Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

C'est pas sur Paris qu'on va suivre son évolution, je ne connais que deux couleurs au ciel ici, gris le jour, orange la nuit. Il faudrait qu'elle explose en SN pour qu'on espère la deviner dans la ouate qui nous entoure.

  • Like 1
  • Haha 8

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, ben elle attendra l'été prochain pour exploser, là on est parti pour trois mois de pluie non stop alors c'est pas le moment !

 

L'été prochain ? Heu... ah, zut, ça ne va pas non plus.

 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vrai qu'hier soir, en pointant Bételgeuse à la lunette, je l'ai trouvé assez "faible". Je me suis même demandé si je ne m'étais pas trompé d'étoile !  

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sujet intéressant. J'ai essayé il y a dix ans avec R-Leonis mais sa magnitude était supérieure à 11 et le nombre de nuits étoilées  réduit, j'ai donc abandonné. J'ai pratiqué aussi par comparaison avec mon T150/750.

 

J'aimerais faire ce genre de mesure mais avec une caméra CCD. Quel type de caméra faudrait-il utiliser ? Pourriez-vous me donner des indications, des conseils ? Je vous remercie.

Edited by Christophe80

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Christophe

Le problème avec cette étoile est le manque d'étoiles de comparaison disponible dans le champ d'un capteur, pour ça l’œil est bien mieux armé.

Je ne suis pas (disons plutôt plus vraiment) spécialisé dans les observations avec caméra.

Il existe de nombreuses caméras CCD, de qualité, de complexité et de coût très différents. Mais la plupart conviennent pour faire de la photométrie.

En tout cas je te propose de :

- soit faire appel à l'équipe dans le forum AstroSurf (Spectroscopie et Photométrie)

- soit d'ouvrir le lien suivant, c'est très bien fait, il y a plein de conseils et c'est en français:

https://www.aavso.org/ccd-photometry-guide-french

Bonne lecture, bien à toi

Michel

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Michel pour les informations et le lien.

 

Je venais de télécharger le manuel d'observation visuelle traduit par Dominique Naillon, astram dont j'ai fait la connaissance lors d'une Nuit noire dans l'Oise ( et qui collaborait à Astronomie magazine). C'est suite à son exposé que j'ai tenté des mesures en 2009 (année mondiale de l'Astronomie).

 

Il y a aussi un guide pour faire de la photométrie avec un APN (DSLR)... c'est impeccable ! 

 

Je vous souhaite un ciel sans nuage...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok José ça colle.

Hier soir je l'estimais à +0,87 avec ,toujours en visuel, une erreur possible de 10%.

Ce qui fait une demi magnitude plus faible qu'il y a 6 mois.

Beau ciel à vous tous

Michel

Edited by Michel Deconinck

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut. Ok pour la baisse de mag il y a deux semaines.  Mais depuis une semaine, je la vois plus brillante qu'Aldébaran, à corroborer, merci

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour le sujet !

 

Comme les autres concernant la météo ... Mais c'est vrai que chez Michel cela n'a rien a voir avec le reste côté ciel clair, cela permet du coup des mesures dans le temps. J'ai de la famille dans le Vaucluse qui me dit à chaque appel que les étoiles sont d'enfer, alors que nous restons depuis des mois sous la grisaille à Lyon.

Après avoir pensé un moment arrêter l'astro, je me reporte sur des nouvelles jumelles pour l'observation des oiseaux ! :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, bien vu !

J'ai réalisé une courbe avec régression linéaire sur 20 jours, il y a bien une petite augmentation d'éclat subtile mais visible:

 

aavso-2.jpg.39d3f9d8033e2117423f6e0e5fd36e71.jpg

 

Le même exercice sur 10 ans et avec régression linéaire sur 200 jours indique que nous avons atteint un joli minimum.

Bon ciel à vous tous

Michel

Edited by Michel Deconinck
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est chaud parce que dans son minimum, je l'ai vu bien plus faible qu'Aldébaran pourtant de mag 1,  peut-être que j'me suis fait berner par la pollution !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu n'étais pas loin!  5 observateurs l'ont pointée avec une magnitude moins brillante que +1.  D'ailleurs je suis assez d'accord avec toi pour dire que nous n'étions en tout cas pas loin de +1.

