den b

Quelle magnitude d'étoile en observation diurne ?

Recommended Posts

Les 12, 13 et 14 juillet, Vénus et mars se promèneront de concert à moins d'un degré l'une de l'autre et à moins d'un demi-degré le 13.

Le 12, la lune viendra se joindre à elles à 3° de vénus ce qui permettra de trouver cette dernière facilement aux jumelles ou au chercheur de jour.

Une fois Vénus trouvée si le ciel le permet, il sera peut-être possible de trouver Mars à 40' de là. Mais avec le soleil à 28° des comparses, cela ne sera pas simple en milieu de journée, mais pourra certainement se faire au crépuscule.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Le 30/06/2021 à 22:11, den b a dit :

Les 12, 13 et 14 juillet, Vénus et mars se promèneront de concert à moins d'un degré l'une de l'autre et à moins d'un demi-degré le 13.

Ah, une jolie vue à l'instant des deux comparses dans le même champ d'oculaire à 50x au 250mm et à 15° de hauteur.

Mars montrait bien sa couleur quand même et Vénus resplendissait.

Le soleil étant juste en train de se coucher et on ne peut plus appeler cela de l'observation diurne, mais les nuages ne m'ont pas permis de sortir beaucoup plus tôt.

Quelques tentatives dans l'AM d'hier dans quelques passages de ciel clair, mais si j'ai pu attraper vénus et le fin croissant de lune dans le chercheur, Mars n'a pas voulu se montrer, trop proche du soleil sans doute avec pas mal de résidus atmosphériques qui masquent vite la bestiole.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une petite éclaircie de passage vers 18h à Rennes.

je suis donc sorti avec les jumelles ....

Voyons, voyons, Vénus est à 38° Est du soleil  et 3° plus haut, cela fait donc une main étendue plus une distance pouce index  à gauche et deux doigts plus haut. Petit balayage aux jumelles et bingo, une jolie petite Vénus dans le champ en dix secondes.

Skysafari me dit aussi qu'Arcturus passe juste au méridien dans une minute...

cela ne se fera pas aux jumelles sans monture, mais dommage de ne pas en profiter.

Je sors donc rapide la petite lunette, affichage des coordonnées et voici Arcturus plein centre du champ sans rien avoir à retoucher. 

Va falloir que je joue au loto ;)

Un petit retour sur vénus avec cette lunette à 17x me permet de bien apprécier la phase qui se rapproche doucement d'un joli quartier.

Arcturus comme Vénus semblaient assez calmes malgré les rafales de vent, peut-être un petit début de nuit sympa si les nuages continuent à se dissiper doucement.

 

il y a trois ou quatre  jours j'ai aussi pu observer Mercure à 20° du soleil en début d'AM, mais au télescope, mes essais à la petite lunette ne m'ayant pas permis de la trouver. Le ciel était bien transparent et de même, j'ai pu la trouver facilement dans le champ et en avoir une jolie vue, ce qui ne marche pas à tout coup.

Elle va encore s'éloigner un peu du soleil, donc c'est le moment d'en profiter.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les petits plaisirs de l'observation diurne ...

 

Lorsque l'on se met à l’oculaire pour observer de jour planètes ou étoiles ou même l'ISS, il faut aussi s'attendre à voir défiler par mal d'autres choses.

 

S'il ne m'est jamais arrivé d'observer accidentellement de satellites ou même l'ISS, il ne manque pas d'avion pour venir vous faire un clin d'oeil. Les oiseaux en tout genre aussi défilent parfois à de bonnes cadences ainsi que de nombreux insectes et papillons. j'ai parfois pu identifier quelques papillons et voit aussi souvent passer les longs fils de la vierge illuminés plus ou moins longuement par le soleil. Les végétaux sont aussi bien représentés avec toutes sorte de boules de pollen ou de graines volantes. Plus rares sont les météores, j'en ai juste vu un seul passer rapidement un jour dans mon chercheur, mais vision inoubliable. Pour se voir aisément, on peut juste se dire que de nuit, il aurait produit un impressionnant spectacle.

