den b

Quelle magnitude d'étoile en observation diurne ?

Recommended Posts

Hier, petit après midi de réglages et bidouillages encore sur la monture.

Pas grand chose ne voulait se montrer en début d'AM en dehors de Vénus, atmosphère un peu "dense", je pense.

Puis ce soir après 18h, j'ai pu retrouver quelques étoiles sympas, capella, Aldébaran joliment dorée dès que l'on passe à 180x, Bételgeuse qui ne cache pas sa couleur au même grossissement, et Rigel pour terminer cet échantillon de couleur.

Un petit retour ensuite sur Alnitak, mag 1,7, que j'avais déjà observé l'année dernière et à 180x la secondaire mag 3,7 à 2,2" est déjà bien définie et est confirmée si besoin était, à 300x.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

den b,

Pour info, et peut-être application, j'utilise maintenant la fonction "niveau" de mon smartphone, pour le calage en hauteur de mon Dob. Je le pose tout simplement sur la cage secondaire, plane, de mon télescope et, pour peu que l'alignement préalable en hauteur ait été fait et/ou vérifié, il ne reste plus qu'à balayer en azimut autour de la position théorique de l'astre recherché. Ça marche pas mal et c'est très pratique.

A quand une fonction "azimut" précise sur les smartphones...?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, j'avais essayé des applis de niveau de cela était assez précis mais pas de grande utilité sur ma monture équato. le problème est aussi que j'ai besoin du smartphone pour vérifier les coordonnés assez souvent car même durant la journée les étoiles se déplacent  ;)

mais sur un dob cela peut effectivement être une solution.

sobiesky sur WA à aussi trouvé un petit gadget qui pourrait donner l'orientation : https://www.webastro.net/forums/topic/104036-cercle-azimuth-pour-monture-oo/?do=findComment&comment=2750864

 

Ce matin,  j'ai bricolé rapide un petit support pour mon smartphone qui maintenant possède un compas magnétique et dont quelques essais m'avait montré qu'un pointage avec skysafari pouvait être possible. 

Différents problème posés : 

Le support doit permettre d'éloigner pas mal le smartphone vers le haut et l'avant de l'instrument pour une bonne lecture, éviter que la tête vienne buter dedans quand on met l'oeil à l'oculaire et aussi éviter que les pièces métal du télescope viennent  perturber le compas.

Il a fallu fouiller dans ma visserie plastique et laiton pour trouver des pièces d'assemblages non magnétiques.

J'ai installé la chose sur ma petite lunette équipée d'un filtre solaire et au premier essai le soleil était dans le champ de la lunette(4°)et assez bien centré après peaufinage des réglages et donc assez content de ce premier essai.

J'ai ensuite pointé vénus et c'est là que les choses se sont gâtées, et j'ai remarqué que si  la précision était proche du degré vers le Nord et le Sud, cela se dégradait rapidement vers l'Est ou L'ouest avec  12 à 20 ° d'erreur. 

Je n'ai pas encore élucidé le problème et je vais me pencher dessus ces prochains jours. je vous tiendrai au courant ;)

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai ouvert un petit topic sur la prochaine conjonction inférieure de Vénus chez les photographes vu qu'il y avait quelques photos dedans  mais il pourra bien sûr servir aux visuelleux ;)

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour tes infos, et ce challenge à tenter au plus proche de la conjonction de Vénus, et...du Soleil ! >:(

Les jours précédents, si la météo est propice, je tenterai des observations du fin croissant, à quelques degrés du Soleil.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vénus bien que souvent turbulente, respecte le confinement à la lettre et reste tout près d'Elnath, Beta taureau (mag 1,7), et ce jusqu'au 11 mai bien sûr.  Elle commence le 12 mai à repartir vers le soleil pour y célébrer la conjonction inférieure le 3 Juin.

Elle sera le 11 mai à moins de 1,5° d'Elnath donc et cela fera certainement l'objet de pas mal d'observations de début de nuit.

Aujourd'hui, elle en était à 2°45' et j'ai donc tenté le saut de puce cet AM

Après deux petites soustractions des coordonnées équatoriales,  je savais qu'étant centré sur Vénus, il me fallait monter de 50' vers le Nord et viser ensuite douze minutes vers l'Est.

