Cyrille30

Reprise traitements du 14 février et nouveautés lunaires du 14 et 15 au C8 orange

Recommended Posts

Bonjour à toutes et tous,

 

En suivant les conseil de William (willexpel) et de Jean-Yves (Castor78), je vous transmets 3 nouvelles versions plus toniques des images du 14 février. Ensuite, en guise de nouveautés, j'y ajoute celles du 15 février où la turbulence moins coopérative m'a obligée à réduire le tirage et à employer un filtre rouge.

 

Voici les données techniques:

 

Tube optique: C8 orange de 1982

Caméra: Skynyx 2-0

Filtres: orange le 14 et rouge (baader RG610) le 15 associés à un IR cut

Barlow: 3X TLV le 14,  Takahashi 2X + tirage le 15

Pré-Traitement avec AS2 et traitement sous IRIS: sélection d'images comprise entre 3 et 5 % sur des SER de 6000.

 

Tout d'abord les images du 14 revisitées avec à la fin une nouveauté:

 

Clavius:

 

ClaviusRepriseTraitementSER2.png.ad0341334cadfac035413b9f8a3ca5e3.png

 

 

Copernic:

 

5c710509e6906_COP4-Copie.png.d33b80b77a8dd1a5e77bc4416a293782.png

 

Plato:

 

PlatorepriseTraitement.png.8a65fbd08492dffef84b86d77122d738.png

 

et la nouveauté, la vallée des Alpes et sa fine rainure:

 

5c71055ea98ad_Valpes-CopieVD.png.9180d56a0c74587157c29bd5edd81211.png

 

Nous poursuivons avec les images du 15 février: les conditions moins bonnes m'obligent à être moins "gourmand";)

 

Clavius:

 

Clavius15FSEROOO.png.b627d42fd13971d8ba3d32431272dfc8.png

 

Copernic:

 

5c7105c674fca_COP15fevrier-Copie.png.718fb11e2edc8b9dc5775a959243d449.png

 

Plato:

 

PLato15fevrier.png.3b599fc6ed073d4862b04cf63a458efc.png

 

Et pour achever, le golfe des Iris. Le cadrage n'est pas simple avec un si petit capteur;)

 

5c710652194bb_IrisVD-Copie.png.8856152439caab8d685cec7278a9771c.png

 

Tous vos commentaires seront les bienvenus.

 

A bientôt,

Cyrille

  • Like 4
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Oui, la retraite y a rien de tel :) excellentes images :)

Bonne journée,

AG

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très beau travail d'imagerie pour un C8 vieux de 37 ans. J'aime bien les deux Platons qui permettent de voir les petits cratères. On distingue bien le 1.76 km, et à la limite aussi les 1.37 et 1.30 km. Tu n'est pas loin d'être proche du km soit le pouvoir séparateur d'un 200mm (0.6"), ce qui est extra sur la Lune.

Edited by STF8LZOS6

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous pour vos messages d'encouragements. Ils motivent à poursuivre et surtout à se lever parfois au beau milieu de la nuit;)

STF8LZOS6, ton analyse est Intéressante en termes de résolution: le C8 "retraité"est presque au max et pourtant il a encore de beaux restes!!

Cyrille

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Cyrille30 a dit :

le C8 "retraité" est presque au max

il a été réaluminé?

 

Mon analyse est assez sommaire, mais j'aime bien quand on s'approche du pouvoir séparateur avec un instrument dit "limité". Quand je pense que le 200mm en 1982, c'était un peu le graal de l'astram amateur.

il y a 11 minutes, Cyrille30 a dit :

pourtant il a encore de beaux restes

Il est probablement aussi bon que ceux qui sortent aujourd'hui. Je ne vais pas dire meilleur pour ne fâcher personne.

Claude

 

PS: Il ne te reste plus qu'à passer au 300mm:D.