 

Il y a peu, après avoir confirmé ma mise au point sur vénus, je pointais le télescope aux coordonnées vers l'endroit ou devrait passer l'ISS dans quelques minutes et machinalement un fois le télescope pointé, je mets l'oeil à l'oculaire et là, bien stable en assiette et direction et totalement nette, laissant supposer une hauteur conséquente,   c'est une petite plume avec du duvet sur la moitié de sa longueur qui traverse tranquillement le champ.

d'après la couleur et la forme, c'était manifestement une plumette des nombreuses tourterelles que l'on a par ici qui avait du monter dans une ascendance thermique.

 

Cet après midi, voulant calibrer la mise au point d'un oculaire, je pointe vers vénus et raté, elle est encore en train de camper dans mon noisetier. Pas grave, je bouge la monture en ascension droite jusqu'à pointer hors du noisetier, remarque que ce sera bon dans une demi heure et vais donc m’occuper à autre chose.

En revenant un peu plus tard, je balaye en ascension droite pour trouver la belle au chercheur et au lieu de Vénus, je tombe sur un vol d'oiseaux en formation assez relâchée, sur le moment je pense aux goéland peuplant le secteur, mais le vol et les couleurs sont inhabituels et en passant à l'oculaire du télescope je reconnais facilement un groupe de cigognes. Elles sont dix,  et voguent sur les ascendances avec quelques battement d'ailes suivis de bonnes périodes de vol plané, mais en gardant cap au Sud.

 

Tout ça donc pour vous dire que la migration des cigognes  a commencé, en espérant qu'elles repartent vers leur lieu d'hibernation ancestral plutôt que vers les décharges d'ordure à ciel ouvert d’Espagne ou autre où bon nombre d'entre elles finissent maintenant par s'arrêter, comme je l'ai appris en faisant quelques recherches après en avoir vu remonter deux vers le Nord au printemps 2019  9_9

Edited by den b
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super Den. J'ai toujours vécu l'observation astronomique comme une discipline naturaliste, où l'observation et l'émotion procurée par le site et tout ce qui s'y trouve participent à une certaine immersion dans  la "nature". J'adore tout ces petits détails que tu découvres en maraude. L'astro c'est aussi prendre son temps et avoir un regard aiguisé qui s'attarde...

 

Et je te confirme, j'ai vu une cigogne dans nos montagnes... pour la première fois en 60 ans B|.  Elle a fait une petite étape chez nous, au pays de l'aigle royal, du gypaète, des vautours fauves et des hérons . 

 

Un clin d'oeil très sympa qui a surpris ma fille qui l'a vu la première en criant "papa, papa un ptérodactyle" :D

 

IMG_8129.JPG.30929c0eb0acee22d2a4523689b9b9d1.JPG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Joli petit spectacle en ce moment même, la Lune et Vénus dans le même champ à 3° l'une de l'autre. on peut ainsi facilement retrouver Vénus au sud-est de la Lune aux jumelles, au chercheur 10x50 ou autre instrument grand champ. et cela dure jusqu'à leur coucher où elles ne seront plus qu'à 2°  ;)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 02/09/2021 à 21:54, Bernard Augier a dit :

"papa, papa un ptérodactyle" 

Oui, toujours se méfier des choses qui pondent des oeufs quand on voit ce qui peut en sortir parfois :

https://www.webastro.net/forums/topic/163793-ornitho-scatologie-et-séquences-gores/?do=findComment&comment=2711794

Ne montre pas ça à ta fille, elle va faire des cauchemars  9_9  :D

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, den b a dit :

Ne montre pas ça à ta fille, elle va faire des cauchemars  9_9 

T'aurais pu prévenir: même pour les adultes c'est gore :S. J'ai bêtement cliqué sur ton lien et maintenant c'est moi qui vais faire des cauchemars... xD

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un joli passage de l'ISS à 80° de hauteur depuis mon jardin il y a dix minutes. 

Pour faire simple, je me suis contenté de la petite lunette 75mm f4 et 17x de grossissement, pointage aux coordonnées altaz du point culminant et une vue splendide et une ISS bien dessinée malgré le faible grossissement.

Y pas, quand elle est pas loin et sous le bon éclairage, c'est magnifique, je vous recommande la manip ;)

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela faisait pas mal de temps que je me cantonnais aux objet bien lumineux (ISS et étoiles majeures) en observation diurnes et puis cet AM le beau temps au dessus de Rennes m'a tenté et au 250mm après être passé par Vega pour la  mise en forme, j'ai pointé Albiréo  pour voir, et je l'ai assez facilement trouvé à 50x de grossissement.  Mais je n'avais que la belle orange à ce grossissement. Je suis donc passé à l'oculaire de 7 mm et 170x mais les changements d'oculaire sur les cibles diurnes demandent de s'appliquer.

