Recommended Posts

Posted (edited)

ça commence à prendre forme mon histoire de jumelles... ou pas :D

 

La comparaison avec mes Monarch 7     8x42    8°   est vraiment intéressante je trouve

Sur un paysage dégagé, on n'a pas d'effet "waouh"... on oublie juste plus facilement qu'on regarde dans des jumelles.

Ce qui est frappant, c'est qu'on embrasse à peu près la même portion de paysage (logique ~8° dans les deux cas),

mais qu'on voit plus de détails (logique, x12 versus x8),

étonnamment sans être tellement plus gêné par les tremblements

(car on fait moins attention aux bords du champ ???).

 

Sur une falaise, on est pas loin de l'effet "waouh". On ne la "scrute" pas, elle s'est rapprochée.

L'homogénéité parfaite de l'image jusque dans les coins joue beaucoup pour obtenir cette impression

(alors que c'est 50% de vraiment net seulement avec les Nikon, et 20% avec celle du coffret stelvision).

C'est plutôt de bonne augure pour les étoiles (même si la pupille d'un peu plus de 4mm est juste pour ça).

 

Seulement voilà... c'est quand même vachement frustrant d'avoir une vision inversée

(et très accessoirement un tout petit peu moins de contraste).

Je m'attendais à un effet "waouh", mais en fait c'est surtout une sensation de légèreté...

qui jure avec le manque d'intuition de la vision inversée.

La solution, c'est soit de repartir sur un couple objectif/Ethos complètement différent (si c'est possible),

soit d'intercaler un répétiteur d'image (mais il faut qu'il ait une pupille de sortie de presque 5 cm !),

soit d'utiliser un inverseur en entrée (amici trop cher ? porro ? deux miroirs secondaires ?).

J'ai peur que les redresseurs terrestres dits 2" fassent beaucoup moins que 2" à l'intérieur...

 

 

 

PS : pour la réalisation, j'ai fixé sur l'objectif une bague T2 qui se visse sur le support d'oculaire

(qu'il a fallu un peu usiner aussi à causes des vis : je n'ai pas osé mettre des têtes coniques sur la fine bague T2).

On a juste la marge qui va bien pour la mise  au point à l'infini.

monoculaire.jpg

Edited by FroggySeven

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
il y a 11 minutes, FroggySeven a dit :

soit d'utiliser un inverseur en entrée (amici trop cher ? porro ? deux miroirs secondaires ?).

Tu peux aussi utiliser un redresseur à deux lentilles comme dans les longue-vues.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

C'est ce que je voulais dire en parlant de répétiteur d'image... à moi que ce soit encore autre chose ???

 

Le hic c'est qu'il faut "injecter" l'image presque 5 cm dans l'Ethos :-/

 

Edited by FroggySeven

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 3/10/2019 à 15:26, oliver55 a dit :

Tu peux aussi utiliser un redresseur à deux lentilles comme dans les longue-vues.

Pas trouvé d'    "optic relay" avec un dégagement suffisant...

mais ça marche en rajoutant un bête objectif de 50mm !

 

Et au passage j'ai découvert que c'est fantastique pour regader les petites fleurs

qui se transforment en cathédrales :x (avec le 50 macro seul ) :

je suppose que c'est une manip' connue de ceux qui font de la microscopie

(dommage qu'on ne puisse pas faire ça en bino à cause de la paralaxe...).

Edited by FroggySeven

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, on arrive rapidement à faire la mise au point très très près avec un téléobjectif. Celui ci étant prévu (y compris les macros) pour avoir le plan focal à ~40mm du barillet, dès qu'on ajoute quelques mm (facile à faire avec des bagues allonge) on transforme un 200 (2.8 chez moi) en longue vue +macro. Si en plus tu pars d'un objectif macro, tu obtiens un super-macro.

Sur mon 105 (sigma) j'ai une bague qui empêche le montage d'un doubleur (apo, prévu pour le 200 d'ailleurs) mais une fois ôté, il se transforme en un 210 macro ... avec la même distance minimale de mise au point  ... du coup, avec une focale doublé on passe du rapport 1:1 à 2:1.

Comme en plus, en général, les objectifs macro sont de très bonne facture (planéité, distorsion, chromatisme, ...) cela donne une très belle petite lunette.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, patry a dit :

cela donne une très belle petite lunette

tu as utilisé quoi comme occulaire et réalisé comment l'éventuel redressement ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas de redressement pour moi (l'observation inversée ne me gêne en rien), et comme oculaire ... tout ce qui passait en 1"1/4 donc du PL32mm jusqu'à l'orthoscopique de 7mm et au chinois de 5mm !

J'ai sacrifié un bouchon d'objectif (gros plastique dur) que j'ai collé avec un tube de porte-oculaire. J'ai vérifié en faisant tourner le tout que l'ensemble était parfaitement concentrique ET perpendiculaire. La longueur du tube du PO a été positionné pour atteindre le foyer avec tous mes oculaires.

Dsc03584.jpg

 

C'est pas très "joli" mais ça fait le boulot. Il n'y a qu'avec les objectifs type rétro-focus et plus globalement avec ceux qui ont un groupe arrière proéminent que cela ne marche pas (exemple un zoom 16-50). A l'intérieur il subsiste de la matière qui empêche le montage. Il faudrait que le collage soit sur le coté extérieur ... et ce serait encore plus moche !

