• 0
Mathias

Observation en ville: ça vaut le détour ?

Question

Bonjour/bonsoir. Je me doute bien que le sujet a du être abordé un grand nombre de fois, mais je voulais en avoir le cœur net sur cette question qui me tracasse : j'habite en ville, devrais-je acheter un téléscope (ou lunette) ?

Alors voilà j'ai 16 ans et l'astronomie me passionne: je pourrais passer des heures à simplement regarder à l'œil nu les étoiles, mais le problème est que j'habite en ville à environ 30km de Paris. C'est un petit quartier où la pollution lumineuse est plutôt importante (pas énorme non plus). J'ai un jardin plein sud mais qui donne sur des immeubles avec, vous vous doutez bien, des lampadaires au sommet de chacun (ces lampadaires s'éteignent à partir de 22h30). Le truc c'est que j'adorerais pouvoir observer de plus près ce qui se trouve au dessus de notre tête. En tant que bon gros débutant (je n'ai jamais eu de lunette ou de télécope avant), j'aimerais commencer par du planétaire et potentiellement essayer le CP. Donc je me suis directement lancé dans la recherche d'un bon téléscope, mais ce n'est qu'aujourd'hui que je me rends compte qu'observer en ville, ce n'est pas forcément une bonne idée. Mes grands-parents habitent dans le sud et la pollution lumineuse y est plutôt faible. Mais je m'y rends assez rarement et je ne pense pas qu'acheter un téléscope juste pour 3 semaines par an soit une bonne idée (ou peut-être que si ?).

Du coup je voulais avoir vos avis là-dessus et savoir si, au moins pour du planétaire, observer en ville serait une bonne idée, et si oui, vers quel instrument je devrais me pencher ? 

Pour vous donner un ordre d'idée de la pollution lumineuse, je vous mets ci-joint une photo des lumières qui jaillissent plein sud (photo prise le 10 décembre vers 21h30, ce qui est assez tôt et peut expliquer la présence de lumières venant des maisons en face et, à droite derrière l'arbre, le lampadaire de l'immeuble en question qui comme je vous l'ai dit, s'éteint)

Merci d'avance pour vos réponses !

Bon ciel !

 

 

15444742247083617743396974310664.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

13 answers to this question

Recommended Posts

  • 0

Bonjour,

 

Déjà, avant toute chose, il y a peut-être un club pas trop loin de chez toi où tu pourrais faire connaissance avec plusieurs types d'instruments ce qui permettrait d'affiner ton choix.

En ville, faut pas trop espérer faire du ciel profond, mais tu pourras te régaler avec la Lune et les planètes sans aucun problème :)

Et puis 3 semaines sous un beau ciel, bien sûr que ça vaut la peine d'emporter ton instrument car là le ciel profond sera à portée de télescope ;)

Bonne journée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
  • 0

La Lune se joue de la pollution lumineuse (il m'arrive souvent d'observer juste avant le crépuscule). Et une vie consacrée à sa seule observation ne suffirait pas, dit-on. De plus j'ai assez récemment, découvert le plaisir d'y saisir des détails avec un très modeste instrument (une Scopos  66). Par exemple, Linné et ses 3 km est parfaitement visible (j'admets qu'il s'agit plutôt de son environnement clair). Il n'empêche  : un vrai plaisir:x

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Merci beaucoup pour tous vos retours ! C'est vrai que j'étais plutôt inquiet de ne pas pouvoir réaliser un "rêve" mais j'en ai le cœur plus net maintenant !

