patry

Performance SSD

Recommended Posts

Bonjour à tous

 

On parle souvent des SSD pour leur performance d'accès.

Toutefois il y a des éléments qui peuvent fortement influencer les performances du disque.

 

Je ne rentre pas dans le détail du fonctionnement d'une partition FAT32 ou NTFS mais ce dernier format permet de compresser les données à la volée au moment de l'écriture.

Au quotidien cela n'a pas vraiment d'impact visible sur les performances au vu d'un benchmark AS-SSD, ici en exemple sur un SSD samsung de 500Go

AS SSD Benchmark 2.0.6821.41776
------------------------------
Name: Samsung SSD 850 EVO 500GB
Firmware: EMT03B6Q
Controller: iaStorAC
Offset: 132096 K - OK
Size: 465,76 GB

 

Ensuite le benchmark fait des lectures séquentielles (un cluster puis le suivant dans l'ordre du disque), 4K (lecture de petits blocs aléatoirement, une demande après l'autre) puis 4K avec 64 demandes simultanées (pour simuler un comportement multi-taches).

 

Mode NTFS compressé:

------------------------------
Sequential:
------------------------------
Read: 2886,59 MB/s
Write: 1627,40 MB/s
------------------------------
4K:
------------------------------
Read: 29,36 MB/s
Write: 41,02 MB/s
------------------------------
4K-64Threads:
------------------------------
Read: 181,83 MB/s
Write: 143,01 MB/s
------------------------------
Access Times:
------------------------------
Read: 0,149 ms
Write: 0,098 ms

 

Mode NTFS non compressé

------------------------------
Sequential:
------------------------------
Read: 3407,36 MB/s
Write: 1888,03 MB/s
------------------------------
4K:
------------------------------
Read: 31,18 MB/s
Write: 42,08 MB/s
------------------------------
4K-64Threads:
------------------------------
Read: 159,26 MB/s
Write: 131,19 MB/s
------------------------------
Access Times:
------------------------------
Read: 0,206 ms
Write: 0,097 ms

pas de gros changement sur l'écriture séquentielle, la lecture accuse légèrement le coup mais cela reste très bon.

Les accès 4K séquentiels entre compressé et non compressé ne sont pas là encore complètement différents.

C'est forcément mieux en empilant 64 demandes.

 

Pas de quoi fouetter le chat donc.

Par contre avec un logiciel de capture, il en va tout autrement.

Sous Firecapture 2.6 j'ai désactiver la bufferisation RAM et j'ai fait un capture de 20" à 100i/s.

En mode non compressé j'ai

Frames captured=1999
File type=SER
Binning=no
ROI=1200x1200
ROI(Offset)=1200x760
FPS (avg.)=99
Shutter=10.00ms

 

Mais en mode compressé c'est la catastrophe ...

 

Frames captured=511
File type=SER
Binning=no
ROI=1200x1200
ROI(Offset)=1200x760
FPS (avg.)=25
Shutter=10.00ms

 

511 images au lieu de 2000, soit 4 fois moins d'images avec des latences terribles pendant la capture.

J'ai refait le test plusieurs fois, j'ai changé la taille des clusters (actuellement 64K ou 128K je ne sais plus) sans trop de changement ... dès que la compression est activée, la performance dans FireCapture s'effondre !

Pourtant le processeur (i5 à 2.3GHz avec un boost à 2.8GHz) ne semble pas souffrir à la compression.

 

Bien sur, si on ajoute la bufferisation, j'arrive à suivre à peu près le débit mais le buffer (5 à 6Go) une fois rempli, je me retrouve avec des latences de plusieurs secondes pour vider un peu du buffer pour pouvoir capturer des images.

Bufferisation et une partition sans compression, c'est royal.

 

A savoir si vous utilisez une partition non dédiée à l'astro et si votre SSD est de taille suffisante

 

Marc

 

  • Like 4
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Bonjour,

merci pour ce test.

J'ai un ssd uniquement pour les captures et Firecapture.

Comment enlever ou mettre la compression logicielle.?

Paul

 

Edited by banjo
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à vous, si le SSD est dédié aux captures le mieux est effectivement de désactiver la compression.

Tu peux vérifier sur les propriétés du disque et l'option de compression est visible si l'unité d'allocation fait 4Ko.

