Michel Deconinck

[APPEL POUR UNE OBSERVATION]

Recommended Posts

Bonjour à tous

Voici une suggestion pour un petit jeu astronomique et planétaire.

 

L'idée principale est d'organiser une observation globale de la comète 46P Wirtanen un peu partout dans le monde et au même moment.

                         

L’observation :
Partout dans la partie du monde plongée dans la nuit, à la même date et à la même heure, il est demandé d’indiquer la position du pseudo-noyau de Wirtanen devant l’arrière-plan stellaire.
La date et les heures sont le samedi 29 décembre à 5h15, 5h30 et 5h45 TU, attention c’est en temps universel.
J'ai choisi le 29 décembre à cause d’une Lune distante, pas trop brillante, et d’un bon champ comprenant des étoiles de référence, dans la constellation du Lynx, relativement bien visibles.
La couverture de la zone de nuit est indiquée ci-dessous, principalement des îles Hawaï à l’Europe centrale, l’ensemble du continent américain est complètement couvert du Cap Horn à l’Alaska. 

 

worldmap.jpg.61e927b572f8f3595c9f7c717258b1df.jpg

 

Bien entendu cela se fera par ceux pour qui les obligations familiales ne sont pas trop contraignantes et si le temps le permet, deux gros "si" durant cette saison, et tout particulièrement dans l'hémisphère nord.

L’exercice consistera à indiquer le plus précisément possible la position du pseudo-noyau par rapport aux étoiles en arrière-plan dans un champ de 30'.  Mais pas via des photos! Nous sommes des dessinateurs, non ?

Avec cette information et la méthode de la parallaxe, nous pourrons calculer en première approximation la distance de la comète.
Ce sera une distance très arrondie, bien sûr, nous ne sommes ni l’ESA ni la NASA!
Cependant, nous avons déjà fait 2 tests, un avec trois observateurs deux au Québec, André et Claude et moi en Provence et un autre test avec Frank en Arizona, Michael en Virginie Occidentale et moi. Ces deux expériences donnent des résultats très intéressants!  Pour le dernier, le calcul moyen était même étonnamment proche de la réalité!

Nous pouvons réaliser l’exercice de deux manières: soit pointer 3 fois le centre de la comète sous forme de 3 «X» (un toute les 15 minutes) sur la carte donnée ici, soit beaucoup mieux, esquisser le champ montrant les étoiles repères ainsi que le déplacement de la comète, comme j’imagine vous le faites toujours dans ce forum!? 

 

Eimage030.jpg.b6318a13745e9e17b6b782d6dff3eb40.jpg

 

 

Wimage030.jpg.0cf6670abd2648aab1b0b75c0c728a58.jpg

 

Si vous y arrivez, il restera à me communiquer le croquis, votre latitude, longitude et altitude.

La prochaine phase sera le calcul et ensuite, peut-être une surprise…

Alors, qui veut essayer?

Beau ciel à vous tous

Michel

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Punaise, je dors à cette heure là Michel mais pourquoi pas ? J'imagine que je peux tenter cela aux Miyauchi, elles vont jusqu'à mag13 en stellaire, est-ce suffisant par rapport à tes gabarits stellaires ? Je ne te promets rien mais salue l'initiative.    Fabrice M.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 52 minutes, Sky runner a dit :

elles vont jusqu'à mag13 en stellaire, est-ce suffisant par rapport à tes gabarits stellaires ?

Il y a quelques étoiles de mag 15 sur le gabarit...

Et pis entre les obs de la comète, il y a une des plus grosses nébuleuses planétaires à moins de 2°,  mais je ne suis pas sûr que même un 600 en montre beaucoup sur celle là ;)

https://www.noao.edu/image_gallery/html/im1279.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à vous deux, les étoiles du champ les plus brillantes vont de la magnitude 7.6 à 8.8 donc Fabrice avec tes jumelles c'est tout à fait faisable.  C'est la comète qui te permettra de retrouver le champ car la région du Lynx c'est pas du gâteau.

