• 0
Ptitpouit

materiel pour débuter en astronomie avec 350€

Question

Bonjour à tous, 

 

voila je souhaite débuter en astronomie, j'ai lu les conseils donnés dans le guide de l’astronome débutant de Vincent Jean Victor, et fouillé dans ce forum et un peu partout sur le net.

 

J'aurais aimé faire de l'astro photo mais j'ai compris que dans mon budget  c'était déjà perdu d'avance, donc je me suis concentré sur l'observation et je me suis arrêté sur le dobson 203/1200 de SW.

 

J'aimerai savoir si le choix est judicieux pour un débutant, j'ai hésité avec une lunette mais je suis plus attiré par le CP.

 

Pour information j'habite à la campagne mais le site avex donne une couleur jaune orange, mais je trouve qu'il fait bien sombre sans trop d'éclairage mais je suis débutant donc je dois me tromper ;)

 

 

Rappel de mes questions 

 

le dobson 203/1200 est t il un bon instrument?

 

 

Est il adapté à un débutant ?

 

Est ce que la pollution lumineuse d'ou je vis va me gêner beaucoup pour le Ciel Profond?

 

 

 

Merci d'avance pour vos réponses.

 

  

Modifié par Ptitpouit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

54 réponses à cette question

Messages recommandés

  • 0

Pour bien apprendre à collimater, l'idéal est d'aller voir dans un club d'astro. Tu y trouveras toujours quelqu'un prêt à te montrer comment on fait. Il ne faut pas s'obséder non plus, car une fois qu'on a pigé le truc, c'est l'affaire d'une minute les doigts dans le nez. C'est indispensable, car un télescope mal collimaté est plus sensible à la turbulence, même à faible grossissement. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
  • 0

Bonjour ! Pour moi le Dobson 200 mm basique  est l'idéal pour débuter avec ce budget si on est motivé, en particulier si on veut apprendre les constellations et si on est prêt à pointer tout seul, sans assistance (sinon, non). Ses 200 mm sont un avantage important. Et puis c'est un instrument facile à manipuler.

 

Il y a 5 heures, Ptitpouit a dit :

j'ai hésité avec une lunette mais je suis plus attiré par le CP.

 

Le type de télescope n'a rien à voir avec sa prédisposition à montrer les planètes ou le ciel profond. Par exemple un télescope de 200 mm montrera plus de choses qu'une lunette de 90 mm à la fois en ciel profond et sur les planètes (pour une qualité optique égale).

 

Il y a 5 heures, Ptitpouit a dit :

Est ce que la pollution lumineuse d'ou je vis va me gêner beaucoup pour le Ciel Profond?

 

Elle gênera d'autant plus que la pollution lumineuse est importante. Tu dis habiter à la campagne, mais loin d'une ville ? La pollution lumineuse, c'est le fait que l'atmosphère est éclairée par en-dessous par les lampadaires, et comme l'atmosphère fait plus de 10 km de hauteur et même plus, les lampadaires qui l'éclairent peuvent provenir d'une grande ville située à plus de 20 km voire plus (ça dépend de la ville). La campagne à 50 km de Paris est un site médiocre, la campagne à 10 km de Saint-Chély-d'Apcher est un site excellent.

 

Mais bon, de toute façon il faut bien commencer à observer. Est-ce que tu as un site d'observation, genre jardin, terrasse, les champs... ? Si oui, le plus simple est de l'utiliser et tu verras bien, ensuite, si ça vaut le coup de prendre la voiture et s'isoler.

 

(Au cas où, je signale que, contrairement à ce que prétend une légende urbaine, il n'est pas déconseillé d'utiliser un grand diamètre en cas de pollution lumineuse (mais je crois qu'on ne lit plus ces sornettes de nos jours). Le coup du télescope plus « sensible à la pollution lumineuse » est bidon.)