 

Ce soir, c'est la LZOS 150mm qui prend le frais. Je vais lui demander de me résoudre Sirius, mais je ne sais pas si elle est en forme. En tout cas, moi je le suis.O.o

Edited by STF8LZOS6

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo  Cyrille   ,   très  chouette  les  5  dernières  ,   beau  boulot   ;)

 

Michel  

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Michel pour ton témoignage.:)

 

Claude: l'aluminure est d'origine, juste un nettoyage des deux miroirs et de la lame de transmission effectué par Medas et dixit Medas "il repart pour 40 ans!"  Il ne possède aucun traitement particulier (ni starbright, ni XLT). Seule la lame a reçu un traitement optionnel  qui coutait 100$ en 1982. Oui, un C8 en 1982 était le "graal" pour l'amateur averti et déjà bien "fortuné".

 

Cyrille

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By polo0258
      bonjour à toutes et à tous !
       
      un beau ciel bleu hier après-midi qui n'a pas duré pour la soirée malheureusement !
      de beaux nuages et la lune mon fait sortir l'appareil hier soir et c'est tout à fait par hasard
      qu'en visionnant mes photos que j'ai vu cette étoile près de la lune !
      en regardant notre beau magazine , j'ai vu qu'il y avait une occultation prévue !
      Sony RX10IV
       
       à 18h56 loc :
       ambiance :

       

       

       

       

       
      à 19h58 loc :
       

       
       

       
       
       j'ai eu le temps de faire 6 films de jupiter et  2 de mars entre ces images , mais avec le vent et le jet-stream à 160km/h
       faut pas attendre de miracles et puis le ciel s'est recouvert de nouveau !
       bonne journée et merci !
       paul
       
       
       
       
    • By hamilton
      Comment la vision d'un croissant de Lune auréolé de nuées, peut me rappeler ( nous rappeler ? )  que des astronautes ont pris conscience, autour de la Lune, de la fragilité de notre bonne vielle Terre.
      Au-delà de ces épopées, des rêves suscités, des élans mystiques, puissions-nous ne pas oublier que la planète bleue reste notre unique vaisseau dans l'espace !
       
      Hors  Images d'archives de la NASA , photos de l'auteur au bridge Sony , y compris le ciel bleu à la fin...
       
      Amitiés
       
       
       
    • By Alain MOREAU
      Bonjour à tous,
      Je me suis permis de traduire ci-dessous l’article suivant de Space.com paru hier, que je vous conseille de consulter malgré tout car il comporte des liens et illustrations auxquelles il se réfère et que je n’ai pas pris le temps d’incorporer patiemment au texte traduit :
      https://www.space.com/china-planning-future-moon-missions-change-7?utm_source=Selligent&utm_medium=email&utm_campaign=9155&utm_content=SDC_Newsletter+&utm_term=3640529&m_i=aZVG8Ruoj4sDAfQTJqNY6VlZ6KZlkfSAmopwp8VQ2tDIiNeg6nttZatmrb7fUo2LKoZhQ84_eLp8pS4O7lbn_Tzbhs_P3ep6_3ARQ2VaaC
      Je serais curieux de savoir ce que vous en pensez, non seulement sur les plans techniques et scientifiques mais aussi sous l’angle géopolitique.
       
      La Chine dévoile des plans ambitieux de missions lunaires pour 2024 et au-delà
      Par Andrew Jones il y a 16 heures
       
      La Chine n'a pas l'intention de se reposer sur ses lauriers lunaires.
       
      L'atterrisseur chinois Chang'e 4 sur la face cachée de la lune, vu par le rover Yutu 2 de la mission.
      (Image : © CNSA)
       
      La Chine a une mission opérant sur la face cachée de la lune et se prépare à en lancer une autre cette année pour collecter des échantillons lunaires. Et le pays prévoit d'ajouter à son impressionnant curriculum vitae lunaire, avec une nouvelle série de missions pour explorer le pôle sud de la lune.
      Chang'e 6, une mission de secours pour le lancement de retour d'échantillons de cette année, devrait se rendre sur la lune en 2023 ou 2024 ; Chang'e 7 devrait être lancé vers 2024 avec le double objectif de se poser sur le pôle sud de la lune et d'étudier de près la région depuis l'orbite. Une huitième mission est également en préparation pour la fin de cette décennie.
      Le mois dernier, le Centre d'exploration lunaire et d'ingénierie spatiale de l'Administration spatiale nationale chinoise (CNSA) a lancé un appel d'offres aux instituts concernés afin de développer des charges utiles pour les cinq différents engins spatiaux participant à la mission Chang'e 7.
       
