant. Ses étoiles sont piquées, Haaaa ce 508 donne aussi envie de réobserver tous les amas ouverts vus avec plus petit, afin de les voir plus piqués, plus peuplés et souvent plus colorés!
       
       
       
       J'embraye sur la rouge et australe planète dans le Capricorne, proche de se coucher derrière la montagne de l'Aups au sud-ouest.
       
       Observation 8297 : Mars.
       Je ne la trouve pas assez rouge, je lui colle donc le filtre rouge 23A!
       Non en fait c'est comme déjà indiqué sur d'autres CROAs pour diminuer l'effet de la turbulence, supprimer le chromatisme atmosphérique et augmenter le contraste.
       402x, 631x. Turbulence 4 à 5. Le filtre rouge sauve encore la mise. Je repère Hellas, Sinus Meridiani partiellement, Syrtis Major se couchant.
       La calotte polaire sud est plus claire. 631x passe mieux que la fois d'avant. Mars va se coucher bientôt derrière la montagne de l'Aups.
       
       
       J'ai grondé de loin une personne à la gênante lumière blanche qui m'éclairait en montant le talus vers sa tente.
       J'hériterai d'ailleurs du surnom d'"Astronome Garou" le lendemain, étant aimable le jour et hargneux la nuit. Le déclencheur n'est pas la lumière de la Pleine Lune mais des lampes frontales blanches. Graoooo!!!
       
       Je m'inspire du travail du québécois Michel Nicole pour les cibles suivantes qu'il observait avec un Dobson de 22 pouces.
       
       Observation 8298 : IC1296.
       C'est la petite galaxie à côté de M57.
       A 276x, elle est bien là, bien faible, avec son centre VI2, et le pourtour VI3 à 4.
       J'en profite pour regarder le bel anneau très structuré et déjà dessiné l'un des 2 derniers étés.
       
       
       Le vent bruyant s'entend à l'ouest, mais il a bien dégagé le ciel à 3h40. Des éclairs d'orages lointains illuminent l'ouest par intermittence.
       
       Le 508 va se repaître de galaxies de Pégase.
       
       Observation 8299 : le groupe de NGC7609.
       276x, 402x. En compulsant les fiches de Michel Nicole, j'ai noté ce groupe qui n'est autre que Hickson 95.
       J'y vois 4 galaxies, la dominante NGC7609 faible à très faible, accompagnée de PGC71077 et PGC71080 toutes 2 VI2(vues 75% du temps en vision indirecte) et de PGC71074 la plus faible à magnitude visuelle 16.2 vue VI3-4. C'est un faible groupe, l'ensemble est mieux défini à 402x.
       
       
       Le croissant lunaire s'est levé, il est déjà 4h.
       
       Observation 8300 : le groupe de NGC7579 et NGC7584.
       276x, 402x. Je m'attendais à voir 2 galaxies, finalement j'y vois double avec 2 PGC additionnelles!
       NGC7579 très faible ressemble à une étoile floue, NGC7584 est faible, PGC70978 est très faible à VI1, PGC70963 est limite VI4.
       Mine de rien ça arrive assez fréquemment avec ce diamètre!
       
       
       Pendant ce dessin, à 4h26 un bolide de magnitude -6 vert apparaît à droite de la tête du Dragon puis sa traînée orange ondulée verticale termine sa course vers 10° de hauteur au bout de 3 secondes.
       
       Observation 8301 : NGC7601.
       276x. Très faible et très diffuse, elle s'efface dans l'aube à 5h.
       
       
       Je clôs les observations avec Uranus et 2 de ses satellites dans le Bélier.
       
       Observation 8302 : Uranus.
       631x. La planète est brillante vert clair, par contre je crois que je m'y suis pris trop tard pour les satellites qui se noient déjà dans l'aube. Je détecte Obéron très faible et Titania faible dans un ciel turbulent (S=4 sur 5 sur l'échelle de Danjon / Ciel Extrême).
       
       
       J'ai fini à 5h20.
       
       Une dame dort dans l'auto juste au nord, emplacement pas le plus adapté quand un observateur avec son escabeau métallique grinçant est à 5 mètres. J'espère qu'elle n'a pas l'ouïe fine.
  • Images