FroggySeven

Bricoler des " " " jumelles " " " sans prisme (à image inversée) ?

Recommended Posts

Quelqu'un a-t-il déjà testé ?

Mal de tête colossal assuré à main levée... ou c'est juste une habitude à prendre, et une fois le sujet au centre ça le fait bien ???

 

PS : on pourrait se dire "pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué : il y a la solution de la bino"...

... mais ça serait pour un très faible grossissement genre x5 ou x8

 

 

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Ahaha, on te vois venir, maintenant que tu sais que le prisme est un facteur limitant, ... :)
Sinon il y a aussi la solution des lunettes de tir, il y a un groupe redresseur d'image à l'intérieur. On peut toujours imaginer faire une paire de jumelles à partir de deux lunettes de tir en supprimant le réticule, mais ça ce sont vraiment des objets assez longs. 


Si c'est sur trépied je pense pas que l'inversion soit pénalisante, mais à main levée ça doit être l'enfer oui :) C'est des coups à se péter la binette :)

La solution la plus élégante ce serait de trouver des lunette de 60 mm avec deux renvois coudés et deux oculaire très grand champ. On retombe là sur un design classique de paires de jumelles astro. 

Avec ce genre de lunettes ça peut être mignon comme instrument. Oculaires compris on va vite monter à plus de 1000€ aussi. 
william_optics_zs61_fpl53_gold.jpg

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais pensé à faire cela avec deux FS60.

Mais bon j'ai des 8*42 déjà, donc l'intérêt n'est pas énorme...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, jldauvergne a dit :

lunettes de tir, il y a un groupe redresseur d'image à l'intérieur

J'ai une 3-9x50 (pour ceux qui ne connaiseent pas : zoom x3 à x9 et 50mm de diamètre) pour le tir sportif.

Il y a des lunettes plus "tactiques" à faible grossissement et plus large champ...

Mais vu la longueur je suppose que le redressement se fait avec une sorte répétiteur d'image grâce à un groupe convergent

(on a besoin d'une image réelle pour la mire).

Du coup, le champ est encore très réduit.

Sinon ça ferait des viseurs de folie

(canting pour les régler le paralaxe par rapport au télescope, mire à éclairage réglable, pas cher, zoom...)

 

il y a 14 minutes, chonum a dit :

j'ai des 8*42 déjà, donc l'intérêt n'est pas énorme...

l'idée c'est d'obtenir un champ apparent de 110°

 

il y a 54 minutes, jldauvergne a dit :

on va vite monter à plus de 1000€ aussi. 

je peux commencer avec un oculaire (qui ne sera pas "perdu") et un objectif photo que j'ai déjà pour tester sur un oeil...

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

attention tout de même avec le "sans prisme": l'écart entre les yeux n'est pas réglable... celui entre les optiques oui, mais il y a donc un minimum ;). Ca tourne autour de 6cm, ce qui limite aussi le diametre utilisable dans cette config (à moins d'accepter de devenir un cameleon, mais mal de tête garanti pendant un certain temps ). Et malheureusement, une lunette de 60mm fait un peu plus que 60mm de diametre, donc c'est très proche de la limite supérieure utilisable...

 

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, FroggySeven a dit :

Mais vu la longueur je suppose que le redressement se fait avec une sorte répétiteur d'image grâce à un groupe convergent

deux doublets oui. 
En faisant le livre sur les jumelles, je me suis dit que ça ferait quand même de bien bons chercheurs pour nos télescopes. 
Surtout les lunettes de battue car le grossissement mini du zoom est souvent de 1x. Certaines ne sont pas trop chères, la Solognac 1-4x24 par exemple est à 150€. Elle n'a pas d'éclairage par contre.  

formationduneimage-F.jpg.952a0b56167c08ff4a2c3645e444f1aa.jpg

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Jijil a dit :

attention tout de même avec le "sans prisme": l'écart entre les yeux n'est pas réglable... celui entre les optiques oui, mais il y a donc un minimum ;). Ca tourne autour de 6cm, ce qui limite aussi le diametre utilisable dans cette config (à moins d'accepter de devenir un cameleon, mais mal de tête garanti pendant un certain temps ). Et malheureusement, une lunette de 60mm fait un peu plus que 60mm de diametre, donc c'est très proche de la limite supérieure utilisable...

