Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Salut Fred,

Le titre est bien. Il est factuel ;)

Les dessins sont de haut vol, comme à ton habitude.

Le gradient de luminosité de 2903 est vraiment bien rendu, de même que les détails.

M101 est une grosse claque, la quantité de détails perçus est impressionnante.

M97 est sympa. C'est un objet dur à cerner du fait des faibles contrastes généraux.

Astronomicalement
José

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Que dire ? Tu es le Mozart du dessin astronomique :)

Absolument magnifiques ces galaxies et ton hibou est superbe ;)

Bonne soirée,

AG

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le niveau de détail sur NGC 2903 est vraiment impressionnant, M101 est époustouflante et M97 pas en reste. Alors trois fois bravo ! ;)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore trois superbes dessins :).

NGC 2903 est très détaillée. Chapeau d'avoir perçu les doubles départs de bras spiraux, de chaque côté du noyau. 

Quant à M101, bah, on s'y croirait quoi ;), que de détails ! C'est bluffant.

M97, n'est pas en reste, c'est exactement ça, même pas la peine de la présenter ;), on la reconnaît tout de suite ;).

Bravo pour ce rendu très réaliste.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Wouaw!!!!!

C'est magnifique !!! ...

Le niveau de détails est incroyable. J aime particulièrement les deux galaxies et leurs rendu quasi photographique. 

Une belle leçon de dessin. 

Bravo 

L

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut;

 

outre les louanges auxquelles je me joins bien entendu, je mesure l'écart entre le 300 et le 400 sur NGC 2903 (en détails j'y distingue seulement la barre ainsi que 2 condensations en arc de chaque côté, départ des bras). Ou alors est-ce le dessin qui permet de fouiller tout cela, car j'avais seulement pris des notes sur cette galaxie.

Tu nous titilles avec M101 si superbe, par expérience au 300 ce type de galaxies de face reste très pâle et les détails fort ténus quand il sont là. Il me tarde donc de voir ce qu'il en est, toute la difficulté doit être de retranscrire au bon endroit sur papier de vague volutes perçus ça et là en vision indirecte.

Idem pour M97, cela fait partie des objets du nord pas encore vus au 300, car il me faut trouver un emplacement moins pratique que celui habituel, me donnant accès du SE au SO en gros.

Ca donne aussi bien envie de passer à 400 mais amortissons d'abord le 300 !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, etoilesdesecrins a dit :

Ca donne aussi bien envie de passer à 400 mais amortissons d'abord le 300 !

500 direct...

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

H.S on

 

Ah je n'ai pas la place de stocker un 400, ni de l'installer sur ma dalle d'observation de façon confortable ...

Faut dire que le 300 est redoutable d'efficacité en rapport plaisir / emmerdement , ou en perfs / poids, comme on voudra !

Je tiens beaucoup à ce paramètre et je peux le porter et stocker avec les tourillons montés, manque plus qu'à installer tubes + jupe + anneau + collim, soit 10-15 min.

Certes bien plus d'inertie que la lulu de 100 sur AZ mais quand même d'autres perfs ...

 

Le 400 même artisan c'est tout de même pas loin de 2 fois plus lourd, on n'a rien sans rien ...

 

Mais tu as raison, venant d'un 300 il serait plus intéressant de passer à 460-500

 

H.S off, allez j'arrête de polluer le joli post de Fred

Edited by etoilesdesecrins
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous pour vos messages encourageants :)

 

Il y a 2 heures, etoilesdesecrins a dit :

Ou alors est-ce le dessin qui permet de fouiller tout cela

 

Ca contribue fortement, c'est sûr.

 

Il y a 2 heures, etoilesdesecrins a dit :

Tu nous titilles avec M101 si superbe, par expérience au 300 ce type de galaxies de face reste très pâle et les détails fort ténus quand il sont là.

 

Ca reste très pâle même avec un diamètre nettement plus grand, mais la taille de la galaxie est telle que les spires ne sont pas serrées et on arrive à suivre assez facilement chacune d'elles. Les nombreuses zones II qui les jalonnent aident aussi pour cela.

Je trouve que sa réputation de galaxie peu gratifiante n'est pas méritée.

 

Il y a 2 heures, STF8LZOS6 a dit :

500 direct...

 

De ce que j'ai pu expérimenter avec ces diamètres, la gap est nettement plus sensible en passant de 300 à 400 que de 400 à 500.

Maintenant, pourquoi pas un 600, là ça cause...

 

Fred.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 4 minutes, etoilesdesecrins a dit :

Le 400 même artisan c'est tout de même pas loin de 2 fois plus lourd, on n'a rien sans rien ...

 

Nos réponses se sont croisées.

Mon 400 fait 24kg, encombrement au sol 50x50 (c'est les dim du rocker).

Ca donne à réfléchir :)

 

Fred.

Edited by fred-burgeot

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et bien pour une fois, c'est la description de M97 qui me scotche! :xSans doute trop l'habitude  de tes superbes dessins.:D

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Yo l'ami !

Je découvre tes œuvres sur un téléphone, étant en vacances...

