xavierc

Chili reboot 2018 nuit 1

Recommended Posts

 Nuit du mercredi 31 octobre au jeudi 1er novembre 2018.
 Strock 254/1200.
 Terrain d'observation la Canelilla à l'Hacienda des étoiles au Chili, région du Coquimbo.
 
 13 observations : 8473 à 8485.
 
 Je suis de retour en ce lieu magique du Chili après 5 ans d'absence.
 hacienda_des_etoiles_20.jpg
 
 Cette fois-ci, j'ai enfin pris le temps de découvrir le reste du pays avec une semaine touristique à notre arrivée, avant 2 semaines d'astronomie à l'hacienda.
 
 Je posterai en fin de certains CROAs quelques photos de la partie touristique.
 
 Pierre observe sur le télescope 406 de focale 1827 et Bruno image plus loin au sud sur une configuration photo à base de lunette de 70mm près des télescopes en remote.
 hacienda_des_etoiles_03.jpg
 
 Lunette 130 en remote.
 hacienda_des_etoiles_04.jpg
 
 hacienda_des_etoiles_05.jpg
 
 Télescope 520 en remote.
 hacienda_des_etoiles_08.jpg
 
 Je commence par la planète Saturne assez haute ici (40°) dans le Sagittaire.
 
 Observation 8473 : Saturne.
 480X et 343X. Les images sont assez fines. La division de Cassini est visible sur tout le pourtour. Elle affleure le pôle sud de Saturne.
 Les anneaux sont blanc crème et le globe est jaune clair.
 La turbulence est moyenne à 3 sur l'échelle de Danjon.
 Saturneobs8473.jpg
 
 Je poursuis les observations sur un amas ouvert du Scorpion.
 
 Observation 8474 : Tr29 ou Trumpler 29.
 Cet amas ouvert est soupçonné au chercheur 9x50. A 109X, il est assez riche avec des étoiles plutôt faibles à perceptibles.
 Tr29obs8474.jpg
 
 Bruno a des soucis de suivi pour ses photos. Il finira par améliorer la mise en station de la monture HEQ5 à poste fixe sur pied colonne.
 J'observe ensuite un amas globulaire du Scorpion.
 
 Observation 8475 : NGC6496.
 Il est résolu dès 75X, considérablement faible.
 A 150X, je vois ses étoiles qu'on dirait en surimpression.
 Il est bizarrement allongé pour un amas globulaire.
 NGC6496obs8475.jpg
 
 Je poursuis les observations sur des galaxies du sud du Sagittaire, vers iota qui est sous l'horizon chez moi.
 
 Observation 8476 : NGC6890.
 Cette galaxie est assez faible à considérablement faible et compacte à 150X.
 NGC6890obs8476.jpg
 
 Observation 8477 : PGC64389 et 64391.
 En préparant mes observations, j'ai imprimé avec Guide 7 les cartes de champ des galaxies principales et j'ai rajouté toutes les galaxies jusqu'à magnitude 15, du coup ces galaxies sont voisines de la précédente.
 Ces galaxies ne sont pas séparées, je vois un ensemble de 3 condensations faibles à très faibles à 150X et 218X.
 PGC64389_64391obs8477.jpg
 
 Observation 8478 : PGC64380.
 A 150x, cette galaxie voisine des précédentes est très faible avec un centre plus marqué.
 Elle est diffuse et assez facile.
 PGC64380obs8478.jpg
 
 Observation 8479 : PGC64383.
 Cette galaxie dans le même périmètre que les précédentes est minuscule même à 150X.
 Elle est très très faible à vision indirecte 1.
 PGC64383obs8479.jpg
 
 A 1h le calme est parfait, à tel point que je me demande si Pierre est parti dormir dans le lit de l'observatoire.
 
 Observation 8480 : NGC6878 et PGC64328.
 La galaxie NGC est vue très faible à VI1, très diffuse, tandis que PGC64328 est faible à très faible, compacte à 150X.
 NGC6878_PGC64328obs8480.jpg
 
 J'observe une galaxie de la Grue.
 
