Kaptain

Orion cassegrain "classique"

Recommended Posts

J'avais oublié Gérard Therin, ça fait au moins 3 personnes donc.

Pas mal cette histoire de bulletin de contrôle, même chez OU c'est pas évident, ils avaient refusé de me le faire quand j'ai acheté pour l'Observatoire de Rouen un C11 ( qu'il faut que j'essaie d'ailleurs ), ceci dit la démarche n'est peut être pas la même.

Frank je te souhaite de trouver ton bonheur, tu as un objectif précis en tête et tu t'y tiens !

Je te rappelle le principal avantage et de loin pour ce type de télescope :

grosse focale = image souvent prise au foyer, et pour une cam couleur ( tu n'en manques pas xD), bingo pour les couches couleurs qui focalisent sur le même plan ! Ce tout petit détail a son importance !!!

Voilà, je t'ai carrément vissé sur le projet maintenant. :DxD;)

 

Edited by ValereL
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
il y a 4 minutes, ValereL a dit :

Frank je te souhaite de trouver ton bonheur, tu as un objectif précis en tête et tu t'y tiens !

 

Merci à toi !

 

comme réflecteurcteur en planétaire, je suis équipé d'un Mak127 que je sors bcp et que j'aime assez car très transportable !

Je souhaite passé à plus grand diamètre pour lune/planétaire et amas globulaire/néb planétaire !

 

Comme je suis bien équipé depuis 2 ans avec un RC8" de chez ORION qui marche super bien même si j'ai un peu galéré au début pour la collimation (comme me l'avaient dit plusieurs Astram - Maintenant la collim d'un RC est aussi facile que la collim d'un Newton !), tu m'as convaincu que si je prends un autre tube réflecteur, il faut qu'il soit d'un diamètre supérieur au RC 8" que je compte gardé !

 

Merci à toi !

 

Je te tiendrai au courant !

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

FRANKASTRO64:tu as aussi Teleskop-Spezialisten  qui vérifie et collimate le matériel astro dont les produits TS pour le même prix que TS

De plus, tu peux obtenir un bulletin de contrôle également (50€ de mémoire)

j'ai déjà acheté chez eux et je suis très satisfait du service: j'avais commandé une lunette TS ; ils m'ont envoyé un mail pour m'indiquer que les lunettes en leur possession n'était pas suffisamment bonnes  (un défaut) et ils ont recommandés une nouvelle série auprès de TS. J'ai pu vérifier leur collimation avec un GMK Kollimator et la collimation était bonne.

le mail: "

"Bonjour Jean-Claude,

 

Je demande à ce qui était le télescope pas encore été envoyé à des excuses. Je l'ai trouvé sur les lentilles pendant réflexes test final et maintenant je n'ai pas stock de télescopage. Les trois derniers télescopes avaient ce problème. Probablement une erreur de Produktions. Je reçois dans environ 10 jours 10 nouveaux télescopes et trouvera une bonne copie et l'optimisation. Désolé pour la longue attente. Normalement, ces télescopes très bon et il y a ces problèmes très rares,

 

Klare Nächte!

 

Mit freundlichen Grüssen
Karl"

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En vous lisant à propos des barlows : c'est dommage qu'ils ne le fassent pas à f/4.5/15 , 32% obstruction (tirant arrière de 200mm - épaisseur miroir)

On aurait une diagonale de 26mm sur 1/2° (la Lune) avec un piqué plein champ (.91 strehl théorique), sans optique correctrice.

Avec un disque de diffraction de 10um dans le vert, ça ferait x2 à x3 sur une belle plage de caméra.

Cassegrain203f4.5-f14.9.jpg

Probablement que la qualité des miroirs industriels ne permet pas cette formule de référence qui est nativement suffisamment plate (courbure de champ) pour la photo en direct.

Skyvision a préféré faire du f/4/16 30% obstruction, mais les focales sont plus longues, on s'y retrouve.

