Christophe Pellier

Premiers essais de spectro sur Uranus et Neptune

Recommended Posts

Salut à tous,

Voici mes premiers essais de spectro avec le star analyser sur Uranus et Neptune. Le traitement a été rigoureux:

1) Correction de l'offset, dark, flat

2) Division du spectre brut de chaque planète par le spectre brut d'une étoile de type solaire située à proximité

En dépit de la présence d'erreurs dans la partie bleue du spectre, je retrouve au moins une forme correcte des courbes, avec Neptune plus bleue et Uranus légèrement plus verte.

La prochaine fois j'essayerai d'obtenir la partir infrarouge du spectre à l'aide d'un filtre d'ordre.

N2018-11-18_18-24_spectrum_cp.png

U2018-11-18_21-54_spectrum_cp.png

  • Like 8

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Bonjour Christophe,

 

Tu t'amuses bien avec le Star Analyzer !

Bon ici, visiblement Uranus et Neptune semblent montrer des atmosphères de nature similaire, si l'on en croit les spectres.

Hydrogène, hélium et méthane... il faudrait identifier les raies correspondantes : il te reste un peu de travail !

La manip est intéressante en tout cas.

 

Une autre manip serait de sortir la couleur globale comme vue par une caméra RGB en tenant compte de la réponse de chaque filtre Bayer et en y ajoutant un anti-UV.

Donc de convertir le spectre corrigé en image couleur tout en supprimant l'effet atmosphérique.

Et ça permettrait de savoir si les traitements infligés sont à peu près fiables (dans les deux sens). Convolutions, convolutions...

 

 

Lucien

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Lucien. Faire le lien avec le traitement des images serait en effet un projet sympa, mais je n'en ferai pas un outil d'évaluation précis pour cela. Les bandes photométriques ne sont pas des références très satisfaisantes de ce point de vue, il n'y a qu'à voir l'aspect des courbes... Peut-être tenter de calibrer photométriquement des filtres comme les RVB AstronomiK. Là on serait déjà mieux !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Christophe,

 

Convertir un spectre limité au visible en une couleur,

c'est un bon exercice de traitement du signal.

A condition de modéliser la reponse des filtres couleur/camera.

Un petit projet que j'avais réalisé pour un client ' dans une autre vie'.

Mais c'était en spectrophométrie au labo.

Ces appareils peuvent se calibrer avec une très grande précision : deux lampes, halogène et deutérium pour le visible et l'uv.

Typiquement de 180 à 800 ou 900 nm.

 

Dans la vie, c'est le temps qui manque souvent....

 

Lucien

Share this post


Link to post
Share on other sites

Christophe peux-tu détailler un peu plus tes conditions expérimentales  et tes  traitements associés avec le Star Analyser. Ça  me parait plus accessible (peut-être à tort d'ailleurs)  que la solution utilisant un spectro classique.
Merci

jm

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lucien,

Il y a 6 heures, Lucien a dit :

Convertir un spectre limité au visible en une couleur,

c'est un bon exercice de traitement du signal.

A condition de modéliser la reponse des filtres couleur/camera.

Oui mais ça n'empêche pas que du signal utile sera perdu à des longueurs d'onde indispensables et ça ça ne se rattrape pas. Le filtre B est trop décalé vers l'UV par exemple... Autre exemple mais dans un autre domaine, ces bandes transmettent très mal le rayonnement H beta/OIII. Un peu embêtant pour tenter de rendre de façon fidèle la couleur des nébuleuses !

Le projet que j'ai est de rattacher ces spectres aux bandes photométriques, mais sans en tirer de leçon pour le traitement. 

il y a une heure, Lucien a dit :

Merci, super spectre :)

Il y a 5 heures, jmr a dit :

Christophe peux-tu détailler un peu plus tes conditions expérimentales  et tes  traitements associés avec le Star Analyser. Ça  me parait plus accessible (peut-être à tort d'ailleurs)  que la solution utilisant un spectro classique.

JM, peux-tu préciser exactement les détails que tu souhaites ? 

Il y a 4 heures, jldauvergne a dit :

C'est joli, ça illustre bien pourquoi c'est en NearIR que l'on a du bon contraste. 

Tout à fait, en planétaire la présence d'une forte absorption à un endroit du spectre est souvent synonyme d'un fort contraste sur les détails !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Christophe,

 

il y a 8 minutes, Christophe Pellier a dit :

Oui mais ça n'empêche pas que du signal utile sera perdu à des longueurs d'onde indispensables et ça ça ne se rattrape pas. Le filtre B est trop décalé vers l'UV par exemple... Autre exemple mais dans un autre domaine, ces bandes transmettent très mal le rayonnement H beta/OIII. Un peu embêtant pour tenter de rendre de façon fidèle la couleur des nébuleuses !

 

Bon, le discours ici est accessoire Christophe, mais j'avoue que je ne comprends pas.

Il s'agit de réaliser une déconvolution mathématique entre le spectre et la réponse de chaque filtre R, G et B avec un capteur donné, afin de reconstituer un signal pour chaque composante RGB. (Sous entendu bande passante limitée au visible)

Donc au finale on obtient trois signaux R, G et B : comme si la planète était étalée sur un seul pixel RGB.

Mais bon, on ne va pas s'acharner sur cette manip intéressante peut-être mais seulement à titre pédagogique :

quand on obtient des spectres ce n'est pas pour revenir aux couleurs.

