Superfulgur

NGC 206, télescope de 1 mètre, Nikon D810 A

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Fabuleux ce poudroiement d'étoiles :) La résolution de cette image est extraordinaire !

Mais essaie de ne pas aller là bas trop souvent, sinon y en a un qui va finir par prendre du poids ;)

Bonne soirée,

AG

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, ALAING a dit :

La résolution de cette image est extraordinaire !

 

Merci mais pas vraiment… Ca a été fait par une nuit dégoulinante d'humidité, entre deux énormes passages nuageux, les meilleures images sont à 4 px, les pires à 5 px environ, soit 1.2'' à 1.5''... Avec ce télescope, je suis descendu à 3 px en 30 secondes de pose…

 

Mais sinan, oui, le disque de la galaxie est presque résolu. En trois heures de pose, on résolvait tout en étoiles...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellent

Il se trouve que j'allais poster la même mais faite au fond de mon jardin ch'picard avec un chtiot 250 :ph34r:

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo, belle image, on savoure les détails grâce à la résolution atteinte.

 

@

 

Christian

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 54 minutes, litobrit a dit :

Surement un bon ciel ce soir là.

Résolution exceptionnelle.

 

Euh, nan, vraiment pas, comme espiqué plus haut, mais merci quand même ^_^ un mètre et 3500 mm de focale, ça me change de mon 150 mm sur son EQ 3... :)

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben, 1,2 à 1,5 arcsec on a vu pire. Y compris avec le 1 mètre du Chili.

Le diamètre est plutôt pénalisant pour la résolution. C'est la turbulence qui fixe les limites si tout est parfait par ailleurs.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, litobrit a dit :

Ben, 1,2 à 1,5 arcsec on a vu pire.

 

Ah OK, oui tu as raison, mais pour te donner une idée, j'ai pas réussi à faire mieux au 1 mètre sur la Lune, ce soir là, qu'avec le 150... Donc oui, le diamètre est pénalisant quand il y a de la turbu, tu as raison, le gonze qui se lance sur un chemin de terre en Formule 1, il arrive après le gonze qui roule en Duster, c'est clair.

  

Mais à Calern, le ciel peut être exceptionnel… J'ai vu la Lune par un soir à 0.2'', je pense, et au zénith, par nuit calme, on tape 0.5'' ou 0.6'', c'est par là que je veux aller, maintenant… ^_^ En clair, on vise 2 pixels ^_^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Haaaaa images de rêves de gosses qu’on rêves de faire un jour......et qu’on fait un jour!!!!!

cela ne m’es pas encore arrivé , mais j’y travail 😀

 

ha oui ....image énorme à l’APN. Bravosssss 👍👍

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fabuleuse image, effectivement ça fait rêver ... moi qui ne sais faire à peu près que la Lune. Et imager la Lune dans les conditions que tu décris à la fin de ton message, ça fait aussi réver ! :)

Claude

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, litobrit a dit :

Le diamètre est plutôt pénalisant pour la résolution.

 

Plus le diamètre est grand et plus il sera difficile a exploiter pleinement, en planétaire comme en ciel profond, mais il n'est pas pénalisant dans le sens ou pour un seiing égal, il n'y a aucune raison qu'un grand diamètre fasse moins bien en terme de résolution qu'un plus petit, c'est même l'inverse, car la FWHM mesurée sur les images est l'addition d'un certain nombres de choses: la turbulence, la qualité du suivi, la taille de la tache de diffraction etc...

 

Pour l'instant sur ce télescope on a pu obtenir des FWHM de l'ordre de la seconde d'arc sur des images de plus de 6h de poses cumulées, avec des images unitaires qui donnait des FWHM de 0.7 à 0.8" d'arc pour des poses de 1 mn.

Donc c'est clair que sur l'image de Serge, on doit surement pouvoir aller plus loin en terme de résolution par une nuit bien stable.

