Recommended Posts

j'ai fait une photo le 3 10 2019 , 1/4s 24mm si ça peut aider ;:

 

DSC05903.thumb.JPG.911b765ad0e8308a448423ae3a4502da.JPG

 

 polo

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Voici une courbe des 100 derniers jours.

 

Nous sommes bien en période de décroissance.  Visuellement je la trouve déjà inférieure à Aldébaran (+1.0).aavso-5.jpg.8ca61fdd7f8daddbbdfa6901d0f82167.jpg

 

Un beau ciel bien clair à vous tous!

Michel

  • Like 6
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je découvre ce fil de discussion, qui répond à une interrogation qui traînait vaguement dans ma tête - "vaguement" parce que je ne lui ai guère prêté d'attention sur le moment - la nuit dernière, alors que je menais une troisième et intéressante sortie avec mes nouvelles jumelles : "Elle est pas un peu malade, Bételgeuse ?"

 

C'est là qu'on redécouvre à quel point le cerveau est un foutu organe : quelque part dans ma mémoire incertaine, il a stocké une valeur pifométrique de la luminosité de la plupart des étoiles majeures du ciel et sans rien me demander, s'amuse à faire des comparaisons entre les données du moment et le big data des nuits accumulées dans une vie d'astram...

 

Et s'il repère quelque chose d'étrange, il envoie l'affaire au niveau conscient. Malheureusement, un crétin est aux commandes : malgré l'évidence, ce dernier néglige l'information. Le cerveau, du genre tenace (un poil blasé, aussi) insiste lourdement : "mais regarde donc, triple buse ! Elle est faiblarde, bordel ça se voit !" Et ses messages s'accumulent en vain sur le bureau du patron, qui s'en sert pour caler sa chaise...

 

Merci donc pour ce fil, :) qui me confirme un vieux soupçon : dans le monde réel, je suis un peu con mais potentiellement ? Un vrai génie !

 

Note : sinon, je ne sais plus quel intervenant signale que Bételgeuse rayonne beaucoup dans l'infrarouge. Et bien là, je peux participer ! L'an dernier, j'ai voulu savoir ce que donnait une image du ciel nocturne enregistrée sans filtre interne IRcut (avec le Pentax K1), comparée à la même image avec filtre IRcut sur l'objectif. Pour ce faire, j'ai choisi un joli coin, peu connu des astronomes : la constellation d'Orion. Résultat ? Une image aux étoiles principales à peu près équilibrées par le filtre (avec des différences notables, quand même)... mais une énorme patate en lieu et place de la géante rouge, dans l'image non filtrée !

 

Si ça vous intéresse, je peux rechercher lesdites images, elles doivent moisir quelque part dans mon disque dur...

Edited by BobSaintClar
  • Like 6
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, BobSaintClar a dit :

Note : sinon, je ne sais plus quel intervenant signale que Bételgeuse rayonne beaucoup dans l'infrarouge. Et bien là, je peux participer ! L'an dernier, j'ai voulu savoir ce que donnait une image du ciel nocturne enregistrée sans filtre interne IRcut (avec le Pentax K1), comparée à la même image avec filtre IRcut sur l'objectif. Pour ce faire, j'ai choisi un joli coin, peu connu des astronomes : la constellation d'Orion. Résultat ? Une image aux étoiles principales à peu près équilibrées par le filtre (avec des différences notables, quand même)... mais une énorme patate en lieu et place de la géante rouge, dans l'image non filtrée !

Ah oui je veux bien voir... C'est une idée que j'ai eue, prendre une photo d'Orion en IR et une autre en UV... pour voir les changements de magnitude des étoiles ! C'est sûr qu'en IR on ne doit plus voir que Bételgeuse !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis allé fouiller mon disque dur cette après-midi, je n'ai pas retrouvé les images. Pas surprenant, puisque je ne les ai pas enregistrées (juste visionnées), donc pas renommées, donc effacées lors d'une séance de nettoyage : les noms en DSC458545.PNG, je ne les garde jamais bien longtemps...