      (Vous pouvez le lire ici, en chinois). 
       
      Les documents ci-joints montrent que la mission complexe sera composée d'un orbiteur, d'un satellite relais, d'un atterrisseur, d'un rover et d'un "mini vaisseau volant". Une fusée Longue Marche 5 sera nécessaire pour lancer les 18 000 livres. (8 200 kilogrammes).
      La Chine prévoit que l'orbiteur transportera une caméra de cartographie stéréo à haute résolution et un radar à synthèse d’ouverture, un imageur minéral infrarouge à large spectre, un spectromètre à neutrons et à rayons gamma et un magnétomètre. Ensemble, ces charges utiles fourniront de nouvelles données sur la topographie, la composition minéralogique, l'environnement radiatif et la magnétosphère de la Lune. 
      Le satellite relais - un engin spatial similaire au satellite de communication Queqiao qui facilite la mission Chang'e 4 - transportera un système d'interférométrie à très longue base (VLBI) pour les mesures VLBI Terre-Lune. Cette technique implique un partenariat avec un télescope au sol pour créer efficacement un télescope virtuel du diamètre de la distance entre les deux détecteurs et ainsi faire des observations radioastronomiques détaillées. Un autre instrument permettra d'étudier les atomes neutres de la magnétosphère terrestre, dont la queue s'étend bien au-delà de l'orbite de la lune.
      L'atterrisseur de la mission transportera des caméras d'atterrissage et de topographie, des instruments qui sont également présents sur les atterrisseurs chinois Chang'e 3 et 4. Des charges utiles supplémentaires permettront d'étudier les composés volatils et les isotopes et de mesurer le flux thermique à travers le sol lunaire. L'atterrisseur comprendra également une caméra à ultraviolets extrêmes, un thermomètre et un sismographe.
      Le rover transportera quatre charges utiles scientifiques. Les équipes s'affronteront pour fournir un radar pénétrant lunaire, un magnétomètre, un spectromètre Raman pour une analyse précise de la composition minérale et une caméra panoramique pour le véhicule.
      Enfin, le "mini vaisseau volant" transportera un analyseur de molécules d'eau pour prendre des mesures dans des zones ombragées en permanence au pôle sud lunaire, où l'angle d'élévation très faible du soleil signifie que la surface à l'intérieur des cratères ne reçoit jamais de lumière solaire directe. Les scientifiques proposent que la glace d'eau dans ces zones puisse y rester longtemps, et si cette glace est présente, elle pourrait fournir des ressources pour de futures missions avec équipage.
      Chang'e 7 fait partie d'une nouvelle phase des missions lunaires chinoises que les responsables ont annoncée après l'atterrissage réussi de Chang'e 4 sur la face cachée de la Lune au début de l'année 2019.
      Chang'e 7 ouvrira également la voie à Chang'e 8, une autre mission d'alunissage au pôle sud de la Lune prévue pour la fin des années 2020. Cette mission comprendra des tests technologiques pour l'utilisation des ressources locales et la fabrication avec l'impression 3D, selon les déclarations de la presse chinoise. 
      Chang'e 6, qui vient en renfort de la mission lunaire d'échantillonnage et de retour Chang'e 5 de cette année, sera également lancée vers 2023 ou 2024. Si Chang'e 5 réussit, il sera redirigé vers le pôle sud.
      Ensemble, les missions feront partie d'une station internationale de recherche lunaire, un concept de projet majeur que la Chine a proposé à d'autres nations. Les États-Unis, l'Agence spatiale européenne, la Russie, l'Inde et le Japon prévoient également des missions vers la lune au cours de cette décennie.
    • By Elie Rousset 2
      Bonsoir à tous ;o)
       
