RIGEL33

Comète 38P/Stephan-Oterma

Recommended Posts

La comète dans la main de Pollux

 

A la mi-novembre, le week-end était plutôt sympa côté météo. Du coup, après avoir imagé 64P et 46P dans la nuit du vendredi au samedi, je m’attaquais le dimanche soir à 38P. Cette comète se situait tout près de l’étoile Kappa des Gémeaux (pouvant représenter la main de Pollux).

 

C’est une comète périodique qui a fait son périhélie (point de son orbite le plus proche du Soleil) le 10 novembre dernier, à environ 1,57 UA, soit proche de l’orbite de Mars. Actuellement, elle repart vers le système solaire externe et on ne le reverra pas avant 38 ans. 38P a été découverte en janvier 1867 par Jérôme Eugène Coggia à l'Observatoire de Marseille

 

Je ne suis pas satisfaite de l’image registrée sur les étoiles car le fond de ciel est très moyen. Bon il est vrai que j’avais mis le filtre CLS pour masquer la pollution lumineuse générée par les lampadaires et la Lune. Au départ de la prise de vue, la comète était encore basse sur l’horizon et ça a dû fortement joué. Mais il était déjà tard (plus de 23h) et il me fallait dormir un peu avant de reprendre le travail le lendemain. Je mis mon réveil à 2h30 pour éviter que la lunette ne touche le trépied. Mais je le regrettais car le setup aurait pu fonctionner facilement une heure de plus. Cependant, pas question de me relever… et j’arrêtais tout.

 

Donc, ci-dessous, ce sera mon résultat final sur cette comète qui affiche une petite chevelure bien sympathique. Normalement, on devrait pouvoir la suivre encore quelques temps alors qu’elle se dirige vers le Lynx céleste. J’espère pouvoir réaliser une meilleure image, car ce n’est pas à près de 90 ans que j’aurais la vigueur nécessaire, si je suis encore en vie, de continuer l’astrophotographie !

 

Photos prises le 18 novembre 2018 à Ayguemorte-les-Graves (33) – Canon 350D défiltré (+ filtre CLS) au foyer d’une lunette 100/900 Skywatcher sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto, ni autoguidage).

178 poses d’1 mn – 15 DOF – ISO 800 – IRIS, Toshop et VirtualDub.

 

Registration sur la comète

38p_co10.jpg

Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.

 

Registration sur les étoiles

38p_yt10.jpg

Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.

 

Le film

 

 

  • Like 8

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Salut,

Belles images, surtout la 1ère avec les jolies couleurs des étoiles !

Sur celle avec la régistration sur les étoiles , il manque des flats pour supprimer les tachouilles sur l'image,

L'animation est bien sympa aussi !

Daniel

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore de bien belles images courageuse Corine :)

Et toujours la petite vidéo qui va bien avec le texte explicatif ;)

Alors on te pardonne pour les flats ;)

Bonne soirée,

AG

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pareil superbe image, et les couleurs des étoiles ressortent super bien. Par contre problème de flat ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait, en visuel et déjà là (mais mieux avec un peu plus de focale), des 3 principales comètes de la nuit, c'est celle qui a l'aspect cométaire le plus sympa, avec ue queue de poussière un peu dévelopée et une coma un peu en escargot assez marquée...

Bien que 46P et 64P soit plus brillantes mais surtout des "boules vertes" diffuses peu structurées.

Nicolas

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci de vos retours bien sympas :) 

 

Pour les flats, comme j'étais dans la même config que pour 46P et 64P, et comme la température et l'humidité était quasi identiques, j'ai utilisé les mêmes flats que pour les comètes du vendredi... donc ! ¬¬

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbes image de cette comète Corine, merci :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By COM423
      Bonsoir,
       
      Avec la disparition dans l'hémisphère Sud de la comète C/2021 A1 (Leonard), la plus belle comète du moment est sans doute 67P/Churymov-Gerasimenko qui nous fait cette année un très beau passage. On ne la présente plus depuis qu'elle a été explorée par la mission Rosetta avec acometerissage de Philae.
       