 

Bah pas de soucis, je suis sorti ce soir refaire la manip' ;)

 

J'ai visé la même zone du ciel que l'année dernière, en alternant des poses de 20 secondes à 1600 ISO (pratique l'astrotracer, pas de monture à mettre en place, un bête trépied photo et le tour est joué) sans filtre, avec filtre IRcut classique (laissant passer plus de rouge, notamment la raie H-alpha, et un zeste d'infrarouge proche) et avec filtre "Hot Mirror", l'équivalent du filtre UV/IRcut interne de nos APN, celui qui permet d'avoir une balance des blancs correcte d'origine.

 

Voici mes résultats, en sortie de boîtier (si l'image est traitée, je le précise).

Voyons déjà comment Bételgeuse apparaît avec et sans filtre (à 200%) :

 

Betelgeuse.jpg.5716e824ebc2e2988547489f27498521.jpg

Filtre Hot Mirror (ou filtre IRcut interne) à gauche, capteur défiltré à droite

 

La magnitude limite est apparemment la même, sans doute parce que le suivi de l'image défiltré est mauvais : ratés de l'astrotracer, vibration du miroir ? Quoi qu'il en soit, sans filtre, Bételgeuse est très empâtée.

 

Une autre façon de s'en rendre compte est de comparer, dans une même image, les aspects de Bételgeuse et de Rigel.

Note : la différence de luminosité du fond de ciel, dans une même image, est liée à la pollution lumineuse : elle est sévère pour Rigel, plus basse que Bételgeuse.

Bételgeuse est à gauche, Rigel est à droite :

 

Bet_Rig_HotMirror.jpg.0a47b5833c3674d08487a254a3e91159.jpg

Avec filtre Hot Mirror (ou IRcut interne) : Bételgeuse est plus petite.

 

Bet_Rig_NoFiltre.jpg.fd861faefedc8841c6a89cc4ce2e9d65.jpg

Capteur défiltré : elles sont de tailles similaires.

 

Et pour le fun, cette fois en une minute de pause : avec filtre IR (950 nm)

Bet_Rig_950.jpg.818fe86cc3be5ea35bf45857fe4ea8d1.jpg

Maintenant, Bételgeuse est bien plus grosse.

 

Histoire de conclure sur une image moins moche (parce que sinon, c'est un peu le musée des horreurs, entre le suivi foireux et la mise au point fantaisiste), une dernière comparaison entre le baudrier avec filtre HM (IRcut interne) et filtre IRcut laissant passer le H-alpha. Cette fois, j'ai retouché chaque histogramme et refait la balance des blancs pour qu'elles présentent à peu près le même fond de ciel :

 

HotMirror_IRcut.thumb.jpg.0d016a2c2b191b886938a02e8813e265.jpg

A gauche, filtre IRcut HotMirror et à droite, filtre IRcut classique. Toujours 20" à 1600 ISO (50mm F2,8)

 

C'est quand même mieux, à droite : la flamme est mieux vue, la zone du canasson se laisse deviner, l'albatros a des couleurs. Il y a aussi moins de bruit dans l'image, sans doute parce que j'ai moins joué du curseur pour un (presque) même résultat.

 

Voilà ! C'était ma modeste contribution à un débat scientifique majeur :)

 

 

 

 

  • Like 2
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pareil que toi @Michel Deconinck, je la cote un chouilla inférieure à Aldébaran en ce moment mais oupsss j'étais sur Aldébaran à 0,87, ben non... :

Screenshot_2019-12-03 Enhanced LCG.png

Edited by deftronide
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour votre information

 

Voici des nouvelles du très officiel organisme de parution des Télégrammes astronomiques

astronomerstelegram.org  "Télégramme" reçu ce jour.