 

C'est loin de la finition d'un truc comme ça

https://www.revuephoto.com/kenko-lens2scope-transformez-votre-objectif-en-longue-vue/

ou

https://www.optique-pro.fr/divers/lens2scope-oculaire-renvoi-non-coude-grand-champ-7mm-wide-pour-canon-eos-noir/p,44203

 

Mais à 200€ le bout c'était prévisible.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By STF8LZOS6
      Un lien vers un post que j'ai rédigé récemment. Bon partage.
      http://www.astrosurf.com/blogs/entry/81-algieba-gamma-leonis-deuxi%C3%A8me-partie/
    • By PETIT OURS
      Bonjour  
      je cherche ce genre de produit miracle, et si possible en France  (surtout fait, j'ai la doc  , pour bien centrer primaire et secondaire)
      Donc j'ai encore besoin de vous, et c'est là qu'on rigole .
       
        - Bien entendu, vous savez tous que depuis toutes ces années, j'ai beaucoup progressé , ha oui au fait, mon tube est un newton 200 f6, l'outil parfait du futur pro  
      à bientôt  
      merci  

       
      donc TS Concenter? où?   
       
    • By tom
      Meilleurs voeux à tous les astronomes !

      20 années d'astronomie derrière moi et voilà venu le moment de lancer un nouveau projet pour s'amuser pendant les 20 prochaines années.
      J'ouvre ce post en toute modestie pour partager mes expériences et  quelques réponses sur les questions que l'on peut se poser sur ce genre de sujet sans fin à savoir : et si je refaisais mon set up ?!
      Je partage ici parce que j'ai appris énormément de choses sur ce forum en tant d'années et que ça me paraît être un juste retour des choses d'y participer à mon tour.
       
      Pour gagner un peu de temps dans ce feuilleton, ce projet a été lancé il y a déjà 3 ou 4 mois... et promet de se poursuivre pour encore au moins la même chose. Il se finira le jour de la première lumière. C'est à dire après les réglages, la/les collimations, les corrections de tilt, la mise au point électronique...etc. Je m'engage officiellement à ce que toute image non optimisée ne soit pas considérée comme première "vraie" lumière... ça promet de durer un moment.. donc. Installez vous bien et c'est parti.
       
      EPISODE 1 - Cahier des charges
      Pour entrer directement dans le vif du sujet, le setup que j'utilisais jusqu'alors avec grand plaisir était le suivant :
      Lunette : Televue 85 + réducteur televue : focale de 480mm ccd : atik 16HR - échantillonnage de 2,7'' (donc sous-échantillonné) monture : Taka EM200 temma2jr + guidage diviseur optique (marque ZWO) et Atik Titan Logiciels : prism V10 (acquisition et prétraitement) L'ensemble était relié au pc en ethernet via un silex 4000U2 avec une stabilité logicielle de l'ensemble exceptionnelle depuis 4 ou 5 ans et de bons résultats en imagerie (cf. images ci-dessous)  
      Alors pourquoi en changer si ce setup fonctionne bien ???
      je le connais par coeur et l'astronomie c'est beaucoup moins amusant quand tout fonctionne du premier coup. je sous-échantillonne depuis des années c'est un set-up pour faire du grand-champs, avec un capteur principal qui fonctionne très bien, mais qui n'est pas adapté au grand champs (petite taille, gros pixels), donc il me faut plus de focale. l'évolution des capteurs me donne envie d'essayer les CMOS en pose rapide et pourquoi pas de combiner ces poses avec des poses longues en ccd. et puis le diamètre évidemment : j'en veux plus.  
      Il a donc bien fallut se lancer et écrire un cahier des charges pour commencer à réfléchir un peu plus précisément. Voici donc mes contraintes :
      La contrainte principale et absolue est que je veux rester sur un setup mobile pour voir du pays et des amis . Cette contrainte conditionne énormément de choses à commencer par l'encombrement et le poids d'autant plus que je fais de l'imagerie et non du visuel. Deuxième chose : je conserve l'atik16HR... fidèle, efficace, très peu bruitée. Elle peut être diablement efficace en longue pose sur des nébuleuses planétaires en ciel profond et elle n'a pas dit son dernier mot.
       
      Le cahier des charges de départ du projet est donc :
      - Tube léger : maximum 12kg (hors train optique mais y compris les anneaux) - Diamètre : le maximum tout en respectant la contrainte numéro 1 - Modulable : pose rapide / Nébuleuses planétaires / Galaxies - Evolutif : correcteur/réducteur/barlow...etc - Assez rapide pour l'imagerie (F/D<5) mais avec une collimation stable… très très stable - Backfocus mini : 60-65mm pour pouvoir placer un diviseur en cas de besoin - Mise en température rapide et stabilité thermique du tube  
      La suite au prochain épisode.



    • By zirkel 2
      Bonjour,
       
      Une question que je me pose : le verre "Crown" le plus connu est le BK-7 de chez Schott....et des équivalents comme chez CDGM.
      Pour les verres fluorophosphates ED S-FPL 51-53-55 de chez Ohara et équivalents chez Hoya
      Du verre ED est donc nécessairement "Flint" ???
      il me semble que l'on inverse "juste" la position du Crown et du Flint… comme l'image ci-dessous :
       

    • By SLO
      Bonjour

      Dans la nuit de jeudi à vendredi j'ai profité d'un ciel dégagé pour tester mon Mak 127 mm  avec un réducteur de focale  0,5 x portant son f/d à 6.
      Un premier test l'été dernier c'était avéré désastreux avec une coma monstrueuse. 
          
      Finalement  cela venait du système du doublet optique  monté à l'envers dans son support et après calcul précis du back focus  le résultat est bien meilleur.
       
      J'ai choisi comme cibles trois amas globulaire: M53, M3 et M13 avec l'ASI 224 MC en poses courtes.
      299 pose de 1 secondes pour M3 et 295 poses de 2 secondes pour M53 et M13 plus trentaine de dark.
      Traitements avec Siril et Photoshop.



  • Images