jackbauer 2

Interférométrie d'intensité : une révolution dans l'observation ?

Recommended Posts

J'espère que vous avez acheté le dernier n° de Science & Vie (ou que vous êtes abonné comme moi) car le principe est quelque peu complexe à décrire quand on est pas spécialiste.
Un certain Serge Brunier y a pondu un article de 8 pages concernant un programme de recherche,  I2C (Intensity Interferometry at Calern), qui se déroule depuis 3 ans à l'obs. C2PU sur le plateau de Calern. Parmi l'équipe figure un certain David Vernet, cela fait 2 membres du forum qui pourront en dire plus
Selon cet article, ce n'est ni plus ni moins qu'une révolution dans l'observation astronomique qui se profile d'ici peu... Trop beau pour être vrai ?
L'interférométrie optique (comme le VLTI ou Chara) est au point depuis des années mais son extrême complexité pour la faire fonctionner limite l'espoir d'aller plus loin dans cette voie (qui permet toutefois un grossissement de cent mille fois)
Pour un grossissement de un million de fois, il faut autre chose, appellé "interférométrie d'intensité"


Citation de l'article :

"Dans le foyer de chacun des deux télescopes du plateau de Calern, l'équipe a installé un photodétecteur associé à un convertisseur numérique qui enregistre et date l'arrivée des photons à quelques picosecondes près. Ils n'ont eu ensuite qu'à relayer ce signal par des fibres vers un calculateur ultrarapide pour fusionner les données des deux télescopes, et calibrer le tout avec une horloge atomique. Dès les premières manips, les astrophysiciens d'I2C ont validé la technique. Ils ont résolu plusieurs étoiles brillantes, donnant lieu à la publication de trois articles scientifiques successifs. "La vraie surprise , explique JP Rivet, c'est que ça a marché tout de suite !"
Apparemment cela semble convaincant pour la communauté puisqu'ils ont signé, d'après l'article, un protocole d'accord avec l'équipe du CTA (Cherenkov Telescope Array) un gigantesque projet d'une centaine de telescopes juste à côté du Paranal au Chili (astronomie gamma). Chaque  instrument sera équipé d'un photodétecteur et un convertisseur numérique. Objectif : obtenir des grossissements de un million de fois, permettant de caractériser les étoiles


Mais leur rêve ne s'arrête pas là : pourquoi ne pas joindre au CTA les télescopes du VLT au  Paranal qui se trouvent à quelques kilomètres, et le futur ELT, à peine plus distant ?
Cela permettrait d'obtenir des grossissements de dix millions de fois, permettant de mesurer le diamètre des étoiles à neutron et des exoplanètes, voir leurs satellites, leurs anneaux. Et plus tard, avec des miroirs plus grands, voir la surface des exoplanètes, leur nuages, océans...
Tout cela est-il trop beau pour être vrai ?

Edited by jackbauer 2
  • Like 4
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Restons prudents ! L'article est signé SB... comme esbroufe. :P

Je vais quand même acheter ce magazine, il mérite encore notre soutien. :)

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

J'ai cru à un poisson d'avril (normal pour le numéro d'avril)...mais on trouve ceci après une rapide recherche

 

https://arxiv.org/pdf/1805.06078.pdf

https://www.spiedigitallibrary.org/conference-proceedings-of-spie/10701/1070121/Intensity-interferometry-revival-on-the-Côte-dAzur/10.1117/12.2309491.short?SSO=1&tab=ArticleLink

 

C'est très technique mais tout ce qui il y a de plus sérieux...

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai une question pour les auteurs: Une fois qu'on a résolu le délicat problème de la synchro des horloges à la femtoseconde près directement dans le détecteur, qu'est-ce qui empêche de timestamper les photons sur le détecteur et d'éloigner les instruments à des milliers de Km puis de faire tranquillement la synthèse de l' interférogramme virtuel peinard au chaud sur son PC de bureau ?

 

Bon faut une bonne connexion internet pour balader les Tb de données ramassées par les capteurs, mais à part ça ?

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après une recherche sur arXiv, deux papiers de l'équipe en question et l'exemple d'une planète géante (et ses satellites) transitant Sirius observée avec le réseau CTA :

 

https://arxiv.org/pdf/1805.06078.pdf
Optical long baseline intensity interferometry : prospects for stellar physics

 

https://arxiv.org/ftp/arxiv/papers/1810/1810.08023.pdfIntensity
 Interferometry revival on the Côte d’Azur

 

https://indico.ecap.work/event/1/contributions/73/attachments/50/105/Astroparticle_school_2018.pdf

 

 

Capture.JPG

Edited by jackbauer 2
  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, PascalD a dit :

J'ai une question pour les auteurs: Une fois qu'on a résolu le délicat problème de la synchro des horloges à la femtoseconde près directement dans le détecteur, qu'est-ce qui empêche de timestamper les photons sur le détecteur et d'éloigner les instruments à des milliers de Km puis de faire tranquillement la synthèse de l' interférogramme virtuel peinard au chaud sur son PC de bureau ?

 

C'est la phase suivante, oui, faire comme en interférométrie radio à très longue base : enregistrer les données sur chaque télescope et tout mettre sur des DD.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, PascalD a dit :

Bon faut une bonne connexion internet pour balader les Tb de données ramassées par les capteurs, mais à part ça ?

A part ça ? Enregistrer une phase échantillonnée à la femtoseconde, ça fait du 1000 Tb par seconde. Les limites de l'interférométrie à très longue base à 1,3mm étaient les problèmes de débit de donnée à enregistrer, pas à transmettre. Ici on parle de longueurs d'ondes visible ou proche IR, si je comprends bien, donc des volumes 1000 fois plus importants. 