 

Petite traduction rapide pour les francophones purs:

 

Évanouissement de la super-géante rouge, proche, Bételgeuse

La photométrie dans la bande V,  B et dans le proche infrarouge de Bételgeuse ont été réalisées au cours des 25 dernières années.  Bételgeuse et Antarès sont les deux progéniteurs de supernova de type II (SN II) super-géantes à effondrement de noyau les plus proches de notre système planétaire.  Cette saison la photométrie montre que la luminosité de l'étoile diminue depuis octobre 2019, atteignant maintenant un creux historique de V = +1,12 mag le 07 décembre 2019 UT.  Bételgeuse subit des variations de luminosité quasi-périodiques compliquées avec une période dominante de ~ 420 +/- 15 jours.  Mais elle a également une périodicité plus longue (5 - 6 ans) et une autre  plus courte (100 - 180 jours).   Les variations lumineuses sont compliquées et résultent de pulsations ainsi que de variations de super-granules sur la surface convective de l'étoile.

Actuellement, c'est l'étoile la plus faible de nos 25 années de surveillance continue et des 50 ans d'observations photoélectriques en bande V. 

Les mesures de la bande Wing TiO (705 nm) et des couleurs proches de l'IR indiquent qu'actuellement Bételgeuse a des bandes TiO relativement fortes et une température photosphérique inférieure correspondante à ~ 3580 K (par rapport à T ~ 3660 K lors de la luminosité maximale).  Il s'agit du moment idéal pour réaliser photométrie, spectroscopie, spectro-polarimétrie et si possible de l'interférométrie et de l'imagerie en optique adaptative (AO). 

 

Bételgeuse sera fréquemment surveillée en 2019/2020 avec la TVH par Andrea Duprée (CfA) comme partie principale du programme MOB 2019/20 CfA.

 

Le texte original est donné via le lien ci-dessus.

 

Ce matin vers 4h TU je l'estimait visuellement à +1.2, vers 4h l'estimation est plus aisée car Aldébaran se situe à peu près à la même hauteur, ceci évite les effets d'absorption atmosphérique.

 

Beau ciel à vous tous

Michel

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai pu profiter d'une éclaircie inattendue hier pour jeter un coup d'oeil. En dépit de la proximité de la Lune (pas loin d'Aldébaran), la faiblesse de Betelgeuse m'a complètement frappé. Elle est nettement moins brillante qu'Aldébaran, beaucoup moins que Rigel, et même que Castor et Pollux apparemment. Seule Bellatrix semblait un poil moins brillante encore (M=+1,6). Simples constatations sans prétentions photométriques, mais j'avoue que c'était flagrant !

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Interessant ça! ça mérite une surveillance rapprochée, on n'est pas à l'abri d'une surprise du genre feu d'artifice pour Noël! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour le partage d'infos!

J'espère que ce n'est pas un système habité...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Autour d'une étoile de seulement 10 millions d'années d'âge on peut penser que c'est fort peu probable...

Si seulement la météo de m... daignait s'améliorer pour que je fasse un coup de spectro dessus :(

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, Christophe Pellier a dit :

Si seulement la météo de m... daignait s'améliorer pour que je fasse un coup de spectro dessus :(

C'est une excellente idée!  C'est l'occasion pour moi d'essayer mon star analyser 100 fraichement acquis. Je n'y connais rien en analyse et traitement spectro mais je crois en savoir assez pour faire une capture, si cette météo de.....   J'aurais tout le temps ensuite d'apprendre a traiter et etalonner les captures comme il se doit.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt


  • Similar Content

    • By Achaim
      bon alors j ai mis suggestion puisque pas de catégories qui puisse correspondre ,une simple ouverture aux paysages célestes de jours comme de nuit mettant en valeur nos astres préférés serait pas mal  c est un clin d œil aux administrateurs de ce site
      le paysage , de jour comme de nuit à pour moi sa place dans le fait d étre sensible au ciel , l environnement céleste peut se satisfaire d observations très au delà de notre sphère ou tres en deça de la dite ...l observation de notre soleil en direct ou à travers les nuages a autant d importance que celle a travers un télescope , tout est question de sensibilité ....et d interrogations ...
      de fait , une petite propo de paysages solaire ...et neigeux
       
      interrogation ?   je suis surpris sur l aspect de la première ..?  aucune idée de quoi vient les rayons
       



