Bertrand13

Merveilleuse NL de Mars et SQM à 22.06 !

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

bonjour et bravo pour ce post remarquable  ;) ... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des dessins absolument époustouflants, c'est vraiment du très grand art :)

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ce post météo et ces superbes dessins! marche bien ce 635 sous un super ciel!

Christophe

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Salut Bertrand,

 

au SO de Lyon aussi en fin mars nous avons eu des conditions identiques à ce que tu décris ...avec la pureté du ciel des Baronnies en moins bien sûr !

Tout est très beau mais me concernant, coup de coeur pour la Rosette et surtout NGC 3242, qui rend un effet proprement époustouflant si l'on se recule à 1.5 - 2 m de l'écran environ !! Plus que réaliste !

Le 29/03 je suis passé sur NGC 3893 au 300, j'ai bien noté l'étoile proche mais pas la petite galaxie (pas bien, j'aurais dû la voir au 300 !). J'ai relevé des condensations centrales mais mal définies, et une sorte de barre à peu près E/O. Comme je n'ai pas noté exactement la même orientation que toi (j'ai noté l'étoile à l'O), cette "barre" est peut-être l'alignement non résolu du bulbe et des 2 parties plus marquées de chaque bras.

J'ai noté une mag d'env 13 pour l'étoile proche, est-ce E2 de mag 13.5 sur ton site ?

 

Pour le moment, je n'ai pas de souvenir prégnant de tes autres galaxies, sauf peut-être 5247 dans Virgo très très pâle au petit réfracteur.

Edited by etoilesdesecrins

Share this post


Link to post
Share on other sites

Whow ! Là c'est du lourd :).

La Rosette en grand champ, ça doit occuper un bon bout de temps à l'oculaire ;).

Bravo pour ces magnifiques dessins, ils sont superbes.

Je crois bien que je n'avais jamais entendu parler de la galaxie NGC 5247 auparavant. Elle a vraiment l'air sympa. Merci pour cette découverte. Je me la rajoute dans ma liste ;).

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, etoilesdesecrins a dit :

J'ai noté une mag d'env 13 pour l'étoile proche, est-ce E2 de mag 13.5 sur ton site ?

 

Proche de quoi ?

Si c'est proche de NGC 3896, c'est effectivement E2*.

Si c'est proche de NGC 3893, c'est UCAC4 694-051784, m13.4V

Pour tous les détails, il vaut mieux aller sur Aladin. C'est la bible !

Bertrand

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Bertrand,

 

J'ai bien profité de celle de février avec 11 nuits exploitables sur 15, et on a une cible en commun, NGC 5247, mais dont les spires s'étendent forcément moins loin dans le 445mm. Et ta Rosette rose est formidable !

 

a+ Yann

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Il y a du lourd dans ces dessins!

 

Je note NGC5247 et 4618  (Arp 23) pour de futures observations au 508.

NGC2936-37 a une structure inhabituelle. Ah je vois que c'est un objet Arp, le 142.

 

NGC3242 est très réussie avec un effet de phosphorescence remarquable.

 

La Rosette est dantesque, de quoiiy passer la nuit.

La couleur obtenu avec ce filtre est étonnante, car l'oeil est peu sensible au rouge la nuit. Cette couleur était-elle visible aussi sans filtre?

Je me rappelle d'un beau vert émeraude sur la nébuleuse au 500 et les bandes sombres bien tranchées, notamment celle façon trifide.

Edited by xavierc

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, xavierc a dit :

La couleur obtenu avec ce filtre est étonnante, car l'oeil est peu sensible au rouge la nuit

 

Bonjour Xavier,

 

Cette question est récurrente.

Je sais bien que la thèse officielle est de dire que l’œil ne voit pas le rouge la nuit.

Malheureusement, ou plutôt heureusement pour moi, dès que j'observe une nébuleuse en émission avec un gros diamètre et/ou lumineuse (car, je le reconnais, il faut une quantité de lumière suffisante, une durée d'observation prolongée, et bien sûr un filtre qui laisse passer le H alpha), elle devient plus ou moins rouge.

Et je dis bien rouge, et non pas rose. Par exemple, la Boucle de Barnard, est rouge, même dans une L100.

Je sais bien que certains ne me croiront pas, mais je n'y peux rien !

 

Amitiés

Bertrand

 

 

Sh2-276  LC100  BL 2019 01 03.jpg

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est absolument splendide et maitrisé de bout en bout.

Chapeau bas!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Bertrand13 a dit :

Et je dis bien rouge, et non pas rose. Par exemple, la Boucle de Barnard, est rouge, même dans une L100.