 Observation 8481 : IC5170.
 Cette galaxie est vue à 150X faible à très faible et très allongée en VI1 surtout.
 IC5170obs8481.jpg
 
 Un spectaculaire météore de type Capricornide de magnitude visuelle -4 est visible vers 2h avec traînée et fragmentation.
 Je constate aussi avec effroi une invasion de fourmis dans mon sac, dans la poche où j'ai mis les barres chocolatées.
 Il y en a des dizaines et elles finiront aussi par envahir l'observatoire, ses gâteaux et le thé.
 
 Je passe ensuite sur une galaxie du Phénix, constellation à proximité du bout de l'Eridan avec son étoile phare Achernar.
 
 Observation 8482 : NGC7796.
 A 109X, je vois le centre considérablement faible de cette galaxie et son pourtour VI1 à 5.
 NGC7796obs8482.jpg
 
 Un coup de barre me saisit vers 2h45 puis un mal de ventre et je descends précipitamment aux toilettes pour un besoin naturel. Je me vautre d'ailleurs dans un trou de la piste lors de cette retraite précipitée.
 Je note malgré ça que les horizons ne sont pas propres.
 
 Je reviens près d'une heure après suite à ce souci de santé que je pense dû à un coup de froid ; les écarts de température sont importants ici au crépuscule sans qu'on s'en rende spécialement compte.
 
 La Lune en dernier quartier est levée au retour vers 4h, elle a franchi l'horizon des montagnes et éclaire directement le site d'observation.
 Les autres sont partis dormir.
 Quelques cirrus traînent sur le site d'observation et ensuite ça s'intensifie avec un ciel voilé par endroit.
 
 J'observe un amas ouvert des Voiles dans ce ciel voilé, drôle de hasard.
 
 Observation 8483 : NGC2659.
 Cet amas ouvert est riche à 109X. Ses étoiles plutôt faibles à perceptibles le rendent dur à dessiner.
 NGC2659obs8483.jpg
 
 Puis quelques gros cirrus cantonnés au sud-ouest arrivent.
 
 J'observe d'autres amas ouvert des Voiles.
 
 Observation 8484 : Pi6.
 Cet amas ouvert à 150X est petit, assez brillant et me montre une vingtaine d'étoiles.
 Pi6obs8484.jpg
 
 Observation 8485 : Pi8.
 Il est observé dans l'aube. Un météore passe juste dessus à 150X.
 Il est petit et laiteux à 75X et se résout partiellement à 150X.
 Pi8obs8485.jpg
 
 J'entends les moteurs des télescopes en remote au sud à 5h30.
 L'aube arrive à 5h45, le ciel se bâche de voiles, bon timing.
 
 Pour finir, quelques photos du voyage aller :
 Survol des Andes.
 20181024_voyage_aller_05.jpg
 
 Des vallées verdoyantes au milieu de montagnes arides, voici le nord du Chili.
 20181024_voyage_aller_06.jpg
 
 Santiago du Chili et ses immeubles
 20181024_voyage_aller_07.jpg
 
 Gare routière d'Alameda à Santiago du Chili, d'où nous prenons le car jusqu'à Ovalle, 400kms au nord.
 20181024_voyage_aller_08.jpg
 
 Rues de Santiago
 20181024_voyage_aller_10.jpg

  • Like 7

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Salut Xavier,

Merci de nous présenter ton périple à travers tes photos de voyage et dessins d'observations.
Signé : Un nostalgique de l'Hacienda...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour les photos et le récit de ce splendide voyage ! (Avec les mésaventures en tout genre aussi, mais il y en aura toujours c'est comme ça ;)). Pour ce qui est des dessins, bravo pour cette impressionnante Saturne et les amas ouverts particulièrement esthétiques !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sympathique récit de ce voyage de rêve :)

Voilà qui a dû te changer de ton champ et des vaches du 77 ;)

C'est assez incroyable tout ce b... heu ce m.... enfin, ce câblage sur les engins en remote ;)

Merci aussi pour ces photos aériennes et terrestres de ton arrivée au Chili :)

Et aussi pour cette superbe série de dessins qui va enrichir ta collection :)

Mention spéciale pour Saturne ;)

Bonne journée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec Xavier, on voyage presque gratis. Je ne suis pas un expert en dessin planétaire, ne pratiquant pas, mais j'ai cru que c'était, ici, un dessin de Nicolas. C'est de haut vol à mon avis avec plein de détails sur le globe. Fabrice M.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Merope
      Bonjour à tous
       