      Pas beaucoup de temps cette semaine pour traiter et participer à la vie de la liste :o(
      Ce soir nous devions monter à Bigorno ... mais le temps en a décidé autrement :o(  on va essayer de remettre ça à demain 
      Les images  de ce post ont été capturées dans la nuit du 8 au 9 octobre, de ma terrasse en plein Bastia, le lendemain nos sommes monté à Bigorno, ou normalement le seeing est meilleur que de chez moi, mais cette nuit là, il n'était pas au rendez vous, la nuit  commencée à 20h sous les nuages, s'est terminée vers 4 heure sous un ciel turbulent, et une humidité ... très humide ;o) matériel trempé,  tout comme nous, tout dégoulinait, on a essayé d'attendre (heureusement qu'on avait du ravitaillement et du café, pour patienter ;o)
      Donc aucune image exploitable de cette nuit passée à Bigorno, aussi je me suis rabattu sur les films capturés la nuit précédente  depuis ma terrasse.
       
      Les conditions étaient bien meilleures que celles de la nuit suivante, avec quand même beaucoup d'humidité (et oui même au septième étage ... ça rince)
      Au petit matin je me suis aperçu que j'avais filmé la lune  avec une lame ... pas vraiment transparente ... (disons même complètement embuée )
       
      Je n'ai pas eu le temps de traiter tous les films, mais j'ai quand même fait deux séries à la 462 (6 et 8 films assemblés avec winjupos pour les deux images présentées, une série en début  et une vers la fin de la séance)
      et une série à la 290.
      l'image à la 290 est bio,  issue de 3 films (RGB), je n'ai pas utilisé la luminance, les images  R G B présentées (traitées) ne sont pas celles utilisées pour la combinaison RGB, j'ai assemblé les images issues d'AS3 (sous WINJUPOS) et j'ai traité ensuite l'image couleur par astrosurface, c'est plus rapide que ce que je faisais avant et le rendu des couleurs est il me semble plus proche de la réalité.
       
      Pour les deux images prises à la 462, j'ai assemblé plusieurs films assemblés par AS3 et WINJUPOS (8 et 6), traitées ensuite avec astrosurface. les planches présentent l'image dans sa couleur initiale (sans retouche ou balance des blancs) et l'image avec les couleurs retraitées (pas forcément en suivant la balance des blancs sur la calotte) pour obtenir un aspect qui me semble assez proche de ce que j'aperçois à l'oculaire 
       
      Toutes les images de Mars sont en taille réelles d'acquisition 
       
      Pour la Lune c'est traité par AS3 et astrosurface, certaines images sont présentées à 80%  et d'autres à 100%
       
      Pour le matériel c'est toujours le C14 avec ADC (pour Mars) barlow 2X et ASI290 (et ASI462 sur mars)
       
      Bon les images (cliquez dessus ou descendez sur votre disque pour les avoir en taille réelle)
       
      Mars : ASI290 BIO RGB

       
      ASI462 (8 films de 23h47 à 0h12)
       

       
      ASI462 (6  films 1h19 à 1h31)

       
      ASI290 traitements images RGB

       
       
      La Lune 
       
      Le trio à 80%

       
      Ératosthène à 100%

       
      Le mur droit à 100% 
       
       
      Clavius à 80% 

       
      Copernic à 80%

       
      Tycho à 80%

       
       
       
        
       
       
    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      Voilà, l'image de la conjonction d'hier un sympathique rapprochement dans un duo féminin  et un beau croissant décroissant bien sûr:
      Avec cette météo qui ne sais pas si elle garde ses nuages , je ne me lève  plus pour voir le ciel, heureusement les nuits augmentant  on peut enfin  faire de choses tous de même.
       
      Traitements habituel avec le duo AS3! & ASS (astrosurface)
       

       
      Bon ciel lunaire
  • Upcoming Events