 

Modifié par Bruno-

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Merci beaucoup pour ta réponse 

 

Oui j'ai des villes proches, Lyon (50kms)vienne (20km)et surtout le long du Rhône et des usines chimique, 

J'ai un jardin et des site d'observation pas très loin a moins de 20 km massif central

Modifié par Ptitpouit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Bonjour, si tu peux aller vers le massif central facilement, le dobson 200mm ne devrait pas te décevoir (sauf si tu t'attends à voir le ciel comme sur les photos). En visuel, on ne voit que des taches grises pour les nébuleuses mais tous les amas d'étoiles sont bien plus beaux qu'en photo, surtout les amas ouverts.
L'Ardèche est un territoire plutôt sec et ensoleillé, donc même avec de la pollution lumineuse proche, elle est moins diffusée dans l'atmosphère. Il peut suffire de mettre un relief entre la vallée du Rhône et ton point d'observation pour retrouver  une qualité de ciel très correcte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Merci beaucoup oui j'ai lu et vu les dessins pour comprendre ce que l'on voit. 

Les filtres a nébuleuses leurs redonne de la couleur ou pas?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Non les filtres "à nébuleuses" ne peuvent pas donner les couleurs des photos, en effet, ils éteignent certaines longueurs d'ondes pour réhausser le contraste et ne gardent que les bandes O3 (et/ou) H bêta  qui sont dans le spectre bien visible par l'oeil humain. C'est efficace pour identifier des nébuleuses planétaires et saisir l'étendue des nébuleuses diffuses qui répondent bien. Les filtres H alpha dans le rouge ne servent qu'en photo.
Se vendent aussi des filtres anti pollution qui vont atténuer les bandes orange des éclairages à vapeur de sodium, mais ces lampadaires sont de moins en moins nombreux au profit des LED qu'on en peut pas filtrer aussi facilement. Donc il vaut mieux un ciel sans lampadaire qu'un filtre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Super je comprends mieux

Un OIII et UHC sont donc intéressant,les autres moins donc.

 

Autre question un collimateur est il obligatoire ?

 

Et est ce que le kit  super plossl 25 et 10mm suffit au début?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Bon, je continue de répondre. ;)
Le filtre UHC sera plus intéressant avec un 200 que le OIII qui est beaucoup plus sélectif (du coup les étoiles alentour risquent fort de disparaître complétement)
Pour t'initier, 25 et 10 te seront suffisants au début, le 10 sera à changer plus tard pour avoir un plus grand champ et de meilleure qualité (en général dans le "bundle" fourni en standard c'est l'élément le  moins bon). Plus tard, tu pourras aussi chercher une focale plus courte autour de 6 ou 7, toujours en grand champ car le dobson n'a pas de suivi et plus tu grossis plus il faut replacer sa cible au centre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Avec un Dobson, je pense qu'un laser de collimation est obligatoire : ton télescope va se décollimater à chaque fois que tu vas le déplacer en particulier si tu l'emmènes sur différents sites d'observation. En utilisant un laser c'est assez rapide et pas très compliqué de régler la collimation d'un Dobson.

Concernant le filtre, je pense que tu peux t'en passer au début. Si vraiment tu peines à distinguer les nébuleuses à cause de la pollution lumineuse, tu pourras essayer un UHC. Un autre problème avec la pollution lumineuse, la difficulté de pointer des objets à cause du manque de repères si tu ne vois pas assez d'étoiles, mais si tu es à la campagne ton ciel ne doit pas être si mauvais que ça.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Pas d'accord avec Alain_G.

 

− On parle d'un Dobson en tube plein, pas d'un démontable. Il n'y a pas à le collimater systématiquement. C'est comme la pression des pneus : on doit surtout la vérifier.

 

− Je possède un laser de collimation et un outil de collimation (qui semble être un « cheshire », il y a un miroir dedans), je trouve le deuxième nettement plus précis pour le primaire (le laser est mieux pour le secondaire, mais c'est seulement avec les Dobson démontables que le secondaire doit être souvent réglé).

 

− On parle trop de collimation dans les forums. Fréquemment, on voit des questions de débutants qui croient qu'il faut collimater le télescope au déballage, qui ont essayé et ont évidemment tout déréglé... Dans un premier temps, je préconise de vérifier que les éléments optiques sont en place (aller dans un club pour se faire aider) et ensuite de ne plus s'en préoccuper tant que tout va bien. Ce qui est urgent, c'est d'observer.

 

Je ne dis pas ça pour imposer mon point de vue, juste pour donner un deuxième son de cloche.