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 bravo supertélescope  , pis t'es encore un gamin qui en fait rêver d'autres ! :) bravo à toute l'équipe ! ;)

 polo

Edited by polo0258
  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo , mais quelle image sublime merci de ce partage , c'est parfait. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut :)

 

Bravo, on ne la voit pas souvent comme ça celle là ! La résolution est très très sympa quand même.

 

Il y a 14 heures, David Vernet a dit :

Plus le diamètre est grand et plus il sera difficile a exploiter pleinement, en planétaire comme en ciel profond, mais il n'est pas pénalisant dans le sens ou pour un seiing égal, il n'y a aucune raison qu'un grand diamètre fasse moins bien en terme de résolution qu'un plus petit, c'est même l'inverse, car la FWHM mesurée sur les images est l'addition d'un certain nombres de choses: la turbulence, la qualité du suivi, la taille de la tache de diffraction etc...

 

Alors ça m'intéresse beaucoup tout ça.

 

Au départ ce que tu indiques me semblait logique, mais on m'a récemment expliqué qu'au delà des nombreuses contraintes qu'impliquent un gros diamètre, même en considérant un instrument parfait, la résolution pourrait être inférieure à celle d'un instrument plus petit car un large instrument couvrirait davantage de "cellules de turbulence" et donc sa résolution pourrait s'en trouver d'autant plus dégradée par les effets de l'atmosphère.

 

Vrai ? Pas vrai ? Négligeable ?

 

Romain

 

 

Edited by Roch
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Roch a dit :

Au départ ce que tu indiques me semblait logique, mais on m'a récemment expliqué qu'au delà des nombreuses contraintes qu'impliquent un gros diamètre, même en considérant un instrument parfait, la résolution pourrait être inférieure à celle d'un instrument plus petit car un large instrument couvrirait davantage de "cellules de turbulence" et donc sa résolution pourrait s'en trouver d'autant plus dégradée par les effets de l'atmosphère.

 

Alors, pareil, j'ai pas voulu contredire David, parce que sinan il va fermer la coupole, mais pour moi, c'est contre intuitif… J'ai vérifié ça sur la Lune avec le 1 m, puisqu'il y avait mon 150 devant la coupole, je n'ai pas réussi à faire une image nette au 1 mètre, alors que ça passait bien au 150.  OK, c'était en mode "photo" normal, pas avec une caméra au 1/1000 e de seconde, mais clairement, il me semble normal qu'un 150 fasse mieux sous une turbulence de 1'' qu'un 1 mètre qui "voit" une centaine de cellules de 1'' mélangées à son foyer…

 

D'ailleurs les fusées qui font des images démentielles avec des 300 ou autres, même quand le seing est mauvais, à mon avis, ne voient jamais en visuel les détails qu'ils captent avec leurs caméras, simplement parce que ce que fait Autostakker et autres, c'est de l'optique adaptative en post production...

 

Par contre, sans turbulence, ou sous une turbulence de 0.2'' ou à peu près, comme on a eu la chance de la voir en octobre, la Lune est absolument démentielle dans le 1 mètre...

 

S

 

 

Edited by Superfulgur
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Roch a dit :

Vrai ? Pas vrai ? Négligeable ?

 

Alors pour en avoir causé avec un spécialiste de la turbu, cet effet serait négligeable pour un 1m, et le fait d'avoir une tache de diffraction plus fine reste prépondérant, par contre pour des télescopes de plusieurs m de diamètre, ca serait effectivement plus compliqué.

Donc en gros, avec une turbu assez forte, genre 4 ou 5" d'arc, on égalise tout, les images sont pourries partout, et avec une turbu plus faible, en dessous de 2" d'arc, le 1m commence a creuser l’écart avec un instrument plus petit du fait de la taille de sa tache de diffraction plus petite. Et ca colle aussi avec les simu que j'avais pu faire à une époque sous aberrator:

 

http://astrosurf.com/altaz/diametre.htm

 

Ca colle également avec les nombreux comparatifs qu'on a pu faire sur le terrain en visuel, entre mon 1m dobson, et des télescopes plus petit ou l'on s'est jamais retrouvé dans une situation ou le 1m en donnerait moins en terme de résolution, qu'un instrument plus petit à coté.

