RIGEL33

Entre voiles nuageux et caresses félines

Recommended Posts

Une soirée ponctuée par les voiles nuageux et les caresses félines !

 

Du forum, étaient présents : Clément A., Denis, Florent b., FredAstro, Jérémy, Sandrine et moi-même.

Sébastien P. et un ami à lui étaient venus en touristes.

Parmi le public, un homme, une femme et deux enfants.

 

Les nuages nous accueillirent à notre arrivée vers 18h. Je n’avais porté qu’un appareil photo et je comptais faire un time-lapse de la soirée. Denis avait quand même son dobson.

Les astrams arrivèrent petit à petit en même temps que les éclaircies se formaient. Parfois, on gardait espoir car l’observation était possible. On en profita. Au gré des passages nuageux, on discutait autour de la table de réconfort. On voyait dans les champs alentours, une loupiote rouge se balader à droite et à gauche. C’était notre chienne Chara qui chassait. Elle avait au harnais un repère lumineux qui nous permettait de ne pas la perdre de vue.

 

Vers 21h, un chat pointa le bout de sa queue. Il semblait très câlin, se frottant à tous les participants. Chara, revenue voir l’intrus, ne l’effrayait pas et, après un instant d’étonnement, ils firent connaissance et restèrent l’un près de l’autre un petit moment, tentant d’assouvir leur curiosité respective. Ce chat devait être en partie « angora » car il avait le poil long. Sombre de couleur, il affichait des nuances de gris et de marron. Chara, se lassant de sa présence, repartit agrandir les trous et galeries des rongeurs des champs.

Ce chat resta un moment encore. Il semblait bien nourri et ne paraissait pas non plus perdu. Il devait appartenir à l’une des fermes des alentours mais c’était bien la première fois qu’on le voyait au pied du mémorial. Quelques minutes encore, plus il disparut.

 

L’astronomie reprit ses droits. Après quelques minutes d’observation, les nuages revinrent plus nombreux mais pas trop épais. Un homme et une femme arrivèrent accompagnés de deux enfants. Il était déjà 22h30. C’est rare de voir des gens venir si tard, surtout avec des enfants. Pendant quelques minutes, des éclaircies nous permirent de satisfaire partiellement leur besoin d’évasion spatiale.

Pendant qu’on discutait, je sentis une pression sur mes jambes. Pensant que c’était Chara, je n’y prêtai pas l’attention qu’il aurait fallu, sortant machinalement une croquette de ma poche et la tendant vers mon amie canine. Alors que je restais bêtement avec mon bras tendu vers le sol, attendant qu’une gueule prenne la récompense, j’entendis la petite fille dire : « Oh un petit chat ! ». Il était de retour. Il se frotta à tous le monde, prenant plaisir à voir de nouvelles jambes n’ayant pas encore son odeur.

 

Passé ce moment félin, et les nuages étant revenu bâcher le ciel, les curieux nous quittèrent ainsi que le félin. J’allais rechercher mon appareil photo dans le champ nu. Bien sûr l’objectif était embué car je n’avais pas mis de résistance pour l’empêcher. Je revins à la voiture et télécharger les images dans mon ordi. Au final, la buée n’était arrivait que tardivement.

Sur les images, on voit même Mercure que j’avais renoncé à observer, pensant que les nuages étaient trop nombreux sur l’horizon ouest.

 

Le rangement des setups étaient presque terminés. Chara était montée en voiture. La température n’était pas trop fraîche et elle ne semblait pas avoir froid mais elle avait le poil humide. J’enlevais sa loupiote, attachais sa sangle et rabattis sa couverture sur elle.

Avec les derniers astrams prêts au départ, on discuta encore quelques minutes. Une nouvelle pression sur les jambes me fit comprendre que le chat était de retour. Il y mettait du cœur, comme s’il voulait me faire tomber. Chacun de nous y eut droit.

Pendant quelques secondes, en remontant dans les voitures, on s’inquiétait de savoir si on n’allait pas le blesser. Mais je fus rassurée dès que notre voiture démarra car allumant les phares, on le vit prendre le chemin de terre à droite. Il avait compris qu’on partait et retournait soit chez lui, soit vers quelques autres aventures câline dans un autre univers !

 

Voici le time-lapse réalisé ce soir-là :

 

 

 

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Sympathique récit et beau film de cette soirée :)

Bonne soirée,

AG

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super Compte Rendu d'Observations Animales...