Il m'a donc fallu affiner les repères de mise au point et le pointage avant de retrouver la primaire à 170 x et là, la secondaire se trouvait aisément et bien bleue comme il se doit.

Dommage qu'il n'y en ait pas beaucoup plus dans ces contrastes de couleurs et avec des magnitudes suffisantes 9_9

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un petit rapprochement intéressant ce mardi 29 mars à 11h16 CEST où Vénus passera au méridien de concert avec Saturne qui se trouvera alors à à peine plus de 2° en dessous.

Peut-être que je pourrai enfin voir Saturne de jour, elle manque à ma collection ;) 

Mais bon, pas bien haute et donc pas mal d'atmosphère pour compliquer la tâche.

 

Un autre rapprochement les  samedi 30 avril et dimanche 1er mai, Vénus et Jupiter navigueront de concert dans le ciel à moins d'un demi-degré l'une de l'autre et avec un passage au méridien aux environs de 11h25 CEST.

L'une et l'autre sont aisément observable de jour, mais à ce moment Jupiter sera donc à 42° du soleil ce qui la rendra moins facilement observable que lorsque l'éloignement au soleil est plus conséquent, mais vénus sera présente pour la baliser, donc cela devrait pouvoir se faire.

Il vous sera bien sûr aussi possible d'observer les deux plus facilement peu avant le lever du soleil, mais elles seront alors bien plus basses que les 40° de leur passage au méridien.  

Plus qu'à choisir votre stratégie ;) 

 

Cet AM, qu'il faisait bon au soleil et je suis donc allé saluer Capella et Aldébaran et dans la foulée je me suis dirigé vers les pléiades sans grand espoir vu leur relative proximité du soleil (60°), mais au final j'ai pu attraper alcyone (m 2,86) assez facilement et de là en l'envoyant en bord de champ, j'ai ainsi pu trouver Electra (m 3,7).

Bon pas assez courageux pour pousser plus loin, on va en laisser pour demain... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Saturne en plein jour, vraiment en plein jour, c'est à dire en milieu de journée, j'avais déjà réussi à voir cette planète avec la lunette Zeiss APQ 130 /1000.   C'était il y a au moins 10 ou 15 ans.  Il faut un ciel parfait, sans nuages, bien transparent !   Pour Vénus, c'est facile, pour Jupiter, cela va, mais pour Saturne, il faut vraiment optimiser son pointage.   Ma petite méthode : monture équatoriale correctement mise en station par la méthode de Bigourdan la veille au soir (habituellement, le matos est stocké dans le garage, donc pas à poste fixe).  Je vise le soleil avec un filtre objectif, évidemment, avec le bouchon sur le chercheur.  Je décale en ascension droite et en déclinaison des valeurs qui vont bien entre le Soleil et Saturne, déduites en interpolant les coordonnées fournies dans les magazines d'astronomie.  Là, j'enlève le bouchon du chercheur ... et Saturne est trop faible pour être vue !   Pour Vénus, OK, et pour Jupiter, c'est très limite.  Donc pour Saturne, je tâtonne tout doucement autour de la position avec un oculaire donnant un grand champ.  Il faut avoir conservé la mise au point parfaite de la veille au soir.  Et là, ô miracle quand la planète aux anneaux apparaît !     Je passe alors à un grossissement assez fort de 100 x ou 150 x et c'est magique !    Je me souviens que des voisins, intrigués, étaient venus voir Saturne dans ma lunette, étonnés, puis fascinés !

Je pense qu'avec des gros collecteurs de 300 mm ou plus, automatisés en GO-TO, parfaitement maitrisés, cela doit être plus facile, mais là, avec seulement 130 mm d'ouverture, j'étais content d'avoir vu Saturne en plein jour !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, saturne ne se livre pas facilement de jour, surtout à sa hauteur de ces dernières année. il y a 10 ou 15 ans, on pouvait l'observer à 50 ou même pas loin de 60° de hauteur et avec un bon ciel limpide cela devait se faire bien plus facilement, mais avec les 27° du moment elle est bien souvent perdue dans le voile atmosphérique qui ne nous lâche ps beaucoup ces temps-ci malgré l'absence de nuage.