Oui. Beaucoup de paires droites se limitent à 56 mm. Tout dépend la marge qu'on se donne. Un adulte homme avec une morphologie normale a un peu plus de marge que ça. Bresser a des 9x63 par exemple. 
Mais tu as raison, sur les lunettes il faut penser à l'épaisseur de la mécanique. Chez moi ça passerait je pense, j'ai 70 mm entre les deux yeux. Non, non, je n'ai pas pris la grosse tête (je préfère la faire avant que quelqu'un d'autre dégaine :) )

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

25bf5fd51655a7b8a408d42e3e00b1eb.jpg

 

(désolé, elle était facile :D )

Edited by Jijil
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce n'est pas une grosse contrainte l'écartement des yeux si on se cantonne à de faible grossissements genre < x10

on pourra atteindre 5mm de pupille de sortie.

 

Lunette de battu : connaissait pas. Mais c'est le même principe que les lunettes de certains snippers qui veulent pouvoir garder une vision d'ensemble de la scène. mais j'ai peur que ça n'ait pas un champ  plus large que des jumelles.

Edited by FroggySeven

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petit essai à l'arrache d'un Coronado Plössl de 16mm sur un objectif photo de 85mm (en monoculaire donc)

et deux bonnes surprises :

1) l'angle de vue dans l'oculaire n'est du tout ridicule : à peine moins que mes jumelles (58° de mémoire).

    Je crêve d'envie de voir ce que cela donne avec un oculaire grand angle !!! Même 80° ça doit être chouette !

2) et surtout une fois le sujet au centre, l'inversion des tremblements n'est pas du tout gênante,

    et même avec un peu d'habitude le mouvement pour chercher le sujet devient relativement spontané sans mal au crâne.

 

Yapuka réfléchir à la focale de l'oculaire, en fonction des objectifs utilisables, et de son utilité avec mes télescopes.

Edited by FroggySeven

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce n'est pas le même principe optique entre une longue-vue (ou lunette de tir) et un oculaire redresseur.C'est différent.

 

Une longue-vue comporte trois "parties" optiques : l'objectif,le véhicule redresseur ( ou tu peux appeler cela un "redresseur") et un oculaire.

 

L'objectif crée l'image.Mais cette image se retrouve inversée dans les deux sens (horizontal et vertical).

Cela n'est donc pas utilisable pour observer la nature avec.Tout ce que l'on verrait aurait la tête en bas!

 

C'est pour cela que la longue-vue comporte un redresseur pour remettre la vision des choses à l'endroit.Il redresse ainsi la vision en horizontal et en vertical à lui tout seul. 

 

Mais il reste encore un problème à résoudre :

La vision des choses est maintenant à l'endroit mais elle est toute petite en taille.Un oeil ne peut pas la voir.

 

Il ne reste donc plus qu'à ajouter un oculaire pour pouvoir utiliser la longue-vue.Ce dernier sert de "loupe".

 

Un oculaire de type "redresseur" est différent d'un oculaire normal car sa focale en mm est négative.

Tous les oculaires "normaux" que nous utilisons ont une focale en mm positive.

Dans ton lien, le vendeur devrait dire plutôt que c'est un oculaire de focale - 10 mm.

 

Quand cet oculaire redresseur est utilisé sur une lunette astronomique par exemple (sans renvoi coudé ou redresseur), la vision est redressée à l'endroit automatiquement.Elle n'est plus inversée comme d'habitude avec un oculaire "normal".

 

Tu as alors transformer ta lunette de Fraunhofer en lunette de Galilée si on veut parler optique pure.

 

Il n'y a là pas du tout besoin de redresseur pour que cela fonctionne en vision à l'endroit.Juste un objectif et un oculaire "spécial".Seulement deux "parties" optiques.

 

C'est de cette façon que sont conçues toutes les jumelles bas de gamme ou celles de théâtre.

 

Mais l'inconvénient principal de cette façon de faire ( dite lunette de Galilée), c'est que le champ de vision ne dépasse généralement pas les 30° de champ.

 

A cause de cela, les astronomes ont utilisé par la suite des lunettes de type Fraunhofer à champ large.Et c'est toujours aujourd'hui le cas pour nos lunettes astronomiques.Rien n'a changé depuis.

 

 

 

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

OK... c'est une lentille divergente placée AVANT le foyer. Merci :) !

Edited by FroggySeven

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now