 

Je pense que mon fidèle disciple est victime d'une forme rare de cataracte, d'où l'expression "voir la vie en rose rouge" ! ;) Malgré la fréquentation épisodique de Bertrand, le virus ne m'a pas encore frappé (mais j'aimerais bien du coup)...

Share this post


Link to post
Share on other sites

NGC 5247 a fait partie des cible de ma semaine de fin d'hiver dans le sud-est... le SQM n'était "que" à 21.7, mais sans pour autant afficher une transparence extraordinaire... d'ailleurs je me demande aussi quelle est la part d'évolution des valeurs de SQM liée à l'activité solaire (airglow?) sur le long terme...

Si, si on a eu des valeurs plus élevées, de 22.4 à 22.6... quand le ciel était couvert de nuages bas ;)

Donc voilà NGC5247 au T407, les bras principaux sont bien vus mais le reste moins bien défini:

ngc5247-080319-3h30-t407x135.jpg.210ac72bc63a5294e4987bad82813546.jpg

Nicolas

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Splendide Bertrand !

Avec un coup de coeur pour la luminescente 3242 et bien sûr la Rosette.

 

Fred.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je confirme ce que dit Bertrand pour la vision du "rouge" dans les nébuleuses, avec un diamètre suffisant (400 mm mini) on peut en voir sans filtre dans certaines nébuleuses. Personnellement, Trifide, M57 et bien sûr M42 m'en montrent très souvent, et je n'ai pas particulièrement une bonne vue.
Je pense aussi que c'est une question d'identification de ce qu'on voit. Il m'a fallu un certain temps pour comprendre que cette teinte foncée qui n'était pas le fond de ciel était un rouge bordeaux soutenu dans M42 et surtout M43. Lorsque j'ai associé la vision à la couleur (la réalité  et le concept), elle est devenue bien plus facile à percevoir sur d'autres objets.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Maïcé a dit :

Lorsque j'ai associé la vision à la couleur (la réalité  et le concept), elle est devenue bien plus facile à percevoir sur d'autres objets.

Purée, je dissocie encore... faut que je rentre en rééducation! B|

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas remarqué de couleur rouge avec un filtre, mais sans ce dernier sur M42 dès la première vision au T300 y avait sans ambiguïté cette teinte pourpre foncé tirant sur le marron sur une aile, et peut-être autour aussi.

 

Faudra que je regarde pour cette NGC 5247, la Vierge se positionne en bonne place pour mes prochains sujets d'observation maintenant.

 

Merci encore pour ces beautés ! :$

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, yapo a dit :

Purée, je dissocie encore... faut que je rentre en rééducation!

Pas de problème, observons ensemble un de ces 4!

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une série magnifique et bien illustrée :)

Stéphane
 

Share this post


Link to post
Share on other sites

P'tite question Bertrand : tu as indiqué "OIII+Ha" sur ton dessin de la Rosette. Tu n'as quand même pas utilisé les deux filtres pour le dessin ? C'est bien de ton [OIII-qui-laisse-passer-H-alpha] dont il s'agit, hein ? Parce que j'ai un H-alpha large bande que j'avais expérimenté un peu et ben j'ai pas encore trouvé la nébuleuse qui répond à ce filtre en visuel… pas même M42!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Maïcé a dit :

Pas de problème, observons ensemble un de ces 4!

Hors de question, maîtresse, je vais te pourrir les oreilles avec mes jurons orduriers proférés à voix haute et tu vas me coller zéro en vision des couleurs…

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Yann,

C'est bien avec le Duo Narrowband de Clyclops Optics que j'ai observé la Rosette.

Et, pour ton éducation des couleurs, je te précise qu'il y a du rouge partout dans M 42 avec ce filtre !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vais peut-être investir en 2´´ dans ce filtre alors? Mes vieux filtres en 31.75mm même si ce sont des Lumicon des années 90 vont sans doute être à renouveler. Mais je te préviens sans rouge, tu participes à 50% de la facture 😇

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By xavierc
       Dobson 508/1920
       Seine et Marne sur le terrain des ballots de foin.
       17 dessins : 8700 à 8716.
       
       Nous aurons droit au passage à l'heure d'été cette nuit, le CROA en heures locales en tient compte.
       
       Arrivé à 19h, je monte de jour puis au crépuscule le Dobson 508 qui n'était pas sorti après octobre 2018, meteo culpa.
       J'ai pensé à faire quelques photos lors du montage :
       
       
       
       
       
       
       
       
       Je suis prêt à 20h07 précisément, discutant par moments avec Thierry du Whatsapp Webastro arrivé vers 19h30 et déjà là hier avec son télescope 350.