Pour répondre à Kaptain, j'observe depuis le milieu de mon jardin (le bout étant recouvert d'un toit de hangar). Je peux aussi observer d'un balcon, plus orienté ouest mais qui donne un peu sur le sud.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

L'observation en ville, ça reste quand même essentiellement la Lune, à la limite le Soleil avec du matériel adapté (mais est-il intéressant en ce moment ?) et les planètes dans quelques années, quand elles seront mieux positionnées. Donc essentiellement la Lune, il faut le savoir, et il faut que la Lune passionne suffisamment.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Bonsoir Mathias et tout le monde,

 

Pas que la lune...pour le visuel, le planétaire reste tout à fait envisageable (à mon goût bien sûr) même avec pollution lumineuse. Et tu peux même en profiter avant/après l'allumage/extinction des lampadaires, crépuscule ou aube. Si ma mémoire est bonne, au mois de mai ou juin dernier (ou celui d'avant), on avait un visuel superbe quasi plein sud (un peu bas) sur Jupiter après le coucher du soleil mais encore plein jour et il y a deux ans en hiver (me rappelle plus du mois), au sud ouest tu avais Vénus "plein pot" au coucher du soleil.... Et que dire en ce moment  : jette un œil au sud est au lever du jour (plus de pollution lumineuse là xD!)

 

Sinon pour les lampadaires, essaye de te trouver un coin bien "à l'ombre", coin de mur ou façade de maison (ou mur d'arbre, ce que tu sembles avoir…) à l'opposé des lumières.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Bonjour Mathias,

 

J'habite dans une ville moyenne à 10km de Toulouse et donc PL élevée.

En plus de faire du planétaire + Lune sans problème, je peux même prendre des objets peu lumineux comme des galaxies mais avec un filtre CLS pour filtrer les raies des lampadaires (exemple ici)

Par contre, je fais en sorte de poser mon trépied à l'abri des lampadaires (pas côté rue mais côté jardin)

Après, tu as aussi la possibilité de shooter en H-Alpha qui permet de s’affranchir en partie de la PL ... et de la Lune pour toutes les nébuleuses à émission (hydrogène)

 

Ci-joint 2 liens qui devraient t'intéresser dans le choix des instruments :

http://www.astrosurf.com/topic/119074-besoin-de-conseil-d%C3%A9butant/

https://www.webastro.net/forums/topic/168652-conseils-pour-d%C3%A9buter-lastrophoto-de-ciel-profond/

 

Olivier

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a une heure, Olivier Ravayrol a dit :

En plus de faire du planétaire + Lune sans problème, je peux même prendre des objets peu lumineux comme des galaxies mais avec un filtre CLS pour filtrer les raies des lampadaires (exemple ici)

 

Là tu parles d'imagerie. C'est vrai qu'il faudrait le préciser : on peut faire de l'imagerie en ville, même du ciel profond. Pas forcément avec n'importe quel matériel, mais c'est possible.

 

Ma réponse d'hier soir concernait l'observation visuelle, pas l'imagerie. La réponse d'Olivier concerne l'imagerie, pas le visuel.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Effectivement, j'ai extrapolé à l'imagerie qui est la suite logique de l'observation visuelle et qui peut rassurer un peu dans le but de voir les objets peu lumineux en environnement de PL importante :D

En visuel pur, on peut augmenter le contraste des objets du CP lumineux comme les nébuleuses planétaires (M27 par exemple) avec un filtre UHC qui se visse sur l'occulaire.

Par contre pour les galaxies, je pense qu'il n'y a pas de solution hormis passer par un capteur photo ...

Edited by Olivier Ravayrol

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Bonjour,

 

Je rejoints les commentaires de certains, pour la lune et les planètes en ville c'est très bien c'est ce que je fais depuis toujours.

Je pratique également sur balcon l'observation, le dessin et l'imagerie (vidéo) de tous ces objets avec une lunette.

 

Bon ciel planétaires & lunaire

 

20181004_222202.thumb.jpg.9eb6639756959ce6f04eb256159fb1bd.jpg

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

bonjour,

j'ai pratiqué il y a quelques années de "l'astro-balcon" en ville avec un mak 127 et avec pas mal de pollution lumineuse; En ville, les cibles prioritaires sont bien sur la Lune et les planètes mais il ne faut pas oublier les belles étoiles doubles brillantes et colorées (il y en a dans pratiquement chaque constellation) qui ne demandent pas un ciel noir, sans oublier les principaux amas ouverts (M34, M35, M44, le double amas…) qui restent observables en ville même avec un modeste instrument.

Le fait d'habiter en ville réduit le nombre de cibles mais quand la passion y est on arrive à voir de belles choses.

 

bon ciel

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now