tom

Prototype NEWTHOM (EPISODE 27 : PILOTAGE CHAUFFAGE SECONDAIRE )

Recommended Posts

Bravo bravo!!!!

 

il y a 15 minutes, tom a dit :

Voici la première image officielle... en cours de publi

 

Hâte de la voir!!!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Une bonne étape est franchie. Maintenant, place à la pratique.

 

Sauf erreur de ma part, tu as une résistance chauffante au niveau du secondaire. Par contre, en as tu placé une au niveau de la lentille d'entrée du correcteur ?

C'est un point que tu devras surveiller de près car lorsque va température va chuter, il y a risque de condensation. Sur mon newton, j'ai été obligé de placer une résistance à l'entrée du correcteur car il y avait fréquemment de la rosée qui se déposait sur la première lentille.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Enfin la mise en service !

 

La prochaine fois, collim impec et autoguidage, poses courtes pour juger de la qualité du champ ...

(dans ton image, on voit la même déformation sur toutes les étoiles .... vient de l'absence d'autoguidage ?).

 

Amuses-toi bien avec ton nouvel engin, j'ai hâte de voir la première image !

 

Bonne idée que ce chauffage autour de l'avant du correcteur ... sur le NHD 400 je n'ai pas eu de soucis de buée sur le correcteur.

Tu peux sans doute y ajouter un filtre pour le protéger (c'est ce que j'ai fait sur le correcteur du 400).

=> Je rajouterai cette option sur les prochains tubes.

 

Emmanuel.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, que de signal, ce tube va clairement envoyer du lourd!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo, vu les premières images ça promet, et en plus le tube est magnifique.

 

Fred

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellent ce post ! Quel boulot bien pensé et conçu ! C'est parfait !

Et tu veux t'essayer aux poses rapides ? 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Discret68 bonne idée, je verrai à l'usage si c'est nécessaire. A la conception, on a prévu un tube assez long pour protéger le secondaire et le correcteur sans avoir besoin de mettre systématiquement un pare-buée. Il se peut que pendant les nuits les plus humides ça ne suffise pas. Pour l'instant sur deux nuits, pas de souci y compris avec pas d'humidité sur la deuxième... le cablage d'une résistance supplémentaire pourrait se faire très simplement.

 

@MALLART voici la pesée officielle sans train optique :

Ca fait 13.8kg pour le tube + platine de tilt

+ 3.2kg pour le train optique + focuser

Soit un poids total de 17kg... un peu au-dessus des prévisions mais il faut enlever notre fameuse queue d'aronde... disons 16,5kg donc ;)

IMG_4323.jpg.c42e74341a37f8085fc0e83e2ba7304e.jpg

 

@zeubeu Merci à toi. C'est vrai qu'il est joli ce tube

 

@exaxe17 comme tu dis c'est du boulot depuis un an! Maintenant j'attaque les images et évidemment je vais attaquer les poses rapides... après un peu de vacances. Je ne manquerai pas de solliciter tes lumières.

Edited by tom

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut Thomas

j'ai suivi ton post depuis  janvier ;)

ça donne envie ..et à 1er vue ce" Newthom Axis-instruments"  a l'air tres  prometteur

Tres belle conception, sur mesure ...de l'artisanat de pointe à la francaise

j'ai hâte de voir la suite...

Herve

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hey Hervé de retour sur le forum... !!

j’espère bien qu’on se fera quelques nuits ensemble tout de même !

en effet le Newthom a l’air prometteur, reste à le maîtriser !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est une HPS que tu as il me semble, tu as besoin d'autoguider ??

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

@zeubeu c’est une hps oui. Avec les lunettes je ne guide pas. Pour ce tube, il faut que je fasse des modèles de pointage pour voir un peu la rigidité. La question se pose uniquement pour des poses longues, disons supérieures à 5 min. J’ai fait des comparatifs avec et sans guidage sur des poses de 2-3 minutes... il n’y a pas de différences.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai également une monture 10Micron (GM2000HPS) pour soutenir mon newton de 300 de 1200 de focale qui tare 27kg tout habillé.