Pour des fichiers "gros" comme le fournissent nos caméras, avoir une "résolution" de 4k c'est inutile. 64k voire 128k sont tout aussi efficaces ... mais on perd la possibilité de compression. Vu l'impact sur les performances (dans Firecapture et pour ASIcap que j'ai testé récemment) c'est pas un problème.

 

Marc

 

Edited by patry
orthographe
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Roch
      Bonjour à tous !

      EDIT : Pour la suite du feuilleton, voir plus bas  sinon pour les nouveaux, ça commence ici !

       
      Intrigué vous êtes ? Raison vous avez !

      M'enfin ne vendez pas votre RASA sur ebay trop vite quand même...

       
      L'idée est simple. On va utiliser la digiscopie afin de réduire drastiquement le F/D de notre télescope.
      Pour rappel, la digiscopie consiste à placer une caméra avec son objectif derrière un oculaire ( comme font certains avec un smartphone par exemple )
      C'est une technique assez "intuitive", mais qui est peu souvent utilisée sérieusement parce qu'on multiplie les éléments sur le chemin optique, ce qui engendre nécessairement tout un tas d'aberrations difficilement contrôlables.
       
      Seulement voilà, avec cette technique, si on utilise la bonne combinaison oculaire/objectif, on peut obtenir un rapport F/D final égal à celui de l'objectif placé juste devant le capteur.
      Et de nos jours, on peut facilement trouver de petits objectifs pour caméras de vidéosurveillance, en monture CS ( donc adaptable sur la plupart des caméras astro non refroidies ), avec un F/D très faible et une qualité optique... pas transcendante mais au moins "okay".
       
      J'ai en ma possession un petit objectif de 8mm à F/D=1. Un calcul rapide me montre qu'en plaçant ma caméra flanquée de cet objectif derrière un oculaire de 32mm monté sur le 150/600, j'aurai un F/D final égal à 1.
      Pour plus de détails, j'en avais parlé ici :

      Donc je me suis procuré un bête super-plössl de 32mm ( moins de 20 euros dans les petites annonces ) et j'ai mis au point un petit montage pour fixer tout ça. Voilà une petite photo légendée du montage :



      Mécaniquement, le système a quelques failles.

      D'abord, le porte-à-faux est assez monstrueux... le montage doit arriver à une longueur totale de 40cm, c'est presque aussi long que le télescope lui même ! Fort heureusement le porte oculaire du tube que j'utilise en ce moment n'est pas trop mal. Et la cam au bout est très légère.
      Ensuite, la vis de serrage de l'oculaire est trop longue, je ne peux donc pas la mettre et l'oculaire "balotte" un peu dans le montage.
      Mais bon, hier soir, enfin l'éclaircie que j'attendais... j'ai donc tenté le coup !

      Histoire de ne pas compliquer les choses, j'ai tout d'abord testé le montage sans correcteur de champ. J'ai pointé M51, et là miracle, après une map rapide, la galaxie était bien visible sur les brutes, dés 250ms de pose !
      Une brute de 500ms ( seuils un peu resserrés ) :
       

       
      Puis un empilement de 255 images, soit un peu plus de 2 minutes au total ; dommage, j'ai oublié les darks, et les pixels chauds sont vite un pb en ce moment :



      Donc clairement, sur le principe, ça fonctionne. Après, la qualité optique se dégrade extrêmement vite à mesure que l'on s'éloigne du centre optique. Avec mon regard de néophyte en la matière, je dirais beaucoup de courbure de champ doublée d'un peu de coma, mais je peux me tromper...

      Reste à savoir quelle pièce optique est majoritairement en cause, et comment améliorer ça !
       
      Pour tester l'objectif, rien de plus simple... il suffit de voir ce que ça donne sur le ciel directement. Donc voici un champ étoilé pris avec ce fameux 8mm f1. Empilement d'une quarantaine d'images de 500ms, seuils très reserrés :



      Comme vous pouvez le voir, la qualité optique n'est pas parfaite mais est clairement meilleure que sur l'image précédente. Même si les étoiles brillantes sont bien déformées dans les coins, les étoiles faibles restent ponctuelles, ce qui est bon signe ; cela signifie que les aberrations ne seront visibles que sur les cibles à fort contraste ( en l'occurrence les étoiles brillantes )
      Grâce à cette image, on peut également mesurer la perte de luminosité induite par l'ensemble télescope + oculaire...après comparaison, je trouve une perte d'environ 55%, ce qui est évidemment énorme, mais pas non plus invraisemblable. Il faut déjà tenir compte des 20% induits par l'obstruction du secondaire ( qui fait 65mm de large de mémoire ), puis les quelques pourcents pour chaque miroir et chaque lentille du chemin optique. Enfin, il doit rester encore une partie "mangée" par un alignement imparfait entre l'oculaire et la caméra.
       