J'avais fait une petite photo comparative en novembre 2020 trois semaine avant la conjonction avec Jupiter et on voit que cela reste bien faible quand même :

http://www.astrosurf.com/topic/123016-quelle-magnitude-détoile-en-observation-diurne/?do=findComment&comment=1942812

Je viens de voir que la photo à été prise une douzaine de minutes avant le coucher du soleil, donc au final j'ai quand même observé saturne de jour, mais cela reste discutable car on est loin à ce moment de la luminosité du début d'un bel après-midi ;)

Et pour ce prochain mardi, il me semble que la météo ne permettra pas à grand monde de tenter le challenge  9_9  :D 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Ce midi, un joli ciel bien transparent à Rennes m'a incité à aller jeter un œil à Vénus.

Je sors donc le télescope et le pose dans ses cales, en l''orientant vaguement vers le Sud, je vérifie la déclinaison de vénus sur skysafari en me disant qu ce n'est pas la peine de relever l'angle horaire sachant qu'avec sa luminosité Vénus se trouve rapidement par un petit balayage en ascension droite.

Bien, la vague orientation était pas mal car la déclinaison est tout à fait par hasard au - 9° que je voulais afficher.

Je m'assieds donc et mets l’œil à l'oculaire pour le petit balayage prévu et là Vénus pile dans le champ sans avoir besoin de balayer  9_9

Il est quand même bien dressé, mon télescope :D

Mais la turbulence est aussi bien présente et pas grand chose à observer que son léger embonpoint.

Jupiter n'est pas très loin de là et commence à être assez éloignée du soleil pour s'y coller, et je la trouve assez aisément après affichage des coordonnées, on distingue légèrement et par intermittence deux bandes nuageuses, la turbulence faisant son œuvre ici aussi. en passant de 50x à 180x, pas d'amélioration, cela remue vraiment trop.

Du coup, je n'ai pas cherché  Neptune qui se trouvait à 10" minute d'arc seulement de Jupi  ;)

 

Jupiter et Vénus se donnent rendez-vous pour le 30 avril et 1er mai ou il flirteront à 1/4° l'un de l'autre mais ce sera dans la nuit. On pourra quand même profiter  d'un joli rapprochement à 1/2° le matin ou le  midi lors de leur montée et passage au méridien.

 

Edited by den b
  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelques observations entre les nuages cet AM vers 16h30. 

Pour changer, je me suis cantonné à la lunette 75/300 à 17x de grossissement avec le 17 mm. 

Je l'avais déjà mise à contribution la semaine dernière pour un petit repérage de Sirius qui est facile à trouver de jour et partant de là j'avais pu observer Procyon (mag 0.4) et Bételgeuse (mag 0.6) qui étaient les plus faibles étoiles observées avec cette configuration m'étant cantonné jusque là à Véga, Arcturus et Capella ne pensant pas qu'il soit possible d'en voir beaucoup plus. 

Cet AM j'ai commencé par Capella pour régler la mise au point puis je tentais Pollux (mag 1,2) et à ma grande surprise, je la trouvais sans trop de difficulté O.o

Fort de ce succès, je tente donc Castor (mag 1,6) et la tâche a été plus ardue, mais au final elle se laisse voir aussi.

Je dirai juste que si vous voulez voir la plus fine étoile qu'il soit possible, eh bien c'est manifestement une étoile de cette magnitude qu'il faut tenter avec ce setup  9_9  

 

Alors kissékissycol ??   :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/04/2022 à 18:50, den b a dit :

Jupiter et Vénus se donnent rendez-vous pour le 30 avril et 1er mai ou il flirteront à 1/4° l'un de l'autre mais ce sera dans la nuit. On pourra quand même profiter  d'un joli rapprochement à 1/2° le matin ou le  midi lors de leur montée et passage au méridien.

J'ai profité du joli ciel bleu de ce midi pour aller visiter les deux participantes de ce rapprochement alors qu'elles sont encore écartées de 5° et avec 2° d'écart en hauteur et à 37° de hauteur au méridien.

Après avoir trouvé vénus un pointage relatif permet d'arriver de suite et facilement sur Jupiter. 

