xavierc

Valdrôme nuit du 17 au 18 août 2018

Recommended Posts

 11 dessins : 8365 à 8375.
 
 Dobson 508/1920
 
 Je prends quelques photos d'ambiance cette nuit qui sera marquée par une forte humidité.
 
 20180817_18_ambiance_1.jpg
 20180817_18_ambiance_2.jpg
 20180817_18_ambiance_3.jpg
 20180817_18_ambiance_4.jpg
 20180817_18_ambiance_5.jpg
 20180817_18_ambiance_6.jpg
 20180817_18_ambiance_7.jpg
 
 Le croissant lunaire de 30% se tient à côté de Jupiter.
 
 J'observe d'abord 2 amas ouverts de l'Ecu de Sobieski.
 
 Observation 8365 : NGC6664.
 85x, 138x. Il est riche, avec une curieuse disposition des étoiles les plus brillantes sur 2 flancs à angle droit.
 NGC6664obs8365.jpg
 
 Je subis un premier passage de nuages.
 
 Observation 8366 : NGC6631.
 138x. Cet amas tout en longueur montre bien ses étoiles faibles bien qu'un nuage gêne pendant ce dessin.
 NGC6631obs8366.jpg
 
 Nous entendons la fête de la colonie de vacances, bien sonore sous le teepee dans le vallon de la station.
 Elle se finit à 23h, rendant à la nuit sa quiétude.
 
 Le télescope de 508 est ensuite pointé vers des galaxies du catalogue Arp dans Hercule.
 
 Observation 8367 : NGC6052.
 85x, 276x, 402x. C'est Arp 209, vu dès 85x. Elle semble déjà hétérogène à ce grossissement, ce qui est évident à plus fort grossissement,
 avec cette forme de C parcouru de nodosités perceptibles à 402x.
 La galaxie considérablement faible est condensée.
 NGC6052_Arp209obs8367.jpg
 
 Observation 8368 : UGC10310 ou Arp 2.
 138x, 201x, 276x. Cette galaxie est ténue, difficile à détaillée, VI1 et assez indistincte.
 UGC10310_Arp2obs8368.jpg
 
 A 1h30 d'autres nuages traînent sur l'Aups.
 Afin d'éloigner la menace, j'enchaîne quelques galaxies Arp dans Pegase.
 
 Observation 8369 : NGC7678 ou Arp 28.
 85x, 201x, 276x. Assez faible à 85x et bleuôtée, elle a un centre très faible, un bras VI2 avec des nodosités. Le reste est diffus, VI4 à 5.
 NGC7678_Arp28obs8369.jpg
 
 A 2h je ressens les premiers signes de fatigue.
 
 Observation 8370 : groupe de NGC7578.
 276x, 402x. Ce groupe difficile est Hickson 94 mais aussi Arp 170.
 NGC7578A très faible, PGC70836 vue VI3 à 4, et PGC70943 vue VI2 escortent la faible NGC7578B.
 NGC7578A_B_Hickson94obs8370.jpg
 
 A 2h30 je dois désembuer le miroir secondaire avec le sèche-cheveux mais ne peux rien pour le papier à dessin mouillé.
 Je suis le seul levé.
 
 Observation 8371 : NGC7588.
 276x. Elle fait comme une très faible étoile floue.
 NGC7588obs8371.jpg
 
 Observation 8372 : NGC7597/98/602
 276x. Le trio contient NGC7597 faible à très faible, NGC7598 très faible, et NGC7602 faible et petite.
 NGC7597_602obs8372.jpg
 
 La buée est incessante à 3h50.
 
 Observation 8373 : NGC7625 = Arp 212.
 276x et 402x. Je la vois immédiatement, assez brillante et bleutée à 85x. Sa structure spirale asymétrique se pare de 2 nodosités en grossissant.
 NGC7625_Arp212obs8373.jpg
 
 Les galaxies de la Baleine m'accompagnent jusqu'à l'aube à 5h.
 
