RIGEL33

L’apprentissage astronomique des tout-petits

Recommended Posts

L’apprentissage astronomique des tout-petits

 

A la demande du centre de loisirs du Teich sur le Bassin d’Arcachon (33), les animateurs d’ASTRONOMIE GIRONDE 33 étaient conviés à faire une découverte de l’astronomie aux tout-petits. En 2015, les animateurs s’étaient déjà déplacés pour les 6-11 ans, mais là il s’agissait de s’occuper des 3-5 ans. Le défi fut relevé.

 

Après le repas de midi pris à la cantine avec les enfants, nous eûmes trois quarts d’heure pour l’installation dans la cour de l’école maternelle où opérait le centre de loisirs durant les vacances. L’été indien était bien installé depuis plusieurs jours et nous pûmes bénéficier d’un beau ciel bien dégagé et de températures très douces.

 

A 14h, on commença par 13 enfants de 4-5 ans qui ne faisait pas la sieste. Une première approche fut faite avec les lentilles de lunettes astronomiques suivie d’une initiation de l’observation à l’oculaire. Un des animateurs fit de l’acquisition à la webcam sur les protubérances du Soleil. Le succès fut immédiat car les enfants n’avaient à fournir aucun effort pour voir vivre notre étoile.

Puis on leur proposa de dessiner les taches et éruptions du Soleil sur un cercle, simulant l’astre diurne, déjà mis sur papier.

Pour finir, on leur proposera des tirs de fusées à aspirine avec fabrication de capsules Apollo simplifiées. C’est, à n’en pas douter, l’atelier qu’ils préférèrent.

 

A 15h15, on passa aux plus jeunes : 14 enfants de 3-4 ans. On décida de laisser tomber l’astrodessin solaire pour se concentrer sur l’initiation de l’observation à l’oculaire, bien plus délicat quand il s’agit d’expliquer en premier comment fermer un œil sans fermer l’autre. Mais avec beaucoup de patience, les petits bouts y arrivèrent. La fabrication des capsules Apollo prit un peu plus de temps qu’avec le premier groupe et nous pûmes terminés sur les tirs qui, là aussi, les ravirent.

 

A 16h, il était l’heure du goûter et les enfants nous quittèrent avec, comme pour le premier groupe, pour chacun une paire de lunette à éclipse et leur fusée. Ils semblaient assez contents de leur après-midi. Les encadrants nous confirmèrent l’intérêt des enfants qui sont restés, malgré leur jeune âge, assez concentrés sur l’activité, ce qui n’arrivent pas à tous les ateliers qui leurs sont proposés.

 

De notre côté, nous fûmes satisfaits d’avoir pu apprendre quelque chose à ces jeunes, très jeunes padawans. Leur en restera-t-il quelque chose d’ici à la fin de l’année… personne ne le sait vraiment mais on l’espère fortement !

 

2018-194.jpg

 

2018-193.jpg.2018-192.jpg

 

2018-197.jpg.2018-195.jpg

 

2018-196.jpg.2018-198.jpg

 

2018-199.jpg.2018-200.jpg

 

2018-201.jpg.2018-203.jpg

 

2018-202.jpg.2018-205.jpg

 

2018-204.jpg

Crédit photo protubérance solaire : Dominique Durand

  • Like 2
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Merci Corine pour cet excellent moment passé en différé sur cette manifestation extra.

Tu donnes des envies d'imitation dans cette démarche, encore merci et bravo.:)

Bon ciel

JC

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci :) 

 

Il y a 7 heures, Nirep a dit :

Tu donnes des envies d'imitation dans cette démarche

C'est le but du partage ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By polo0258
      bonjour à toutes et à tous !
       
      Après avoir fait la comète ce matin  , j'ai attendu pour voir le lever du soleil ,
      sony RX10IV 80iso 1/32000s
       
       un petit gif: attendre qu'il se charge 163 photos !
       


       

       

       

       

       
      bon ciel et merci !
      polo
       
       
    • By banjo

       
      quelques images du 8 juillet , quand on croit qu'il n'y a rien il reste quand même quelques détails .
       
       
      cliquez pour la pleine résolution
      Paul
       
       





    • By Anton et Mila
      Bonjour à tous,
       
      Je voudrais vous faitre partager une discussion sur cloudy nights que j'ai découverte hier. 
      https://www.cloudynights.com/topic/715744-more-about-lambda-cygni/
      J'ai donc pris la décision hier soir de tenter ma chance sur la double tau du Cygne, dont j'ai entendu parler pour la première fois hier, contrairement à lambda Cygne que j'ai eu l'occasion de voir plusieurs fois, et de photographier.
       
      Voici mon CROA, qui n'est que la traduction de mon texte en anglais:
       