Le ciel assez transparent mais encore pas mal turbulent me permet quand même de voir Jupiter dans le chercheur 10x50.

Du coup, une petite photo souvenir rapide des deux protagonistes au même grossissement (250mm  F4.8 avec oculaire 24mm) et même exposition (iso 800, 1/2000ème F9 en digiscopie) vu que je n'aurais peut-être pas beaucoup d'autres occasions vu la météo incertaine de ces prochains jours.

Lors du rapprochement maximum, elle seront au double de la distance vue sur ce montage soit à chaque extrémité du cadre et malheureusement encore plus loin pour nous en France :

venjup.JPG.6ab05148ba28a2946ec73b551eb81225.JPG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aujourd'hui la séparation des deux comparses était d'à peine plus de 4° et cela m'a permis de voir la paire dans la petite lunette à G17x mais vraiment chacun sur son bord.

Je n'aurais d'ailleurs pas pu les voir ensemble normalement car par calcul le champ à ce grossissement était de 3,9°. Il doit donc y avoir quelques différence de focale ou autre dans mon set-up par rapport au caractéristiques nominales ;)

J'ai aussi essayé avec mon 24mm et donc G12x. Il y avait un peu plus de marge en bord de champ mais la vue n'était pas meilleure et même bien plus mauvaise, les bords de champ de l'explore scientific 24/70° étant bien plus dégradés que ceux de l'hypérion 17.

 

Demain matin, la Lune va venir titiller les copines à moins de 4° par moment, formant un joli triangle. Si on sait en plus que Neptune  sera aussi dans le champ, cela va faire un sacré amas de planètes et lunes dans un si petit champ, mais bon, pas sûr qu'on voit tout le monde :D

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fin de matinée, la lune faisait donc un joli passage près de nos deux planètes du moment, malheureusement les  voiles d'altitude précédent les nuages qui se sont installés ensuite ne m'ont  permis d'observer que la Lune et Vénus.

Amusant à la petite lunette de faire apparaitre l'une et l'autre en bord de champ en ne bougeant la hauteur que d'une fraction de degré, les deux copines étant un chouïa plus écartées que Vénus et Jupiter hier  :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Impressionnant 

 

Je viens de voir Vénus et Jupiter dans le même champs !!

 

Lunette TS72/432 et oculaire APM réticulé 26mm/70°

Le 29 avril 2022 à 10h45 Gard

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

A l'instant en Savoie Vénus ok (faiblement) mais pas Jupiter. Il faut viser dans les éclaircies entre les nuages (cirrus) qui envahissent progressivement le ciel.

Lunette  Orion 80 ED oculaires Célestron Ultima 30 mm /  ES 24 mm / Télévue Delos 10 mm

 

Edited by polorider
correction orthographe et grammaire 😉
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai tenté aussi en cette fin de matinée et comme les voiles me laissaient peu d'espoir d'attraper Jupiter à la lunette, j'ai tenté au télescope et j'ai pu observer brièvement Jupiter  à 50x et de là, les deux comparses au chercheur 10x50.

J'ai donc sorti la lunette pour tenter d'en avoir une meilleure vue, mais les voiles déjà bien gênants se sont transformés en nuages et plus de Jupiter donc  9_9

 

Peut-être quelques vues dans le même genre de conditions demain et après o ne doit revoir le soleil que Mardi sur la Bretagne.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et dimanche, moins d'une Lune entre les deux !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, PhVDB a dit :

Et dimanche, moins d'une Lune entre les deux !

Et même ce Samedi  ;)

 

Et il a un quart d'heure, petite vue de la paire Jupiter / Vénus dans un petit coin de ciel bleu à 30minutes d'arc soit un diamètre lunaire  d'écart.

Joli spectacle à 50x de grossissement au télescope, mais  les nuages sont arrivé avant que j'ai pu faire la photo souvenir  9_9

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà la photo ce midi au foyer du T407.

Les bandes de jupiter restaient discrètes au T407x135... mais sinon en y pretant attention, Jupiter était aussi visible au chercheur 8x50! Ciel assez bleu (pas coronal, mais à midi il était nettement moins brumeux que plus tôt) mais très turbulent, ce qui n'aide pas - aucun satellite de Jupiter vu.

 

venusjupiter-300422-10h42-t407f4mf-47i.jpg

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now