J M

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Joli récit tout constellé de ronrons!

Pas trop dur le nettoyage de poils sur le bas du pantalon après?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci de votre passage :) 

 

Il y a 3 heures, xavierc a dit :

Pas trop dur le nettoyage de poils sur le bas du pantalon après?

Pour ma part, non... j'ai des chats à la maison et je n'ai vu aucune différente :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By xavierc
      Dobson Strock 254/1200
       Seine et Marne site des ballots de foin.
       
       10 dessins : 9053 à 9062.
       Je réalise enfin un projet avorté plusieurs fois à cause des nuages, celui de passer le changement d'année sous les étoiles, de préférence sans Lune.
       
       Il y a bien quelques voiles quand j'arrive à 20h40 mais ils partent vite pendant l'installation.
       Le terrain est un peu boueux.
       La Lune en croissant à 30% est déjà basse à cette heure et son éclat ne va pas longtemps contrarier les observations.
       
       Comme hier je commence par une nébuleuse diffuse et un amas ouvert, mais dans le Cocher cette fois, laissant la Licorne gambader seule.
       
       Observation 9053 : NGC1931.
       La nébuleuse est visible dès 75x. A 109x, je sépare le triangle d'étoiles dedans. A 150x, ce trio stellaire est facile.
       La nébuleuse se montre faible à très faible, très diffuse.
       Elle réagit faiblement en Oxygène 3 et faiblement à très faiblement en HBêta, ce qui dénote sa nature de nébuleuse par réflexion.
       
       
       Observation 9054 : Dolidze 15.
       Do15 est repéré discret à 75x, puis mieux vu à 109x, de forme triangulaire évidente. Il est pauvre et faible.
       
       
       Je poursuis sur des galaxies de la Baleine.
       
       Observation 9055 : NGC584 et 586.
       Ce duo de galaxies est déjà bas et la Lune n'est pas très loin. A 109x, NGC584 se révèle condensée, faible, avec un noyau facile et ponctuel, tandis qu'il faut monter à 150x pour NGC586 qui est à la limite de visibilité (VI5), juste soupçonnée.
       
       
       La Lune jaunit vers l'horizon à 22h15.
       
       Observation 9056 : NGC596.
       Elle est trop basse, très faible et petite à 109x. Il est temps de changer de zone du ciel!
       
       
       J'entends les bruits de feux d'artifice à l'ouest pourtant ce n'est pas encore le Nouvel An.
       La Lune très atténuée se couche à 22h26.
       
       Je visite des galaxies de l'Eridan, constellation que j'avais délaissée depuis l'hiver dernier je crois.
       
       Observation 9057 : NGC1700.
       Grossie à 109x et 150x, elle est faible, petite, condensée.
       
       
       Il fait froid.
       
       Observation 9058 : NGC1653.
       Elle est très faible et peu contrastée à 109x.
       
       
       Observation 9059 : NGC1637.
       Vue dès 75x, elle reste très faible et très diffuse à 109x.
       
       
       Le sol est collant à 23h50.
       
       Je pars pour une pause bouffe et chauffage dans la voiture, c'est alors que la bascule d'année se produit, et les feux d'artifice lointains sont lancés au sud et à l'horizon ouest, audibles malgré l'éloignement.
       
       J'observe une nébuleuse diffuse d'Orion au son des feux d'artifice.
       
       Observation 9060 : NGC1788.
       Le premier objet de l'année 2020 est une nébuleuse faible aperçue à 75x puis grossie à 109x, et qui ne réagit absolument pas aux filtres interférentiels.
       
       
       En revenant avec un peu trop d'entrain d'une marche de réchauffage, je manque de bien mal commencer l'année : je bouscule l'arrière du télescope, qui bascule en réaction vers l'avant mais je rattrape de justessse le tube avant qu'il touche le sol!
       
       Ouf! Après recollimation, je poursuis sur d'autres nuées Orionesques.
       
       Observation 9061 : NGC1980.
       Cette nébuleuse est plus subtile mais bien plus étendue à 75x : on pourrait prendre ça pour des halos de diffusion autour des étoiles brillantes concernées, mais par comparaison avec les étoiles de même éclat aux alentours, il n'y a plus de doute, c'est bien une vraie nébuleuse que je vois, les halos sont plus étendus qu'ailleurs.
       
       
       Musique d'une fête à l'ouest, peut-être au village d'à côté.
       
       Observation 9062 : IC424.
       Je termine sur un autre type de difficulté nébulaire, cette nébuleuse est vue VI4 à 5 donc à la limite, à 75x et 109x, et les filtres O3 et HBêta ne me sont d'aucune utilité.
       
       
       Comme avant-hier du givre se dépose sur la bâche.
       A 1h40 j'ai froid aux pieds, en avant pour un petit footing, suivi d'une demi-heure de sieste dans la voiture.
       Je remballe à 2h15 pour dormir dans la voiture jusqu'à 7h30.
       Au réveil, le brouillard s'est installé, la fenêtre de beau temps est durablement partie.
       
       Malgré le sol mou, la voiture n'est pas embourbée.
       Hormis ma frayeur lors du bousculage de Strock, c'est un bon début d'année!
    • By Chani11
      Bonjour, bonjour,
       
      Ca faisait longtemps que j'avais envie de faire une représetation des planètes du système solaire, tel que je pouvais le photographier avec mon matériel. C'était destiné à un copain qui n'y connais, rien, mais vraiment rien à l'astro
       
      Une version classique :
       

       
      Et une version avec les satellites, du moins ceux que j'ai pu voir
       

       
      Clic clic pour y voir un peu mieux
       
      Pardon, les deux là bas au fond, que dites vous ? hein, Pluton ? Quoi Pluton ? ce n'est plus une planète ????
      Et bien ceux qui l'ont rétrogradée, commence à s'en mordre les doigts depuis que la sonde New Horizon a montré que ce n'était pas un vulgaire caillou glacé, mais bel et bien une planète active. Non  mais !
       
       
       
       
       
    • By Chani11
      Bonjour les vénusiens et vénusiennes ,
       
      Voilà une Venus qui revient de loin. Une soirée, très calme, ce qui est rarissime ici,  3 ser de 10mn, qui me remplissaient d'espoir. Au pré traitement du premier ser avec AS3, un geste malheureux et tout mon dossier fut effacé. Pas dans la poubelle, non, les fichiers ser sont trop gros. Putain de merde de Windoxs 10 qui ne prévient pas lors d'une suppression. C'est peut-être paramétrable, mais mon portable ne servant qu'à l'acquisition, je n'ai rien chercher à régler, tout le reste se faisant avec un ordi avec écran de 27 pouces mieux adaptés à mes yeux.
      Bref, j'ai trouvé des logiciels de récupération, mais je n'ai pu retrouver que l'unique image du premier AS3.
      Donc le voilà, en IR742, je n'avais pas encore le 850 ce soir là. On aperçoit tout de même quelques ombres
       

       
      Pour le fun, une autre petite Mercure, un peu mieux que la précédente je trouve. Mais bon, y'a pas grand chose à voir.
       

       
       
       
       
       
    • By xavierc
       Dobson Strock 254/1200
       Seine et Marne site des ballots de foin.
       
       4 dessins : 9049 à 9052.
       
       Me voilà enfin de retour après une grosse période de mauvais temps!
       
       Il fait froid mais ça explique aussi le ciel dégagé.
      Je suis venu après un cycle de sommeil suite à la randonnée roller dominicale à Paris.
       La Voie Lactée d'hiver est perceptible  dans les Gémeaux, la Licorne et le Cocher.
      Le terrain est un peu défoncé par un engin agricole qui y a laissé de profondes traces de roues, mais la terre est assez meuble pour ménager un espace plat pour le rocker du Strock.
       
      Je débute la soirée sur une nébuleuse diffuse connue et un amas ouvert dans la Licorne.
       
      Observation 9049 : NGC2261.
       La Nébuleuse Variable de Hubble offre un aspect changeant d'une année à l'autre grâce à un jeu d'ombres portées, que me réserve-t-elle cete fois?
       Elle est facile, considérablement faible à faible à 75x, où sa forme triangulaire est déjà visible.
       Je la décortique à 109x, 150x et même 218x, tout ça sans filtre, car ces derniers ne répondent pas super, leur apport reste assez faible en Oxygène 3 et considérablement faible en HBêta.
       Je vois des nodosités dedans, qu'en vision décalée VI1 à 5.
       Rappel sur l'échelle Ciel Extrême utilisée : 1 équivaut à la visibilité de l'objet 100% du temps, 5 à moins de 10%.
       
