jm-fluo

4 à 5 pouces c'est le max pour la Lune !

Recommended Posts

Citation

Aussi sans être particulièrement expérimenté sur la notion de seing et de la turbulence.

 

Effectivement ;)

 

Attention à ne pas mélanger les notions de FWHM et de résolution. Ces deux paramètres sont en relation, mais qui ne désignent pas la même chose.

 

FWHM : largeur à mi-hauteur des étoiles, s'applique à la longue pose.

 

Résolution : il y a plusieurs critères (Rayleigh, Dawes, Sparrow) qui s'applique à la résolution d'étoiles doubles dont les deux composantes ont la même magnitude. La notion de "résolution" peut bien sûr s'appliquer à la longue pose (voir les images du VLT), mais comme ici on s'intéresse au visuel et à la "haute résolution", c'est la résolution "courte pose" qui nous intéresse.

Dans ces conditions, la chose importante à comprendre, c'est que la résolution en courte pose (donc en visuel) est plus élevée que la résolution longue pose (= FWHM pour faire simple).

 

Voir "Astronomie Solaire" ou "Astronomie Planétaire" pour mieux comprendre la différences entre notions, et aussi les avantages / inconvénients de chaque type d'instrument pour la haute résolution planétaire ou solaire ;)

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Citation

Tu pousses le grossissement à combien sur la lune ou la planète ? ça doit être bien sympa :-)

 

De 23x à 350x...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, lyl a dit :

Tu fais comme tu le sens mais tu ne viens pas imposer une solution à au moins 8000€ comme étant le standard astronomique pour la tranche de 90% de la population.

 Bonjour

 Ah mais je n' impose rien et dans une passion je ne parle jamais d' argent .

 Je n' aurais même pas dû te répondre .

  JM

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, STF8LZOS6 a dit :

je ne suis plus et probablement jamais plus un adepte du Dobson. J'en ai fait un il y a 40 ans avec un miroir astrola de 6 pouces. C'est façon d'observer me déplait quand je ne peu pas fixer parfaitement l'objet dans le champ. Je crois que vous arrivez maintenant avec les tables EQ. Je changerai d'avis peut-être le jour ou je ferai une observation avec le gros dob de quelqu'un.

 Bonjour

 Il aurai peut-être fallu peaufiner la meca à l' époque , car actuellement suivre un objet

 entre 400 et 800x d' une seule main ne me pose aucun problème.

  JM

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, P J-M a dit :

 Il aurai peut-être fallu peaufiner la meca à l' époque , car actuellement suivre un objet

 entre 400 et 800x d' une seule main ne me pose aucun problème.

A 19 ans je ne savais tout juste couper 4 planches avec une scie à main. Alors...et pas les moyens de m'offrir une boite à outils facom, ni un tournevis d'ailleurs.

400 à 800X, à la main, vous êtes trop fort pour moi. La, je renonce....

 

PS: ZEUBEU pourquoi tu ris?

Edited by STF8LZOS6

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 44 minutes, JD a dit :
Citation

Tu pousses le grossissement à combien sur la lune ou la planète ? ça doit être bien sympa :-)

 

De 23x à 350x...

L'écartement des optiques de la bino favorise la résolution.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai trouvé cela:

"Les astronomes dénomment cette PSF dépendante de la turbulence la tâche de seeing. La résolution du télescope est donc alors effectivement limitée par la turbulence atmosphérique et non par la taille du télescope. Typiquement la taille du seeing dans le visible est de l’ordre de la seconde d’arc tandis que, en l’absence de perturbations de phase, la taille angulaire de la PSF d’un télescope de plusieurs mètres est de l’ordre du centième de seconde d’arc soit un facteur 10 à 100 de dégradation de résolution selon la longueur d’onde considérée et la taille des plus grands télescopes actuels"

 

Vous en pensez quoi de cette affirmation?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je peux actualiser le tableau aussi Vous en pensez quoi?

image.png.195ca1b513e035ae333a21ab6634bc65.png

Edited by STF8LZOS6

Share this post


Link to post
Share on other sites

.... que tu pourrais l’écrire en français...

sinon les couleurs rappellent du Mondrian, c'est pas mal.....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, STF8LZOS6 a dit :

PS: ZEUBEU pourquoi tu ris?

 

Je te réponds en privé.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, STF8LZOS6 a dit :

Typiquement la taille du seeing dans le visible est de l’ordre de la seconde d’arc [...]

 

Vous en pensez quoi de cette affirmation?