      Donc ensuite, j'ai essayé de placer le correcteur de champ en bout de montage. Peut être était-il mal placé, mais je n'ai pas noté de différence significative après sa mise en place.
      Ce qui voudrait dire que le "maillon faible" de mon montage est bien l'oculaire. En même temps, à 20 euros, c'était à prévoir
       
      Ceci étant, il y a quand même quelques réglages sur lesquels j'aimerais essayer de jouer, qui pourraient peut être permettre une amélioration significative de la qualité d'image, tout en conservant les mêmes ustensiles

      Je peux en effet jouer sur la mise au point. Naïvement, j'ai réglé la mise au point de l'objectif sur l'infini, mais il doit être possible de régler cette dernière différemment et d'ajuster la map du télescope en conséquence. Peut être trouverai-je un réglage qui compensera la courbure de champ de manière efficace ?
      Autre point, je peux aussi jouer sur la distance objectif - oculaire. J'ai en effet remarqué une différence significative si j'éloigne un peu ce dernier...je ne me l'explique pas encore totalement, mais il y a peut être quelque chose à optimiser de ce côté là.
      Enfin, il faut que je trouve un moyen de serrer cet oculaire dans son coulant.

       
      Bon, maintenant, vous allez me dire, à quoi ça sert de s'embêter si c'est pour obtenir une image pseudo-dégueulasse telle que je vous ai montré
      Sur le papier, avec mon capteur aux pixels de 3microns derrière un scope à F/D=1, j'obtiens la même chose qu'un hypothétique capteur aux pixels de 12 microns derrière un F/D=4. Avec cette taille de pixel, il n'existe pas à l'heure actuelle de capteur aussi performant que le mien ( bruit de lecture inférieur à 1e- ), et le jour ou il en existera un, il ne sera certainement pas donné. Donc ce montage permet des poses extrèmement courtes... ce qui est d'une part est très satisfaisant ( "voir" M51 à l'écran en poses de 250ms c'est génial ), et d'autre part pourrait intéresser pas mal les fans de visuel assisté, un domaine ou on ne cherche pas forcément la qualité d'image à tout prix. Tout ça en déboursant moins d'une centaine d'euros au total

      Bon par contre pour du "lucky imaging", vu la focale finale du montage, à mon avis ça ne sert pas à grand chose je dois être autour de 4" d'échantillonnage, donc la turbu je n'en ai pas grand chose à carrer. Pour qu'un tel montage soit utile dans ce domaine, il faudrait essayer sur un T1000 au moins... @Diabolo peut être ?
       
      Ceci étant, on est tellement dans une autre ligue au niveau des temps de pose, par rapport à un setup habituel, que j'ai voulu tester le montage avec un filtre H-alpha.
      Habituellement, utiliser un filtre H-alpha sur des F/D courts pose des problèmes à cause des rayons obliques, mais là, aucun souci : il suffit de placer le filtre à l'endroit ou le faisceau est à F4 ( en l'occurence, derrière l'oculaire ), et plus de problème !
      Le filtre utilisé est un Baader 7nm. Clairement pas le meilleur, mais bon, on reste dans le "low cost"
      Voyant le cygne qui montait de plus en plus, j'ai pointé le tube dans cette région... je "voyais" les drapés de la zone de north america en quasi-live, c'était sympa. J'ai opté finalement pour la zone du croissant. Une brute de 4s :


       
      Je voulais rester dessus quelques temps... mais je ne m'étais pas rendu compte que le DD était plein du coup le pc n'a sauvegardé que 100 images de 4s, soit 7mn30 de pose totale. J'ai traité un peu plus soigneusement cette fois-ci, avec des darks et en agrandissant à l'alignement afin de gagner un peu en piqué. Le bruit thermique reste sensible, les nuits ne sont pas les plus fraiches, donc encore pas mal de trame visible. Evidemment, impossible d'utiliser la cam refroidie avec un tel porte-à-faux sur le tube ; de toute manière je ne crois pas qu'elle puisse accepter un objectif en monture CS. 
      Bref, le résultat, agrandi à 140% :