 Observation 8374 : NGC45.
 201x et 138x. Trop sombre à 201x, elle est optimale à 138x, très diffuse et peu contrastée.
 NGC45obs8374.jpg
 
 Observation 8375 : NGC59.
 85x, 201x. Elle est vue considérablement faible à faible à 85x, diffuse.
 NGC59obs8375.jpg
 
 Je dois me reposer dans l'auto 30 minutes avant d'avoir la force de ranger les affaires dégoulinantes d'eau.

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Guillaume BERTRAND
      Bonsoir tout le monde, 
      Je continue mes essais de dessin lunaire... Deuxième tentative
      Très bonnes conditions hier soir lorsque j'ai commencé à observer vers 22h. La lune était alors à plus de 28° de hauteur. Me suis un peu baladé puis j'ai focalisé sur la région du cratère Posidonius. 1h30 de dessin... Malheureusement les conditions se sont vite dégradées... Pas pu mettre sur le papier ce que j'ai vu au départ. J'ai arrêté le dessin lorsque la lune était plus qu'à 14° au dessus de l'horizon. 
       
      Voici le résultat, mieux que mon précédent, même si il y a encore pas mal d'approximation et des choses qui pourraient être mieux dessinées...
       
      Coté technique : Dobson flextube 254mm + Ethos 8mm + Powermate x2
       
      Bonne soirée 
      Guillaume 
       

       
       
    • By BlackMaple
      C'est ce Samedi soir dernier, 29/06/19 que j'ai organisé une petite soirée entre amis à la maison, pour leur faire découvrir le ciel au téléscope. Membre d'un groupe de Rock en tant que batteur, et au détour de visites des musiciens à la maison, l'idée d'une soirée astro n'a pas mis longtemps à émerger.. En effet, piqué par la curiosité du Dobson 203 trônant fièrement dans le salon, chacun aura eut à l'esprit le partage d'une soirée étoilée. Voila qui fut chose faite ce samedi et qui plus est : ce fut une première pour mes 3 amis en question ! 
       
      CROA / Compte rendu d'Observation Astronomique de cette super soirée qui fait de beaux souvenirs : 
       
      Il fait très chaud ce soir. Il à fait plus de 30 sur la journée et la chaleur ne semble pas prête à retomber. Nous avons pu observer de 00h à 3H du matin environ, une petite fraîcheur naissante sur le tard, une brise s'est levée en millieu de nuit : mais pas pour me déplaire du tout ! 
       
      La soirée commence, les discussions vont bon train. Le barbecue avalé, les discussions bien avancées déjà,  la petite bière (modérément bien sur) rafraîchissante, le noir tombe.. Pour patienter, sortons les guitare et voila mes deux compères guitaristes se lancer à jouer du Led zepellin, du Manouche, s'essayer à différentes techniques, bref : Il ne manque pas d'ambiance dans la maison. Un peu tard pour la batterie (et oui c'est mon poste!), ca m'arrange, je m'éclipse discrétos pour préparer le terrain. N'ayons l'air de rien 
       Le temps passe :  Il fait noir, il ets temps !  Let's go ! 
       
      Je m'étais donc préparé un petit "programme potentiel", une petite liste d'objets à leur faire découvrir avec comme trame de fond  d'essayer d'être progressif dans l'effet "Wow" ! Le lendemain on se dit toujours "arg zut j'aurais pu faire M27, etc.." mais avec des si..
       
      Voici ce que nous avons pu observer et si je n'oublie rien  :
      Alcor et Mizar
      Albiréo
      M13 et M92
      M57
      M81 et 82
      NGC457
      Cr399 (cintre au jumelles)
      Jupiter
      Saturne
       
      J'ai d'abord commencé, pour laisser le temps à nos yeux de s'acclimater, par leur parler des constellations en général, puis précisément  de la grande Ourse. Je leur ai fait faire le petit test d'acuité visuelle sur Alcor et Mizar.  Ma compagne aura été la première à se rendre compte de la dualité de l'étoile centrale "du manche de la casserole".
       