 

il y a une heure, Superfulgur a dit :

Alors, pareil, j'ai pas voulu contredire David, parce que sinan il va fermer la coupole, mais pour moi, c'est contre intuitif… J'ai vérifié ça sur la Lune avec le 1 m, puisqu'il y avait mon 150 devant la coupole, je n'ai pas réussi à faire une image nette au 1 mètre, alors que ça passait bien au 150.

 

Ouais mais là on peut tomber dans le problème des images flatteuse ;)

En gros l'image est plus facile à lire dans ton 150, car il est moins "sensible" à la turbu, en gros il "résoud" moins bien la turbulence, de même qu'il "résoud" moins bien les détails sur la lune, mais l'image peut apparaitre comme plus esthétique.

 

Par contre si tu vois des détails dans ton 150, que tu ne vois jamais au 1m à ce moment là, c'est qu'il peut y avoir un problème sur le 1m. Ca peut aller a une décollimation sur le 1m, ou par exemple un méchant effet de trappe du cimier de la coupole qui te crée de la turbulence locale supplémentaire que n'aura pas a subir ton 150 installé à l'extérieur.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Superfulgur a dit :

ne voient jamais en visuel les détails qu'ils captent avec leurs caméras, simplement parce que ce que fait Autostakker et autres, c'est de l'optique adaptative en post production...

 

Ben oui, c'est comme ça que j'ai longtemps cru que mes optiques étaient pourries, ou que je savais pas les régler, etc...

Sinon, ton image est franchement somptueuse !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe! :)

Pour les histoires de turbu, on peut considérer que la turbu "balade" la tache de diffraction sur une certaine surface.

Exemple : le seeing balade le centre de la tache sur 2", avec un instrument dont la tache fait déjà 2", ça fera 4" en tout; avec un instrument dont la tache fait 1", ça fera 3" au total.

Un instrument de plus grand diamètre aura donc toujours une meilleure résolution qu'un instrument moins grand. C'est une façon de voir, vérifiée par ma modeste expérience, en photo aussi, ça ne se veut pas une "vérité scientifique". ;)

Nathanaël

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 05/12/2018 à 13:11, David Vernet a dit :

le 1m commence a creuser l’écart avec un instrument plus petit du fait de la taille de sa tache de diffraction plus petite.

 

Comme super, je fais confiance à David, mais je trouve aussi ça contre intuitif.

Si le seeing est de 2", je comprend pas comment on peut aller chercher des infos qui pourtant sont noyées dans les 2" par la turbu.

A moins qu'on ne parle que d'imagerie planétaire avec les softs de traitement d'images qui ne récupèrent que les bonnes images issues des moment les plus calmes ?

Mais sur une pose de 30s en ciel profond...

 

Super, j'espère que t'as fait la mosaïque sur M31 ?

Edited by zeubeu

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, zeubeu a dit :

mais je trouve aussi ça contre intuitif.

 

Parce que tu pars du principe que la tache de diffraction se soustrait à la turbulence, donc plus elle est grosse et mieux c'est? ;)

Vois une tache de diffraction comme un défaut, plus elle est grosse et plus ça empâte les images. Et en optique les défauts se soustraient que rarement ;)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Chani11
      Bonour,
       
      Toujours en retard
       
      Ciel bien pur hier soir pour le joli rapprochement Lune Venus Pleiades.
       