  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce facteur d'échelle est-il la seule limite à surmonter, ou existe une limite théorique indépassable, quantique, qui interdise en théorie d'y parvenir ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

La limite est-elle la vitesse de propagation du signal, c'est-à-dire celle de la lumière ? Sur les ordinateurs ultra puissants, c'est déjà un facteur limitant...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très interessant, peut-être une application pour les calculateurs quantique ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, William I2C a dit :

Comme certains d’entre vous l’ont remarqué, l’article survend « légèrement » (gros euphémisme) notre projet

 

Arf, je me disais aussi !! xD

 

il y a une heure, William I2C a dit :

attention, l’image de l’exoplanète en transit devant Sirius n’est pas une image réelle, c’est une illustration, un rêve, de ce que éventuellement, un jour, pourrait nous donner l’interférométrie d’intensité sur CTA.

 

 

Oui je sais très bien ce qu'on peut faire actuellement dans le domaine des exoplanètes

 

La question que je me pose (entre autre) concerne votre projet d'exploiter ensemble les 99 instruments du CTA (ou même une partie)

J'imagine que cela doit induire une puissance de calcul phénoménale ?

 

Merci d'être intervenu sur ce fil 

29814106593_e7d4a7553f_o (1).jpg

 

za.JPG

Edited by jackbauer 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, jackbauer 2 a dit :

La question que je me pose (entre autre) concerne votre projet d'exploiter ensemble les 99 instruments du CTA (ou même une partie)

J'imagine que cela doit induire une puissance de calcul phénoménale ?

 

Oui bien sûr ! Mais le temps que 99 télescopes soient construits ça nous laisse un peu de temps pour réfléchir au problème... :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 28/03/2019 à 10:31, William I2C a dit :

l’article survend « légèrement » (gros euphémisme) notre projet

:) , ..... non rien

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Superfulgur a dit :

J'ai l'immense plaisir de vous annoncer que mon article de Science et Vie sur I2C a remporté le Prix Roberval 2019 du journalisme scientifique de L'Université de Compiègne...

 

Apparemment, mes sarcasmes  8Zien' et les petites nuances apportées par William I2C n'ont pas pesé lourd dans la balance.

La justice triomphe à la fin en reconnaissant ton indéniable talent.

Bravo Super !  :) 

Edited by Huitzilopochtli
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo Serge, mais ce fil est quand-même assez surréaliste à de multiples points de vue, dès le début, avec des rebondissements bizarres... Pour faire une comparaison, je crois qu'au foot ils appellent ça "hourra football" (j'aime pas le foot ! xD), quand le ballon et les joueurs partent dans tous les sens de façon peu contrôlée...

 

Au début on présente un truc aux performances qui font rêver, à tel point qu'on peut se demander si ce n'est pas un peu exagéré. Puis, on nous dit que oui, c'est bien possible. Puis un gars du projet vient en personne nous dire qu'il faut calmer nos ardeurs... Et finalement on apprend que l'article présenté comme un peu trop optimiste est primé... Ouf... quoi O.oxD

 

Félicitations donc, après je pense que l'avis tempéré de William ne relève pas de la simple fausse modestie et est bon à garder en mémoire. Quoi qu'il en soit c'est une avancée intéressante et donc merci à ceux qui communiquent dessus ! :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il avait l'air pas si nul que ça ton article finalement.  ;)

Ou alors les autres articles qui concouraient étaient à ce point indigents?

Surtout que le sujet n'est pas si aisé a vulgariser...

 

Bon ça sent la fraise tagada tout ça... ;)

 

il y a une heure, jackbauer 2 a dit :

Mais le jury a t-il jugé le style ou le fond du sujet ?

 

Pour le style, un jury composé de littéraires aurait suffit non? ;)

Edited by DVernet
  • Like 1
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 28/03/2019 à 10:31, William I2C a dit :

Ce que nous faisons est certes très intéressant mais bien plus modeste !

 

Le 28/03/2019 à 10:31, William I2C a dit :

l’image de l’exoplanète en transit devant Sirius (...) est une illustration, un rêve, de ce que éventuellement, un jour, pourrait nous donner l’interférométrie d’intensité sur CTA.

 

Oui, mais tout de même, si un jour c'est ça qui est obtenu ou quelque chose d'approchant, ce serait quand même un étonnant pas en avant disons, du point de vue de l'imagerie, par rapport à ce qui existe aujourd'hui....

 

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Superfulgur a dit :

J'ai l'immense plaisir de vous annoncer que mon article de Science et Vie sur I2C a remporté le Prix Roberval 2019 du journalisme scientifique de L'Université de Compiègne...

Alors là !

C'est la consécration :) Félicitations :)

AG

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, Cédric Perrouriefh a dit :

Au début on présente un truc aux performances qui font rêver, à tel point qu'on peut se demander si ce n'est pas un peu exagéré. Puis, on nous dit que oui, c'est bien possible. Puis un gars du projet vient en personne nous dire qu'il faut calmer nos ardeurs...

 

La vérité est probablement un peu entre les 2. Il y a visiblement un petit coté survendu, passage obligé pour qu’un article passe, et d'après ce que j'ai compris, Serge n'as pas forcément la main sur cet aspect, en gros c'est sous cette forme ou rien pour que ça soit publié, surtout sur un sujet à la base assez complexe et rebutant. Et du coté de l'équipe I2C il y a une prudence légitime. Mais si ça va au bout, il y aurait quand même un gros potentiel...

  • Like 6

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now