      Si on regarde juste un bord, l'image est assez folklorique
      Par contre, en restant sur le centre, je trouve ça presque "montrable"
       
      Donc au final, beaucoup de potentiel, et pas mal de pistes d'améliorations... de mon côté je m'amuse bien en tout cas, donc je vais continuer mes petits essais et je vous tiendrai au jus
       
      Bons cieux !

      Romain
    • By Michel Aub
      Bonjour le monde,
      Alors voila, étant au chomage, je me doit d'être économe, du coup je me suis fabriqué un Focuseur car lorsque j'ai vu les prix, je me suis dit ce n'est pas pour moi.
      J'ai donc fait les fonds de tiroirs et j'ai trouvé un petit moteur d'un vieux jouet, il a eut la bonne idée d'avoir un système de réducteur de vitesse mécanique intégré, j'ai ensuite récupéré un vieux joystick de mon vieux,lui aussi cpc amstrad 6128
      et pour finir un rhéostat d'un autre vieux jouet(décidément)train électrique.Système utilisant un joint torique(et oui,cela fonctionne très bien)
      Voici ce que cela donne

      Le système de controle

      En prime mon observatoire


       
      Et en prime prime mon écran blanc(très spécial le système,NON!!!!)

    • By Pedranghelu Sauveur
      un astuce si on a été trop gourmand barlow Astrosurface
       
      du coup je retombe a la 1.8 tv 
       
       
       
       
       
      A plus
       
       
       
      @Lucien par contre pour une video bug des frame ne sont pas debayerisé correctement au milieux de la video ?
    • By Michel Aub
      Bonjour le monde ou bonsoir,selon l’endroit où vous vous trouvez.
      Bien j'ai acheté il y a quelques temps un collimateur laser,acheté à la maison de l'astronomie,je l'ai utilisé pour régler mon sky watcher 400 mm pensant qu'il était bien réglé lui même.
      Hors en fouillant sur d'autre site,j'ai apprit  que ce type de matériels fabriqués le plus souvent ,devinez où,comme le disait Coluche,je vous l'donne émile,bref en chine, n'était pas forcément de bonne facture.
      J'ai donc entreprit un tout petit bricolage,facile a réaliser pour vérifier ce dit objet.
      Cette instrument est terminé,je l'ai testé et il est très facile de l'utiliser par rapport à d'autres moyen que j'ai put voir par-ci par-là.
      Si cela vous intéresse, dit le moi et je mettrait des photo de ce simple outil. 
    • By DJOUBS
      Bonjour,
      Pour ceux intéressés par les timelapses, j'ai essayé quelques utilisations ( sans doute inédites ? ) de la Star Adventurer...
      Remarques/critiques/Questions bienvenues... / description plus précise des techniques expérimentées ci_dessous...

      Des Agneaux à La Meije avec la Voie Lactée
      Quel paysage nocturne exceptionnel lorsque la Voie lactée se déplace des Agneaux vers La Meije. Pour ce timelapse, l'occasion également d'expérimenter un nouveau type de timelapse... Utiliser une focale plus élevée qu'un objectif grand angle nécessite un suivi, et cela implique de choisir entre un mouvement du premier plan ou de la Voie Lactée. Avec ce timelapse, j'ai expérimenté des moyens pour avoir à la fois des mouvements du premier plan et de la Voie Lactée..., ce qui signifie des configurations de matériel assez insolites et inédites...
      - Un objectif de 135 mm avec une SAM (Star Adventurer Mini) en mode timelapse long pose mis sur une SA Pro (Star Adventurer Pro) en mode Astrophotographie.
      - Un objectif 50 mm avec une Syrp Genie Mini en mode "Tilt" placé sur un SAM en mode Astrophotographie.
      - Un objectif 85 mm avec une Syrp Genie Mini en mode "Pan" placé sur une monture AZ / GTI en utilisant le suivi Alt-AZ.
      Voir plus d'explications dans un commentaire que j'ai ajouté çi-dessous
  • Images