L'estimation de la magnitude est un peu acrobatique pour Betelgeuse car il faut - il faudrait - tenir compte de l'absorption atmosphérique, de la hauteur relative des étoiles de comparaison, de la différence des indices de couleurs des étoiles repères, de la petite variabilité de ces mêmes étoiles etc... pfiouuuu

Mais restons zen, comme tu le vois dans le graphique de l'AAVSO la précision en visuel est de 0,4 magnitude (+/- 0,2), et c'est déjà pas mal et utile.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah j'ai commencé à suivre le truc aussi ^^ mercredi soir, Bételgeuse me semblait aussi plus ou moins aussi brillante qu'Aldébaran, peut-être juste un chouilla plus.

J'ai fait de la spectro avec le Star Analyzer et je vais tenter de calculer des magnitudes. Merci Michel pour ce sujet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Michel pour ce post très interessant qui m'explique le cas Beltégeuse !

 

Très bien ce guide !

 

Ca donne envie aussi !

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai pu faire quelques observations cette semaine. J'ai fait une comparaison avec Phi2 Orionis, la seule étoile brillante du coin de type spectral relativement proche (K0III, géante orange), et j'ai attendu que les deux étoiles soient à la même hauteur pour faire deux spectres rapides au Star analyzer. La comparaison avec Phi2 Ori (mag V +4,09) me donne une magnitude V pour Bételgeuse de +0,52. Ca correspond assez bien à l'estimation visuelle que j'ai pu faire ces derniers jours, où l'étoile apparaît sensiblement plus brillante qu'Aldébaran, mais moins que Rigel (pourtant plus basse). J'ai oublié de comparer avec Procyon.

Elle est peut-être en train de remonter...

Voilà un petit spectre de la grosse, on ne s'en rend pas compte en visuel, mais dans l'infrarouge elle crache dur...

 

betelgeuse.png

Edited by Christophe Pellier
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut.

 

Cette nuit j'ai trouvé Bételgeuse assez pétaradante , je lui donne la note de Mag V + 0.30.

 

A vous ...

Edited by deftronide

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà mes résultats sur trois dates. J'ai 0,39 fin mars, je suis un peu en-dessous des données AAVSO, mais l'étoile semble avoir atteint un palier avant d'atteindre réellement le +0,3. Quel dommage de ne pas avoir pu observer avant la mi février :(

 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis heureux de ta contribution Christophe, elle conforte mon observation. Je n'ai pas accès aux courbes de luminosité de l'aavso, mais je ne sais plus comment, j'ai pu accéder aux relevés récents des observateurs, ils cotaient à peu près tous Betelgeuse ces derniers jours à +0.47.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hier vers 16h30, elle était magnifique sur fond de ciel bleu, j'ai filmé au smartphone, mais la couleur n'en est pas ressortie...

10s de promenade de Bételgeuse à travers le champ du 7mm derrière le 250mm  : http://www.reto.fr/div/bet163013.mp4

Pour la magnitude, ben, disons qu'elle se voit encore en plein jour au chercheur 10x50, mais qu'il vaut mieux la chercher à l'oculaire du télescope pour la trouver   :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est très intéressant cette manip Christophe.  Merci de la partager ici!

Sympa la vidéo!  A propos des dernières valeurs de la DB de l'AAVSO.

Voici la dernière courbe, j'ai demandé deux fonctions de régression linéaire sur 10 jours, une pour les estimations visuelles (en rouge) et l'autre (bleue) pour les mesures photométriques.  On voit clairement apparaître le minimum de magnitude fin 2018.  Par contre il est étonnant de voir que ces deux fonctions se combinent de la mi-janvier à la mi-février et ensuite se croisent franchement. 

 

aavso-3.jpg.c272497a137d3af6d3554650a3473b11.jpg

 

Ce croisement est visible quelle que soit la constante de temps, j'ai fait le test entre 5j et 50j.   Si quelqu'un à une idée, je suis preneur ...

 

NB J'ai du adapter l'abscisse pour passer des Jours Juliens en date d'usage:  MMDDYY.