Je trouve que ça fait compromis le f/4/12 alors que ça fait des années que Célestron persiste à rester à 32/33% d'obstruction, un poil en dessous, un taux qui marche bien une bonne partie des soirées d'observation.

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous

 

Je me permet de m’immiscer dans cette discussion car elle répond en bonne partie à des questions que je me pose pour la constitution d’un setup planétaire. J’ai découvert certaines notions importantes dans cette discussion, ainsi que sur le blog de Christophe Pellier, sur un de ses articles paru dans le n°88 d’Astrosurf (comparaison caméras couleur et NB pour du planétaire) et dans le guide « Réussir ses images planétaires ».

 

Si jamais je suis vraiment hors sujet de cette discussion, vous me le dites et j’ouvrirai une nouvelle discussion.

 

J’ai actuellement un newton de 300 en f/d4 sur une monture 10Micron GM2000, 100% dédié à l’imagerie du ciel profond. Je souhaiterais diversifier mes acquisitions avec du planétaire (y compris la Lune). Ce 2ème équipement viendrait en parallèle de mon newton actuel, le tout en poste fixe.

 

Je cherche à rester relativement « modeste » sur ce setup planétaire afin maitriser la charge totale sur la monture, même si elle peut soutenir une cinquantaine de kilos, mon newton et tout son accastillage annexe tarant dans les 27kg, je vise une dizaine de kilos pour le setup planétaire, ce qui m’amène vers un télescope de la gamme des 200mm de diamètre.

 

Je prévois d’emblée un setup pilotable à distance, car à terme, la totalité de mon équipement devrait rejoindre des cieux plus propices à l’astrophotographie que ceux de ma résidence actuelle.

 

Même si je n’y  crois pas trop, vu la focale qui va en résulter, je pourrai peut-être profiter de ce setup pour faire un peu de CP, notamment pour des galaxies de petite taille, mais ça restera vraiment à la marge. Et si ça n’est pas possible, ce n’est pas grave.

 

Compte-tenu de ce que j’ai compris de par la discussion en cours et des documents lus, la valeur de l’échantillonnage doit être au moins égale à la moitié du pouvoir séparateur de l’instrument. Dans le cadre d’un tube de 200, son pouvoir séparateur étant de 0,58", l’échantillonnage de la caméra doit être de 0,29" par pixel.

 

Concernant la caméra, je m’oriente vers une caméra couleur pour me simplifier le traitement d’image. Je pense à l’ASI 294 MC PRO. Le refroidisseur n’est probablement pas utile en planétaire, mais comme je souhaite (peut-être) faire un peu de CP et comme le setup sera dans un secteur où il fait habituellement chaud, je me dis que j’ai peut-être intérêt à prendre la version PRO de cette caméra (avec refroidisseur), d’autant qu’il y a également un hub USB qui permet de raccorder d’autres accessoires (motorisation focuser, RAF, …).
Ces caractéristiques (sensibilité, bruit de fond, …) ont l’air très intéressantes.

 

Cette caméra est équipée d’un capteur avec des pixels de 4,63 microns. En première approche théorique, sur la base des préconisations au paragraphe 7 du guide « Réussir ses images planétaires », le rapport F/D idéal moyen se situe à 5 fois la taille d’un photosite, soit dans mon cas 23,15. Vu le rapport F/D résultant, il faut évidemment utiliser une barlow.

 

Concernant le tube, j’hésitais initialement sur 3 modèles bien connus, chacun ayant des avantages et des inconvénients (collimation, buée, mise en température, …). Ces 3 tubes sont (pas forcément dans l’ordre préférentiel) : un mewlon 180, un MAK 180 ou un Celestron Edge HD 800. Dans le cadre de mon projet, le prix de ces 3 tubes n’est pas le premier critère de choix.

Suite à lecture de cette discussion, je crois que je pourrais ajouter le Vixen VC200L, le Cassegrain TS 8 » f/12 ou son jumeau chez Orion.