 

Lucien

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pardon : lire Convolution et pas déconvolution :   et pas taper sur les doigts !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 27/11/2018 à 18:59, Christophe Pellier a dit :

JM, peux-tu préciser exactement les détails que tu souhaites ?

 

Un exemple du montage du star analyser, les temps de pose, les nombres de poses, le logiciel de traitement etc...

Est-ce que le Star analyser est utilisable en AltAz ?
A première vue, il vaut mieux du F5 que du F10 !!!!

Voilà
merci

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

il y a 55 minutes, jmr a dit :

Est-ce que le Star analyser est utilisable en AltAz ?

 

J'avais un doute sur l'utilisation en altaz avec le SA. Sur des temps longs, la rotation de champ n'allait-elle pas ruiner la pose ?

... sauf que non : l'orientation du spectre dépend uniquement de celle du réseau par rapport au capteur. Tu peux tourner la caméra dans tous les sens, le spectre ne bouge pas. Donc la rotation de champ ne doit pas joeur. De toutes façons mes temps de capture reste courts, 1 à 3 mn max et encore, c'est parce qu'en 16 bits en plein format, ça bouchonne.

Nombre de pose : ici, j'ai 500 poses de 50 à 200 ms, selon la cible, avec 100 poses additionnées (bestof)

Le traitement est entièrement réalisé dans les deux seuls logiciels que je maîtrise pour le moment, à savoir Iris pour le traitement des données brutes et Rspec pour celui des spectres. J'ai commencé à investir Isis et Vspec mais ces deux logiciels me donnent du fil à retordre. J'ai bien avancé le week-end dernier. 

Le F/5 est conseillé car les cibles étant plus petites sur le capteur, la résolution est meilleure dans la mesure où on travaille sans fente... C'est ce que j'ai compris de mes dernières lectures.

Le SA est vissé comme un filtre dans l'adaptateur de la caméra, pour l'instant il n'y a rien d'autre.

Edited by Christophe Pellier

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Christophe, intéressant tes remarques sur le rapport F/D et sur le temps de pose car en AltAz, je tiens les 10s  sans "trop" de difficulté  avec différentes type de montures (Nexstar Evolution, Stargate 450P, Orion XX14g).

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Marc Delcroix
      Salut à tous,
       
      Neptune & Triton par conditions correctes, le seul détail probant étant la zone polaire sud brillante:

       

       
       
      Bons ciels,
    • By Christophe Pellier
      Salut à tous,
      Je reprends mon suivi des géantes de glace en spectro... J'ai pu faire trois run d'observation sur Neptune autour de l'opposition, celui-ci est le premier. Je commence à affiner un peu les outils qui vont me servir pour l'analyse à long terme ! Voici trois résultats:
      1) Un spectre classique de réflectance. Calculé en divisant le spectre de Neptune par celui d'une étoile G0V à proximité. Le profil est conforme.
      2) La transformation vers le système photométrique Johnson. J'ai récemment modifié mes filtres synthétiques pour les mettre plus en conformité avec les bandes Bessel. J'ai donc recalculé les coefficients de transformation, et je les ai retesté sur plusieurs étoiles variables observées cette année (Bételgeuse, P Cygni et une ou deux autres), ce qui m'a permis de voir que les résultats étaient plus précis (comparaison avec les données AAVSO).
      Les magnitudes Johnson ont été normalisées en "magnitudes planétaire absolues", à savoir comme si la planète était à 1 unité astronomique du Soleil, et une de la Terre. L'idée est ici d'éliminer tout type de variation qui ne vienne pas de la planète elle-même.
      3) Ce qui permet ensuite de calculer un spectre de couleur en flux, à partir de la magnitude V normalisée. La réponse instrumentale a été corrigée à partir de lambda Aquilae (B9V). 
      Les magnitudes calculées peuvent être comparées aux données publiées par l'ALPO et les travaux de Richard Schmude. Mes valeurs en B et V sont tout à fait cohérentes, avec en particulier la valeur attendue de l'indice B-V de +0,4. Les valeurs en R et I sont sans doute moins bonnes, mais j'ai moins de références. La valeur U n'est qu'à 0,1 magnitude des références (+8,2/+8,3) mais c'est peut-être juste un coup de bol 
      Les deux observations qui suivront ont été réalisées avec un prisme 3,8° pour corriger la coma chromatique. Les spectres sont sensiblement plus fins par contre, je vais devoir ré-observer des étoiles de référence afin de trouver les nouveaux coefficients de transformation photométrique.



    • By Marc Delcroix
      Salut à tous,
       
      Uranus par conditions acceptables, pas de détail visible, la zone polaire Nord est floue, mais au moins j'ai pu attraper 4 satellites :

       

       
      Bons ciels!
       
    • By Marc Delcroix
      Salut à tous,
       
      Neptune par conditions moyennes, rien à signaler, hormis le fait que je suis bien content d'avoir équipé mon Dobson d'un chercheur 9x50mm: j'ai pu pointer Neptune & Uranus en 2 min, c'était beaucoup plus long au telrad sous mon ciel citadin

       

       
      Bons ciels

    • By ERIC03
      bonsoir à tous.
      Voici ma modeste participation : Les dentelles du cygne au 300 mm, objectif photo pas télescope ! en attendant la mosaïque en court avec une TS80/560. 36 poses de 3 minutes (interrompues pas la lune) sans autoguidages sur EQ6 PRO  + DOF. 1300D défiltré astrodon.
      Peut être aurais-je dû mettre mon filtre CLS et ouvrir plus (f/6.2) ?
      Vos suggestions sont les bienvenues.
      Bon ciel à tous
       

  • Images