RIGEL33

LES NUAGES INTERSTELLAIRES : les berceaux de la vie sur Terre ?

Recommended Posts

Posted (edited)

Samedi 23 mars 2019
à partir de 17 h 45
A la salle des Fêtes de Saucats

 

Dans le cadre de la conférence annuelle d'AG33

 

LES NUAGES INTERSTELLAIRES : les berceaux de la vie sur Terre ?

 

vie-es10.png

Les étoiles se forment dans des immenses nuages de gaz, dans lesquels près de 200 molécules, 
dont une majorité de molécules carbonées, ont déjà été détectées grâce à leur signature spectrale, 
essentiellement en radioastronomie. La question est de savoir jusqu'où va la complexité chimique 
dans le milieu interstellaire. Alors que de plus en plus d'exoplanètes sont découvertes, peut-on trouver 
dans les nuages des molécules qui pourraient être à l'origine de la vie sur Terre et ailleurs dans l’espace ?


Présentée par Nathalie BROUILLET
11067210.jpg
Astronome au Laboratoire d'astrophysique de Bordeaux
Après avoir obtenu un doctorat de physique à l’Université de Bordeaux, elle été au Max-Planck-Institut für Radioastronomie 
à Bonn en Allemagne pendant 2 ans. Astronome à l’Observatoire Aquitain des Sciences de l'Univers depuis 1991, son domaine
de recherche est l’étude du milieu interstellaire. En 2009, elle a été responsable pour l’Aquitaine de l’Année mondiale 
de l’astronomie et est chargée de la conservation et de la valorisation du patrimoine astronomique pour l’Observatoire.


Venez nombreux  a062.gif

Edited by RIGEL33
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Excellente initiative et très beau programme :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est ce soir, n'oubliez pas !


Pour rappel, entrée libre dans la limite des places disponibles ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

La conférence annuelle d’AG33 sous la houlette des nébuleuses

 

Samedi 23 mars 2019 à 17 h 30, ASTRONOMIE GIRONDE 33 ouvrait les portes de la salle des fêtes de Saucats, généreusement prêtée par la commune pour l’occasion, pour initier la conférence annuelle du club, gratuite et ouverte à tout public.

Cette année, c’est Nathalie Brouillet, astronome au Laboratoire d’astrophysique de Bordeaux, qui fut invitée à parler de ses travaux sur les nuages interstellaires.

 

Le public, venu aussi nombreux que l’année précédente, était composé pour les trois quarts d’astronomes amateurs et amateurs d’astronomie. Le quart restant était essentiellement du « grand public » local venu en curieux entendre parler des mondes célestes.

Nathalie Brouillet a su s’adapter avec brio à cette diversité de connaissances.

 

Après une présentation d’une petite heure et les questions-réponses pendant une demi-heure, la conférencière fut invitée, vers 20h, à partager un repas au restaurant, en compagnie de quelques membres du club et d’un astram de Dordogne, afin de poursuivre les conversations diverses et variées qui les animent sur cette même passion qu’est l’astronomie.

 

Crédits photos : Denis Bourdens, Michel Favret, Corine Yahia

 

2019-027.jpg

 

2019-028.jpg.2019-026.jpg

 

2019-030.jpg

 

2019-035.jpg.2019-029.jpg

 

2019-032.jpg.2019-033.jpg

 

2019-031.jpg.2019-034.jpg

Edited by RIGEL33
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By mariobross
      Bon je sais c'est pas de saison , mais because la météo : reprocessing d'une image de 2017, à cette époque c'était du bin2, la version originale ne m'a jamais plu, j'aime mieux celle-ci, même si il y aurait encore à faire.
      Astrosib 360 + moravian G4 16000 en bin2 traitement pix et php, acquisitions Maxpilote.
      poses en ha + rvb.
       
      la full : http://astro.equinoxe.free.fr/images/images_constelations/cassiopee/NGC_281_full.jpg

    • By b2
      Versions couleur en HOO et SHO. Personnellement je suis finalement plus attiré par le HOO.
      Il y a donc 4h de Ha (parution précédente) + 1h30 en binx2 sur les couches SII et OIII.


    • By mariobross
      Bonjour, malgré la Lune présence de la Lune, il ne fallait pas louper le seule nuit partiellement claire de cette semaine, j'ai pensé que l'amas globulaire M13 pouvait supporter les forts gradients et la perte de dynamique causé par la Lune; pour cette image j'ai réalisé 3 x15 poses de 3 minutes  en RVB, je n'ai pas fait de luminance
      L'imageur est un astrosib 360 + Moravian G4 16000, traitement Pix et PHP, acquisitions maxpilote en auto , seeing variant de 2 à 2.5.

      l'image croppée et réduite à 1300px :

      Version full à la taille d'acquisition:
      http://astro.equinoxe.free.fr/images/images_constelations/hercule/M_13_full.jpg

      j'ai tenté de mettre en évidence le fameux "y " que les amateurs de visuel connaissent bien.
      jean claude Mario
    • By Pulsar59
      Posté(e) à l’instant (modifié)
      hello,
       
      fin février il me restait 3 heures à shooter sous le ciel de la Vienne, je n'avais que du très léger avec moi, j'ai donc tenté tenté ce champ avec le Sigma Art 50 à f/2 sur un 600D défiltré partiel et l'EQ3-2 non guidée.
      J'ai donc eu des trames difficiles à gérer, normal (et la Lune était encore balèze).
      Le but était de sortir la poussière dans la zone, il en manque :
       

       
       
      Full : http://www.astrobin.com/full/398641/0/?real=&mod=
    • By b2
      Retour du cygne (bien qu'un peu tardif dans la nuit). J'ai commencé les prises de vue à 2h. Sadr se trouve hors champ juste en bas à gauche.
      14x1200s en Ha les 14 et 15/05. Ave la FSQ85 et le réducteur x0,73 (FD=3,8).

  • Images