 

Que "typiquement" ne veut rien dire :)

Encore une fois, une mesure de seeing n'est pas une constante, ni sur le territoire français, ni dans le temps, ni même sur un intervalle de quelques secondes de temps pour un endroit donné.

 

Pour ma part, en tant qu'observateur visuel de planètes, peu me chaut d'utiliser un instrument à son pouvoir séparateur théorique.

Quand je pointe Jupiter ou Mars, ce que je veux c'est voir beaucoup de détails, de la belle image au joli modelé, de l'image pleine de nuances, et pour atteindre cet objectif un T400 exploité à 50% de son potentiel est bien plus efficace qu'une L150 à 100%.

 

Fred.

Edited by fred-burgeot
  • Like 3
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, fred-burgeot a dit :

et pour atteindre cet objectif un T400 exploité à 50% de son potentiel est bien plus efficace qu'une L150 à 100%.

 

oui mais une L150 ça s'exploite à 300% ... :-)))))

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est dommage que ces discussions tournent toujours en rond. Pour en avoir lu des wagons comme celle-là, je n'ai jamais trouvé une explication satisfaisante (en tout cas avec des données théoriques à l'appui) pour expliquer que l'image d'une lunette, malgré son diamètre souvent beaucoup plus faible qu'un telescope, délivre d'aussi belles images en planétaire.

On lit dans tous les forums, d'ici ou d'ailleurs, de multiples témoignages pour dire que les plus belles images de Jupiter que les personnes aient observé, étaient dans une lunette apo et ce, malgré l'utilisation de dobson de gros diamètre à côté. Je doute que tous ces gens délirent ou cherchent à provoquer.

Moi même, pour avoir eu plusieurs instruments entre les mains, les plus images planétaires que j'ai eues, venaient de lunettes et pourtant des telescopes j'en ai eu quelques uns entre les mains.

 

Je ne dis pas ça pour relancer le débat éternel, je demande juste des arguments fondés pour expliquer ce phénomène qui n'est pas une hallucination collective.

Edited by gagarine
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, fred-burgeot a dit :

Encore une fois, une mesure de seeing n'est pas une constante

oui. OK pas de soucis avec cela. Donc je l'estime à 0.7" en moyenne ici dans mon coin du 77, ce qui est pas mal, si typiquement 1" sert pour des travaux R&D. Après 0.3"  je ne peux pas le savoir n'étant pas outillé pour, sinon, de mettre un C14 sur une EQ8 ce qui n'est pas la mer à boire, mais un dobson 750 là c'est ,personnellement, c'est non, je n'est pas le ciel profond pour. Mais tout le monde est libre de faire ce qu'il pense le mieux pour lui. Je ne vois rien à redire. Bonne journée.

Edited by STF8LZOS6

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, gagarine a dit :

Je ne dis pas ça pour relancer le débat éternel, je demande juste des arguments fondés pour expliquer ce phénomène qui n'est pas une hallucination collective.

C'est expliqué depuis plus de 100ans, regarde mes références dans les posts plus avant.

Par contre arrêter de casser du sucre sur les dob 400 : un modèle bichonné d'artisan avec un secondaire de 86-90 mm est forcément bon.

 

Et là je vais être méchante : pas un Explore Scientifi 406 de base... miroir pas top en HK9 chintawak

il se fait exploser à chaque fois en star party à moins que tu le laisses 3 heures à s'équilibrer et qu'il soit réglé correct ... et encore.

C'est de l'entrée de gamme correcte mais il est fait pour le CP.

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si quelqu'un a une courbe gaussienne centrée sur le seeing moyen d'un lieu donné avec le % de nuits selon le seeing cela m'aiderai à apprécier la distribution gaussienne du seeing....ou pas gaussienne si elle ne l'est pas...

Edited by STF8LZOS6

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, fred-burgeot a dit :

Pour ma part, en tant qu'observateur visuel de planètes, peu me chaut d'utiliser un instrument à son pouvoir séparateur théorique.

Pour toi , c'est peut-être "peu me chaut" et pour d'autres c'est pas "peu me chaut " :-)

D'ou le sujet de ce post !

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, lyl a dit :

C'est expliqué depuis plus de 100ans, regarde mes références dans les posts plus avant.

 

J'ai pô trouvé de posts de 1919 sur astrosurf. Tu as une référence plus précise :D

 

il y a 5 minutes, lyl a dit :

un modèle bichonné d'artisan avec un secondaire de 86-90 mm est forcément bon.