 

Avec une bonne MES et un bon modèle de pointage, la monture tient facilement les 20mn sans autoguidage complémentaire.

 

Les essais jusqu'à 20mn ont montré une parfaite "rondeur" des étoiles. Il est vrai qu'en poste fixe, on peut se permettre de faire une bonne MES (j'arrive en général à 5 arcsecondes d'erreur de MES) et un modèle de pointage avec 60 à 100 zones, le tout en automatique. L'erreur RMS de pointage tombe juste en dessous des 5 arcsecondes.

 

Il faut moins de 2 heures pour faire la totale : équilibrage dynamique des 2 axes, MES et modèle de pointage, le tout avec plusieurs itérations pour obtenir une bonne précision. C'est le modèle de pointage qui est le plus chronophage car il faut en moyenne 40s par zone de pointage en automatique (mouvement de la monture, pointage, prise de la photo, transfert, résolution astrométrique, ...).

Avec 80 étoiles, il faut environ 50mn. En général, en fixe, un contrôle annuel est suffisant.

 

Voici que je j'obtiens après réglage. Je n'ai pas mis la 1200s car il y avait tellement de brouillard au moment où j'ai pris la photo qu'on ne voyait pratiquement plus l'étoile test sur l'image, mais elle était bien ronde. J'ai appliqué un zoom 400% sur les images.

 

La valeur derrière la durée est la valeur de flatness donnée par MaximDL :

5d4293cf21d68_Test_toiles.JPG.691e24cdc4962be01db44c752c133521.JPG

 

Quelques infos complémentaires sur mon site : http://astrowick.fr/index.php/equipement/monture-10micron-gm2000hps

 

Par contre, en itinérant, ça sera un peu plus délicat car il faut reprendre les réglages à chaque utilisation. Néanmoins, si non veut rester en dessous des 10mn de temps de pose, il est possible de se donner un peu plus de tolérance sur la MES et le modèle de pointage.

Il faudrait en discuter avec FranckyM06 qui utilise également une GM1000 en itinérant, et qui obtient de très bons résultats. Je pense qu'en moins d'une heure, il doit être possible de faire la totalité des réglages, d'autant qu'il est possible de les réaliser avant que le ciel soit totalement noir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Discret68 ok je vais prendre contact avec francky (tes sûr que c'est FranckyM06 son pseudo ?) pour voir sa procédure.

De mon côté en effet, en un peu plus d'1 heure je fais la mes et un modèle de pointage automatisé avec Prism V10. Ca vaut le coup vu que j'installe le matos pour plusieurs jours.

Après se pose la question des flexions du set up (tube, trépied et surtout enfoncement du sol)...

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai un peu fourché sur son pseudo, qui est en réalités  FranckiM06.

 

Coté flexion de ton setup, je pense qu'il n'y a pas trop de crainte à avoir. Par contre, pour les pieds qui risquent de s'enfoncer dans la terre, tu peux toujours intercaler une dalle en béton ou quelque chose dans le genre sous chaque pied pour obtenir une surface de contact plus importante au niveau du sol.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vu que tu utilises PRISM pour le modèle de pointage, comment procèdes tu pour la mise en station avec la GM ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C’est simple je fais deux ou trois itérations d’alignement avec trois étoiles et je complète le dernier avec le nombre d’etoiles Qui me va bien ou alors un modèle complet. @Discret68

Edited by tom

Share this post


Link to post
Share on other sites

EPISODE 27 : PILOTAGE CHAUFFAGE SECONDAIRE

 

Des nouvelles du projet alors que je suis en train de finir l'électronique.

5 capteurs de température : extérieur, primaire, secondaire, araignée et électronique interne pour voir si ça chauffe dans le boîtier.

 

Voici un test de chauffage de secondaire avec le suivi sur téléphone (interface bluetooth) :

 

IMG_4991.PNG.b545acea59977dc80cb09d1cbf065142.PNG

 

En une heure de chauffe, la montée en température du secondaire est de plus de 8°c.... ça devrait suffire.