 

Bon ciel à vous tous

Michel

Share this post


Link to post
Share on other sites

je vais peut etre dire une grosse co***rie mais tant pis : il semble, d'apres les courbes de Christophe, que le flux total augmente sur janvier-mars sur une grande largeur de spectre mais que sur la largeur de vision humaine l'augmentation soit plus  faible. Cela peut peut etre expliquer que le photometre voit une plus grande augmentation qu'à l'oeil nu. Mais bon, j'y connais rien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Ce jeudi 10 octobre, à 5h sur Lille, ciel dégagé plutôt rare ces deux dernières semaines. J'ai pu reprendre mon suivi d'estimation de la magnitude de Bételgeuse.

J'ai comparé l'éclat avec Aldébaran en notant que le delta était proche du delta entre Castor et Pollux. Donc Mag V  +0.5

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Michel Deconinck
       
      Bonjour à tous
       
      Le Dr Mariko Kimura (RIKEN, Japon) demande de l'aide pour obtenir des estimations photométriques V et Rc de la variable cataclysmique SS Cyg en vue d'appuyer une étude au sujet de la période orbitale des deux astres.

      Le Dr Kimura écrit: «Le flux de rayons X de SS Cyg est maintenant en augmentation et 10 fois plus grand que d'habitude. Cet objet est plus brillant en rayons X qu’il a été au cours de ces 25 dernières années. Le niveau minimum de la luminosité visuelle augmente également. Je considère que cette augmentation de la ligne de base optique peut être causée par l'irradiation aux rayons X du disque d'accrétion externe et / ou de l'étoile secondaire. Dans ce cas, on pourrait voir la composante d'irradiation de l'étoile secondaire devenir dominante dans la lumière orbitale.  Je voudrais confirmer cette hypothèse par photométrie optique filtrée intensive pendant l'état de repos.
      J'ai essayé de dériver le profil orbital à partir des données prises par les observateurs de l'AAVSO au cours de la dernière année, mais les données n'étaient pas suffisantes. Plus d'observations sont nécessaires et la photométrie en bande V ou en bande R est préférable."

      Plusieurs observations V et Rc CCD et PEP par nuit sont demandées à partir de maintenant. Les observations visuelles (pas plus d'une par nuit pour cette campagne) sont les bienvenues. La campagne se poursuivra jusqu'à ce que le flux de rayons X du SS Cyg soit revenu aux niveaux habituels. La fin de la campagne sera annoncée dans ce forum AstroSurf côté cooperation pro-am,  inscrivez vous-y pour être tenu informé.

      Comme le Dr Kimura l'a mentionné, SS Cyg a également eu un comportement atypique dans l'optique au cours des derniers mois. Les observations de la base de données internationale de l'AAVSO indiquent que SS Cyg était à une magnitude visuelle de 10,8 le 13 septembre 2020, 28120 UT, alors que SS Cyg a une plage V de 7,7 à 12,4.



      Coordonnées (J2000): R.A. 21 42 42,79 déc. +43 35 09,9 (à partir de l'entrée VSX pour SS Cyg)
       
      Ce 18 septembre vers minuit TU j’ai estimé visuellement sa magnitude à 10.7.

      Je vous soumets ci-dessous une carte avec des étoiles de comparaison pour SS Cyg
      Veuillez rapporter toutes les observations à la base de données internationale de l'AAVSO en utilisant le nom SS CYG.

      Cet avis d'alerte provient de l’AAVSO, il a été initialement préparé par Elizabeth O. Waagen.
       
      - Campagnes et rapports d'observation: https://www.aavso.org/ss-cyg-campaign
      - Variables cataclysmiques: https://www.aavso.org/ss-cyg-campaign-01
       
      Si vous voulez plus d’info n’hésitez pas à me contacter directement.
       
      Je vous souhaite un ciel sans nuages ni virus 
       
      Michel Deconinck



    • By CPI-Z
      La dernière version MIRANDA d'AstroSurface ouvre de nouvelles possibilités par déconvolution. Merci Lucien
      Dans les filtres, l'outil de "Deconvolution Wiener" a été amélioré et un nouvel outil appelé "Deconvolution" a été créé. Ce dernier est orienté plutôt vers la déconvolution "pure".
       