 

Il y a d’autres modèles (INTES, …) , mais à des tarifs plus importants. J’ai aussi trouvé un Maksutov-Gregory de 190 en F/D 15 chez Ottiche Zen en Italie qui semble pertinent, mais je n’ai aucun retour sur la qualité de leurs optiques. Je vais quand même les contacter pour avoir des infos complémentaires.

 

Pour en revenir à nos savants calculs, il me faudrait, pour passer de la théorie à la pratique, un tube dont la focale associée à une barlow arrive aux alentours de 23,15.

 

  • Le Mewlon 180 a un rapport F/D de 12. Avec une barlow de 2X, on arrive à 24. Il y a un très léger sur-échantillonnage, mais comme l’écrit Christophe dans son guide, ce n’est pas préjudiciable.
  • Pour le MAK180, avec son rapport F/D de 15, il va être difficile d’avoir un F/D total vers les 24. Il faudrait une barlow de 1,5X, et ça, je ne connais pas. Et avec une barlow de 2X, on va être largement sur-échantillonné.
  • Le Celestron Edge HD 800 (ou version XLT) a un rapport F/D de 10, avec une barlow 2X, on est sous-échantillonné. Il faudrait une barlow 2,5X pour arriver à un très léger sur-échantillonnage.
  • Le Vixen VC200L au rapport F/D de 9.Avec une barlow 2,5X, on arrive à 22,5 (sous-échantillonnage) et avec une barlow 3X, on obtient 27 (sur-échantillonnage).
  • Exit à priori le Maksutov-Gregory de 190 en F/D 15 chez Ottiche Zen, car avec ce rapport F/D et une barlow, on est largement sous ou sur-échantillonné.
  • Pour le Cassegrain TS 8 » f/12 ou son jumeau chez Orion, pas de problème à priori vu re rapport F/D de 12, idem Mewlon180.

Une formule optique de télescope qui n’a pas été abordée est le RC. TS propose un RC de 200 avec un rapport F/D de 12 : https://www.teleskop-express.de/shop/product_info.php/language/en/info/p1877_TS-Optics-8--RC-Pro-Teleskop-mit-Carbon-Tubus---Okularauszug-waehlbar.html

Mais un RC n'est peut-être pas une formule très adapté au planétaire ? A cause de son obstruction ?

 

Après, on peut remettre en question le choix de l’ASI 294 MC PRO, pour prendre un modèle avec des plus petits pixels. Et dans ce cas, certains des tubes que j’ai cité pourraient revenir dans la course.

 

Il y a bien évidement d’autres accessoires qui complèteront ce setup (motorisation focuser, barlow, pare-buée, filtres pour planétaire, résistance chauffante, …), mais là, on rentre dans les détails secondaires.

 

Voila, j’aimerais que ceux qui ont une bonne connaissance dans l'acquisition planétaire me fasse part de leur avis concernant ma première approche pour mon setup.

 

Merci à vous de m’avoir lu car je suis très bavard :$

 

Jean-Pierre

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Jean-Pierre, je ne comprends pas tres bien la demarche de descendre en diametre pour se regaler en planetaire. Il faudrait plutot le contraire !

 

Perso, j'avais aussi bien fouille a droite a gauche pour un diametre 250-300 confortable en planetaire (Vixen260, Cassegrain CFF 250, Mewlon250, tous a budget certain)... j'ai eu une opportunite sur un C11, dont je suis maintenant hyper content.

A part la buee, qui est en fait souvent un faux probleme, un C11 c'est quand meme bien facile a utiliser, pas tres cher, et delivre de superbes images, la plupart du temps seulement limitees par la turbu.

 

En visuel, un C11 et une bino, et roule sur la Lune, il ne me faut rien d'autre ... ah ... si, il lui faut une bonne monture ... maintenant, je lorgne sur un C14, mais le budget s'eleve consequemment.

 

Je ne saurais trop que recommender de passer par la case C11 pour quelques annees, pour voir vraiment, si le site, la passion, les projets, justifient l'investissement sur du plus chers.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Discret68 a dit :

Mais un RC n'est peut-être pas une formule très adapté au planétaire ? A cause de son obstruction ?