Pour mémoire le secondaire fait un peu plus de 100mm de petit axe et il y a 3W de résistances en dessous.

Le chauffage du secondaire se fait soit en manuel soit en automatique.

La ventilation se fait uniquement en mode manuel pour éviter les mauvaises surprises pendant la nuit.

 

A+ sous les cieux.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, tom a dit :

En une heure de chauffe, la montée en température du secondaire est de plus de 8°c.... ça devrait suffire.

C'est pas un peu beaucoup ? Par rapport à l'extérieur tu as 6°, cela doit bouger autour du secondaire ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

@exaxe17 oui Tu as raison c’est un crash test pour évaluer si la puissance est suffisante.

le test es fait en intérieur avec le tube fermé. L’objectif de la régulation c’est uniquement de conserver la température du secondaire un peu au dessus de la température externe si le point de rosée est trop proche. Donc chauffage à minima.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, souvent 1 ou 2°C max de différentiel est suffisant pour éviter tout problème de condensation.

 

Comme les autres, j'ai hâte de voir le résultat final. Bravo !

 

A+

Miguel 

Share this post


Link to post
Share on other sites

@bandido au cas où tu l'aurais loupé, le résultat final est présenté ici :

Je suis juste en train de finir les détails électroniques (vu le temps pourri) mais le reste c'est du tout bon.

Une franche réussite ce tube !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors? Un petit bilan ? J'avais vu quelques images avec ton setup et elles sont parfaites ! Y a t' il des modifications que tu apporterais ?

Stéphane

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 01/08/2019 à 09:43, Discret68 a dit :

Il faut moins de 2 heures pour faire la totale : équilibrage dynamique des 2 axes, MES et modèle de pointage, le tout avec plusieurs itérations pour obtenir une bonne précision. C'est le modèle de pointage qui est le plus chronophage car il faut en moyenne 40s par zone de pointage en automatique (mouvement de la monture, pointage, prise de la photo, transfert, résolution astrométrique, ...).

Avec 80 étoiles, il faut environ 50mn. En général, en fixe, un contrôle annuel est suffisant.

Hello, un peu  étonné du temps de chaque iterations pour le modèle de pointage.

IL y a quelque "tips" pour accelerer le process, attention certains peuvent degrader la precision du relevé (*) :

1- UTiliser la vitesse de slew la plus grande possible (*)

2-Minimiser le temps de stabilisation avant l'acquisition de l'image de la zone considerée(*)

3- optomiser l'ordre du modèle pour executer les zones de proche en proche

4-ne pas hesiter a binner les poses et reduire ainsi le temps d'expo

5-utiliser un solveur rapide, personellement ,j'utilise  Platesolve2 qui dépote, meme lorsque la zone est loin de l'attendu.

voir ici : https://planewave.com/software/

il s'integre aussi normalement dans certain soft de gestion de sessions astrophoto tel que sgp :

https://www.mainsequencesoftware.com/content/sgphelp/SettingupPlateSolve2.html ou maxim

d'ailleurs pour le moment j'utilise exclusivement maxim pour enchainer les résolutions astrometriques  mais avec pin point , suffisement rapide a mon gout.

 

On peut aussi utiliser les differents soft ecrits par la communauté  des utilisateurs 10micron tel que mounwizzard :

 

https://github.com/mworion/mountwizzard

https://indilib.org/forum/mounts/2484-10micron-mount-modelling/20363.html

 

 j' utilise tres souvent  "model maker", du regretté Per Frejvall c'est couplé avec maxim et pin point...