Oui, la différence de finesse de l'image est flagrante entre une très bonne optique et un industriel. Pas de mystère le budget se justifie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben sur ce sujet quelques pages plus avant, mais il y a tellement de flood... Je regarde dans mon historique.

-----------------------------------------

 

Retrouvé quelques pour et contre

 

 

 

Edited by lyl
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, STF8LZOS6 a dit :

Si quelqu'un a une courbe gaussienne centrée sur le seeing moyen d'un lieu donné avec le % de nuits selon le seeing cela m'aiderai à apprécier la distribution gaussienne du seeing....ou pas gaussienne si elle ne l'est pas...

Peut-être que la page 4 s'apportera quelques éléments de réponses :-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 54 minutes, gagarine a dit :

Pour en avoir lu des wagons comme celle-là, je n'ai jamais trouvé une explication satisfaisante (en tout cas avec des données théoriques à l'appui) pour expliquer que l'image d'une lunette, malgré son diamètre souvent beaucoup plus faible qu'un telescope, délivre d'aussi belles images en planétaire.

On lit dans tous les forums, d'ici ou d'ailleurs, de multiples témoignages pour dire que les plus belles images de Jupiter que les personnes aient observé, étaient dans une lunette apo et ce, malgré l'utilisation de dobson de gros diamètre à côté.

Je pense que tu n'en trouveras pas des explications avec données théoriques à l'appui parce que les lois de l'optique vont plutôt à l'encontre cette assertion. Et si tu ne trouves que des témoignages de lunettes qui délivrent des images bien plus belles que des télescopes beaucoup plus gros, c'est que tu es très sélectif dans tes recherches. Rien que sur ce post, beaucoup disent qu' il faudrait une APO hors de prix de 200mm ou plus pour rivaliser avec une image de télescope plus grandde qualité optique équivalente. 
Du coup le débat de jm-fluo c'est quel diamètre pour rendement à 100%? et là, la réponse c'est  : CA DEPEND :D
D'autant que comme l'a justement dit Fred Burgeot, on peut trouver qu'utiliser un 400 à 50% c'est plus gratifiant du moment qu'il délivre des images plus fines, plus colorées, plus nuancées...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, STF8LZOS6 a dit :

ou l'on pourrait aller dans la rue pour que notre chef d'état nous en offre une, dans le Périgord par exemple.LOL.

.... j'ai un terrain disponible justement à côté de Périgueux ;)

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Maïcé a dit :

Je pense que tu n'en trouveras pas des explications avec données théoriques à l'appui parce que les lois de l'optique vont plutôt à l'encontre cette assertion. Et si tu ne trouves que des témoignages de lunettes qui délivrent des images bien plus belles que des télescopes beaucoup plus gros, c'est que tu es très sélectif dans tes recherches.

Effectivement.

Après, la raison principale de tout ce fatras est que beaucoup "diabolisent" la collimation et ne la font pas. Du coup il est normal qu'une lunette (dont la collimation est généralement plus stable)  donne de meilleures images qu'un télescope mal réglé..

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Maïcé a dit :

D'autant que comme l'a justement dit Fred Burgeot, on peut trouver qu'utiliser un 400 à 50% c'est plus gratifiant du moment qu'il délivre des images plus fines, plus colorées, plus nuancées...

 

Oui je suis assez d'accord avec le fait que qui peut le plus peut le moins.

Un gros sera toujours bon quand le seeing est moyen et sera fantastique quand la turbulence se fige lors de conditions exceptionnelles, deux ou trois fois par an.

 

Certains préfèrent juste utiliser une APO correctement 30 fois dans l'année , le rapport plaisir/emmerdement cité avant dans le post :-)

 

(quand on a la chance de disposer d'un poste fixe avec un gros dob, c'est un peu différent)

Edited by zeubeu
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Maïcé a dit :

Je pense que tu n'en trouveras pas des explications avec données théoriques à l'appui parce que les lois de l'optique vont plutôt à l'encontre cette assertion

 

La théorie dont tu parles repose sur des hypothèses qui idéalisent les conditions d'observation.

Ce qui fait aussi qu'Hubble malgré ces 2m de diamètre explose les telescopes de plus gros diamètre au sol.

Par exemple, tout le monde a toujours constaté ce phénomène de bouillonement des étoiles dans un telescope, qu'on ne constate pas ou beaucoup moins dans une lunette. A quoi peut on l'associer ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.