      1er Objet donc, ce fameux couple. 1er étonnement également. Ensuite, pour rester dans le thème et sur un objet "raisonnable", nous avons visité Albiréo, célèbre pour la coloration assez marquée et qui n'aura pas manqué d’étonner les copains! 1er petit effet "Wow".  On remarque la précision et surtout la richesse du fond de ciel, qui dans le cygne est sympathique. Petit jeu de questions : "pourquoi n'ont elles pas la même couleur" etc..  De quoi étonner, intéresser et donner l'envie d'aller plus loin...
       
      Pour progresser un peu plus dans les "groupes" d'étoiles, je me suis ensuite attaqué à M13 et 92, facilement observables à la suite l'un de l'autre. 2èm effet "Wow" plus marqué cette fois. Evidemmentla richesse d'un tel groupement ne laisse pas indifférent. On traîne, se laisse charmer par la beauté et l'intensité des deux amas globulaires. L'occasion de s'essayer à la vision décalée dont je leur ai parlé pour entrevoir Alcor et Mizar un peu plus tôt. Et effectivement tous 3 amis (la chanteuse étant présente également), s'accordent sur le fait que le "piqué" se révèle en décalée. Je leur donne quelques détails et explications, nous continuons notre voyage. 
       
      Parlons maintenant de la mort des étoiles avec M57. Grand étonnement sur cet objet très particulier! Le Donut pour le dessert! ^^  Le centre noir est bien perçu de suite pas les copains. Le 200 permet de bien voir le cercle pour ainsi dire parfait. Effet "Wow" la aussi.  "C'est fou?!"   Et oui ça l'est.. 
       
      Suite à ca, nous partons visiter les galaxies avec M81 et 82. 3èm "Wow" plus intense encore (mon souhait de progressivité est respecté). L'idée d'y voir à des années lumière, tant d'étoiles et de mondes possibles ouvre les débats sur les questions existentielles...  Nous plongeons dans la nuit et l’émerveillement pour de bon, nous sommes emportés par le fourmillement stellaire, c’est beau. Splendide. Je leur fait comparer mes dessins à ce qu'ils observent, il prennent dès lors la mesure de la patience et du travail que cela représente. Le temps n'a plus court désormais. Les heures passent sans s'en rendre compte...
       
      Entre temps, NGC457 et Cr399 auront pu occuper nos yeux, utiliser les jumelles pour faire de la soirée un bonheur certain. Quelques étoiles filantes viennent parfaire l’expérience pour notre plus grand plaisir. Il semble même qu'une étoile filante très intense aura été perçue, un bolide si je ne m'abuse.  
       
      Pause, le dessert arrive pour de bon cette fois. Le temps de se requinquer, boire un coup, je garde le plus "WOW" pour la fin évidemment, le planétaire. Non seulement car elles se "lèvent" et vont être bien placées dans le jardin, mais surtout parce que je sais l'effet que le planétaire à sur les débutants. 
       
      Jupiter et Saturne clôturent toutes deux cette session donc,  avec comme attendu cette fois un "Wow" très intense. Je ne m'en étonne pas, cette fois encore ça impressionne. Pas trop de turbulences par chance sur Saturne, un peu plus sur Jupiter en début d'observation, mais toutes deux laissent entrevoir des détails (Jupiter laisse voir ses bandes et 3 de ses satellites. Saturne ses anneaux et sa couleur sable) et ne manquent par de garnir de rêves nos yeux qui désormais s'effondrent de fatigue après cette chaude journée riche en émotion. 
       
      La vie vaut d'être vécue rien que pour ce genre de soirée, relaxes, détendues, loin de tout stress. Ai-je fait de nouveaux adeptes? Je ne sais guère, mais une chose est sure :  je leur ai donné l'occasion le temps d'une nuit de voir ce que cache notre ciel, leur révéler les secrets du cosmos. Le privilège d'avoir vu ça de leurs yeux, privilège dont moi même je suis bien conscient. C'est une chance qui n'est pas donnée à tout le monde. J'en profite et m'en régale. Alors pourquoi ne pas le faire vivre aux proches. Plus qu'un passe temps, une expérience, plus qu'une expérience pour nous autres Astrams, un art de vivre. 
       