 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Effectivement je n’avais pas vu qu’il s’agissait d’un tube plein. Je n’ai eu l’occasion d’utiliser que des dobson tube vide qui nécessitent d’être recollimatés régulièrement. Sur un tube plein la collimation est peut-être plus solide, je ne sais pas. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Bonjour,

Après avoir lu pas mal de choses sur le sujet, je pense que tous les "pros" sont unanimes: une mauvaise collimation dégrade fortement les performances de l'instrument quel qu'il soit. Il y a sur le forum des photos stupéfiantes de la lune qui ont été prises avec un instrument très modeste minutieusement collimaté, et qui surclassent largement bien d'autres prises avec des télescopes plus puissants.

Cela dit, la collimation des Newtons n'est pas une opération facile parce qu'il y a deux miroirs qu'on ne peut pas régler indépendamment. Il y a aussi des pièges à éviter comme l'emploi des collimateurs laser d'entrée de gamme dont le faisceau n'est pas rigoureusement dans l'axe du porte oculaire.

Donc à mon avis, c'est une opération délicate qu'il ne faut pas négliger même quand on débute, car on a tout intérêt à s'y entraîner avec persévérance.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Si tu as raison dans l'absolu, il faut dédramatiser le sujet aussi. Avec une boite de pellicule photo d'autrefois (si on en trouve encore dans les greniers des grands parents ;) ) percée bien proprement en son centre, on arrive à dégrossir la chose suffisamment pour un début et apprendre par la suite à peaufiner sa collimation. Il y a eu aux débuts d'astrosurf magazine un remarquable article de Daniel Palazi  qui expliquait très clairement les étapes de la collimation d'un newton, peut-être en fouillant sur la toile on peut le trouver  en ligne.

http://www.astrosurf.com/altaz/collimation.htm

Modifié par Maïcé
lien vers l'article de Daniel
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

je me permet un petit conseil de débutant à ptitpuit autre débutant

j ai un tube de 200 et es eu le laser , j ai tout fait comme il est préconisé pour vérifier la collim , hors il se trouve que les 6 premières fois que j ai utilisé mon tube , le laser m indiquait systématiquement de refaire la collim secondaire ect... , ce que  j ai fait a chaque fois en constatant que au fur et a mesure la netteté se dégradait (après j ai mis ça sur les conditions meteo) , et ce  jusque la fois ultime ou la carrément , la cata .........

que c est il passé : en fait je n es fait que decollimaté mon tel à chaque fois

pourquoi ? : tout simplement parce que mon laser etait défectueux, mais je ne le savait pas et ne me suis pas méfié puisque débutant, et    a chaque fois , suivant le positionnement du dit dans le porte oculaire le point rouge était a un endroit différent  et de fait je recollimatait sur une mauvaise donnée

de quoi se mefier:  du laser .......en gros verifier que le point rouge sur le miroir primaire en tournant le laser sur 360 deg ne décrive pas de cercle , si cercle , le lazer est lui même decollimaté

pour ma part quand je me suis aperçu de tout ça , le laser décrivait un cercle de 15 mm , donc suivant la position du lazer ds le porte oculaire je collimatait sur un point ou a droite ou a gauche ect.........

voila une petite chose dont il faut se méfier , surtout si on est tout seul a deviner comment tout ce bisness fonctionne comme je l es fait .....même si on dit de se rapprocher d un club , dès fois ils sont loin ou absent ......

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

C'est la raison pour laquelle je préconisais la boite de pellicule qui est l'outil le moins cher du marché pour une collimation suffisante dans un premier temps. Le laser est bien si on a un TRES bon outil et là on explose le budget (!) car un Howie Glatter ne rentre même pas dans le budget de départ à lui tout seul, et acheter un truc à 30€ c'est perdre 30€ car même si tu le collimates en le recevant, ça ne tiendra pas.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Il y a une astuce pour utiliser quand même un laser mal aligné: l'insérer dans une lentille de Barlow (je n'ai pas inventé ça tout seul). Cela crée un faisceau divergent qui va se réfléchir sur une plus grande portion du primaire au lieu d'un spot qui ira taper un peu n'importe où. Ce que l'on observe alors , c'est l'image du repère de centrage du miroir primaire. Sur mon télescope, c'est un anneau circulaire qui crée donc un anneau sombre sur la mire du collimateur. Cet anneau reste assez stable, même quand on agite le laser où qu'on le fait tourner dans le PO. C'est par ailleurs bien plus facile à centrer qu'un point rouge qui disparaît dans le trou central.