       
      Puis Anthony arrive avec une lunette 80 pour la photo. Il était déjà venu observer avec moi une fois ici l'automne dernier en plus quand j'avais sorti le 508.
       En attendant la nuit totale, Thierry et moi pique-niquons.
       
       Cette nuit, je montre par moments des gros objets célèbres au 508 et alterne avec des dessins d'objets plus confidentiels.
       Je pointe d'abord M42, on devise sur les couleurs perçues, du bleu cyan, du vert, et un peu de rouge dans la structure dite de l'arc en ciel pour moi.
       
       La nuit sera sèche.
       
       En cherchant dans les Gémeaux une nébuleuse planétaire que je ne trouverai pas (syndrome David Vincent) (trop ponctuelle, et le passe-filtre ne facilite pas le blinking du filtre OIII pour aider à la repérer), je tombe sur un ANR, amas non répertorié, découvert par Yann Pothier.
       
       Observation 8700 : Y1.
       Yann 1 ou Pothier 1. A 138x, c'est une ligne d'étoiles assez faibles à considérablement faibles.
       
       
       Puis je tente à quelques encâblures une nébuleuse diffuse pas prévue au programme mais bien là.
       
       Observation 8701 : IC444.
       85x, 138x. Elle m'apparait très faible, très diffuse. Le halo de cette nébuleuse est assez évident et absent des étoiles de même brillance alentours.
       Le bord Est est plus net.
       
       
       Antoine, vu au bois de Vincennes lors d'une sortie Lune-étoiles doubles de cet hiver, est arrivé avec un de ses amis, Ludovic, et un Dobson 200.
       
       Je dessine une galaxie des Gémeaux.
       
       Observation 8702 : NGC2365.
       201x, 276x, 85x. Je la repère à 85x. Elle est faible, assez diffuse, son centre est flou. La turbulence est forte.
       
       
       Tant que je suis dans les Gémeaux, je montre M35 et NGC2392 l'Eskimo dit aussi le Clown, mais la turbulence est forte. Le premier montre une variété de couleurs importante et des dizaines d'étoiles, le second sa couleur verte, sa centrale et son premier anneau autour, plus quelques irrégularités de brillance, mais on est loin du potentiel de l'instrument.
       
       Je quitte les constellations hivernales et continue avec des galaxies de la Grande Ourse.
       
       Observation 8703 : NGC2959/61.
       Ce couple facile à 201x se compose de la très faible NGC2961 et de la faible et diffuse NGC2959 à centre plus brillant considérablement faible.
       
       
       J'en profite pour montrer le couple M81/M82, d'abord en vue large où ils sont de justesse dans le même champ, puis à 201x sur chacun.
       Je vois plein de nodosités sur M82 mais les spires de M81 ne sont pas identifiées lors de cette vue furtive.
       En tous cas, les observateurs sont scotchés.
       
       J'irai aussi détecter les spires de M51 dans le Dobson 200 à un faible grossissement de 40x faute d'oculaire de focale intermédiaire entre le 25 et le 6mm.
       Il me semble aussi que c'était cette nuit que je la pointerai tard pour Thierry qui restera collé à l'oculaire quelques minutes.
       Il pense ne pas la revoir de si tôt comme ça.
       
       Observation 8704 : NGC2976.
       85x, 201x. Assez faible à 85x, cette galaxie bleue-verte d'éclat hétérogène est une belle surprise, avec des régions HII vues VI1 à 4.
       
       
       Je rends visite aux galaxies du Lion vers Gamma.
       
       Observation 8705 : NGC3213.
       Elle est très faible et diffuse à 201x.
       
       
       La turbulence diminue.
       
       Observation 8706 : NGC3226/27.
       85x, 201x. Les Siamoises sont observées au 508 après avoir été dessinées au Strock 254 le 4 mars.
       Elles sont évidentes dès 85x.
       NGC3226 révèle son centre considérablement faible, un peu flou, et le reste faible à très faible.
       Le centre de NGC3227 est assez faible, le pourtour étant de brillance identique à celui de sa voisine.
       Elles sont très diffuses, au point qu'il est difficile de voir où elles s'arrêtent ou si elles se touchent.
       
       
       A 1h10 le phare de la Tour Eiffel est enfin éteint.
       Une vague de départ survient, ne laissant que Thierry et moi sur le terrain, ou plus exactement dormant dans sa voiture pour le premier.
       
       Observation 8707 : NGC3222.
       Glânée à 201x près des Siamoises, elle est confondable avec une étoile floue car petite, un peu faible.
       