Michel

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pas gagné .... 

Bon, ça peut encore bouger mais pour l'instant conditions anti cycloniques, donc brouillard ou stratus bas qui peuvent être là ou pas en fonction parfois d'un petit degré, mais on est dans la saison ou c'est plutôt là  :/

 

Clip_55.jpg.54cdf47f8fb92a17985b685b40e217e2.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 24/12/2018 à 17:27, den b a dit :

il y a une des plus grosses nébuleuses planétaires à moins de 2°,  mais je ne suis pas sûr que même un 600 en montre beaucoup sur celle là ;)

https://www.noao.edu/image_gallery/html/im1279.html

Voilà, c'est fait avant que la Lune se lève, je connaissais cette grande NP (PuWe1) mais jamais essayée à l'oculaire. Visible sans trop de difficultés sans filtre au T600x88. OIII --- ; UHC + ; HBêta +. Je la dessinerai dès que je peux à la prochaine nuit turbulente. Il est vrai qu'il y a eu pas mal d'échecs sur celle-ci avec des 20 pouces.   La comète, pas regardée !      Fabrice M.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

C'est une superbe idée !

Je tenterai l'observation d'Alsace. Dame météo semble coopérante.

 

Benoît

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Sky runner a dit :

Voilà, c'est fait avant que la Lune se lève, je connaissais cette grande NP (PuWe1) mais jamais essayée à l'oculaire. Visible sans trop de difficultés sans filtre au T600x88

Ah, ce doit être chouette, huit fois la surface de M27 quand même  9_9

 

A Rennes, le ciel est maintenant bâché et on ne reverra du ciel clair que l'année prochaine d'après les prévis...  ¬¬

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà Michel, ma série de croix. Ta comète, elle a bien subi une cure d'amaigrissement depuis début décembre. C'est tant mieux car cela a été plus aisé de placer le centre photométrique. Par contre, j'ai bien fait de choisir le T600 pour plus de précision, ton gabarit étant assez profond, Denb avait raison. La note de qualité d'observation (sur 5 points) est la confiance que l'on peut accorder à la précision de mes croix. J'ai également placé une 4ème croix qui te donne l'heure exacte (à quelques dizaines de s près) lorsque la comète présente un alignement parfait avec 2 étoiles du champ.     J'espère que tu auras suffisamment de relevés à travers le monde, je sais que le mien sera précieux.   Au plaisir, Fabrice M.

5c2767ecc71e7_gabaritWirtanendu29dc..jpg.7e54c2114a2c7ecfdadebbc45738efae.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, bzastro a dit :

au dessus d'une mer de nuages.

A Rennes j'étais en dessous, sans moyen de passer au dessus ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je serai trop loin d'un télescope et d'un ciel dignes de leurs noms, mais la manip est fichtrement intéressante et c'est une rudement bonne idée que de la partager ici : nul doute que tu trouveras des collègues motivés !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fabrice et Benoît chapeau, vous avez fait du bon travail ! 

Merci pour votre participation, j'apprécie vraiment!  J'ai reçu d'autres cartes d'Amérique et d'Europe du Sud, ailleurs c'était bouché.

Maintenant je n'ai plus qu'à compiler tout ça.

A bientôt!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, idem ici en région parisienne, plus d'étoiles avant la fin de l'année depuis le jour de noël... on aurait préféré un meilleur cadeau du père noël...:( on fait comment pour échanger  :S?

Bon calculs de parallaxe...

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

Je voulais déjà remercier tous ceux qui ont participé à ce grand jeu, ceux qui ont observé et ceux qui l’on tenté!

 

A propos et en avant première, j’ai reçu 15 observations pour un total de 26 participants.  Entre Hawaï et la Suède, le mauvais temps a fait des ravages.

L’estimation de la distance de la comète a été réalisée à partir de deux méthodes de calculs très personnelles, la navigation à l’estime et la « taupodromie » et les résultats sont étonnants.

J’espère pouvoir vous en dire beaucoup plus, mais patience, il faudra probablement attendre la fin du mois de février.