Je n'ai pas une grande expérience du truc, mais ça donne les mêmes résultats qu'un réglage au Cheshire.

Sans garantie, mais si ça peut servir...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Bonjour, 

Sous réserve que les optiques soient bien en place, le grossissement max que tu vas obtenir avec les oculaires fournis sera de 120x. A ce grossissement, je ne suis pas certain qu'il y ai une grosse différence en tant que débutant si l'allignement est tip top avec une collimation aux petits oignons ou si l'allignement est celui sorti d'usine, correct. Donc, autant observer et apprendre à connaitre son télescope. Tes observations te serviront de référence quand tu voudras optimiser le bouzin et la connaissance du telescope aussi (pour optimiser, il n'y a pas que la collimation).

Enfin, ce n'est qu'un point de vue.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

tube plein ou pas.... si il y a beaucoup de déplacement ça va bouger....
bon en meme temps c'est pas la mort non plus a faire et Maïcé a la solution "magique" de la boite de pelloche percée ! Simple, efficace et pour un tube à f6 la tolérance est quand meme importante ;) 

l'option cheshire est nikel, et pour un "outil" à 40 euros pourquoi s'en priver. 

MAIS.... faut pas tout trifouiller non plus, ça arrive relativement bien collimaté, il suffit de faire une vérif intra-extra focale avec le 10mm . 
Il existe plein de tutos sur le net, youtube etc qui explique comment faire pas à pas. 

Donc dans un premier temps à l'arrivée, une vérif sur la polaire. Et ensuite une fois un peu mieux maitrisé tu verras pour affiner ;) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
Il y a 19 heures, Bruno- a dit :

On parle d'un Dobson en tube plein, pas d'un démontable. Il n'y a pas à le collimater systématiquement

Tout à fait d'accord… (J'ai pas de démontable)

 

Le ‎19‎/‎12‎/‎2018 à 22:23, Alain_G a dit :

ton télescope va se décollimater à chaque fois que tu vas le déplacer

Tout à fait pas d'accord :D avec tube plein

 

Il y a 2 heures, xavier2 a dit :

faut pas tout trifouiller non plus, ça arrive relativement bien collimaté

Voir ci-dessous…xD

 

Il y a 19 heures, Bruno- a dit :

et ont évidemment tout déréglé

Que du vécu O.o… 

 

Il y a 10 heures, Achaim a dit :

en gros verifier que le point rouge sur le miroir primaire en tournant le laser sur 360 deg ne décrive pas de cercle , si cercle , le lazer est lui même decollimaté

Pas si évident comme conclusion, si le système de serrage du PO provoque ce décalage, même si ton laser est "nickel"...

 

Il y a 11 heures, Maïcé a dit :

il faut dédramatiser le sujet aussi.

Tout à fait d'accord ! 

 

Bon ciel bien pourri, et ça va durer un moment ! >:( Enfin, ici du moins...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
Il y a 7 heures, Franck_77 a dit :

Pas si évident comme conclusion, si le système de serrage du PO provoque ce décalage, même si ton laser est "nickel"...

le tres leger jeu induit un bougé effectivement , mais non la description d un cercle, ensuite il suffit de le faire tourner en appuyant tjs du meme coté .

bonne pluie ....:D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Super merci pour toute ce infos très intéressantes, j'ai téléchargé la notice et il parle de la solution 'magique' de la boîte a pellicule

Merci pour le lien vers le dossier sur la collimation

 

Modifié par Ptitpouit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Pour la collimation je m'en fait pas trop je verrai a l'usage j'aime bricolé et je suis patient 😋

Après j'ai vu des accessoires de la marque svbony qui ressemble au celestron et très peu cher.

Qqun à t il déjà essayé ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

évite les sous marques..... 
ça pullule sur le net et tu risque de perdre de l'argent! 


en "accessoires" il y en a tellement qu'il vaut mieux demander avant ....Genre "je change mes oculaires je prends quoi?" ;) 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Ok super pour le moment je vais prendre le télescope et après je pense 

Prendre un occulaire planétaire et un grand angle 40mm après le degré de l'angle je sais pas trop pour le ciel profond

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant