FroggySeven

monoculaire 50x12 8°

Recommended Posts

ça commence à prendre forme mon histoire de jumelles... ou pas :D

 

La comparaison avec mes Monarch 7     8x42    8°   est vraiment intéressante je trouve

Sur un paysage dégagé, on n'a pas d'effet "waouh"... on oublie juste plus facilement qu'on regarde dans des jumelles.

Ce qui est frappant, c'est qu'on embrasse à peu près la même portion de paysage (logique ~8° dans les deux cas),

mais qu'on voit plus de détails (logique, x12 versus x8),

étonnamment sans être tellement plus gêné par les tremblements

(car on fait moins attention aux bords du champ ???).

 

Sur une falaise, on est pas loin de l'effet "waouh". On ne la "scrute" pas, elle s'est rapprochée.

L'homogénéité parfaite de l'image jusque dans les coins joue beaucoup pour obtenir cette impression

(alors que c'est 50% de vraiment net seulement avec les Nikon, et 20% avec celle du coffret stelvision).

C'est plutôt de bonne augure pour les étoiles (même si la pupille d'un peu plus de 4mm est juste pour ça).

 

Seulement voilà... c'est quand même vachement frustrant d'avoir une vision inversée

(et très accessoirement un tout petit peu moins de contraste).

Je m'attendais à un effet "waouh", mais en fait c'est surtout une sensation de légèreté...

qui jure avec le manque d'intuition de la vision inversée.

La solution, c'est soit de repartir sur un couple objectif/Ethos complètement différent (si c'est possible),

soit d'intercaler un répétiteur d'image (mais il faut qu'il ait une pupille de sortie de presque 5 cm !),

soit d'utiliser un inverseur en entrée (amici trop cher ? porro ? deux miroirs secondaires ?).

J'ai peur que les redresseurs terrestres dits 2" fassent beaucoup moins que 2" à l'intérieur...

 

 

 

PS : pour la réalisation, j'ai fixé sur l'objectif une bague T2 qui se visse sur le support d'oculaire

(qu'il a fallu un peu usiner aussi à causes des vis : je n'ai pas osé mettre des têtes coniques sur la fine bague T2).

On a juste la marge qui va bien pour la mise  au point à l'infini.

monoculaire.jpg

Edited by FroggySeven

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
il y a 11 minutes, FroggySeven a dit :

soit d'utiliser un inverseur en entrée (amici trop cher ? porro ? deux miroirs secondaires ?).

Tu peux aussi utiliser un redresseur à deux lentilles comme dans les longue-vues.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est ce que je voulais dire en parlant de répétiteur d'image... à moi que ce soit encore autre chose ???

 

Le hic c'est qu'il faut "injecter" l'image presque 5 cm dans l'Ethos :-/

 

Edited by FroggySeven

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 3/10/2019 à 15:26, oliver55 a dit :

Tu peux aussi utiliser un redresseur à deux lentilles comme dans les longue-vues.

Pas trouvé d'    "optic relay" avec un dégagement suffisant...

mais ça marche en rajoutant un bête objectif de 50mm !

 

Et au passage j'ai découvert que c'est fantastique pour regader les petites fleurs

qui se transforment en cathédrales :x (avec le 50 macro seul ) :

je suppose que c'est une manip' connue de ceux qui font de la microscopie

(dommage qu'on ne puisse pas faire ça en bino à cause de la paralaxe...).

Edited by FroggySeven

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, on arrive rapidement à faire la mise au point très très près avec un téléobjectif. Celui ci étant prévu (y compris les macros) pour avoir le plan focal à ~40mm du barillet, dès qu'on ajoute quelques mm (facile à faire avec des bagues allonge) on transforme un 200 (2.8 chez moi) en longue vue +macro. Si en plus tu pars d'un objectif macro, tu obtiens un super-macro.

Sur mon 105 (sigma) j'ai une bague qui empêche le montage d'un doubleur (apo, prévu pour le 200 d'ailleurs) mais une fois ôté, il se transforme en un 210 macro ... avec la même distance minimale de mise au point  ... du coup, avec une focale doublé on passe du rapport 1:1 à 2:1.

Comme en plus, en général, les objectifs macro sont de très bonne facture (planéité, distorsion, chromatisme, ...) cela donne une très belle petite lunette.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, patry a dit :

cela donne une très belle petite lunette

tu as utilisé quoi comme occulaire et réalisé comment l'éventuel redressement ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas de redressement pour moi (l'observation inversée ne me gêne en rien), et comme oculaire ... tout ce qui passait en 1"1/4 donc du PL32mm jusqu'à l'orthoscopique de 7mm et au chinois de 5mm !

J'ai sacrifié un bouchon d'objectif (gros plastique dur) que j'ai collé avec un tube de porte-oculaire. J'ai vérifié en faisant tourner le tout que l'ensemble était parfaitement concentrique ET perpendiculaire. La longueur du tube du PO a été positionné pour atteindre le foyer avec tous mes oculaires.

Dsc03584.jpg

 

C'est pas très "joli" mais ça fait le boulot. Il n'y a qu'avec les objectifs type rétro-focus et plus globalement avec ceux qui ont un groupe arrière proéminent que cela ne marche pas (exemple un zoom 16-50). A l'intérieur il subsiste de la matière qui empêche le montage. Il faudrait que le collage soit sur le coté extérieur ... et ce serait encore plus moche !

 

C'est loin de la finition d'un truc comme ça

https://www.revuephoto.com/kenko-lens2scope-transformez-votre-objectif-en-longue-vue/

ou

https://www.optique-pro.fr/divers/lens2scope-oculaire-renvoi-non-coude-grand-champ-7mm-wide-pour-canon-eos-noir/p,44203

 

Mais à 200€ le bout c'était prévisible.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now