Sign in to follow this  
biver

Version dessin de l'éclipse

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Magnifique Nicolas :)

Une préférence pour la version claire ;)

Je trouve la version foncée un peu trop contrastée ;)

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans notre galerie, cet évènement finalement a été couvert par des instruments variés, pas mal du tout. Ici, ça tire sur le vert-jaune depuis mon écran. Par contre, sur le chapelet de Nicolas, je trouve "sensass" la répartition de l'orange sombre sur le disque et son dégradé lors de la phase totale car il y en avait pas plus (+) ailleurs sur le disque.  Certains rapports sont trop généreux dans la saturation de cette teinte et sur sa couverture spatiale. Après, avec de plus grosses optiques, il semble logique que les couleurs soient plus marquées et qu'elles arrivent à  franchir la moitié du disque. Fabrice M.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Haaaaaaaa, voici publiée la version du Nicolas, ce coquinou.

J'adore, déjà parce que c’est du Nicolas, mais aussi pour la retranscription des teintes où, enfin, on voit de l'ocre jaune et des zones verdâtres, quasi jamais vues sur les nombreuses images numériques présentées ici.

C’est la version du milieu qui me va bien, même s'il y a un chouya de trop de jaune canari.

Pi ici, on voit de la besogne appliqué et studieuse, avec l'heure à la minute près, une séquence rigoureuse.

Superbe !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo Nicolas, très beau rendu de cette éclipse mémorable, Les deux versions me plaisent.. P'tre un coup de cœur pour la troisième en cours…:)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un "chapelet divin" ! ( c'est une phrase d'un haïku que j'ai écrit, mais sur une autre sujet...;)).

 

Comme c'est beau!  

 

Et effectivement à partir d'une palette de couleurs et d'émotions bien au delà du numérique ( qui produit cependant des témoignages plus que photogéniques :o)

 

J'adore ces planches, comme celles des naturalistes en expédition dans les terres lointaines au 18ème siècle!

 

Là aussi , c'est une terre lointaine...et si proche.9_9

 

Bravo!!

 

 

Amitiés

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci... oui c'est un peu trop jaune, déjà trop jauni entre les dessins et le scan et peut-être même entre les notes et le dessin (noté beaucoup plus de tons orangés que vraiment jaunes)

Nicolas (mais l'imprimante me rougit parfois les couleurs...)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Moi je trouve cela génial ce type de dessin,  j'ai noté des différences avec l'oeil mécanique qui est à côté de la plaque, et le notre où tous est comme il faut !

Mais attention les images scanné numériquement créer de drôles de choses parfois notamment des artéfacts vert sur le noir où un contraste et colorimétrie pas juste non plus. Ils ont du mal les scanner avec nos dessins sur fond noir.

Je te conseil de prendre en photo simplement tes dessins en complément , ce sera plus fidèles à la réalité du papier.

 

Bon ciel lunaire

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo Nicolas. Du très beau travail. Avec le vert dont parle Serge. B|

Dommage à l’œil je ne l'ai pas distingué, trop sombre sans doute, et il y avait de la brume et des lampadaires au sodium autour de moi...

J'aurais dû prendre mes jumelles!

Sympa aussi sur ton dessin la matérialisation du centre de l'ombre, bien sombre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  



  • Similar Content

    • By hamilton
       
      La Lune au crépuscule naissant apparaît délicatement empourprée et semble se prêter aux caresses d'un feuillage qui la saisit au vol.
      Elle apparaîtra ensuite au curieux qui continue de suivre son ascension vers sa pleine majesté, dans toute sa beauté minérale.
       
      Photos de l'auteur, musique d' Erik Satie.....
       