 

D’ici là bonnes observations à vous tous !

 

Michel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous, au debut de ce post j'avais promis une surprise, c'est chose faite.

Dans le nouveau numéro d'AstroSurf, le nº 97 il y a un article de 6 pages qui relate notre aventure.

Bonne lecture à tous!

Michel

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By xavierc
       Nuit du 29 au 30 mars 2019
       Dobson Strock 254/1200
       Seine et Marne sur le terrain des ballots de foin.
       5 dessins : 8695 à 8699.
       
       A cause de la météo instable, la sortie avec le groupe Whatsapp de Webastro et mon Dobson 508 est annulée.
       J'apprends néanmoins que l'un des membres, Thierry, est déjà sur place depuis 20h avec son Dobson 350.
       Je tente vers 22h car les voiles sont moindres.
       Le temps d'arriver et de m'installer, il est 23h.
       Le terrain est vide de ses ballots.
       
       Le ciel est malheureusement encore voilé, avec des zones plus épargnées.
       
       Je dirige le Strock vers une galaxie du Lion.
       
       Observation 8695 : NGC3521.
       75x, 109x, 150x. A centre marqué et considérablement faible, cette galaxie montre aussi son halo diffus faible à très faible et incurvé.
       Les voiles dégradent l'image.
       
       
       J'observe ensuite une galaxie du Petit Lion.
       
       Observation 8696 : NGC3344.
       75x, 109x. Je la vois faible à très faible, très diffuse.
       
       
       A 1h l'habituel coup de barre survient, 20 minutes de sieste sont nécessaires pour lui échapper.
       
       Je passe aux galaxies du Bouvier.
       
       Observation 8697 : NGC5660.
       Je la repère à 75x et la détaille à 150x, faible à très faible, assez large, diffuse, et son centre visible qu'en vision décalée.
       
       
       Ce froid humide est désagréable mais n'atteint pas les optiques. Mais mes pieds oui, 1 heure plus tard.
       A 2h, les chouettes chevèches s'expriment.
       A 2h20 Thierry est parti.
       
       Observation 8698 : NGC5676.
       A 109x, elle montre des détails en plus de son centre faible : forme allongée, des nodosités VI3 à 5 et une barre VI3.
       
       
       Le ciel s'améliore, il reste pourtant des voiles par endroits.
       
       A la frontière du printemps et de l'été, je cherche une galaxie du Serpent.
       
       Observation 8699 : NGC5990.
       Elle reste petite à 150x, faible et condensée, un petit flocon céleste.
       
       
       Pour faire ce dessin, j'ai perdu du temps à rechercher mon crayon tombé au sol, il faut dire dans une zone riche de brins de foin pouvant être confondus avec. Une variante de l'aiguille perdue dans une botte de foin!
       
       A 3h49 L'ISS passe dans le Cygne et la Lyre.
       
       Le retour de voiles dans le Serpent et ma fatigue revenue sonnent le glas de cette nuit.
       Je remballe et dors pas moins de 3 heures sur la banquette arrière de la voiture avant d'envisager de rentrer.
    • By Guillaume BERTRAND
      Hello, 
      Allez je me lance, premier dessin lunaire !  
      Deux heures à l'oculaire Samedi soir pour mettre sur la papier la région d'Artistarque et la vallée de Schröter.
      Les conditions étaient plutôt mauvaises... stabilité vraiment pas top
      Coté technique Dobson Flextube 254mm et Ethos 8mm. Pas pu grossir d'avantage, ça bougeait vraiment trop.
       
      Bonne soirée !
      Guillaume

       
       
    • By xavierc
       Dobson Strock 254/1200
       Seine et Marne au sud des ballots de foin.
       4 dessins : 8691 à 8694.
       
       Je suis prêt à observer à 22h au son des chouettes.
       Les horizons diffusants augurent de conditions de transparence perfectibles.
       Toute la soirée est passée dans la constellation de la Girafe autour de la galaxie NGC2403 par laquelle je commence.
       