       
       Observation 8708 : NGC3190/93.
       201x, 402x. Ce beau couple brillant dans Hickson 44 est bleuté! Les 2 galaxies sont notées assez faibles.
       La troisième du lot sortait du champ pour le dessin, je l'ai donc dessinée à part.
       
       
       Le changement d'heure survient à 2h, il est du coup 3h du matin.
       10 minutes plus tard, j'ai un peu mal aux pieds à force d'être perché sur l'escabeau.
       Un peu de marche permet de les masser et de soulager la petite douleur.
       
       Observation 8709 : NGC3187.
       201x. La plus difficile du groupe Hickson 44 n'est vue qu'en vision décalée, VI2 à 3.
       
       
       Observation 8710 : NGC3185.
       La dernière du groupe Hickson 44 est un peu à l'écart et parfois oubliée, mais pas cette fois.
       A 201x, elle m'apparait diffuse, avec un centre très faible et un pourtour VI1.
       
       
       Je m'offre une tranche de galaxies de la Vierge.
       
       Observation 8711 : NGC4224.
       85x, 201x. Faible, diffuse, elle est vue dès 85x.
       
       
       A 4h Thierry est relevé, il ne fait pas semblant quand il dort.
       
       Observation 8712 : NGC4233.
       201x. Celle-là est petite, condensée et faible.
       
       
       Les chiens de la ferme s'excitent.
       
       A 5h, le Dobson est dirigé à cheval entre printemps et été, vers les galaxies du Serpent.
       
       Observation 8713 : NGC6027-6027a/d.
       C'est le Sextet de Seyfert, observé à 201x et 276x.
       Il est exigeant en qualité de ciel. Quelques membres (NGC6027, 6027a et 6027b) sont séparés à 201x, très faibles à VI3 selon les composants.
       Il est déjà sombre à 276x.
       L'ensemble est petit. A refaire sous un meilleur ciel ou une meilleure nuit, j'espérais attraper 5 membres.
       
       
       Je remarque un passage de légers voiles pas gênants.
       
       Observation 8714 : NGC6004.
       201x et 85x. Cette galaxie vue à 85x est diffuse, faible à très faible.
       
       
       Thierry observe Jupiter.
       
       Observation 8715 : NGC6003.
       Cette galaxie précédente dans le catalogue NGC ressemble à une faible étoile floue qu'il faut grossir 201x pour reconnaître sa vraie nature.
       
       
       A 5h50 je suis fatigué pour la première fois de la nuit, je ne pensais pas tenir aussi longtemps suite à la nuit d'astro presque complète d'hier.
       Thierry part peu après.
       
       Observation 8716 : NGC5994/96.
       A 201x, ce duo de galaxies du Serpent montre la faible et diffuse NGC5996 de forme irrégulière, accompagnée de NGC5994 vue qu'en vision indirecte VI3 (50% du temps), mais l'aube commence aussi à se manifester.
       
       
       A 6h15, l'aube est bien présente, la Lune en croissant est levée depuis peu.
       Je trouve la force de remballer (45 minutes tout de même) avant d'aller dormir 2h dans la voiture.
       
       Je suis étonné d'avoir pu dérouler autant d'objets, même s'il y en avait des moins détaillés, tout en présentant dans un gros télescope quelques grosses stars célestes au groupe. Bref une nuit prolifique!
    • By BlackMaple
      Contexte :
      -Ciel de campagne, pollué par deux lampadaires oranges
      -Début de voie lactée
      -Ciel dégagé, 15 degrés et une humidité légère
       
      Matériel de dessin :
      -Crayons Mars Lumograph
      -Estompes #1
      -Papier Canson 1557, 120g
      -Inversion numérique
       
      Du ciel hier soir dans ce superbe mois de juin très dégagé.. #ironietotale 
      Le célèbre duo  M81/M82 à l'oculaire de mon Dobson 203 dans ce contexte donné. Très plaisant à dessiner, simple et rapide, du dessin astro efficace et très parlant. Je suis bien content du rendu je trouve ça très réaliste! Enfin à mon humble et modeste avis.  
       
      Retrouvez le sur ma galerie de dessins : https://marty62100.wixsite.com/monsite
       
       

    • By xavierc
       Nuit du 29 au 30 mars 2019
       Dobson Strock 254/1200
       Seine et Marne sur le terrain des ballots de foin.
       5 dessins : 8695 à 8699.
       
       A cause de la météo instable, la sortie avec le groupe Whatsapp de Webastro et mon Dobson 508 est annulée.
       J'apprends néanmoins que l'un des membres, Thierry, est déjà sur place depuis 20h avec son Dobson 350.
       Je tente vers 22h car les voiles sont moindres.
       Le temps d'arriver et de m'installer, il est 23h.
       Le terrain est vide de ses ballots.
       