Les RC de petit diamètre ont une obstruction excessive. ça reste une excellente formule dont il faut corriger la courbure de champ pour la photographie.

Hubble est construit en Ritchey Chrétien avec une faible obstruction (grace à un long f/D)

Peut-être qu'un jour quand les constructeurs feront des structures opto-mécaniques (tubes) et des miroirs de qualité aussi bonne que ceux des Célestron (l'avantage du sphérique et de l'expérience sur la fabrication du ménisque correctif...), on aura des RC à f/D12 ou 15 pour le planétaire avec les 30-32% d'obstruction tolérable.

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

A ce propos, je suis un peu béotien concernant les formules optiques et je n'ai jamais trop compris quel était l'avantage du SC par rapport au Cassegrain conventionnel.

Certes, on se simplifie la vie avec un primaire sphérique, mais pour ensuite se la compliquer avec une lame de Schmidt. Au final, pourquoi cette formule est-elle devenue si populaire par rapport au Cassegrain pur ? Tube fermé ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

La lame est "facile" à réaliser (de façon industrielle) :

Citation

Schmidt tient moins dans la redécouverte de la lame qui porte son nom que d'une part dans l'idée de la mettre au rayon de courbure et dans l'invention d'une méthode permettant "facilement" de la réaliser, la méthode par dépression, et d'autre part dans la diffusion de son invention au bon moment.

http://www.astrosurf.com/quasar95/exposes/lames_de_fermeture.pdf

Kerber-Kellner-Schmidt.png.792f91db99fa356a908d027a08c1cb2b.png

Elle permet de corriger un primaire à f/D=2, ce qui est extrêmement court.

Fabriquer : mettre en forme, doucir, polir une surface courbe sphérique est facile en terme de précision machine, de nombreuses thèses sont sorties qui permettent de trouver les chemins optimaux à utiliser pour les machines polisseuses (excentrique, orbitales utilisant des courbes de lissajous).

Le tube fermé est à la fois un avantage et un inconvénient.

Le verre utilisé pour le ménisque se dilate beaucoup est est difficile à mettre naturellement en température, un système de ventilation forcée et de chauffage anti-buée permet d'être efficace.

 

Primaire à f/D=2 => tube court

désavantage : courbure de champ => correcteur.

Célestron a d'abord décliné ce design pour un 8" qui donne une courbure de champ difficile mais raisonnable en visuel en adaptant les oculaires puis le correcteur/réducteur x0.67 (2lentilles+2) est sorti pour la photographie numérique. Il n'est pas optimal mais loin d'être mauvais.

 

La chambre de Schmidt, à l'origine de cet instrument est l'instrument le plus utilisé pour la photographie astronomique, Dieter Lichtenknecker est devenu célèbre par la réalisation qu'il en a fait qui a longtemps apporté les très belles photos des objets Messier (Mein Messier Buch)

 

Je le redis mais un instrument équivalent à un C8 en terme de précision sur le champ : en cassegrain j'ai montré une formule en f4.5/14.9 sans correcteur. On est quand même loin du f/D 6.7 d'un Célestron avec son correcteur !

Avec l'offre Cassegrain f/4/12, on offre du "diffraction limited", ce qui honnêtement n'est pas terrible. Ca reste du bon marché, pour offrir du f/4.5/14.9, il faut que les optiques et l'optomécanique tienne la route. En terme de qualité d'image par ratio au diamètre fourni : c'est sans commune mesure.

Edited by lyl
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Lyl, très instructif. Pour résumer, à diamètre équivalent, le SC permet donc un tube plus compact, un f/D plus court et une meilleure qualité d'image qu'un Cassegrain classique.

 

La concurrence avec les Cassegrains purs se fait donc plutôt avec les MCT effectivement, orienté planétaire. Les SCT et RC sont plus polyvalents.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, muller a dit :

Jean-Pierre, je ne comprends pas tres bien la demarche de descendre en diametre pour se regaler en planetaire. Il faudrait plutot le contraire !