       Observation 8691 : NGC2403.
       La galaxie majeure de la Girafe est déjà visible au chercheur 9x50 très faible et floue.
       75x, 109x, 150x, 201x.
       Les spires sont optimales à 109x. La galaxie faible et très diffuse montre plusieurs régions HII à 109x et 150x.
       Un bras VI3 se déploie à l'est, l'autre limite (VI5) flou se devine à l'ouest.
       A 218x, c'est le pullulement de nodosités à la limite. Assurément un objet à explorer encore plus en profondeur au Dobson 508!
       
       
       Le vent est gênant.
       Je poursuis la soirée d'observation sur d'autres galaxies de la Girafe.
       
       Observation 8692 : NGC2366.
       Son noyau est soupçonné à 75x, confirmé à 109x, faible à très faible. C'est très dur de voir le reste de la galaxie, une partie reste à la limite VI5.
       
       
       Observation 8693 : UGC3580.
       Repérée à 75x, elle est collée contre une étoile et reste compacte, très faible et petite à 109x.
       
       
       Je ressens de la fatigue à 23h50.
       
       Observation 8694 : IC2179 et NGC2347.
       109x. La galaxie IC reste très faible, petite, condensée, tandis que la NGC apparaît faible, diffuse, allongée en vision indirecte notamment.
       
       
       A 0h30 les chiens aboient au Nord-Est.
       Il fait froid, notamment aux pieds, ayant omis de mettre les bottes fourrées, trompé par la température clémente de début de nuit.
       Je pars.
    • By RIGEL33
      Une comète citron à Tauxigny (C/2018 R3)
       
      Lors des Nuits astronomiques de Touraine 2019, j’ai appris par Nicolas B. (merci à lui) qu’une comète était accessible dans la constellation de la Girafe. Je décidais de m’y attaquer dans la nuit du samedi au dimanche. Il s’agissait de la comète C/2018 R3 Lemmon.
      A une distance de la Terre d’environ 2 UA au 2 juin et proche de son périhélie (à 1,3 UA environ), la comète est restée assez basse sur l’horizon nord tout au long de l’acquisition, passant de 16° à 14° puis remontant à 15°. Du coup, les étoiles restent un peu rouges, ainsi que le fond du ciel.
      Aujourd’hui, elle s’éloigne de nous et comme on ne la reverra pas avant une petite soixantaine d’années, je suis assez contente d’avoir pu la capter ;)
       
      Ce samedi soir, le ciel n’était pas trop engageant en début de soirée, mais après avoir rapidement trouvé l’astre chevelu et l’avoir à peu près cadré comme je le souhaitais, je lançais des poses de 2 mn, en me disant que je ferais le tri après. Et du tri, il y en a eu. J’ai perdu une vingtaine de poses sur les 113 prises gâchées par les voiles nuageux importants en début de prise de vue, le jour qui se levait en fin d’acquisition, et entre les deux un passage d’avion et quelques dérives de la monture.
       
      Photos prises le 2 juin 2019 à Tauxigny (37) – Canon 350D (défiltré partiel) au foyer d’une lunette 100/900 ED Skywatcher sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto, ni autoguidage).
      93 poses de 2 mn, ISO 800, 21 DOF, Iris, Camera RAW, Toshop, WirtualDub
       
      Centrée sur la comète

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
       
      Centrée sur les étoiles

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
       
      Et toujours le film qui va bien !
       
       
    • By Merope
      Bonjour
       
      Lors de la dernière NL j'ai pu terminer un dessin de M 83 commencé l'année dernière
       
      Ça n'a pas été facile sans suivi avec un fort vent qui m'obligeait à replacer la galaxie dans le champ au chercheur après chaque trait de crayon...
       
      Bien que brillante dans le TN400, elle n'est pas très contrastée (moins que ne le laisse entendre le dessin) et l'interprétation de la structure spirale ne m'a pas semblé si évidente que cela.
       
      Dessin à 145x
       

       
       
  • Images