    • By Michel Deconinck
      Bonjour à tous
       
      Rien n’est encore certain mais on prédit une pluie de météores les alpha Monocérotides.  Ce serait dans la nuit du 21 au 22 novembre 2019.  Cet essaim est actif chaque année et produit quelques jolis météores vers le 22 novembre. Ils sont surtout connus pour quatre pluies survenues en 1925 (THZ* 1000 à 2000), 1935 (THZ 1000), 1985 (THZ 700) et 1995 (THZ 400). L’activité de 1925, 1935 et 1985 fut une surprise complète, par contre les observateurs étaient prêts pour l’événement de 1995 qui avait été prédit bien à l’avance comme pour celui de cette année 2019.
      N’oublions pas qu'il ne s'agit que d'une prédiction.  Les observateurs peuvent ne rien observer du tout, mais leurs observations même négatives contribueront à notre compréhension de l'activité de ces météores et nous aideront à vous informer avec plus de précision.
      Contrairement à la plupart des pluies de météores qui durent plusieurs heures, la forte activité des alpha Monocérotides est bouclée en une heure et parfois moins.  Cette année la pluie devrait se produire vers 04h50, temps universel soit 5h50 TL (temps local en métropole).  La France, toute l’Europe de l’Ouest et le nord-ouest de l’Afrique sont donc les meilleurs endroits pour visualiser cet événement.  N’étant éclairée qu’à 20% La lune ne sera pas un problème et elle se trouvera suffisamment loin dans la constellation de la Vierge.
      Si le chiffre d’un THZ de 400 devait être atteint à nouveau en 2019, cela donnerait autour de 7 météores par minute au moment du maximum.  Les instants à seulement 5 minutes du maximum pourraient montrer considérablement moins d'activité.  Ces météores ne sont jamais espacés régulièrement mais apparaissent par groupe, de sorte que 2 à 3 météores peuvent être vus à quelques secondes d'intervalle, puis une minute entière peut passer sans aucune activité.  Cela reste encore de loin une activité extraordinaire qui devrait être surveillé.
      Le radiant de l’essaim se trouve près de l'étoile brillante Procyon dans les limites de la constellation de Canis Minor.

      Courtesy Southern Star Systems
       

      Pour bien observer ce phénomène je vous propose :
      d’espérer un beau temps, dans le Sud ce n’est pas gagné, de vous éloigner des lumières gênantes (comme celles des tomates bretonnes : ), de centrer votre champ de vision sur Procyon, si la lune se trouve dans votre champ de vision, déplacez votre vue vers l’ouest pour la garder hors champ. de commencer l’observation dès 4h50 TL, car une petite erreur dans la prédiction est toujours possible.   Lors de ce type d’observation, il est important que l'observateur enregistre l'heure et le type de météore observé (magnitude, couleur, trainée persistante).  Cela nous permettra de déterminer l'heure exacte de l'activité maximale.  Les observateurs sont invités à fournir vos données à l’IMO en remplissant le formulaire d’observation en ligne : IMO Observing form,  et rapidement après votre observation.
      (*) THZ Taux Horaire Zénithal, le ZHR en anglais
       
      Information extraite de l'article de Robert Lunsford de l'AMS en anglais ici (https://www.amsmeteors.org/2019/11/alpha-monocerotid-outburst-in-2019/)
       