      Je vous en propose une image prise le 7 janvier au matin, dans des conditions malheureusement turbulentes mais avec un temps d'intégration conséquent. Une autre comète périodique, P/1997 B1 (Kobayashi) fait ce printemps son premier retour au périhélie depuis sa découverte il y a 25 ans. La position prévue la mettait dans le même champ que 67P, mais elle n'avait pas encore été redécouverte et je pensais qu'elle serait bien faible ou complètement ailleurs, ce qui fait que je n'ai pas regardé de près de suite.
       
      L'annonce de sa redécouverte est tombée 5j plus tard, le 12 janvier et la bonne nouvelle c'est qu'elle est bien dans le champ : elle a en fait été retrouvée au mois de novembre (magnitude 22 !) et confirmée au mois de janvier avec une magnitude de 19,5 à 20. Elle a reçu la désignation P/2021 W2, puis le numéro 440 désormais.
       
      Elle est bien sûr trop faible pour être détectable sur les poses de bases et il a donc fallu faire un compositage spécifique (calculé) rien que pour elle.
      Pour 67P, aucun souci : le compositage est beaucoup plus facile en cliquant directement sur la comète dans Siril.
       
      L'image ci-dessous est donc un assemblage de trois compositages distincts de la même série d'images :
      le compositage sur les étoiles, le compositage sur 67P, et le compositage sur 440P/2021 W2 = P/1997 B1 (Kobayashi).  

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,   30 poses de 05min à  -20°C  (gain 120), Nord à peu près en Haut
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering
      Le 07 janvier 2022, de 01h50 à 04h33 UTC, temps d'intégration de 02 h 30 min
      Traitement Siril 1.0.0-rc2, Finition avec Gimp 2.10.28
      Zoom 100% (1,25"/pixel)
       
      Un troisième lascar s'est invité sur l'image, je l'ai remarqué de suite sur le compositage de 67P où curieusement il apparaît comme un point au milieu des traînées d'étoiles :

       
      Un petit tour sur le site de l'UAI a permis de le démasquer : c'est l'astéroïde 19419 (Pinkham) de magnitude prévue V=17,3
       
      Le fait qu'il apparaisse ponctuel vient juste du fait qu'il a par hasard un déplacement assez proche de celui de la comète 67P:
      67P : 0,56"/min vers PA=286,7° Astéroïde 19419 : 0,49"/min vers PA=283°  
      C'est amusant d'ailleurs, car sur le compositage de 440P/Kobayashi il apparaît aussi mais sous la forme d'une traînée (440P se déplace elle de 0,24"/min vers PA=238°).
       
      Il y a sans doute d'autres astéroïdes visibles dans l'image d'ailleurs, car l'UAI m'a sorti une liste très fournie :

       
      J'aime bien les conjonctions de comète avec les objets du ciel profond, mais les conjonctions de comètes c'est encore plus sympa je trouve
       
      Pour en revenir à l'objet le plus intéressant du champ, la comète 67P présentait une coma de près de 12' de diamètre, avec un beau halo bleutée et une queue de 1° vers PA=288° jusqu'en bordure de champ.
      Je ne l'avais pas décalée à gauche pour avoir plus de queue, car je ne savais pas si le dust trail du côté opposé serait encore visible (il l'était en décembre) ou non. On le devine peut-être en serrant les seuils mais je n'en suis pas certain.
       
      Bonne soirée et bon ciel.
    • By COM423
      Bonjour,
       
      La première comète de l'année 2021, C/2021 A1 (Leonard), était à peine de magnitude 19 lors de sa découverte mais elle  nous a offert aux chanceux de l'hémisphère Sud un bien beau spectacle un an plus tard.
       
      La première comète découverte en 2022 ne marquera sans doute pas les esprits puisqu'elle a été découverte le 02 janvier à la magnitude 18 quelques jours avant son périgée qui coïncide avec son éclat "maximal" : elle ne dépassera pas m1=17.5.
      Même si c'est avec des moyens professionnels (T60cm de l'observatoire Konkoly), son découvreur est un astronome amateur : Krisztián Sárneczky (un professeur hongrois).
      Il a remarqué la comète en inspectant à l'oeil des poses CCD de 104s.
       