Au 24 mm, pas moyen de trouver Elnath dans un ciel pas mal turbulent, pas toujours très limpide et à moins de 40° du soleil  , et j'ai donc rejoué la manip après être passé au 7mm  et là Elnath repérée au premier essai, merci au pointage différenciel. On pourra donc réessayer au fur et à mesure du rapprochement ;)

Une tite vue de Vénus, derrière le 7 mm,  mais sans Elnath ;)

vlcsnap-2020-05-03-18h45m54s449.png.7101d18f9afe6eaa7417beda37316f9e.png

 

Elle s'affine doucement et les cornes commencent à bien piquer ;)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour comparaison, la Belle, hier à 17 h 40 :

Capture d’écran 2020-05-03 à 20.27.22.png

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Vénus à l'oeil nu, à toute heure du jour, est visible de chez moi depuis Rodrigues de façon routinière ; c'est même mon test de transparence diurne ;) 

(ça + la netteté et le contraste de l'horizon sur la mer à 90° du Soleil - à 35km de mon site situé à 100m d'altitude exactement)

Dès la mi-journée, ce sont les deux critères qui décident si je vais sortir le matos le soir ou non. Enfin en ce moment que Vénus est du soir, car bientôt je vais perdre ce repère ;)

Quand je faisais mes repérages en vue d'installer un observatoire à Mafate (Réunion), durant plus d'un an j'ai fait découvrir aux pilotes locaux d'hélico tout ce qu'on pouvait voir de jour à l'oeil nu dans un ciel coronal, puis avec un petit instrument de qualité (AP155) : ils n'en revenaient pas au début !

J'ai vu défiler au fil des jours tous les pilotes d'Hélilagon, qui se donnaient le mot de retour à leur base ;) 

Edited by Alain MOREAU
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 20 heures, Alain MOREAU a dit :

tout ce qu'on pouvait voir de jour à l'oeil nu dans un ciel coronal

Ah, bah voilà, c'est ce qui nous faut en Bretagne, un ciel coronal !!   ;)

Tout à l'heure, il a fallu que je cherche Vénus à l'oculaire, parce que pas moyen de la trouver au chercheur vu les voiles qui passent là haut, et quand je l'ai trouvée à l'oculaire, il était bien pâle, le joli croissant   9_9

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petit bricolage ces derniers jours pour pouvoir utiliser à l'occasion mon chercheur en petite lunette sur un trépied photo.

Il a juste fallu poser un insert pas kodak de récup sous la base.

finder21.jpg.e959e003c6affb8565039e3d1a249058.jpg

 

Une fois le montage effectué, petit test et les graduations altaz du trépied me faisant de l'oeil, cap sur Arcturus sans grand espoir mais au final elle était bien là.

Le ciel turbulent m'a un peu aidé en la faisant scintiller juste ce qu'il fallait.

la petite photo témoin :

finder20.jpg.82e82437428d574c2a504426b458d7cc.jpg

 

Vous ne la voyez pas, eh bien moi non plus   9_9  donc on va passer en pleine résolution et je vous la marque en plus ;)

finder19.jpg.95ec2ea5125d36df39279a7c48c9cb7f.jpg

 

Pas mal pour un petit chercheur 10x50 a 16h en plein été...  :D

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce samedi 15 aout, la lune passe à moins de 4° de Vénus au cours de la journée.

Le spectacle est sympathique aux petites jumelles et la proximité de cette belle balise qu'est la lune permet de trouver aisément Vénus à l’œil nu.

Et si vous disposez d'un télescope, vous pourrez tenter d’attraper Nu des gémeaux de mag 4.1 qui se trouve à moins d'un demi degré à l'ouest de Vénus, mais là il faut avoir un œil bien exercé car à cette magnitude, c'est loin d'être évident et il faut certainement grossir pas mal pour la détecter.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

J'avais prévu ce matin de le faire et ce fût très facile aux jumelles.

Par contre l'œil nu, je n'ai pas vu Vénus alors qu'aux jumelles elle semblait bien plus lumineuse que la lune, pourquoi ?

Merci

Philippe

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Même si Vénus se voit assez facilement à l'oeil nu, cela reste quand même une très petite cible et la vue de chacun devient alors le facteur limitant. 

Pour moi presbyte, il me faut mes lunettes et balayer un peu la zone visée  pour la trouver au bon endroit dans mes lunettes et cela reste minuscule quand même.

Penser aussi à masquer le soleil derrière un bâtiment ou autre pour optimiser l'observation.

Divers nuages et voiles se sont succédé toute la journée après ma première observation de Vénus ce midi et je n'ai pas pu tenter Nu du dragon.

