symaski62

(6478) Gault comète, période de rotation = 3.360 +/- 0.005 h

Recommended Posts

Selon un communiqué (ATel #12450) du 29 janvier : "Continued Activity of (6478) Gault", paru dans The Astromer's Telegram :

http://www.astronomerstelegram.org/?read=12450 ,
... une seconde queue a été détectée le 28 janvier par le Zwicky Transient Facility (ZTF) opèrant au Samuel Oschin Telescope de 48 pouces (Palomar), suite à un second pic de luminosité enregistré vers le 4 janvier (mag.r = 2.0 au-dessus de l'éclat nominal).
La première est apparue le 16 nov. 2018 suite au premier pic de luminosité du 7 nov. (mag.r = 2.5 au-dessus de l'éclat nominal).

 

J'ignore si les deux queues sont visibles simultanément et si une coma est détectable (ou a été détectée) par un grand télescope ? Vivement qu'ils nous fournissent leur imagerie de Gault ...

Alors éruption ou impact ?

 

 

Edited by BobMarsian

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Salut,

Imagé la nuit dernière vers 1h du matin, objet très bas à ma Latitude normande : 25° de hauteur environ

et dans les couches basses de l'atmosphère :(

pas de seconde queue détectée, la première est toujours présente sur une longueur de 4' d'arc

 

go1_as.jpg

Edited by compustar
  • Like 5
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

oué,   jamais vu ?  

 

(6478) Gault,   2 Queue  ?   

 

😳  wow !  

 

 

 

 

 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attention aux artefacts, car dans l'image de Carmelo Falco que tu donnes en lien, il y a une étoile à la base de la 2è pseudo queue.

gault.gif.6170a1a6035c7fed0c4278982d9ec948.gif

 

J'ai pris l'image du DSS, où j'ai gardé juste les étoiles, et en transparence, j'ai mis l'image de Carmelo. Les traits rouges sont les traces des étoiles. Il y a bien la trace de la 1ère queue en vert.
Avec la registration sur la comète, ça donne l'impression que la 2è queue est très lumineuse et grande, mais c'est surtout la trainée de l'étoile en arrière-plan.

Ceci dit, il y a peut-être un début de trace de 2è queue à la base de Gault, mais c'est tout...

Voilà, c'était pour passer le temps ^_^

Matthieu

Share this post


Link to post
Share on other sites

ok   peut-être    2 queue   

 

queue de gaz =   Gas tail (anglais)

 

queue de poussière = Dust tail (anglais)

 

 

640px-Cometorbit01.svg.png

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sauf que l'angle attendu entre les 2 queues est actuellement de 70°, avec une direction opposée au mouvement (queue de poussières) à PA=272° (Direction ouest) et la direction antisolaire à PA=340° (Plus au nord que la 2eme queue) - il faut des modèles de trajectoires de poussières pour expliquer ces 2 trainées de poussières...

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour.

 

...Pas d'artefact, les deux existent, plusieurs images pros (F. Colas au Pic par exemple) mais aussi amateurs la montre très bien (hors étoiles proches).

On est au alentour des +1' pour la plus petite et > à 4.5' pour la plus grande.

 

Bon ciel.

JFS

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 57 minutes, Soulier jf a dit :

Pas d'artefact, les deux existent

C'est bien ça. mais c'était juste pour signaler que sur l'image de Carmelo, la trainée qu'il note avec une dimension d'un peu plus d'1 minute, c'est aussi une trainée d'étoile (en plus peut-être de la 2è queue, j'en conviens)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

2 images et une petite animation  de la nuit dernière

Essai avec un 200 mm, queue principale bien visible mais pas de trace de la seconde

au 16" il me semble deviner la seconde queue, ça vaut pas les images du Pic  mais j'ai pas mieux

le ciel normand n'est pas très transparent ces temps ci :(:(

 

 

bs8_gault_20190227.jpg

web_gault_20190227rc.jpg

anim_gault_20190227.gif

Edited by compustar
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le ‎30‎/‎01‎/‎2019 à 01:24, jackbauer 2 a dit :

A la base, c'est pas un astéroïde double : Gault & Millau ? 

Pardon, je comprend pas le rapport avec Millau ?  :) ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Oui, sans doute le premier papier ("Multiple Outbursts of Asteroid (6478) Gault") sur cet objet très singulier, produit par l'équipe du "Zwicky Transient Facility" (Quanzhi Ye et al.) qui estime que les particules émises de part leur couleur, ne sont pas de taille sub-micronique ou faites de glace d'eau compatible, mais de préférence composées de poussières > ou = à 10 μm, éjectées à moins d'un m/s (!), hors processus de sublimation et concernant des quantité de matières respectivement de 2 x 10E7 kg et 1 x 10E6 kg (jets d'octobre et de décembre 2018).

 

A noter l'écart de 31° entre l'axe de la queue (la 1ère ?) et celui reliant le Soleil et (6478) Gault.

Malheureusement, les données acquises par le ZTF ne permettent pas d'en extraire une courbe de lumière due à la rotation :(

 

Un scenario plausible serait le fusion d'un objet binaire en quasi contact ...