      La nouvelle a été annoncée le 07 janvier par l'UAI, et j'ai eu la chance de pouvoir l'imager le soir même :

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,   239 poses de 15s à  -20°C  (gain 120), Nord à peu près en Bas
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering
      Le 07 janvier 2022, de 20h30 à 21h54 UTC, temps d'intégration de 59min 45s
      Traitement Siril 1.0.0-rc2, Finition avec Gimp 2.10.28
      Zoom 100% (1,25"/pixel), Crop sur la comète
       
      Son éclat (mag 17.5 à 18) la mettait facilement à portée en numérique, mais son déplacement rapide (près de 15"/min) n'a pas facilité les choses... On ne voit d'ailleurs rien sur le compositage somme :

       
      Heureusement le compositage par moyenne avec rejet la révèle pleinement :

       
      C'est une comète intrinsèquement bien faible (magnitude absolue de 18,5) mais qui est passée très près de la Terre, à 0,31 ua.
      Je suis bien content d'avoir pu la capturer au bon moment, car elle sera déjà de magnitude 20 dès le mois de février...
       
      Bon dimanche à tous
    • By Diziet Sma
      On ne devrait pas surtout pas lire un titre pareil sur un site d'astronomie.
      Il s'agit en fait du titre d'un film qui raconte la découverte d'une comète qui va impacter la Terre, mais surtout pas comme un énième cata-blockbuster US.
      L' objectif du film, servi par un gros casting ( Léo Caprio, Jennifer Lawrence, Meryl Streep... ) est en fait de mettre en parallèle l'inaction des gouvernants qu'ils soient confrontés à une menace directe et exterminatrice ( l'impact comètaire ) ou à un risque de dérèglement climatique certain, tout aussi génocidaire mais lointain ( en termes de mandats présidentiels, autocratiques ou de PDG de Gafam' bien entendu )
      Bref, il y est question des rapports de la science avec les élites et le quidam lambda, traités de façon mordante et très 2nd degré.
      Et ça marche !
      Parfait complément au docu de @Superfulgur qui m'a régalé l'autre soir.
       
      https://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/don-t-look-up-on-a-demande-a-des-specialistes-du-changement-climatique-ce-qu-ils-pensaient-du-film_4906451.html
    • By COM423
      Bonsoir,
       
      La comète 4P/Faye est passée au périhélie le 08 septembre dernier, elle est donc désormais sur le déclin et s'est fait dépasser par 67P/Churyumov-Gerasimenko sur le plan des beautés chevelues du moment, mais elle reste intéressante .
      La voici capturée dans la nuit du 30 au 31 décembre 2021, quand elle se baladait dans la Licorne, un champ bien dense qui m'a contraint à attendre la seconde partie de nuit pour éviter les périodes où le noyau tangentait les étoiles du champ, mais agrémenté d'une nébuleuse et d'un amas ouvert :

       
      Du coup, j'ai tenté un montage sous Gimp pour bénéficier à la fois du champ stellaire et de la comète :

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,   28 poses de 03min à  -20°C  (gain 120), Nord à peu près en Haut
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering
      Le 31 décembre 2021, de 00h59 à 02h37 UTC, temps d'intégration de 01h 24min
      Traitement Siril 1.0.0-rc2, Finition avec Gimp 2.10.28
      Binning 2x2 du lendemain (2,5"/pixel)
       
      Image à cliquer pour la full, mais voici en crop l'essentiel :

       
      N'ayant pas pu la faire avant son passage au méridien (à cause des étoiles sur sa route), je n'ai pas autant d'images que je l'aurais souhaité, d'autant que la turbulence s'est dégradée en cours de nuit m'obligeant à rejeter quelques images et à appliquer un binning du lendemain.
       
      Bonne soirée et bon ciel, ici les averses arrivent, ce ne sera pas encore pour ce soir
    • By airbus340
      Bonsoir à tous ,
       
      La nuit du  1er au 2/01 a été clémente et m'a permis de tirer le portrait de 5 chevelues dont deux que je n'avais jamais faites 
      J'espère que vous apprécierez
      Sur celle de 108P , on distingue bien deux noyaux @COM423
       
      Ph





  • Upcoming Events