Edited by den b

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien sûr, tout ça doit être pris en considération, mais ce qui m'a fort surpris, c'est le flash Vénus à côté de la pâle Lune !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petit test d'ergonomie, car on sait bien que le meilleur des télescope est celui qui sort souvent et que celui qui sort souvent est le plus rapide à mettre en place 

Avant hier en fin d'AM, avec un beau ciel bleu, j'ai donc chronométré une petite mise en place du splitring 250mm  :

Sortie de la maison, direction l'atelier à 25 m de là où j’attrape le télescope, direction de son emplacement devant l'atelier et pose au sol dans les cales qui assurent la mise en station, enlèvement des caches, mise en place de la chaise qui se trouve à trois mètres de là sous l'auvent voisin, récupération de l'angle horaire et de la déclinaison de Véga avec skysfari sur le smartphone, affichage de ces coordonnées sur les cercles de la monture, coup d'oeil dans l'oculaire : Véga est bien là dans l'oculaire bien pétante sur le ciel bleu.

Arrêt du chrono : 2' 35"

Qui fera mieux pour une Véga en mode diurne (et si on part direct de l'atelier on peut enlever 30")  

 

Et comme Véga me semblait bien calme, je me suis dirigé vers zeta lyrae, mag 4,3 et elles apparaissent toutes deux au centre du champ du 24m, zeta 2 de mag 5,7 bien présente alors que je n'y comptais pas forcément.

Et dans l'élan, je me suis dirigé vers la double double, trouvée sans problème et c'est là que le calme du ciel s'est vraiment révélé, car la paire la plus écartée( epsilon2 5,21/5,38 à 2,4")  s'est retrouvée séparée à 50x de grossissement, la seconde paire (5,01/6,1 à 2,2")étant bien allongé mais restant en dessous de la limite de la séparation sans doute du à sa séparation un poil plus faible, mais aussi peut-être plus à la magnitude  d'écart entre les deux composantes.

Quoi qu'il en soit la vue de epsilon2 était magnifique. En séparation, cela me rappelait un peu la vue que l'on a de la double 100 d'hercule dans mes jumelles 10x42 mais avec des étoiles bien plus fines encore du fait que je n'ai observé cette dernière que de nuit.

J'avais déjà observé de jour la double double et avait été surpris de la séparer à des grossissements plus faibles que la nuit, et là j'avais séparé les deux ensemble mais à 85x : https://www.webastro.net/forums/topic/132050-keskifovoir-ce-soir-ciel-profond/?do=findComment&comment=2573172

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le 21/12 Il y aura donc cette  jolie conjonction  Jupiter/Saturne à moins de 10' d'arc.

De mon domicile, avec les constructions alentours et mon cerisier,  je n'aurai qu'environ une heure un peu après le passage au méridien des deux géantes pour les observer bien serrées.

Ça tombe bien, c'est là qu'elle seront au plus haut et donc le moins dégradées par l'atmosphère. 

Et ça tombe mal aussi parce que avec ce passage au méridien vers  15h15, il fera encore bien jour et le soleil se trouvant alors à 30° de là, ce sera tout sauf aisé à observer pour ne pas dire impossible.

Alors, je m'entraine quand le temps le permet, comme hier et encore cet après-midi. Les géantes sont encore à 45° du soleil et avec 2,5° de séparation, elle tiennent maintenant toutes deux dans le champ du chercheur.

Mais malheureusement Saturne est terriblement faible dans le chercheur à ces heures  et c'est difficile de profiter de la paire.

Par contre Jupiter sort pas mal et se trouve facilement en diurne et on peu passer ensuite de l'une à l'autre à l'oculaire du télescope une foi repéré leur positions respectives. 

Hier avec un ciel bien transparent on avait une très belle vue des bandes de jupiter, de la GTR et de trois satellites, Callisto restant caché dans le fond de ciel. Saturne montre bien ses anneaux et à 300X, on est très proche de deviner la division de cassini 

Aujourd'hui les conditions étaient bien moins clémentes, pas de satellites autour de Jupi, Saturne invisible au chercheur et bien faible à l'oculaire et donc ce sera comme d'habitude l'état des cieux qui décidera de ce que je verrai le 21.

Deux petites prises baclées de ce jour au smartphone à la même exposition pour montrer les différences entre les deux belles (derrière oculaire de 7 mm/newton de 250mm soit 180X):

20201129jup.jpg.89a89f7520d20eaa83fc3c3666d662c1.jpg   20201129sat.jpg.dccc8d00ffbf6eb97307f1138be83308.jpg

 

 

Bon, comme vous le voyez, c'est loin d'être gagné pour le 21  9_9

Edited by den b
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now