      Ils sont heureux, je le suis.  Vive l'astro et vive les amis ! Je vous remercie vous. Oui vous, le groupe "Groupe" ! (On a pas encore de nom! lol) Pour cette soirée fort sympa qui au delà du partage des passions, aura aussi partagée de l'humain. A très vite pour vous faire découvrir la lune si vous le voulez ! 
       
      Guiilaume. 
       
       
       
       
       
       
       
       
    • By xavierc
       Dobson Strock 254/1200
       Seine et Marne sur le terrain des ballots de foin.
       5 dessins : 8717 à 8721
       
       Je suis venu à la faveur d'une éclaircie providentielle voire miraculeuse : l'Ile de France est sur la trajectoire d'une bande de ciel clair de 200kms de large entre 2 perturbations, orientée sud-nord et se déplaçant dans cette direction.
       Les nuages restent donc bloqués à l'ouest de la région, trop loin pour être visibles d'ici, presque à l'autre extrémité.
       
       Je suis prêt à 22h30.
       La faible turbulence de 2 sur 5 à 150x (échelle Ciel Extrême) sera gage d'images fines ce soir.
       
       Je commence cette soirée solitaire par des galaxies du Lion dont M65.
       
       Observation 8717 : NGC3599.
       150x. Faible, diffuse, elle a un centre ponctuel facile. Le champ stellaire autour est pauvre, au point que je n'ai pas pu mettre une échelle.
       
       
       Observation 8718 : M65.
       109x, 150x. Je remarque qu'elle est plus allongée qu'au premier abord. Sa zone centrale s'avère assez faible à considérablement faible, ses extensions faibles s'atténuent jusqu'à la vision indirecte. Quelques nodosités limites VI4 et des étoiles incluses se distinguent. Elle reste assez diffuse au niveau du bulbe central.
       
       
       Le Strock se balade parmi les galaxies de la Vierge dans la chaîne de Markarian. Je l'arrête sur le duo suivant pour un dessin.
       
       Observation 8719 : NGC4461 et 4458.
       109x. Ce couple facile se compose de NGC4461 évidente et considérablement faible, et de NGC4458 faible à très faible et moins condensée.
       
       
       La buée joue les trouble-fêtes. Il fait froid.
       
       Changeons de coin au profit de quelques galaxies de la Chevelure de Bérénice dont une à côté de M99.
       
       Observation 8720 : NGC4237.
       109x. Considérablement faible à faible, cette galaxie m'apparaît allongée d'abord en vision décalée, puis en vision directe.
       
       
       Observation 8721 : NGC4262.
       109x. Petite, évoquant une étoile un peu floue, elle est assez faible, très condensée et flotte dans le même champ que M99 à ce grossissement.
       
       
       J'essuie encore de la buée sur les oculaires à cette heure.
       Celle qui a atteint mes affaires au sol a givré.
       Je prends quelques photos souvenir au smartphone avant de ranger et filer vers mon lit à 3/4 d'heure d'ici.
       
       
       
       
    • By leonardcauvra
      Bonjour,
      Ayant reçu il y a peu comme cadeau d'anniversaire le bel ouvrage "Cartes célestes du XVIème au XIXème siècle", je le feuillette peu à peu. Dans le chapitre consacré à Johann Gabriel Doppelmayr (ou Doppelmair, ou Doppelmayer), j'ai trouvé un dessin lunaire sympa paru dans son célèbre "Atlas Coelestis", dessin réalisé à une date non précisée (disons aux alentours de 1720-1730) - l'Atlas lui-même étant paru en 1742. Il représente la zone de Platon - Vallée des Alpes - Aristote - Eudoxe - Cassini. Il pourrait figurer comme dessin dans la "Galerie dessin" d'Astrosurf (dessin inversé de 180°). La Vallée des Alpes  - qu'il a fort logiquement dessiné en forme de biseau - ne semble pas figurer sur la célèbre carte lunaire de Cassini (1679).
      A plus
      Claude

  • Images