      Je vous présente ce dessin inachevé du résidu de SN observable dans la constellation des Voiles,  et réalisé à la Réunion
       
      Il s'agit d'une nébuleuse qui s'étend sur plusieurs degrés et dont l'étoile génitrice aurait explosé il y a 12 000 ans.
      Une portion de ce résidu porte un numéro NGC, il s'agit de NGC 2736, aussi appelée la nébuleuse du crayon (flèche bleue sur l'image)
       
       
       
       
      J'ai réalisé cette observation sur plusieurs nuits au T400 muni du panoptic 24mm, filtre UHC.
      Malgré un champ apparent d'un peu plus d'un degré dans le panoptic, je manquais de champ pour délimiter les portions les moins contrastées. Le filtre UHC m'a semblé plus efficace que le filtre OIII
       Ce dessin est inachevé car il manque la partie sud (en haut de l'image qui est inversée). Je n'ai pas vu ces filaments depuis mon jardin, il faudra migrer vers des cieux plus sombres, ce qui me semble bien compromis pour cette année
       
      Voici donc le dessin
      Le croquis a été fait sur deux champs pré-étoilés au format A3, c'est donc une mosaïque de 2 dessins;
       
               
       
      J'en profite aussi pour vous remettre un dessin de la neb du crayon que j'avais réalisé en 2018
       

       
    • By Lensed Star
      Vendredi soir je décide de sortir le Maksutov pour un peu de visuel et dessin.  Il faut encore assez jour mais les ombres sont bien marquées et je décide de m’arrêter sur Clavius. 
      je l’ai étudié avant l’observation donc j’ai en tête les formes et petits cratères. Je m’amuse à faire jouer le grossissement pour débusquer les détails que j’ai en tête.
      Je passe de 100 à 150 fois puis Barlow, etc
       
      Toujours un plaisir de procéder de la sorte et de réaliser un croquis que je reprends ensuite au propre. 

    • By Cyp
      Salut à tous !
       
      La phase lunaire n'est plus très propice à l'observation du ciel profond. Néanmoins, je suis retombé avec surprise sur trois anciens comptes-rendus d'observation que je n'avais pas remis au propre ! Et quand je dis ancien... je parle de 2007
       
      C'est donc parti pour les deux premiers d'entre-eux, à savoir une double observation de NGC 6543, la nébuleuse de l'œil de chat. La première observation a eu lieu chez mes parents. La seconde s'est déroulée onze jours plus tard, à l'observatoire Sirene. Les instruments utilisés sont presque identiques car il s'agit du Meade Lx90 dans le premier cas et du Celestron C8 dans le second.
       
      Cette observation a été doublée car je me sentais fortement limité par le grossissement de 200× utilisé la première fois. Comme de fait, passer à 400× a apporté de très nombreux détails supplémentaires !
       
      Ces deux observations permettent donc de comparer la vue de cet objet à 77×, 200× et 400×.
       
      ### Première observation
       
      Objet : NGC 6543, la nébuleuse de l'œil de chat
      Type : NP
      Constellation : Dragon
       
      AD : 17h 58' 33"
      Déc. : +66° 37' 59"
       
      - Date, heure, durée : 10/05/2007, 23:10 TU, 5'
      - Lieu, altitude : La Roque d'Anthéron (13), 175 m
       
      - Vent nul, 16 °C
      - T1 (mvlonUMi 6,17), P1, S2/200×
       
      - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10
       
      Observations :
          77× (champ de 38'), H = 55°. Petite et brillante NP circulaire de couleur verte vue V1, graduellement brillante vers le centre.
          
          200× (champ de 15'). NP ovale vue V1, orientée NE aux dimensions estimées à 40" × 25". Une zone centrale contrastée uniformément lumineuse et de couleur verdâtre est entourée d'un petit halo.
          
      Remarques :
          L'étoile centrale de mV 11,3 n'a pas été vue.
          
          Deux étoiles de mV 9,7 et 13,0 sont visibles à proximité, situées respectivement à 2,7', PA 291, et 2,1', PA 323, du centre de la nébuleuse.
          