      Préambule
      Rappel en image de ce qu'est la convolution/déconvolution sur psf.
      Si on prend une image  jupiter-0.tif et que on la convolue avec une psf:  psf_0.tif , on obtient une image dégradée  jupiter-conv.tif    
        
       
      Mais si l'on prend cette image dégradée et qu'on la déconvolue avec cette même psf, on retrouve l'image originale   . C'est le principe convolution/déconvolution.
       
      Une image planétaire est dégradée par l'atmosphère et par nos télescopes imparfaits. Entre les 2 il y a la psf (point spread function ou la fonction d'étalement du point).
      Mais encore faut-il disposer d'une psf représentative .
       
      Exemple 1 sur lune et psf faite sur étoile proche
      dep.tif
      etoile_psf.tif
      dep_deconv.tif
      dep.tif est le résultat de la vidéo prise sur la lune, et etoile_psf.tif  est le résultat de la vidéo prise dans la foulée sur un étoile proche de la lune, à la même hauteur et dans les mêmes conditions.
      Cette image de l'étoile (psf) montre bien que le télescope n'est pas sans défauts optiques.
      dep.tif deconvoluée par psf étoile donne le résultat dep_deconv.tif. Ce résultat par déconvolution sur étoile proche démontre l'intérêt de la méthode, l'image est directement parfaitement corrigée, le halo flou à disparu, le contraste est augmenté et il n'y a pas d'écho (ou très peu) en lisière de cratères aux frontières du clair/sombre.
      Pour info, c'était l'exemple que j'avais communiqué à JLDauvergne et qui l'a convaincu de passer à la déconvolution sur psf d'étoile proche avec AstroSurface. Mais dans son cas, pas parce que cela améliore la résolution par rapport au traitement par ondelettes, mais améliore le contraste sans perte (ses équipements comme ses collimations étant au top).
      Dans le cas général avec nos télescopes imparfaits je ne peux que recommander cette méthode pour améliorer nos images.

       
      Exemple 2 sur une Jupiter de JLDauvergne, utilité de l'augmentation encore du contraste par déconvolution sur PSF
      JLD a aimablement mis en ligne des images pour test ici  :
      L'image source  :  2020-07-29-2124_5-L-Jupiter_ZWO ASI290MM Mini_lapl6_ap527.tif
      La psf étoile proche d'origine, issue d'une vidéo sur étoile prise dans la foulée :  PSFL.tif
      Modification de cette psf d'origine par simple ajustement du contraste local  (à la valeur 9) :  PSFL_C9.tif

      Bon dans cet exemple le contraste local est trop poussé. Mais c'est simplement pour mieux voir la différence.
      Le contraste est augmenté et sans perte de résolution, (pas besoin du filtre Noise prefilter des ondelettes qui réduit la résolution).

       
      Alors on peut se demander comment faire si l'on ne dispose pas de psf ?
      Et bien on dispose toujours d'une image source et de cette image post-traitée, par exemple traitée classiquement par ondelettes ou avec d'autres traitements habituels.
      On a donc toujours une image source et son image résultat. Et entre ces 2 images il y a forcément une psf que l'on pourra modifier pour améliorer le résultat.
       
      Exemple 3 retrouver la psf entre 2 images
      Pour effectuer une déconvolution l'outil adapté est "Deconvolution Wiener". Pour retrouver une psf, l'outil "Deconvolution" est plus adapté.
      Exemple sur l'image de la Lune:
      Le but est de voir si Astrosurface permet de retrouver la psf entre la source et le résultat.
      La méthode est de faire la déconvolution de l'image source par l'image résultat, cela donne la psf entre ces 2 images.
      l'image source est dep.tif
      l'image résultat est dep_deconv.tif
      la psf trouvée est  dep-deconv_psf.tif
      Cette psf trouvée est grande, mais on y retrouve bien au centre une psf qui ressemble bien à la psf d'origine de l'exemple 1

       
      Cependant la déconvolution de l'image source avec cette psf ne fonctionne pas bien, même en la croppant ... le principal problème vient des lignes verticales et horizontales (des artefacts) trop proches de la psf (ces sortes d'échos rectilignes).
      Alors j'ai cherché le moyen en quelque sorte de déplacer la psf pour qu'elle se retrouve dans une zone avec moins d'échos.
      La solution est tout simplement de croper l'image résultat (une psf n'a pas besoin d'avoir la taille de l'image source).
      Voici la source croppée :  dep-crop.tif
      et le résultat croppé choisi  :  dep_deconv_crop.tif
      et la nouvelle psf trouvée à partir de l'image source et de du résultat croppés :  new_psf.tif
        