Edited by BobMarsian

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Vu par Compustar le 24 Mars :)

20x180s - queue d'environ 4'

 

 

anim_gault_20190324.gif

Edited by compustar
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

la seconde queue semble avoir disparue. ??

Par contre il me semble que la queue de poussières s'est accrue, j'ai mesuré 5' de long sur mes images

la nuit dernière :

 

as_gault_20190326.jpg

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

La période de rotation n'a toujours pas pu être déterminée car la courbe de lumière ne montre pas de variation significative. C'est d'autant plus dommage que c'est justement une super rotation qui est avancée pour expliquer les éjections de matière !

Autrement, il est indiqué qui les images d'Hubble sont trop exposées pour distinguer l'environnement proche de Gault, histoire de mieux comprendre ce qui se passe réellement.

 

Perso, je ne comprends toujours pourquoi une telle linéarité et continuité des queues en particulier la 'A', censées être provoquées par de brèves éjections de matière émanant d'un corps en rotation rapide !  J'imagine quelles devraient spiraler, non ?

Edited by BobMarsian

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Yoann DEGOT LONGHI
      Salut
      J'ai tenté des poses de 15s à 8000 iso pour figer la comète car je ne parviens pas à register sur la comète avec Siril lorsque le noyau est quasi invisible sur les brutes. 
      J'en profite pour reposer ici une chtite question:
      Le Skybot d'Aladin ne fonctionne pas avec les comètes chez moi, il ne m'affiche que les astéroïdes, quelqu'un aurait une idée de l'origine du pb?
      J'ai reproduit la recherche d'un tuto pas à pas et contrairement à celui ci, Aladin n'affiche chez moi que les Astéroides...
       

      cropBW.tif
    • By Yoann DEGOT LONGHI
      Salut
      J'ai bien envie de m'essayer à cette discipline.
      J'ai:
      Un C8
      Un A7s Astrodon qui peut bien sûr filmer.
       
      J'ai lu qu'il fallait dater très précisément les images, est-ce possible de le faire avec un A7s.
       
      Comme vous le voyez, je débute
       
      Yoann
      NB: si @Patrick Sogorb passe par là....
    • By RIGEL33
      Une comète citron à Tauxigny (C/2018 R3)
       
      Lors des Nuits astronomiques de Touraine 2019, j’ai appris par Nicolas B. (merci à lui) qu’une comète était accessible dans la constellation de la Girafe. Je décidais de m’y attaquer dans la nuit du samedi au dimanche. Il s’agissait de la comète C/2018 R3 Lemmon.
      A une distance de la Terre d’environ 2 UA au 2 juin et proche de son périhélie (à 1,3 UA environ), la comète est restée assez basse sur l’horizon nord tout au long de l’acquisition, passant de 16° à 14° puis remontant à 15°. Du coup, les étoiles restent un peu rouges, ainsi que le fond du ciel.
      Aujourd’hui, elle s’éloigne de nous et comme on ne la reverra pas avant une petite soixantaine d’années, je suis assez contente d’avoir pu la capter ;)
       
      Ce samedi soir, le ciel n’était pas trop engageant en début de soirée, mais après avoir rapidement trouvé l’astre chevelu et l’avoir à peu près cadré comme je le souhaitais, je lançais des poses de 2 mn, en me disant que je ferais le tri après. Et du tri, il y en a eu. J’ai perdu une vingtaine de poses sur les 113 prises gâchées par les voiles nuageux importants en début de prise de vue, le jour qui se levait en fin d’acquisition, et entre les deux un passage d’avion et quelques dérives de la monture.
       
      Photos prises le 2 juin 2019 à Tauxigny (37) – Canon 350D (défiltré partiel) au foyer d’une lunette 100/900 ED Skywatcher sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto, ni autoguidage).
      93 poses de 2 mn, ISO 800, 21 DOF, Iris, Camera RAW, Toshop, WirtualDub
       
      Centrée sur la comète

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
       
      Centrée sur les étoiles

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
       
      Et toujours le film qui va bien !
       
       
    • By Yoann DEGOT LONGHI
      Salut
      Deux comètes faiblardes (mag 17 env) imagées lors des NAT à l'observatoire de Tauxigny,
      C/2016 R2 Panstarrs et 74P/Smirnova-Chernykh. C8 F10 et A7s à 3200 iso .
      Yoann


    • By biver
      Voilà, ayant encore à peine eu le temps de décharger mes images de la semaine dernière, une première traitée rapidement de la comète la plus brillante du moment... pas très folichonne, mais approchant la magnitude 10, circumpolaire au-dessus du cocher elle doit juste passer au périhélie demain, mais plutôt de l'autre côté du Soleil, donc pas si proche de nous :-(
      Quand c'est les vaches maigres, on trouve quand même à manger... 
      En attendant c'est quand même une petite bille gazeuse au T407 + 90sec de pose à l'A7s:

      C/2018 R3 (Lemmon) le 31 mai à 23h05 UT.
       
      Nicolas
  • Images