       Le ciel est malheureusement encore voilé, avec des zones plus épargnées.
       
       Je dirige le Strock vers une galaxie du Lion.
       
       Observation 8695 : NGC3521.
       75x, 109x, 150x. A centre marqué et considérablement faible, cette galaxie montre aussi son halo diffus faible à très faible et incurvé.
       Les voiles dégradent l'image.
       
       
       J'observe ensuite une galaxie du Petit Lion.
       
       Observation 8696 : NGC3344.
       75x, 109x. Je la vois faible à très faible, très diffuse.
       
       
       A 1h l'habituel coup de barre survient, 20 minutes de sieste sont nécessaires pour lui échapper.
       
       Je passe aux galaxies du Bouvier.
       
       Observation 8697 : NGC5660.
       Je la repère à 75x et la détaille à 150x, faible à très faible, assez large, diffuse, et son centre visible qu'en vision décalée.
       
       
       Ce froid humide est désagréable mais n'atteint pas les optiques. Mais mes pieds oui, 1 heure plus tard.
       A 2h, les chouettes chevèches s'expriment.
       A 2h20 Thierry est parti.
       
       Observation 8698 : NGC5676.
       A 109x, elle montre des détails en plus de son centre faible : forme allongée, des nodosités VI3 à 5 et une barre VI3.
       
       
       Le ciel s'améliore, il reste pourtant des voiles par endroits.
       
       A la frontière du printemps et de l'été, je cherche une galaxie du Serpent.
       
       Observation 8699 : NGC5990.
       Elle reste petite à 150x, faible et condensée, un petit flocon céleste.
       
       
       Pour faire ce dessin, j'ai perdu du temps à rechercher mon crayon tombé au sol, il faut dire dans une zone riche de brins de foin pouvant être confondus avec. Une variante de l'aiguille perdue dans une botte de foin!
       
       A 3h49 L'ISS passe dans le Cygne et la Lyre.
       
       Le retour de voiles dans le Serpent et ma fatigue revenue sonnent le glas de cette nuit.
       Je remballe et dors pas moins de 3 heures sur la banquette arrière de la voiture avant d'envisager de rentrer.
    • By Guillaume BERTRAND
      Hello, 
      Allez je me lance, premier dessin lunaire !  
      Deux heures à l'oculaire Samedi soir pour mettre sur la papier la région d'Artistarque et la vallée de Schröter.
      Les conditions étaient plutôt mauvaises... stabilité vraiment pas top
      Coté technique Dobson Flextube 254mm et Ethos 8mm. Pas pu grossir d'avantage, ça bougeait vraiment trop.
       
      Bonne soirée !
      Guillaume

       
       
    • By xavierc
       Dobson Strock 254/1200
       Seine et Marne au sud des ballots de foin.
       4 dessins : 8691 à 8694.
       
       Je suis prêt à observer à 22h au son des chouettes.
       Les horizons diffusants augurent de conditions de transparence perfectibles.
       Toute la soirée est passée dans la constellation de la Girafe autour de la galaxie NGC2403 par laquelle je commence.
       
       Observation 8691 : NGC2403.
       La galaxie majeure de la Girafe est déjà visible au chercheur 9x50 très faible et floue.
       75x, 109x, 150x, 201x.
       Les spires sont optimales à 109x. La galaxie faible et très diffuse montre plusieurs régions HII à 109x et 150x.
       Un bras VI3 se déploie à l'est, l'autre limite (VI5) flou se devine à l'ouest.
       A 218x, c'est le pullulement de nodosités à la limite. Assurément un objet à explorer encore plus en profondeur au Dobson 508!
       
       
       Le vent est gênant.
       Je poursuis la soirée d'observation sur d'autres galaxies de la Girafe.
       
       Observation 8692 : NGC2366.
       Son noyau est soupçonné à 75x, confirmé à 109x, faible à très faible. C'est très dur de voir le reste de la galaxie, une partie reste à la limite VI5.
       
       
       Observation 8693 : UGC3580.
       Repérée à 75x, elle est collée contre une étoile et reste compacte, très faible et petite à 109x.
       
       
       Je ressens de la fatigue à 23h50.
       
       Observation 8694 : IC2179 et NGC2347.
       109x. La galaxie IC reste très faible, petite, condensée, tandis que la NGC apparaît faible, diffuse, allongée en vision indirecte notamment.
       
       
       A 0h30 les chiens aboient au Nord-Est.
       Il fait froid, notamment aux pieds, ayant omis de mettre les bottes fourrées, trompé par la température clémente de début de nuit.
       Je pars.
  • Images