Recommended Posts

J'ai tenté une recherche sur le forum, et je n'ai pas trouvé de résultat pertinent (mais je ne suis pas sûr que l'outil de recherche soit performant ;) )

 

Le sujet, posté en 2013 sur le forum PixInsight, a soulevé pas mal de réflexions sur de nombreux forums et probablement ici, mais voici ce que le "magicien" de PI, Juan Conojero, disait :

 

As for the LRGB vs RGB thing, just to state my opinion clear:

- LRGB: Good to save time. This is true as long as RGB is shoot binned; when shooting unbinned L and RGB, the savings are marginal IMO.

- LRGB: Bad for quality. Assuming unbinned data, an independent L does not provide more resolution. At the contrary, it may provide less resolution since it has been acquired through a much wider band pass filter.

- LRGB: Problems to achieve a good match between luminance and chrominance.

- LRGB: More limitations to work with linear data. LRGB combinations are usually performed in the CIE L*a*b* and CIE L*c*h*, which are nonlinear. It is true that a linear LRGB combination is doable in PixInsight, though, working in the CIE XYZ space.

- RGB: Perfect match between luminance and chrominance, by nature. No worries about luminance structures without chrominance support, and vice-versa.

- RGB: A synthetic luminance has the important advantage that we can choose an arbitrary set of weights for the calculation of the luminance (with RGB working spaces in PixInsight). We can define a set of luminance weights that maximize information representation on the luminance, understanding information as data that supports significant object structures).

 

Pour ceux qui veulent revoir le sujet, et cette réponse spécifique de Juan : https://pixinsight.com/forum/index.php?topic=1636.msg9297#msg9297 

 

J'ai souligné l'ENORME point qui me parle assez, à vrai dire : je me suis déjà fait cette réflexion que mon filtre L me donnait des images plus "larges" que les couches R G et B, notamment sur les étoiles, (large ne veut pas dire flou). Je sais que le C11 n'est pas le tube le plus optimisé pour obtenir des étoiles "punctiformes", mais je me demandais ce que vous pensiez de ses remarques ?  Après, c'est vrai qu'il y a des outils comme la déconvolution pour "affiner" les étoiles, mais ce qu'il propose me tente bien ...

 

Je suis désolé si le débat a déjà eu lieu ici... 

 

Amicalement, 

 

JB

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Bonjour,

En pratique, et d'un point de vue personnel esthétique, je ne me sers plus des Luminances, je trouve presque toujours de meilleurs résultats en RGB, ou HaR-RGB sur les nébuleuses, par rapport au L-RGB.

Est-ce que tu as essayé pour les nébuleuses d'utiliser les filtres UHC ou Duo-narrow ou Triad, comme luminance en SHO?

 

Olivier

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

 

comme @decatur30033, je n'utilise plus les Luminances car cela n'apporte rien de vraiment plus selon moi !

 

et d'autant plus, que je fais pratiquement que du SHO maintenant !

 

Je suis aussi intéressé par un retour sur les filtres duo-narrowbands : avantages/inconvénients ? quelles cibles privilégiées ?

 

Bon ciel

 

Frank

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne fais plus du tout de nébs :) donc difficile de répondre pour les nébs. Je vais faire un test sur ma prochaine pétouille avec beaucoup plus de RGB et je comparerais les couches L vs RGB assemblées ... Mais je suis preneur de vos retours :))

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est peu être c.. ce que je vais dire, mais pourquoi ne pas faire une pseudo L en cumulant les 3 plans R G B ?

Ce qui permettrait de traiter la L en luminance et de ne garder les R G B que pour la couleur.

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est ce qu'on appelle une super luminance mais du coup l'intérêt semble limité si je comprends bien le post de pixinsight.

 

RVB vs LRVB c'est un vieux sujet et pourtant on dirait que nombre d'entre-nous sur ce forum utilisent la couche L... une explication ? des comparatifs ?

Certains spécialistes des galaxies ne font pas de couche V non plus et créent  un V synthétique...

Du coup avec les couches R et B on peut faire du RVB... sans L.... alors là ça fait gagner du temps.9_9

Pas si simple mais je ferai bien un comparatif pour voir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je précise bien Tom, SANS faire de couche L, uniquement les 3 couches R G B :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yes mais le RGB composite à la place de la couche L c'est pas ça une super luminance ???  à moins que ce soit L + RGB (en monochrome).

j'suis pas sûr, moi le ciel est trop pourri pour faire du LRVB..o.O Laissons faire les spécialistes.