      Sony alpha 77 70mm f2.8
       

       

       
       
    • By Lensed Star
      Je continue mes tentatives de dessin avec M44 cette fois.
      Newton 150/750, grossissement x30 exclusivement
      Les étoiles étaient bien piquées avec des vrais différences de magnitudes bien visibles et des nuances de couleurs allant du blanc à l'orangé en passant par différentes teintes de jaune.
      Au centre il ma semblé distinguer parfois des étoiles très pâles et furtives mais je ne l'ai aient pas ajoutées n'étant pas bien sûr de mon coup pour les restituer sur le papier ensuite.
      Si @serge vieillard passe par ici, cette fois j'ai essayé de m'appliquer sur le placement des étoiles et l'image est dans le bon sens
      Le ciel était limpide avec une sorte de halo dans le centre du champ de l'oculaire, ce que j'ai eu un peu de mal à retranscrire sans forcer un peu le contraste je le reconnais.
       

    • By Superfulgur
      Triple peine : coincé à Paris sous un ciel de plus en plus clair, confiné (mais bon, chu pas le seul) et enfin EQ 3 en panne.
       
      Bonne occasion pour faire des baltringueries...
      Je vous propose les Pléiades, en pleine ville, donc, sur pied photo...
      Nikon D810 A, filtre STC, objectif de 300 fermé à 7.1, 16 000 ISO, 180 poses de 1 seconde…
       
      J'ai fermé parce que le vignettage, plus le filtre, plus les constants déplacements du boitier pour rattraper le filé, j'ai préféré fermer comme un psychopathe.
       
      J'essaierai de faire un truc plus propre en utilisant la monture pour les déplacements, même éteinte, et des flats, ce sera bcp plus propre.
       
      On aperçoit les nébuleuses, c'est rigolo 
       
      C'est fait en préparation du passage de Vénus dans les Pléiades, on aura pas besoin de poses de 100 heures...
      Bises et bon courage à tous !

       
      S

    • By Lensed Star
      Hier soir j'ai pointé mon Newton en direction des Pléiades juste pour admirer ce classique vu je ne sais combien de fois. J'ai centré l'oculaire sur Alcyone.
      Comme certains disent on observe et dessine mieux ce que l'on connait. Donc Je me suis attaché à mettre en corrélation ma mémoire de l'objet à partir d'astrophoto et j'ai cherché à détecter les nébulosité. Bien que quasi indétectables de prime abord, j'ai eu le sentiment (ou était-ce mon cerveau qui voulais voir...) que certaines m'apparaissaient par intermittence. Le ciel était clair, peu de turbulence. J'ai joué sur différents grossissement et me suis attardé sur plusieurs étoiles en pointant chacune d'entre elles méticuleusement ensuite sur mon bloc à dessin. La roule à filtre aidant, j'ai noté quelques subtiles différences entre un filtre bleu et un UHC. J'ai de nouveau joué entre les oculaires pour noter d'autres détails scrutant ce qui pouvait m'apparaitre comme des brides de nébulosités.
      C'est frappant de voir une certaine géométrie dans cet amas ainsi que des variations de teinte dans les étoiles. l'une d'entre elle au Nord , en bord de champ entre 12h et 1h) m'est apparu davantage jaunâtre (je ne suis pas sûr de l'avoir bien identifiée sur ma carte ensuite).
      Aujourd'hui j'ai peaufiné l'observation. en DAAO en conservant le trait initial et surtout les estompes avec lesquelles j'ai tenté de matérialisé les nébulosités.
      J'ai comme pour M42 appliqué une légère colorisation et des aigrettes rien de plus.

    • By CASTOR78
      J'ai voulu essayer M46 et la nébuleuse planétaire ngc2438 qui se trouve juste à coté (mais attention, en réalité elle ne se trouve pas dans l'amas mais devant !)
       
      - Avec la lunette apo 107/700 et Nikon Z6 avec filtre UHC. 28x15 sec (7min):
       

       
      Et le lendemain, avec le Mewlon de 250mm, à 3000mm de focale et le Z6 avec filtre UHC. 74x5sec (6min):
       

       
      En visuel avec le Mewlon: bien visible avec le filtre UHC sous la forme d'un disque et presque invisible sans le filtre.
       
      Astrosurface pour le stack et le retrait du gradian.
       
      Jean-Yves
       
  • Images