RIGEL33

La Super Lune de Sang 2019… noyée dans les nuages

Recommended Posts

La Super Lune de Sang 2019… noyée dans les nuages

 

Encore frustrée de la dernière éclipse de Lune, celle de juillet 2018 où les nuages s’étaient invités à la fête, j’espérais beaucoup de celle-ci. Malheureusement, les prévisions météo étant bien pessimistes le dimanche soir, on a dû se résoudre à faire une croix sur cette « Super Lune de Sang » .

 

Pour le boulot à Denis, le réveil sonna à 5 h. En allant voir dehors, je constatais que les nuages n’étaient pas aussi épais que prévu et quelques trouées étaient présentes. Je sortais de la maison et regardais à l’ouest. La vision d’une Lune qui était déjà à moitié immergée dans l’ombre de la Terre me galvanisait. J’appelais Denis pour qu’il profite lui aussi du spectacle. Au vu des belles trouées qui nous laissaient bien voir le spectacle céleste, je filais vers la pièce de la maison où nous gardons le matériel. Je récupérais vite fait mon sac photo, la StarAdventurer et son trépied. On était à Ayguemorte-les-Graves, près de La Brède, pour le week-end et il fallait rentrer sur Eysines, dans la métropole bordelaise, pour la semaine. Je remis mon départ à plus tard.

 

Denis dut se résoudre à aller au travail, me laissant seule avec Chara, notre chienne, pour tenter d’apercevoir la vedette du moment. On voyait encore, par intermittence, les rares éclaircies qui laissaient percevoir le fin croissant lunaire encore illuminé par le Soleil avant d’entièrement se cacher dans l’ombre de notre planète. Le temps de tout installer, les nuages s’étaient refermés en s’épaississant.

La longue attente commença. Je savais qu’à 6 h 45, si les éclaircies ne se montraient pas, il me faudrait attendre 2022 avant de pouvoir revoir une si belle couleur rouille sur l’astre sélène. Je pistais, regardais, scrutais les différences dans la chape nuageuse, espérant voir un nuage qui serait moins épais et qui pourrait se déchirer partiellement le temps de son passage devant la Lune. Mais parfois, j’avais l’impression que c’était le contraire… une trouée arrivait du nord et se refermer pile au moment de passer à hauteur de la Lune… Maiis ! Euuuh ! J’étais maudite !!!

 

Cependant, mon attente fut partiellement récompensée, me laissant entrevoir une partie de notre satellite naturelle teinté de rouge sombre. Cela ne dura qu’une seconde ou deux, juste le temps de réaliser mon cadrage et la mise au point. Quelques minutes plus tard, un autre rideau se leva et me permis de déclencher la photo. Mais sur les 5 secondes de pose, la Lune ne montra qu’une partie d’elle durant 2 secondes.

La revue rapide de l’image sur l’écran de l’APN me laissa sur ma faim… j’en voulais plus ! Ce n’était pas possible de ne me donner que ce petit bout sans rien de plus ! Je fulminais… et mon attente repris.

Chara insista pour rentrer dans la maison. Elle commençait à avoir froid et ne comprenait pas pourquoi je restais à l’affût ainsi, bien qu’elle avait l’habitude de nos sorties nocturnes avec Denis. D’habitude, durant nos séances astronomiques, elle chassait de son côté. Mais là, dans le jardin de la maison, rien ne bougeait, rien ne présentait un intérêt quelconque pour ses sens canins. Alors, je lui ouvris la porte et elle fila se lover sur le canapé.

 

Les minutes s’égrainaient... les voitures qui passaient sur la route, se faisaient plus nombreuses. Les maisons commençaient à s’allumer et les sorties de chaudières et poêles fumaient. Au loin, un coq chantait, un chien aboyait. Je commençais à avoir un peu froid. Je serais bien rentrée quelques minutes pour boire un café chaud mais je risquais de louper une nouvelle éclaircie. Je savais que plus la Lune descendait sur l’horizon ouest, moins j’avais de chance d’avoir une bonne éclaircie. Il aurait fallu un sacré dégagement… Malgré tout je gardais espoir !

 

Revenant de sa balade nocturne, la petite chatte, prénommée Vénus, avait pris la place de la chienne en s’asseyant à mes côtés et en tentant de comprendre ce que j’attendais. Au bout de quelques minutes, elle se lassa. Elle se leva et, d’un bond, monta sur la table de jardin pour grignoter quelques croquettes mises là à son attention.

L’heure de la fin de la totalité arriva et je savais que c’était fini. Malgré tout, je tentais d’apercevoir la sortie de l’ombre. Mais le froid et la déception me poussèrent à entrer dans la maison afin de retrouver un peu de chaleur. Je téléchargeais ma pose unique… on ne voit pas grand-chose. Je verrais bien ce que je peux en faire.