 

Mais apparemment pour en revenir au post de pixinsight, le traitement couleur RGB directement donne de meilleurs résultats que le vrai LRVB sans nécessiter la production d'une couche L synthétique.

pour un temps de pose équivalent.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors pour être exact, le terme n'est pas une Superluminance, qui correspond à l'addition des masters L + R + G + B mais une  Pseudoluminance. Perso, ça y est je suis convaincu, j'ai lu pas mal de trucs et en fait ça a vraiment du sens. En plus, ça va me permettre d'acquérir un vrai V (ou G, si on est US)  - et éventuellement une Ha - plutôt que des le passer en synthétique :) Dès que le ciel se lève sur Nerpio, je teste :) 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

OK je vais suivre ça de prés

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

JB, merci pour ton invitation via ton post sur ngc7741 ;)

 

Personnellement, j'ai toujours pensé et compris que l'intérêt de la Luminance était d'apporté du signal et donc de la détection sur tout le spectre, contrairement aux couches couleurs, plus sélectives.

La couche synthétique est pratique quand on manque de temps, mais une vrai combinaison RGB apporte un gain en restitution des couleurs indéniable.

Il existe aussi la méthode LLRGB, on compose un première image LRGB à laquelle on vient y rajouter une seconde fois la Luminance pour intensifier le signal, çà apporte un petit plus sur les galaxies notamment.

 

@+

 

Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

Je pense que comme d'habitude il n'y a pas de réponse absolue à cette question. Pour ma part, je fais du LRVB pour une raison principale : je n'ai pas souvent un ciel dégagé chez moi et donc j'accumule le maximum de pose à travers un seul filtre avec le maximum de flux (L) pour obtenir le maximum de rapport S/B avec le minimum de temps d'observation. Les couches R, V et B me servent juste pour l'information de la couleur que je fais souvent avec des temps de pose individuel beaucoup plus court et souvent même en b2x2. Si tu ne fais que du RVB, il va te falloir poser plus de 3 fois plus longtemps pour obtenir le même rapport S/B sur chacune des 3 couches. Si ton télescope est au Chili ou s'il est en France où tu n'as que quelques nuits par mois d'exploitable, tu ne te poses pas tout à fait les même questions.

 

Jean-Christophe

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonsoir

 

Citation

Il existe aussi la méthode LLRGB, on compose un première image LRGB à laquelle on vient y rajouter une seconde fois la Luminance pour intensifier le signal, çà apporte un petit plus sur les galaxies notamment.

 

 

Christian, c'est intéressant cette remarque, mais le fait de rajouter une luminance sur la même luminance fait elle gagner du RSB ? C'est un peu comme si on compilait 2 images brutes identiques, en terme de RSB on ne gagne rien, je me trompe ?

 

Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites

@candrzej merci pour cette troisième voie :) Elle est intéressante aussi, mais ne s'affranchit pas de la couche L, qui est potentiellement un problème pour gagner en résolution.

 

Et là, je te rejoins entièrement, @Jean-Christophe Dalouzy sur la problématique du temps d'expo.. En fait, que ce soit du LRGB ou du LLRGB, il est très probable que là où, comme toi, je fais 2H de L vs une 1H de RGB (ou RB...) tout cumulé, passer en 3H de temps total en RGB pur doit pouvoir revenir au même... la nouvelle question,  pour moi, dans cette optique, c'est quel temps de G.... 

 

Avec une question subsidiaire : rester sur du 3H - 3H30 et rajouter dedans un couche Ha... Dans un monde parfait, où le temps de ciel ne serait pas une limite, vous en pensez quoi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que l'on prend le problème à l'envers.

Le  LRVB n'a de sens que si l'on fait le RVB en bin2 . Pour le même RSB, il faudra poser moins longtemps qu'en RVB.

Sinon si c'est tout en bin 1 autant faire du RVB. C'est pareil mais un peu plus long. Plus facile à traiter comme le dit Juan.

Autrement dit, à temps de pose égal le LRVB aura un meilleur RSB que le RVB.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui Bernard, je pense comme toi.