 

j'arrive a 15s par itterations-, en nomade l'installation complete me prend 35 mn.( mais j'ai de l'entrainement, j'ai cette monture depuis 2013.... :)

Edited by Famax

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By bricodob300
      Bonjour,
      Concernant le maintien d'un miroir de :
      305 mm de D
      F 1127 mm
      e : 50 mm
      Trou : 55 mm
      Utilisation en Newton, Gregory et plus tard en Cassegrain en changeant de cage secondaire.
      Je me suis contenté dans un premier temps et par paresse de conceptualiser le barillet en mode automatique, donc miroir vers le zénith...
      Un nombre de 6 touches me paraissaient suffisantes avec une erreur P to V de lambda / 57
      (Paradoxalement 9 touches provoquaient un défaut de lambda / 50 et 18 touches lambda / 161)
       
      Puis j'ai en utilisant la fonctionnalité Z88, en inclinant le miroir de 50 ° retenu par une sangle (sur 170° de sa circonférence) la déformation induite monte à lambda /21
      Ce qui me paraît un peut juste  pour un miroir retouché par un artisan.
       

       
      Avec 18 points on redescend à lambda / 105
       

       
      Première question : aux utilisateurs réguliers de PLOP ces constations vous paraissent t'elles cohérentes  ou bien qqchose m'échappe ?
      Deuxième : Plop permet de modéliser le maintien latéral  que par sangle ou que par miroir collé, les touches d'appui ne sont pas évoquées : peut-on considérer que le système de sangle est équivalent ?
      Troisième : sur une monture équatoriale la sangle me paraît inadaptée, comment et combien disposez-vous de points d'appuis latéraux (roulements) ?
       
      Merci pour votre patience
      JP
       
       
       
       


    • By astrocg
      bonjour
      en bougeant cette après-midi mon tube de lunette ( c'est celle-là : https://www.teleskop-express.de/shop/product_info.php/language/en/info/p10133_TS-Optics-Doublet-SD-APO-125mm-f-7-8---FPL-53---Lanthan-Objektiv.html ) de haut en bas, j'ai entendu un bruit qui ressemble à un choc verre contre métal
      l'objectif étant un doublet et la lentille frontale ne bougeant j'en déduis que çà doit être la lentille arrière
      la lunete a été acquise auprès d'un astram belge situé à 900 km de chez moi
      comment procéder au mieux?
      sinon je dois dire que malgré la turbulence actuelle cette lunette délivre de belles images avec belle tache d'airy et plages intra et extra focales quasi identiques
      donc çà n'est pas dramatique ce bruit mais tout de même je voudrais le résorber
      d'avance merci pour vos suggestions
    • By ndesprez
      Bonjour,
      Une chose m'échappe. Concernant les telecentriques (genre TZ4) puisque l'image disponible en aval est afocale, je ne comprends pas la nécessité d'un backfocus de 220-230 mm (pour la TZ4). Je serai très heureux que vous me l'expliquiez.
      Cordialement.
    • By gregos123
      Hello, 
       
      Je souhaiterais changer mon tube Seben 150/1400, par un skywatcher 150/750, possédant une monture eq3..cela peut il convenir à ce tube...L'idéal que je souhaite faire est la photographie de ciel profond…
       
      Mes question sont : 
      Le skywatcher 150/750 est il de meilleurs qualité que le Seben 150/1400? 
      Le Skywatcher 150/750 est il compatible sur une monture type Eq3..
      Faudrait il pas le skywatcher 200/1000 pour observer le ciel profond dans quel cas changer la monture par une eq5..mais budget serer…
       
      Merci
      Greg
    • By Colmic
      Bonsoir,
      la semaine dernière je suis allé chercher ma nouvelle acquisition : une superbe lunette APM LZOS 130/780 qui n'avait encore jamais vu le ciel (je salue au passage son ancien proprio qui se reconnaîtra et lui passe toutes mes amitiés !)

       
      Avec son bulletin interféro qui augurait du bon pour un réfracteur pourtant ouvert à F/6 seulement : Stehl 0.983 et lambda/47 RMS

       
      Fournie avec son correcteur APM Riccardi, elle couvre soit-disant le plein-format (champ plan de 60mm selon la doc), ce qui restait à voir...