       
      Amitiés
       
    • By ndesprez
      Comme toujours, je prépare ma soirée. Coté ordi, c’est l’incontournable AVL complété par Quickmap LROC ; coté papier, ce fut pour cette soirée « 452 formations hors cratères » et le « Manuel d’observation lunaire » quatrième partie. Rares sont les amateurs observateurs de pleine Lune aussi ce soir, je sors la grosse artillerie et son arme secrète : un C11 et un hélioscope préalablement dépourvu de son ND3 ! Ce sera une chasse aux cratères à auréole, aux points brillants et quelques objectifs récemment visités pour comparer.
      Première difficulté, l’orientation, une galère : je finis par comprendre l’inversion Est Ouest et ce fut plus difficile pour l’inversion Nord Sud. Comme j’observe perpendiculairement à l’instrument, l’image est pivotée environs à 90°. Le meilleur oculaire semble un Plössl 25. Un oculaire plus court efface le contraste.
      Premières cibles dans la région de MARE CRISIUM : PROCLUS montre parfaitement la trainée claire et les éjectas en V. On distingue bien l’auréole brillante à l’intérieur sombre. A l’opposé en bordure de MARE TRANQUILLITATIS, un point fortement brillant attire mon œil : il s’agit de AL-BAKRI (merci l’AVL  ) En route pour CLEOMEDES A et EIMMART A  : difficile de distinguer les cratères mais la zone offre un albédo + alors que le proche CONDORCET T saute aux yeux tant il est lumineux. Je remarque que CLEOMEDES reste quasiment invisible !
      Je pars à la recherche de ATLAS companion : introuvable à moins qu’il ne s’agisse du brillant … Hercule D.
      Je reviens ensuite vers REINER GAMMA vu l’avant-veille. La formation se présente sous un angle moins ouvert mais le contraste s’effondre et puisque nous sommes à proximité de LICHTENBERG, voyons voir. Ce cratère révèlerait-il son mystère ? L’auréole claire saute aux yeux comme la partie Sud-Est manquante. Plus difficilement se révèle l’épanchement de lave sombre qui expliquerait le phénomène. Comme l’AVL me l’indique je saute vers ULUGH BEI (libration favorable). Bof, je distingue bien le bord proche du limbe mais guère plus. En revanche un phare relativement proche retient mon attention : SELEUCUS, un magnifique cratère à auréole ! C’est la surprise du soir.
      Encore un effort et SULPICIUS GALLUS M se montre à son tour : un point brillant très fort. Proche, je trouve MENELAUS, magnifique cratère à auréole (encore un  ) : on voit bien la traînée venant de BESSEL. Il faut plus d’attention pour saisir à l’opposé, les éjectas en V. Bon, un petit dernier avant que les nuages ne mettent fin à cette matinée J (et oui, nous sommes déjà demain). Dionysius, si j’en crois le Manuel d’observation lunaire serait un DHC, un cratère à halo sombre, qui présenterait la particularité de montrer également un éjecta circulaire à fort albédo : je ne perçois que ce dernier.
      Voilà, voilà. Qui prétendait que notre satellite n’offre guère de détails à la pleine Lune ? Bien, je vous souhaite le bonjour et vais me coucher 
      Norma
    • By dob250
      Dob sans suivi et cam SVBony SV305, capture à environ 12 img/s total stackées entre 200 et 300 images ce qui peu.
      La plupart des captures sont en 12 bit, photo finale en crop car sinon on aperçoit le stacking
      Ensemble de photos du 2 au 4 avril 
       
      Ce n' est pas long je vous rassure 
      A vos commentaires 
    • By FranckiM06
      Bonjour les amis, voici un morceau de Lune que j'ai faite avant hier avec le filtre rouge sur la tsa + la powermate x4 : 

    • By Simon Fabre
      Bonsoir à tous,
       
      Désolé d'y revenir...
      Mais je me suis rendu compte après coup cette nuit, que je n'utilisais pas la bonne fonction sous Pshop pour éclaircir...
      Du coup cela m'avait obligé à aplatir certaines images pour ne pas brûler les blancs, c'était flagrant sur Moretus.
       
      J'ai aussi retravaillé sur le Golfe des Iris et un Kepler, en diminuant par deux le nombre de brutes retenues.
      Et les éclairages, cadrages et contrastes... de tous les autres.
      Bref, une reprise du traitement de A à Z, qui m'a bien pris une douzaine d'heures...
      C14, à F/D30, Baader FFC et ADC Pierro Astro, caméra ZWO 174MM avec filtre rouge Astronomik type 2c.
       
      Je les représente dans le même ordre, cette fois elle me plaisent bien.
      Désolé pour ce doublon, ça m'apprendra à aller un peu vite.
      Prenez soin de vous et à bientôt!
      Simon
       
      Moretus, bien contrasté cette fois, 700 images:

       
      Clavius, 1000 images: 

       
      Tycho, 700 images:

       
      Copernic, 700 images:

       
      Gassendi, 350 images:

       
      Aristarchus et Prinz, un peu meilleurs, 300 images:

       
      Sinus Iridum, plus piqué, 100 images au lieu de 200:

       
      Plato et Valles Alpis, 650 images:

       
      Anaxagoras et Scoresby, plus contrastés, 300 images:

       
      Philolaus, plus contrasté,, 225 images:

       
      Kepler,  plus piqué, 100 images au lieu de 175:

  • Images