      Bon ciel à vous tous !
      Michel
    • By Onhenriquanne
      Bonjour,
      En quête d'un télescope pour de l'observation et un peu d'astrophoto je m'en remet à vous : 
      J'ai un budget serré de 550euros max, je vais droit au but :
      J'ai vu pleins d'endroits où se trouvaient des 150/750 de SW sur EQ3-2 à 400euros sans motorisation, avec une double motorisation on tombe pile sur mon budget. Problème il manque encore le viseur polaire et l'occulaire de collimation (obligatoires pour la photo), donc est-ce que la double motorisation est obligatoire ou une simple est suffisante car elle permet juste de contrôler le 2e axe avec une mannette au lieu d'une télécommande...
      Merci d'avance,
      Onhenriquanne.
    • By CPI-Z
      Après une installation pour le moins chaotique voici mon premier essai AIDA.
       
      Je suis partie d’une image de saturne trouvée via Icy, autre logiciel complet de traitement d’images
      lui aussi avec des outils de déconvolution. Je n’ai pas trouvé MitivDeconvolution et il serait remplacé par le pluging SimpleDEMIC.
      http://icy.bioimageanalysis.org/
      https://mitiv.univ-lyon1.fr/software/tutorial.html
       
      Bref voici l’image de Saturne et la psf d’origine. Je pense que c’est un one-shot fait avec un grand télescope pour un amateur.
      saturn.fit
      psf-0.fit

       
       
      Résultat AIDA avec les paramètres par défaut faute de comprendre les paramètres (Advanced ...)

      et la psf calculée psf-1.fit
       
      J’aime pas cette image je pense que cela vient de paramètres à modifier dans la déconvolution inverse d'AIDA.
      Constat, la psf d’origine psf-0 est bien « épurée » en psf-1
      Autre constat : la psf sortie d’AIDA à des niveaux entre 0 et 1 donc il faut la multipliée (virgule flottante) pour l’importer dans nos soft.
      psf-0               psf-1
      images modifiées pour voir les basses lumières. Les modifs sont mineur la psf d'origine était déjà "bonne"
       
      Il existe plusieurs logiciel pour faire de la déconvolution pseudo -inverse dont ImageJ avec son pluging Parallel_Spectral_Deconvolution-1.12 que je trouve particulièrement efficace et conviviale (déjà plusieurs fois évoqué dans Astrosurf)
       
      Déconvolution de saturn par psf-1 avec ImageJ
      paramètres sur l’image suivante :

       
      Résulat :

      PS: on devine même le disque de la planète au travers de l'anneau extérieur en partie inférieure et des irrégularités dans les anneaux.
       
      Résumé du setup :
      - optimisation psf avec AIDA
      - déconvolution Pseudo-inverse avec ImageJ (par manque de maitrise des paramètres AIDA)
      - filtres bruit … AstroSurface et Iris
       
      Pour la comparaison avec nos traitements usuels (ondelettes … ), je vous laisse présenter vos images issues de vos outils favoris à partir de la même image d'origine saturn.fit
       
      Cordialement
      CPI-Z
    • By Michel Deconinck
      Bonjour
       
      Une nova est apparue dans l’Écu de Sobieski, le 29 Octobre à 1h23 TU. 
      Elle a été découverte par le système automatique : All-Sky Automated Survey for Supernovæ (ASAS-SN) 
      Son premier petit nom : ASASSN-19aad ou encore TCP J18395972-1025415
      Coordonnées :
      R.A. 18h39m59.70s, Decl. -10°25'41.5"
      2019 October 29.0578 UT, gmag. 11.56 (ASAS-SN)
       
      Il existe tout près de cette position quelques étoiles candidates.
      Sa particularité est qu'elle est bien rouge.
       
      J’ai réalisé l’estimation de sa magnitude (+9.3)  ainsi que ce croquis, le soir même de sa découverte :

       
      Le premier spectre réalisé indique (ATel 13241) qu'il s'agit d'une nova classique au début de sa phase d'explosion.
      La séquence vient d'être éditée, attention pour un FOV de 120' et un nombre impair de miroirs:

       
      Bon ciel à vous tous
      Michel
       
  • Images