      "J'ai essayé à nouveau cette nuit à dédoubler Lambda Cygne avec mon réfracteur APM LZOS de 6 pouces, mais la cible principale était Tau du Cygne. Je n'avais jamais essayé cette étoile double auparavant. Encore une fois, Lambda Cygne était "assez facile à dédoubler" vers 23h30 TU le jeudi 8 juillet, avec un grossissement de 600X, avec un barlow TV 3X et un ortho 6mm BCO. C'était également possible avec un ortho Celestron de 4 mm et la barlow TV 2X. Environ 80% du temps, j'ai pu la voir. J'ai déplacé le télescope vers Tau du Cygne avec le même grossissement (j'ai essayé un grossissement plus faible plus tôt dans la nuit et je n'ai pas réussi à faire la séparation du fait de la hauteur sur l'horizon et le grossissement insuffisant). Donc, j'avais vraiment besoin de 600X.
      Beaucoup plus difficile de séparer, le compagnon était visible comme un petit point gris au-dessus de l'étoile principale, 40% du temps environ, peut être un peu plus, mais parfois perturbé par la petite luminosité du premier anneau du disque d'airy. J'étais sûr de l'avoir vu en vérifiant l'angle thêta (θ) dans stelle doppie par la suite.
      Le compagnon de Tau Cygnus est exactement à l'opposé du compagnon de Lambda Cygnus: PA actuel 358,5 ° pour Lambda Cygnus et PA actuel pour Tau Cygnus 187,9 °. Vous n'avez qu'à passer d'une étoile à l'autre avec votre GOTO de votre monture équatoriale et essayer de confirmer vos observations. Je suis certain qu'elle serait beaucoup plus difficile de séparer avec mon Maksutov F10 STF 8 pouces en raison de l'obstruction centrale (30%). Le premier anneau est beaucoup plus lumineux que mon réflecteur, et je trouve beaucoup plus facile de séparer Lambda Cygne dans le petit réfracteur de 6 pouces.
       
      Bonne chance
       
      ClaudeS
       
      PS: La figure d'airy du compagnon de Tau Cygnus ressemble plus à une petite étoile allongée qu'à un point, probablement du fait qu'elle demeure très près à l'intérieur du premier anneau de l'étoile principale de Tau Cygne, premier anneau toujours très faible dans ce réfracteur, voir inexistant (strehl 0,97 à 555 nm).
      Je serais curieux de savoir à partir de quel diamètre un réflecteur peut voir cette double. L'obstruction doit jouer beaucoup. J'ai réalisé une vidéo à 0.15" d'arc par pixel, mais je ne l'ai pas encore traitée. Donc, 2h30 passées en observation pour seulement deux doubles et une vidéo. Mon record.Attendez bien la montée des doubles vers le zénith pour faire cette observation qui n'est pas facile.
      Données:
      21148+3803 AGC  13AB (Tau Cyg) Sep. Now (ρ) 0.99" Mag pri 3.83 Mag sec 6.57 delta mag (ΔM) 2.74
      Tau Cygne
      20474+3629 STT 413AB (Lam Cyg) Sep. Now (ρ) 0.92" Mag pri 4.73 Mag sec 6.26 delta mag (ΔM) 1.53
      Lambda Cygne
       
    • By banjo
      bonjour à tous ,
      toute petite mais active quand même, trop chaud j'ai eu des problèmes avec ma caméra qui me faisait des bandes horizontales ,pas grave la turbulence  était devenu infernale.
      Paul
      comme d'hab trrrrrès longue à charger
       

       


    • By Alexandre Renou
      C’est avec la comète C/2020 F3 NEOWISE que j’atteins la barre des 300 comètes différentes observées en visuel depuis la première en 1983, l’extraordinaire IRAS-Araki-Alcock.
      Dans cette longue liste, il y a bien sûr Hyakutake et Hale-Bopp et il y a plus longtemps Halley….
      Je compte les périodiques une seule fois, mais pour certaines, Wirtanen, je l’ai vu lors de 5 passages différents au périhélie.
      Que de souvenirs très différents, comme par exemple celles qui se pulvérisent, celles avec 2 queues, celles très diffuses et grandes ou à l’inverse minuscules et très contrastées, et comme cette dernière dans les feux de l’aube.
      Il faudrait qu’un jour je fasse un bilan de tout cela avec toutes mes notes d’observation, dont les mesures de magnitude que je réalise à chaque fois.
      Pour la petite histoire, pour passer la barre des 300, je me suis cassé plusieurs fois les dents sur des comètes ces derniers mois sur des comètes très faibles (au-delà de mag 15-16) non vues malgré mon T 560 !!

      Mais revenons d’abord à celle de ce matin du 10 juillet, NEOWISE :
      Observée entre 2h15 et 3h tu, très basse sur l’horizon du début de l’aube (à 5° environ), avec des jumelles J 43x10, une L 90 et un T 250. Mesurée à mag m1 = +1,5 environ (pas facile à estimer avec si peu de jalons stellaires et sa très faible hauteur sur l’horizon). Coma très petite avec un aspect très typé avec un noyau d’aspect stellaire (ou quasi stellaire au T 250) d’où part une queue en 2 jets symétriques comme le montre très bien le dessin de Laurent (Ferrero) sur son site http://splendeursducielprofond.eklablog.fr/la-comete-c-2020-f3-neowise-commence-son-show-a194781814
      La queue a été mesurée sur au moins 2° (PA305°), mais elle est certainement plus grande car le fond du ciel (clair de l’aube naissant) limite sa visibilité sur son extrémité. Elle est toutefois bien contrastée sur une bonne partie depuis la tête.
      Cette comète a été vue aussi à l’oeil nu mais pas facile, le créneau horaire est très court, entre le lever de la comète suffisamment « pas trop basse » et le jour naissant. Sa vision avec des jumelles est déjà très bien.
       
      Profitez vite de cette (enfin) belle comète avant qu’elle faiblisse. Malgré la Lune ou un peu de pollution lumineuse, ça doit aller (l’aube est plus gênante), l’essentiel c’est d’avoir un horizon très bas vers le nord-nord-est et un ciel limpide bien sûr ! Bonne chasse.
  • Images