 

A nouveau dehors, je pliais le matos et le rangeais dans la pièce « astro ». Revenue dans la cuisine, je pris un petit-déjeuner. Pourtant je n’avais pas faim… mais je devais rentrer sur Eysines et je savais que la route serait longue… Après 7 h 30, les bouchons étaient d’usage entre l’autoroute et la rocade. Je fis bien de manger car j’ai mis une heure de plus qu’habituellement pour rentrer chez moi. Est-ce que ça a valu le coup ? Oui, tout simplement oui ! La passion… quelle drôle de chose quand même… être heureuse après une Super Lune de Sang noyée dans les nuages !

 

Photos prises le 21 janvier 2019 à Ayguemorte-les-Graves (33) – Canon 400D avec objectif 90-300, ouvert à f/5.6, focale à 300 mm, sur monture StarAdventurer (sans goto, ni autoguidage).

1 pose de 5s – ISO 400 – Camera Raw et Toshop.

 

eclips13.jpg

Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.

  • Like 3
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Ton courage n'aura pas été récompensé Corine.

Rendez-vous en 2022 :)

Bonne soirée,

AG

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu as eu du courage de rédiger malgré tout ce joli CROA.

Pour une fois il valait mieux être dans le nord.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas mieux sur Libourne...le ciel de traîne aux 3/4 couvert hier soir  me laissait un maigre espoir d'avoir une petite trouée à un moment ou un autre de la totalité, mais la dernière vision de la pitoyable image satellite vers 23h  l'a vite douché, je n'ai même pas daigné me lever avant l'heure habituelle pour aller au taf: ciel plombé à 6h30, pas de regrets...autre que de devoir encore attendre pour ma prochaine éclipse, après avoir loupé celle de l'été dernier aussi...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By patgav
      Bonjour 
      Hier soir le vent et les nuages se sont disputés le ciel  et le vent la emporté haut la main. Du coup pour prendre la belle dans tout son éclat il ne m'est resté que le bridge Sony RX10 
      En one shot , à main levée et à l'abri du vent . 1/200s - 400 iso - zoom~ 400mm

       
       
    • By Spadge
      Bonjour,
       
      Enfin un ciel clément, j'ai pu sortir le C8 plusieurs jours de suite. Les conditions étaient vraiment top ces derniers jours.
      Voici donc une sélection lunaire de ce que j'ai pu sortir de potable sur cette semaine.
      Setup : C8 Edge HD + ASI 290MM (+ Barlow Baader VIP). Acquisition avec AS3 et traitement avec Astrosurface. J'hésite à pousser la réduction du bruit parfois, ça dégrade trop donc je préfère laisser cet aspect un peu granuleux que je n'arrive pas totalement à éliminer (si vous avez des conseils au passage...).
       
      Dans l'ordre chronologique :
       
      17/02 : Fabricius (filtre IR642)

       
      17/02 : la triplette Ptolémée, Alphonse, Arzachel (filtre IR642)


       
      21/02 : une vue autour de Clavius (filtre L)

       
      23/02 : Gassendi et la mer des Iris (filtre IR642)

       

       
      24/02 : région entre Moretus et Klaproth (filtre IR642)

       
      24/02 : Schickard (filtre IR642)

       
      24/02 : Herschel et Harpalus (filtre IR642)

       
      25/02 : plaine Bailly (filtre vert, bonnes conditions)

       
      25/02 : Aristarque et vallée de Schröter (filtre IR642, ça rend moins bien au filtre vert)

       
      Pour finir, j'ai tenté ma première mosaïque le 23 (Lune à 86%) avec le filtre vert mais il me manquait des zones, j'ai complété avec des prises du 24 et du 25 ==> 32 tuiles au total (mais j'aurais pu faire moins).

      J'ai passé le fichier en jpg, le png à 13 Mo passait pas.
       
      Bon ciel à tous !
       
      Florian
    • By Bernard Augier
      Salut les gens! Content il est le bonhomme. Mare Orientale, c'est un peu mythique. Le truc que tu devines plus que tu le vois. Plus tout à fait la face familière, pas encore la face cachée. Comme une petite faveur que nous fait notre voisine. Et puis c'est un truc énorme qui surprend toujours lorsqu'on voit les photos des sondes. La première fois que je l'ai découvert "en direct" grâce aux clichés de Lunar Orbiter, à l'ère Apollo,   ce fut une énorme surprise. L'impact que cela du être ! Mais lui tirer le cliché, ça a toujours été incertain. C'est vrai qu'avec la pleine lune j'observe pas souvent. Et puis consulter les tables de libration et tout le toutim ça me gonfle des fois... 
       