 

C'est sûr que l'idéal serait d'avoir un bon gros tuyau, mais comme je l'ai écris dans mon message, j'ai déjà un newton de 300 (tube de 360 de diamètre) qui tare 27kg sur ma GM2000, sachant que le setup planétaire viendra en parallèle du newton. C'est pour cette raison que je souhaite limiter la taille du setup planétaire.

 

Si c'était l'un ou l'autre, je prendrais un gros tube pour le planétaire ! 

 

En termes de coût, ça monte très vite aussi , beaucoup plus vite que le diamètre.

Passer d'un Mewlon 180 à un 210, c'est ajouter 1200€ alors que c'est un modèle qui est déjà en haut du tarif de tous les tubes énumérés. Passer d'un Celestron edge HD 800 à un 925, c'est 1500€ de plus. Et ainsi de suite.

 

A la limite, en acceptant un petit peu de poids et d'encombrement supplémentaire, je pourrait monter un Celestron C9,25 XLT qui est quasiment au même prix que edge HD 800.

 

N'oublions pas non plus qu'il va falloir ajouter une platine pour supporter les 2 tubes. Et vu les poids à supporter, il va falloir une platine usinée sur mesure en aluminium qui fait environ 50 x 40 cm en 20 à 25mm d'épaisseur. Même en allégeant cette plaque au maximum, je table sur environ 6 à 7kg de poids supplémentaire. Celle là va aussi me couter un bras.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Jean-Pierre, également, j'ai un peu de difficulté à comprendre ce que tu veux faire : visuel ou imagerie planétaire.
Ce n'est pas directement le sujet, si tu ne souhaites pas discuter d'un Cassegrain "court" de 150 à 200mm, il faudrait que tu ouvres un sujet pour ton besoin.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, lyl a dit :

Jean-Pierre, également, j'ai un peu de difficulté à comprendre ce que tu veux faire : visuel ou imagerie planétaire.

 

C'est exclusivement pour faire de l'imagerie, car à termes, mon setup complet sera (si tout se passe bien) à quelques milliers de km de mon domicile.

 

Bon, comme tu le préconise, j'ai  créé un sujet à part entière pour ne pas polluer celui-ci : 

 

Edited by Discret68

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 23/02/2019 à 09:48, Discret68 a dit :
  • Le Mewlon 180 a un rapport F/D de 12. Avec une barlow de 2X, on arrive à 24. Il y a un très léger sur-échantillonnage, mais comme l’écrit Christophe dans son guide, ce n’est pas préjudiciable.
  • Pour le MAK180, avec son rapport F/D de 15, il va être difficile d’avoir un F/D total vers les 24. Il faudrait une barlow de 1,5X, et ça, je ne connais pas. Et avec une barlow de 2X, on va être largement sur-échantillonné.
  • Le Celestron Edge HD 800 (ou version XLT) a un rapport F/D de 10, avec une barlow 2X, on est sous-échantillonné. Il faudrait une barlow 2,5X pour arriver à un très léger sur-échantillonnage.
  • Le Vixen VC200L au rapport F/D de 9.Avec une barlow 2,5X, on arrive à 22,5 (sous-échantillonnage) et avec une barlow 3X, on obtient 27 (sur-échantillonnage).
  • Exit à priori le Maksutov-Gregory de 190 en F/D 15 chez Ottiche Zen, car avec ce rapport F/D et une barlow, on est largement sous ou sur-échantillonné.
  • Pour le Cassegrain TS 8 » f/12 ou son jumeau chez Orion, pas de problème à priori vu re rapport F/D de 12, idem Mewlon180.

 

Bonjour Jean-Pierre,

Dans tes calculs il faut que tu ajoute un autre paramètre qui est la variation de grandissement due au tirage. La plupart des barlow 2x donnent un grandissement réel de 2,5x. Donc, ça peut coller avec un tube à F/10. Par ailleurs, la powermate 2,5x de Televue tombe souvent à un 2x réel en imagerie, donc idéal pour un tube à F/12.