      On voit bien que cette psf trouvée est dans une zone plus propre.
      Maintenant on la crope   psf-crop.tif  et surtout on réduit le fond par simple Offset added dans Exposure  psf-crop-mod.tif
      Puis enfin le résultat de l'image source dep.tif directement déconvoluée (Deconvolution Wiener) avec cette psf trouvée :
      Le résultat est très proche de la déconvolution d'origine, donc on peut retrouver une psf entre 2 images avec AstroSurface.

       
      4 Exemple sur une Mercure extraite du site d'AstroSurface
      Rechercher des contrastes sur Mercure est difficile
      Image source :

      Image résultat traitée par ondelette :
      Ce ne sont pas là les meilleurs paramètres ondelette, mais pour l'exemple c'est significatif, un arc de rebond apparait à droite.
        
       
      Image ondelette croppée :

       
      Déconvolution de l'image source par le résultat ondelette croppé donne la psf :
      la suite page suivante car je suis limité à 25 fichiers
       
       
       
       
       
       
       
       
    • By Bernard_Bayle
      Bonjour tout le monde
       
      J'utilise depuis 2 ans , un Asus  PC Portable FX753VD-GC201 - NVIDIA GTX1050
      donc I7 , 16g , SSD 500 giga , en acquisition d'images avec une ASI224MC .
      et utilisation de ShapCap .
      En 2 ans , aucun soucis de débit d'acquisition , au maxi possible , pas d'images droppées .
      Depuis quelques jours , problèmes !!!
       
      #  au bout de quelques acquisitions de SER,  accumulation d'images droppées
        bien sur si je passe High Speed Mode en OFF ,  ça ne droppe plus ,
        le mode Turbo Usb à 100% ou a 0  ne change rien
      # rien de changé dans la configuration
      # alimentation du Pc 220 v
      # toujours au moins 400 gigas de libres sur le SSD

      # coté mémoires du PC , j'ai appliqué ce que préconisé par Olivdeso et  que j'avais mis en forme .
        voir :  http://www.astrosurf.com/messenger/16520/?latest=1

      # Maj de Sharpcap  3.2.6396  et derniers drivers ASI ZWO
      # 2 cables essayés, même setup et config .........
       En fait pour résumer , quand cela droppe , le Pc a l'air d’être très ralenti ,
      en rebootant ,  les acquisitions repartent normalement jusqu’à ce que le processus
      recommence.
       
      Le problème c'est qu'au lieu de 200 img/s sur Mars, je me retrouve à 80/90 imgs
      J'ai écrit un  fichier batch pour vider la mémoire  sans avoir a rebooter
      mais inefficace :  
      C:\Users\ASUS_ASTRO\Desktop>C:\WINDOWS\system32\rundll32.exe advapi32.dll,ProcessIdleTasks
       
      Merci de votre aide
       
      Bernard_bayle
    • By Virgo26
      Pour ceux qui ne peuvent et ou ne veulent pas se lancer dans la construction d'un abri-station à toit ouvrant !
      Je crois que mes photos "parlent" suffisamment d'elles même... Toutefois, je me ferai un plaisir de répondre à d'éventuelles questions .
      Bonne soirée à toutes et tous. 



    • By Virgo26
      Bonjour à toutes et tous,
      "Collimation à l'aide d'une Webcam et d'un disque de Hartmann à trois trous"... C'est le titre d'un article de Michel Collart, que j'ai découvert sur le web. 
      Il parait être intéressant à plus d'un titre : bonne précision de réglage et facile, pouvoir régler les vis de collimation tout en observant le résultat à l'écran...
      Bien entendu, cette méthode s'adresse pour les Schmidt-Cassegrain, Cassegrain, Dall-Kirkam ...utilisant les trois vis de collimation du secondaire.
      Y-a-t-il parmi nous, un ou plusieurs  qui pratiquent cette méthode ?
      Merci de vos réponses et ou réflexions. 
  • Upcoming Events