       
       Observation 9050 : Basel 7.
       Cet amas ouvert est assez discret à 75x, mais cache son jeu, car devient assez fourni avec l'augmentation du contraste en grossissant à 109x. Le fait de grossir éteint plus vite le fond de ciel que la perte de lumière sur les étoiles.
       
       
      A 1h j'ai les mains gelées, car je n'avais pas encore mis les gants, ce qui est vite réparé.
      Je regarde ensuite quelques galaxies de Persée, mais je constate un peu tard que des voiles dégradent les images par là.
       
      Observation 9051 : NGC1186.
       109x, 150x. Cette galaxie difficile est trop sombre à 150x. Son coeur permet de la repérer bien que très faible à VI1. Le pourtour est allongé et vu mal, VI3 à 5. L'ensemble est peu contrasté. Mais comme dit auparavant, je remarque des voiles par là, le plus gros est plus bas ce qui n'exclut pas des voiles plus diaphanes sur cette galaxie.
       
       
      J'ai le nez qui coule au point que ça tombe sur la feuille de dessins. Encore heureux que je ne dessine pas à l'encre!
       Des chouettes se font entendre aux alentours.
       
      Observation 9052 : NGC1171.
       A 109x, elle m'apparaît condensée, très faible à perceptible et reste visible malgré la dégradation de l'image par encore de maudits voiles.
       
       
      J'aperçois une lumière de magnitude -6 à l'horizon ouest, c'est quoi encore que cette pollution? Heureusement qu'elle ne sera plus là la nuit suivante.
        Du givre sur la bâche et une nappe de brume dans le champ au Nord-Ouest indiquent l'humidité glaciale de cette nuit.
       Je remballe à 2h car je travaille dans la journée.
    • By xavierc
      Bonjour
       
      Je vous souhaite tout d'abord une heureuse année 2020.
      Voici le dernier CROA à jour par rapport à la recopie de mes dessins, j'ai pris du retard sur ces derniers avec la fatigue due aux transports en grève.
       
      Nord de la Seine et Marne à l'ouest des ballots de foin
       Soir du 20 novembre 2019
       Dobson Strock 254/1200
       
       3 dessins : 9045 à 9047.
       
       La météo automnale s'est installée, les sorties astro se font plus rares, même si j'ai pu faire 2 sorties étoiles doubles en période de Pleine Lune mi-octobre et observer partiellement le transit de Mercure devant le Soleil le 11 novembre.
       
       La fenêtre météo de ce soir de semaine n'est pas idéale, avec des horizons brumeux, mais c'est mieux que rien.
       Opérationnel à 22h30, je me suis mis à l'abri du vent du nord-est.
       Je me retrouve donc à l'ouest des ballots de foin encore conséquents à cette période.
       
       Il fait froid et le ciel est moins transparent que d'ordinaire à cause du fort taux d'humidité dans l'air, typique de la saison ici.
       Je prends le risque de me retrouver dans le brouillard à la campagne ces soirs-là, alors que chez moi proche de Paris la chaleur urbaine empêche sa création. Rageant après 45 minutes de route!
       
       Mais ce soir le ciel tient.
       Les phares des voitures sur la route départementale sont diffusés par l'humidité.
       
       Je commence par un amas ouvert de Persée.
       
       Observation 9045 : M34.
       J'aime beaucoup ce Messier riche, fourni à 75x avec son triangle principal d'étoiles doubles.
       
       
       J'aperçois une étoile filante dans Orion.
       
       J'ai froid aux mains, il est temps de mettre les gants.
       De la buée gêne parfois.
       
       Je poursuis sur des galaxies à la limite du Bélier et de la Baleine.
       
       Observation 9046 : NGC821.
       Je vois cette galaxie considérablement faible dès 75x, petite.
       Elle est cotonneuse à 150x, à centre facile.
       
       
       Les gants et bottes ne sont pas de trop par ce froid.
       
       Observation 9047 : NGC831.
       A 150x, cette galaxie VI1 à 2 (75% à 100% du temps en vision décalée) semble condensée.
       
       
       A 0h30 je remballe au milieu d'un coup de pompe et encore avec le nez coulant comme lors de la dernière sortie.
  • Images