Les rapports F/D à partir de 15 et au-delà sont ingérables en effet avec la caméra que tu souhaites (il y aurait d'autres caméras dans ce cas, mais elles seraient peut-être moins compatibles avec du champ pour le ciel profond, comme l'ASI290MC).

Si tu prends un très bon tube de 200 mm (ou autour), tu peux considérer qu'il est possible, et même souhaitable, d'aller sensiblement au-delà de l'échantillonnage conseillé. Tu peux chercher du 4 photosites pour le pouvoir séparateur, soit deux fois l'échantillonnage minimal (et donc une focale résultante 2x supérieure)

Mais tout ça peut être moins compatible avec ton souhait de conserver une compatibilité CP du nouveau tube. Je serais toi je séparerais complètement les deux, vu que tu as déjà un très bon setup CP avec le 300. Ce sont des choix à faire...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

avec la contrainte d'un setup fixe et lointain, je m'orienterais perso pour une config

- gros telescope a gros diametre et bonne focale oriente planetaire et petites cibles du CP

- + en parallele une lunette apo type fsq 106 ou une 130, avec roue a filtre incluant du Halpha nebulaire.

mais bon ...

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Retrait de propos peu pertinents

Edited by Oodini

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By eroyer
      Bonsoir,
      j'ai commencé à monter un interféromètre de Bath sur la base de celui publié sur la page du Gap-est 47 en impression 3d. Merci d'ailleurs d'avoir mis les fichiers en ligne.
      Je me posr une question toute bête. J'ai un module laser de chez picotronic (DG650-1-3) prévu pour 3V. Est-ce qu'il suffit de le relier à 2 piles de 1,5V ou bien comme pour une LED il faut une resistance pour limiter le courant ?
       
    • By astroluma
      Bonjour à tous,
       
      Images trouvées sur le site web d'un grossiste chinois.
       
      La monture CQ350 et le R-MAK 300.
       
      C'est un grossiste donc évidement pas de prix affiché.
       

    • By Chrishapha2019
      Bonjour à tous,
       
      Ca fait depuis 1999 que j'observe les protus solaire avec un spectroscope maison et jusque là ça marche plus ou moins bien  en fonction des contraintes de poids etc.
       
      Jusqu'à présent j'utilise des objectifs de jumelles comme collimatrice et ma question est :  aurais je une meilleure qualité d'image si je prenais un objectif photo de focale identique :
       
      Dans mon procédé j'observe ce qui se passe DANS la raie H alpha au bord du soleil : j’élargis la fente (0.5 à 1 voire 2 mm en fonction de la taille de la protu et du ciel) et j'observe l'image de la protu qui apparait à l'intérieur comme si observais à la travers la meurtrière d'un château.
       
      Ma question est de savoir si l'image observée serais de meilleure qualité ou si un objectif de jumelle standard (50mm ouverture et 185mm focale) donne fidèlement déjà une bonne qualité ? Si d'une manière générale (vous qui faites de la spectro ) si la qualité de la collimatrice est très importante dans la finesse des raies etc
       
      merci d'avance  de vos conseils et expérience
       
      Chris
       
    • By patgav
      Bonsoir
      Mon C8 a malencontreusement  subit un choc pas trop violent mais qui à entraîné un problème de collimation. Je n'ai jamais fait ce réglage et avant de faire des conneries je préfère avoir les conseils avisés de pro.
      Il y a bien les tutos mais je patauge un peu. Donc merci d'avance pour vos conseils et manière de faire avisé.
      Patrice
    • By Chrishapha2019
      bonsoir à tous
       
      aujourdhui sur Paris le beau temps était au rendez-vous!!
      un ciel tellement propre que les spicules étaient bien visibles au spectro !!  mais surtout une très jolie protu dont voici quelques images non stacked ; extraites de mes SER.
      je traite le reste ....
       


  • Images