      Page web : https://www.cypouz.com/croa/070511/ngc-6543-nebuleuse-oeil-chat-t203-200x
       
      ### Seconde observation
       
      Objet : NGC 6543, la nébuleuse de l'œil de chat
      Type : NP
      Constellation : Dragon
       
      AD : 17h 58' 33"
      Déc. : +66° 37' 59"
       
      - Date, heure, durée : 21/05/2007, 22:15 TU, 15'
      - Lieu, altitude : Observatoire Sirene (84), 1 100 m
       
      - Vent 1, 15 °C
      - T3, P3, S2/400×
       
      - Instrument : C8, 203/2000, F/10
       
      Observations :
          400×, H = 55°. Brillante NP vue V1, incolore.
          
          Une étoile centrale vue VI2 est entourée par une petite cavité sombre au cœur d'une nébuleuse ovale aux bords nets vue VI3, orientée NE aux dimensions estimées à 40" × 20". Deux renforcements lumineux en forme d'arc de cercle vus VI3 sont observés en bordure de nébuleuse, au NE et au NO. Le renforcement NE apparaît sur une plus grande section. L'ensemble baigne dans un halo presque circulaire aux limites floues vu VI1.
          
          L'usage d'un filtre [OIII] renforce le contraste des détails internes mais assombrit le halo externe et l'étoile centrale.
          
      Remarque :
          Deux étoiles de mV 9,7 et 13,0 sont visibles à proximité, situées respectivement à 2,7', PA 291, et 2,1', PA 323, de l'étoile centrale.
          
      Page web : https://www.cypouz.com/croa/070522/ngc-6543-nebuleuse-oeil-chat-t203-400x
       
      Les deux dessins ont été mis à la même échelle afin de pouvoir les comparer plus facilement. Évidemment, la vue à 200× était bien plus petite que celle à 400×.
       

       

    • By xavierc
       Dobson Strock 254/1200
       Seine et Marne à l'entrée de la ferme.
       
       5 dessins : 9079 à 9083.
       
       Je suis arrivé à 21h45.
       Ma séance d'observation a commencé sur l'autoroute, où pendant que je roulais vers l'est un bolide de magnitude -4 vert durant 7 à 8 secondes est tombé verticalement vers l'horizon devant moi.
       Il traîne encore de l'humidité ici au sol, les derniers jours ont été humides.
       
       Je pointe en priorité un amas ouvert des Gémeaux.
       
       Observation 9079 : Bo1 ou encore Bochum 1.
       Il est incertain à 75x mais résolu à 150x. Il reste pauvre, peuplé de rares étoiles considérablement faibles à perceptibles.
       
       
      Les vaches font du bruit en mangeant dans l'étable.
      Je rends visite à une nébuleuse planétaire des Gémeaux bien moins connue que le Clown.
       
      Observation 9080 : PK194+2.1.
       Vue à 75x, elle répond très bien au filtre Oxygène 3 et brille faiblement.
       Je la note un peu floue à ce grossissement. Il n'y a plus de doutes sur sa nature à 343x. Elle est considérablement faible et contrastée à ce dernier grossissement, et en vision indirecte elle me semble plus lumineuse au centre.
       
       
      Les mains sans gants souffrent, j'abrège leurs souffrances en mettant ces derniers.
       Un hélicoptère survole le site, c'est rare ici.
       
      Je m'éloigne angulairement et dans l'espace vers des galaxies du Cancer.
       
      Observation 9081 : NGC2619.
       Assez facile à 75x, elle est faible à très faible à 109x. Son centre plus lumineux se détache bien. Elle est allongée en vision indirecte.
       
       
       Observation 9082 : NGC2608.
       Elle me semble ronde à 75x. A 150x elle est diffuse, je note quelques glimpses de portions éparses aux alentours.
       
       
      La buée apparaît, gênante, à minuit et ça empire. C'est un signe de l'arrivée prochaine des nuages.
       
      Observation 9083 : NGC2604.
       Je ne la vois pas tout de suite à 109x. Elle est très faible à VI1, d'un aspect diffus.
       
       
      Des nuages arrivent du nord-ouest à 0h25, j'ai juste le temps de terminer mon dessin, c'était de toutes façons l'heure de remballer, après quelques photos souvenir au smartphone.
       
       
  • Images