Recommended Posts

Posted (edited)
il y a 26 minutes, etoilesdesecrins a dit :

Sur mes rares tentatives de la centrale de M57 pour le moment au 300, pas de succès

 

Dans un T350 (C14 ou autre) sous mon ciel de campagne, elle se devine généralement. La notion de "deviner" est subtile, c'est différent de voir, même très faiblement. On a une vague impression qu'il y a un pic de luminosité au centre, mais c'est diffus et infinitésimal...

 

Par contre depuis le même site avec les mêmes instruments, la centrale de M97 est totalement inaccessible jusqu'à maintenant (j'ajoute que je ne m'étais même jamais intéressé à son cas avant de tomber sur cette discussion !).

Edited by Cédric Perrouriefh

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Posted (edited)

Bonjour Cédric,

 

ah intéressant ...il me tarde de tester. Pour M97 je suppose que tu avais enlevé tout filtre et grossi suffisamment ?

C'était le même soir que M57 ? (si oui, de mémoire M97 doit être assez basse, peut-être un problème de turbu liée à la faible hauteur sur l'horizon N ?)

Mais si on grossit trop pour bien noircir le fond de ciel et que la turbu est forte, le risque de diffuser un très faible signal lumineux est grand et ce sera finalement contre-productif.

Ah quand je vois ce beau ciel bleu par la fenêtre et que c'est la pleine lune, ça me fout les b.... !!! :D

Edited by etoilesdesecrins

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, etoilesdesecrins a dit :

Pour M97 je suppose que tu avais enlevé tout filtre et grossi suffisamment ?

 

Oui, observations sans filtre, quant au grossissement, je ne me souviens plus... je dirais autour de 100 fois, c'est quand même un objet assez important de mémoire. Mais je n'ai sans doute pas utilisé un grossissement unique. 

 

Il y a 3 heures, etoilesdesecrins a dit :

C'était le même soir que M57 ?

 

A vrai dire, je l'ai observée plusieurs fois au fil des années, M57 aussi d'ailleurs, il a pu y avoir des nuits où elles se sont croisées ;) Mais dans tous les cas, pas une fois je n'ai vu la centrale de M97 dans un T350 sur l'ensemble de mes observations...

 

J'essaierai d'y faire attention une nuit où les conditions seront excellentes (c'est-à-dire je ne sais pas quand). M97 elle même, sans parler de sa centrale, a tendance à vite s'effacer quand le ciel n'est pas parfait. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Fred ! Je me souviens encore de cette soirée de printemps 2010 ou l'on avait dessiné cette belle M101 côte à côte au CAV  ;) .  Bref, un chouette moment ! 

Et bravo pour ses nouveaux dessins, très réalistes. 

Amitiés astro, Yohan

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Yohan,

 

eh oui, tu m'avais prêté un Pentax XF12 car M101 ne rentrait pas dans mon Nag9 :)

Je crois que dans la même soirée il y avait eu aussi des dessins de M109 et M63.

Oui, de très bons souvenirs.

 

A la revoyure !

Fred.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By xavierc
       Dobson Strock 254/1200
       Seine et Marne sur le terrain des ballots de foin.
       3 dessins : 8661 à 8663.
       
       Cette soirée se déroule en compagnie de Malik de mon ancien club de Thorigny sur Marne et du groupe Whatsapp Webastro.
       Il fera des photos en bande étroite de la nébuleuse de la Rosette avec sa lunette 130.
       
       Le pic de pollution qui sévit en IDF laisse sa trace, avec une transparence perfectible, des halos urbains plus marqués que d'ordinaire, dont un vertical à l'est qui apparaît juste cette nuit.
       
       Je commence par des amas ouverts de la Licorne.
       
       Observation 8661 : Tr5.
       Trumpler 5 est grossi 109x. Cet amas est assez éparse et ses étoiles sont faibles.
       
       
       A 23h j'ai mis le pull et la doudoune, la veste ne suffisait plus. Il est vrai qu'on est en hiver.
       
       Observation 8662 : NGC2236.
       109x. Il est concentré et partiellement résolu. Ses étoiles très faibles à faibles se détachent du voile nébuleux VI1 du fond irrésolu. Ca fourmille dans la zone la plus compacte.
       
       
       A 23h30 Malik, présent sur le site depuis 18h, va dormir un peu dans sa voiture.
       Est-ce contagieux? J'ai aussi un coup de barre.
       Je prends une pause casse-croûte et marche pour me réveiller. Et ça marche (c'est le cas de le dire)!
       
       Je reviens revigoré pour pointer une galaxie du Lynx.
       
       Observation 8663 : NGC2532.
       109x. Cette galaxie diffuse se révèle faible à très faible avec comme caractéristique notable son centre ponctuel vu qu'en vision décalée poussée (VI3 à 4 soit 25 à 50% du temps).
       
       
       Malik s'est relevé.
       
       J'ai mis les gants suite à la morsure du froid.
       A 0h10, je refatigue et me repose un quart d'heure dans la voiture avant de remballer, laissant Malik seul avec les chouettes et les lièvres.
       
       Les ballots de foin
       
       
       Matos de photographe
       
       
    • By BlackMaple
      Bonjour !
       
      Aujourd'hui je vous propose mon dessin de l'Amas M3 !
       