Actuellement j'ai ma vielle ST 2000 sur le 360 échantillonnage 0.53" pour mon ciel c'est très limite en plus du capteur pas très grand ….j'ai pas encore sorti une image potable, mais lorsque je remettrai la moravian sur le 360 je tenterai bien du RVB sans L en bin 2 ech : 1.27" 

 

JC

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By frank-astro
      Bonsoir,
      Hier soir, ciel voilé, voir bien voilé...
      Un peu comme ce soir :

       
       
      Mais on voit des étoiles, donc Mars. Direction l'Observatoire (ça le fait comme phrase ça !!!) et pointage du C9. Plusieurs SERs mais seulement deux de corrects car seeing qui passe de mauvais à moyen.
      Capture d'une PSF, traitement AS!3 puis Astrosurface. Toujours mon souci de couleur mais bon là, je n'y arrive pas.
      2020-10-18-2053_4-IR-Mars_ZWO ASI224MC_l7_ap115 by Frank TYRLIK, sur Flickr
       
      Bonne soirée,
      Frank
    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      Enfin une troué pour imager la petite Mars avec un ciel voilé, et bien trop vite fait la première vidéo étant une bouillie la seconde fut nettement meilleure.... et puis c'est tous les nuages ont posé le couvercle.
      Bien pratique Winjupos pour savoir ce que l'on voit exactement comme formations et son orientation. J'ai détecté de la glace, au sud-ouest.
      Ce n'est presque pas mauvais finalement, la couche rouge est la meilleure , d'ailleurs l'image est plus nette malgré le redimensionnement de 25%.
      Traitements : AS3! & ASS.
       

       

       
      Bon ciel planétaires & lunaire
    • By santacana
      Bonjour,
      A l'issue du traitement avec Siril, il m'est impossible d'enregistrer l'image, quel qu'en soit son format ; Siril m'indique "L'enregistrement du fichier a échoué, vérifier les log".
      C'est du chinois pour moi, si quelqu'un peut me venir en aide sans parler chinois... Merci !
      Gilles
    • By LucaR
      Bonjour,
       
      Dans quel cas c'est bien d'utiliser un filtre anti-pollution CLS et dans quel cas il est mieux de le retirer?
       
      J'ai déjà compris qu'il faut l'éviter si possible pour les galaxies car ça en retire du signal. Mais pour les nébuleuses, y-a-t-il des cas ou le mettre entraine plus d'inconvénient que d'avantages? Et si oui quels sont ces inconvénients?
       
      J'imagine bien sûr que ça dépend de mon setup (lunette triplet F/5 sur APN Canon non défiltré, et mon CLS est un SVBonny EOS-Clip) et surtout de mon ciel: Bortle 4 tirant vers le 3 à partir de minuit quand mon village éteint son éclairage public (oui je sais, je suis un gros chanceux :-D). Il y a quelques dômes de pollution lumineuse dont un important en direction sud-est (vers la RP...) vers laquelle j'évite de trop choisir mes cibles. Malgré cette relativement bonne qualité de ciel j'ai quand même pas mal de gradient à retirer des photos quand je n'utilise pas le CLS...
       
      Est-ce que par exemple je devrais n'utiliser le CLS que quand ma cible est dans un dôme de pollution, mais l'éviter quand elle est dans une zone correcte du ciel?
    • By Ellazanne
      Bonjour,

      Certain d'entre vous me connaissent déjà, ainsi que mon matériel. 
      Un petit rappel pour ceux qui m'auront reconnu et une rapide présentation pour ceux qui ne me connaissent n'y d'eve n'y d'adam : Ella, propriétaire du Star Aventurer + une lunoche 72Ed & un canon 100D partiellement dé-filtré, débutante"confirmé ^^' ".
       

      Et voici mon problème ... : 
       

      Le signal a été volontairement augmenté pour voir clairement les hachures
       
      ... Des bandes bien marqué, généralement verticales qui balayent l'image fort disgracieuses. Elles apparaissent après avoir fait le post traitement SIRIL et une partie du traitement Siril & toshop. J'aimerais connaître leurs origines et s'il est possible de les réduire, voir les éliminer complètement, si c'est normal ou si ça peut venir d'un défaut de mon canon?

      Merci par avance a ceux qui voudrons bien prendre le temps de me répondre, si bien sûr vous avez une réponse ou le temps de le faire.


      Humblement, votre apprentie, Ella



       
  • Upcoming Events