      Cette nuit, j'était plutôt décidé à dormir, les cirrus envahissant le ciel. Je suis sortit un peu plus tard pour ranger deux ou trois bidules dans l'abri. Le ciel s'était éclairci. Besoin de jeter un oeil quand même, c'est toujours un moment suspendu ça.  Le Starblast était installé sur la monture du JPM, devant l'abri sur la prairie. Et toc, qu'est ce que je vois, Mare Orientale qui se présente pas si mal. Hop hop hop, la motivation revient. Je file chercher l'ordi, j'ouvre le toit, tout était déjà installé sur le 300, n'ayant rien rangé depuis la dernière séance, il y a deux ou trois jours. Une petite mosaïque, ça va le faire. Malgré une turbulence agressive et rapide. Tant pis, je tente. Vidange du disque dur du portable en vitesse encore chargé des dernières acquisitions. C'est fou ce que ça pèse en données les SER. Et après les acquisitions, comme un survol en rase motte à la raquette de cette extraordinaire formation, déjà fascinant en soi, j'e trouve le courage de traiter tout ça à l'arrache. Et voili, pour le partage de cette belle nuit.  Un sacré splach lunaire 
       
      Newton 300 F4, 224MC, Powermate x5, filtre IR 742. 5 SER de 120s. AS!3 et Registax. Assemblage Photomerge.
       

       
       
       
       
       

    • By Phil.J
      Bonjour,
      La nuit du 23 au 24 Février a été plutôt bonne vers 22h / 23h TL
      J'ai pu imager quelques cratères sur la lune et faire une mosaïque autour de Clavius
      Le Set-up : C14-FFC Baader x3 ( Focale : 11500 mm / F/D 33 ) - ASI 174 MM + filtre Baader Orange
      Traitement : AS3 - 500 images retenues sur environ 5000 / ASTROSURFACE - Wavelets / Photoshop - Reduction de bruit et Niveaux ... rien que du bio  ;o)
      Bon ciel à tous.
      Phil.J

      La mosaïque :
       

       
      Tycho :
       

       
       
      Puis on passe du coté "obscur" ;o)
      Schiller :
       

       
      Gassendi :
       

       
      Herschel :
       

       
      Vitello / Lee / Doppelmayer :
       

    • By M28
      Bonsoir  à  toutes  et  tous  , 
       
      Depuis  le  temps  que  je  voulais  avoir   des  gros  plans  avec  ce  N200  ,  c'est  en  partie   fait  ,  j'en  ai   très  peu   en  magasin  en  fait  ,  avec  une  Lune  très  haute  ,  c'cool   ,  et  malgré  cette  période  de  Lune  montante   ,  toujours  très  turbulant  ici  ,  je   préfère  le  matin   ,  mais   pour  cette  fois  c'était   " correcte  "  côté  ciel    
      Newton  maison  de  200   F/D  5   ,  sauf  les  optiques  ,   caméra  ASI 290MM   +  filtre  R  Astronomik  +    Barlow  APM  2.7   +  bague  de  40  mm  ,  traitement   AS!3  et  R6   +  PS  .

      Copernic   le  23/02/2021   ,  caméra  ASI  290 MM   avec  filtre  R  Astronomik   +   Barlow  APM  2.7   +  bague  de  40  mm   .  et  pour  les  suivantes   
       

      Moretus  ,  
       

      Clavius  ,  
       

      Platon  et  Vallée  des  Alpes  ,
       

      Schiller  ,
       

      Ptolémée  ,   mosaïque  de  2  images   .  le  traitement  de  ces  images  peut  sembler  un  poil  dur..........  pour  certains   ,  ce  sont  des  images   tests  pour  moi   pour  voir  si  réso   est  dans  les  clous   où  pas    ,  sorry..........  et  pardon  ,  pour  vos   familles  et  vos  proches ,  vos  voisin   etc.........etc.........
       

      Gassendi  ,  j'me  suis  un  peu  calmer  sur  les  curseurs      sur  ces  deux  là   ,  si......si    
       

      Eudoxus  &  Aristoteles  ,
       

      Archimedes   ,  trairement  ondelettes   avec  AstroSurface    
       

      Atlas   &   Hercules    ,  pareil  que  celle  du  dessus    
       

      collim  sur  Aldébaran   avec  Genika  Astro  ,  le  23/02/2021  à   19h03  TU  ,  même  config  que  pour  la  lune     c'est  pas  encore  ça .........épicétout   
       

      le  petit  gif   très  remuant   et  très  parlant..........  qui  va  avec   Aldébaran   ce  soir  là  ,  bon.........saurait  pu  être  pire   
       
      Michel  
  • Upcoming Events