      L'amas globulaire ça n'est pas simple DU TOUT. Ce qui est difficile à reproduire, c'est l'effet de la vision décalée. On y voit des étoiles, mais il est impossible de les localiser et dénombrer.. On revient en vision directe : elles disparaissent et on retrouve le coté brumeux! Galère!  Une fois les yeux sur la feuille.. C'est la nébuleuse dans la tête! ^^
       
      Bref, pas facile de donner le bon rendu. Je me suis d'abord concentré sur la forme globale, je "sentais" des "tendances", des "boursouflures" disons. J'entend par la que l'amas n'était pas tout à fait rond mais avait une tendance a tirer vers le bas, par ci, par la.. Et ensuite patience et go pour les petits points!  Le  souci du détail aura été porté sur le coté diffus et progressif du cœur de l'amas, vers l’extérieur, pour avoir quelque chose de très concret et réaliste.
       
      Méthode et Matériel :
      -Dessin négatif, inversion numérique sans retouche dessin.
      -Crayons graphite et graphite carbone
      -Estompes
      -Papier 120g
       
       

    • By xavierc
       Dobson Strock 254/1200
       Seine et Marne sur le terrain des ballots de foin.
       3 dessins : 8658 à 8660.
       
       La voiture sert de paravent contre la brise d'Est.
       
       Cette soirée sera orientée comète, 3 semblent à portée du télescope.
       Ca commence mal, j'essuie un échec dans le repérage de la comète Swift-Gehrels dans le Taureau.
       Par contre je vois la suivante dans le Cocher.
       
       Observation 8658 : comète Iwamoto C2018 Y1.
       Au chercheur 9x50, je la repère très faible et très floue, assez vaste.
       75x, 109x, 150x. Je la place sur le dessin à 22h46.
       Elle s'affiche faible à très faible, très diffuse, à noyau à peine plus accentué.
       Le noyau est ponctuel en vision indirecte, noté VI3 à 4.
       Je ne note pas d'autres détails hormis son déplacement sensible pendant le dessin.
       Un avion passe en plein dessus m'arrachant un cri de surprise.
       
       
       Le vent est éprouvant.
       
       Je dirige le tube vers un amas ouvert du Cocher pas loin de la comète et de M38.
       
       Observation 8659 : Do18.
       Dolidze 18. 109x. Cet amas ouvert lâche et faible est détaché.
       
       
       J'ai aussi jeté un oeil à M36 et M38 à proximité.
       
       Au risque de me provoquer un torticolis, je trouve la seconde comète de la soirée, 46P Wirtanen dans la Grande Ourse, quasi au zénith.
       
       Observation 8660 : comète 46P Wirtanen.
       109x. Elle se montre tellement diffuse et faible que j'ai failli la rater bien qu'étant à la position prévue.
       La vision indirecte confirme sa présence ténue.
       Très faible à VI1, elle ne révèle pas de signe de déplacement lors de l'observation.
       Son centre est un peu plus brillant.
       
       
       A 0h35 je remballe.
    • By BlackMaple
      Bonjour à tous ! 
       
      Nouvel arrivant sur le forum, je me présente, guillaume 37ans, vivant en Picardie près d'Amiens. J'ai enfin pu me mettre sérieusement à l'astronomie l'été dernier et me suis vite plongé dans le dessin!
      Je possède un Dobson 203mm et j'aime surtout l'observation visuelle, l'absence d'écran et de "technologie" autre que mon télescope de nuit. Ma petite bulle de sérénité devenu vitale !
       
      Aussi, je vous invite à découvrir ma galerie web (un petit site sur wix) où je présente mes dessins, une petite section blog avec mon matériel etc..  Voici le lien de la galerie :
      https://marty62100.wixsite.com/monsite
       
      Pour le plaisir, pour imager mon propos, voici mon tout dernier dessin en date ( et également mon tout 1er dessin lunaire! C'est la 1ere fois que je prend le temps de m'attaquer à notre satellite).
      Il s'agit donc de "Rupes Recta". J'espère que vous apprécierez ! 
       
      A vous lire,
      Guillaume. 

    • By xavierc
       Dobson Strock 254/1200
       Seine et Marne
       3 dessins : 8632 à 8634
       
       Suite au terrain boueux aux ballots de foin, je m'installe de nouveau sur le site de la ferme comme lors de l'unique soirée de décembre. Les soirées dégagées pour le ciel profond sont rares en ce moment.
       
       Je passe une bonne partie de la soirée sur des amas ouverts des Gémeaux.
       L'atmosphère est assez turbulente au départ.
       
       Observation 8632 : NGC2420.
       75x, 109x, 150x.
       Il est vu très faible, petit et flou au chercheur 9x50.
       Le Strock le résoud déjà bien à 75x. Cet amas condensé me montre ses étoiles assez faibles à perceptibles sur fond irrésolu laiteux très faible.
       
       
       Les chouettes sont bruyantes, notamment une au sud-est dans un arbre du pâturage.
       
       Observation 8633 : NGC2395.
       75x, 109x. Cet amas lâche n'est pas très remarquable, surtout en comparant avec le précédent.
       
       
       A minuit des nuages venus du Nord longent l'horizon ouest et vont un peu monter.
       Je constate d'ailleurs la présence de voiles par endroits après minuit, on sent que ça se dégrade par le nord.
       
       Le dernier objet est une nébuleuse planétaire des Gémeaux, moins connue que le Clown mais bien plus vaste.
       
       Observation 8634 : PK205+14.1.
       Cette grande nébuleuse dite de la Méduse est vue sans ambiguité très très faible à perceptible, très diffuse à 75x, mais qu'avec le filtre OIII. Je remarque aussi que son éclat est inégal. Et ce alors que des cirrus gênent par moments.
       
       
       Ce soir, le froid humide est dur à supporter et entraîne un peu de buée par moments.
       Les vaches s'agitent dans l'étable.
       Le givre au sol rend le remballage pénible, vu que j'enlève les gants pour accélérer le rangement du petit matériel.
       On dirait que les atlas sont passés au freezer!
  • Images