       
      Premières impressions :
      - c'est du très beau matos, ça respire le costaud
      - la crémaillère 3.7" APM est une vraie œuvre d'art, largement au niveau d'un FeatherTouch, avec 2 colliers rotatifs intégrés et une MAP démultipliée très douce
      - la crémaillère dispose de 2 colliers rotatifs, le premier à l'avant de la crémaillère pour ajuster la position du chercheur, le second en sortie de crémaillère pour tourner la caméra sans bouger le chercheur
      - plein de bagues sont imbriquées, M82, M68, M63 et 2 click-lock coulant 2" et 31.7
      - une fois repliée elle mesure à peine plus que la FSQ106, elle peut largement passer en avion en bagage cabine
      - selon la doc elle pèse 9kg mais j'ai l'impression que c'est sans les colliers, de plus le poids du triplet la fait pencher vers l'avant
      - elle est livrée dans une très belle malle type flight-case mais le poids de l'ensemble est incompatible avec du nomade, donc je l'ai mise dans le sac de ma FSQ !
       
      Après avoir commandé les bagues allonges M68 pour atteindre le backfocus, j'ai pu tester le tout vendredi soir dans le Vexin (70km de Paris).
      Voici donc la toute première lumière de cette lunette, sous un ciel assez pollué, mais le but était de tester si tout allait bien (backfocus, tilt, MAP etc..).
      Ici, montée sur l'EM400 Temma2 avec ASiair Plus, ZWO OAG-L, tiroir à filtres ZWO et ASI6200MC + ASI290 mini pour le guidage et EAF pour la MAP :

       
      La nuit était relativement peu turbulente, mais des passages nuageux sont venus vers 1h30 du matin nous gâcher la fête.
       
      Voici M31 avec 25 poses de 180s seulement avec un gain fort de 300, aucun dark flat ou offset.
      On a un échantillonnage de 0.96" (802mm de focale avec le correcteur), ce qui est plutôt pas mal pour aller chercher un peu plus de résolution qu'avec la FSQ.
      Traitement SiriL (comme mon tuto) et finition avec CS5.
      Cliquez dans l'image et baladez-vous dans la full :

       
      Le Pélican (20x180s soit 1 heure de pose) avec le filtre L-Extrême, toujours aucun DOF :

       
      Et la trompe d'éléphant (10x180s soit seulement 30 minutes de pose), toujours avec le L-Extrême, aucun DOF :

       
      Le backfocus optimal pour le correcteur (91mm) a l'air correct et le tilt est plutôt bien contenu, les coins du full-frame sont relativement propres.
      Commande TILT de SiriL :

       
      Conclusions :
      - la mise au point via l'autofocus de l'ASiair donne une très belle courbe en V, et la MAP est confirmée au Bahtinov
      - Elle est à peine plus longue que la FSQ106 une fois repliée, mais avec le pare-buée déplié et la crémaillère sortie à 70mm pour atteindre la MAP, elle fait environ 1 mètre de long du bout du pare-buée à la base de la caméra
      - le piqué au centre est impressionnant, NGC206 (l'amas dans le bras gauche de M31) est bien résolu en étoiles :

       
      - elle couvre le full-frame avec son correcteur Riccardi ce qui est une très bonne nouvelle, et le vignetage est inexistant (si ce n'est celui de mes filtres en coulant 50).
      - il existe également un réducteur Riccardi 0.75x, s'il est du même accabit que le correcteur, ça l'amène à la même focale que la FSQ106 et F/4.5, sinon le QuadTCC de chez AP doit être compatible.
       
      En neuf on trouve cette lunette pour la moitié du prix d'une AP130 GTX (même segment à F/6), c'est une très bonne alternative à mon sens.
      La TOA à F/7.7 n'est pas tout à fait dans la même catégorie, beaucoup plus lourde et avec une focale de 1000mm, par exemple M31 ne rentre pas en entier sur le FF.
       
      Voilà pour les premiers essais, le setup est validé pour la fin du mois dans la Drôme où j'espère ramener quelques jolies images.
      A suivre...
  • Upcoming Events