Mais punaise, que c'est beau et bon, comme toujours. Du très très haut vol!

Mais dediou, je reste baba par la ressemblance frappante entre' nos deux versions de ngc2903, c'est sidérant.

Ta 101 est dantesque !!! Faudra que j'y retourne.....

 

Étoile des montagnes,

Ce n'est pas forcément le diamètre qui cause problème, mais plutôt la conception. Pour enfoncer le clou, je suis actuellement aux Canaries avec un 400 de 15kg.....

Edited by serge vieillard
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Fred 😊

J ai deux petites questions pour toi .

 

(1) tu dit que tu utilisais il y a longtemps  du papier noir .....Tu trouve que le blanc est plus pratique et à un meilleur rendu que le noir ? 

 

(2) je suppose que tes dessins sont exécuté avec la tête bino  ..... C'est moins fatigant pour la vue?

 

Personnellement en vision monoculaire je fatigue vite quand je dessine d où ma question  .....

Merci 

LAURENT 

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Maïcé, les nuances subtiles entre les deux cavités ne sautent pas aux yeux sur le dessin, voilà pourquoi j'enfonce le clou avec un petit descriptif :)

 

Serge, j'espère que ta campagne canarienne est prolifique !

Je viens de comparer ton dessin de 2903 au mien, en effet c'est très très proche.

 

Laurent, le dessin à la craie blanche (ou crayon pastel blanc) donne un trait poudreux, c'est compliqué d'obtenir un trait fin et affirmé avec cette technique. A moins que je ne m'y prenne mal.

Pour le ciel profond, c'est sans bino, elle réduit fortement la 'luminosité' des images en deep sky. Alors qu'en planétaire c'est parfait (hormis pour s'amuser à détecter les satellites de Saturne ou Uranus).

Comme toi au bout d'un moment je ressens une crispation des muscles du visage à force de fermer l'oeil gauche. Mais ça reste tenable sur la nuit.

Le vrai bino serait la solution pour toi !

 

Fred.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour les infos. 

Je pensais que tu utilisais la bino pour le CP.

Pour un éternel débutant comme moi ☺

Ce genre d informations sont toujours bonnes à prendre.

😃

L

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Hello  :)

 

Moi j'aimerai jour,  voir un livre illustré par Fred, dessins exceptionnels et des croa passionnants !  

 

message subliminal 😉😉

 

encore merci pour le partage ! 

 

fred 😊

Edited by fredo38
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Fred !

 

Encore de magnifiques dessins très riches en détails et très contrastés. Tu as raison pour M101, quand le ciel est de qualité cette galaxie devient une cible majeure en ce qui concerne la perceptions de bras spiraux. J'ai également dessiné M101 et NGC 2903 lors de ma dernière soirée d'observation avec le T381, c'est fou on a eu les mêmes idées :)

Sur M101 nos visions s'approchent quand on compare les petits détails (entre autre les régions II et autres associations OB), mais mes dessins sont moins artistiques et moins contrastés. Pour NGC 2903 par contre j'ai perçu moins de longueur dans les spires.

 

http://splendeursducielprofond.eklablog.fr/une-belle-et-froide-nuit-au-pied-du-massif-du-montdenier-a161745616

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Fredo, merci pour le compliment, mais tu serais peut-être le seul acheteur :)

 

Laurent, merci pour ton passage ici.

Je suis allé voir ton récit de votre séjour au Montdenier : c'est toujours très agréable de lire tes compte-rendus de vos sorties collectives et en effet, on a les mêmes zones HII dans M101.

Sinon, il a l'air d'être sympa ce camping, avec les champs de lavande à deux pas du terrain. Certains astrams du sud m'ont vanté les qualités du ciel de ce spot.

 

Fred.

Edited by fred-burgeot

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Fred,

Oui le ciel du Montdenier est pas mal du tout, par contre la météo là bas est capricieuse, on a souvent du vent et des nuages ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fred, quelque soit la cible que tu nous présente (galaxie de face ou encore NP), ce qui ressort à mes yeux, c'est le soin délicat apporté à tes dessins. Sur la toile, il existe des dessins détaillés, d'autres plus ou moins contrastés mais ils portent en général un style propre qui font apparaître leurs défaut. Rien de ceci avec les tiens, ils ont une douceur, un naturel qui me plaît toujours, bien loin de la caricature.

 

Le 10/04/2019 à 17:31, fred-burgeot a dit :

La bordure de la NP n'a pas de symétrie de révolution, j'ai perçu deux zones plus lumineuses qui donnent l'impression qu'elles dépassent du contour circulaire.

La centrale de cette NP est piquée, tout à fait, c'est un petit point brillant, beaucoup plus évidente que celle de M57. Cela fait comme si la matière OIII ne voilait pas sa perception. Pour ta  bordure, j'avais dessiné cela avec 356mm de diamètre, tu as tout simplement commencé à entrevoir l'empreinte de la seconde coquille diaphane. Bravo à toi.

Pour Laurent et Fred, c'est encore possible de dessiner des traits fins et appuyés au crayon pastel blanc (bien taillé) même si vos mines dures sont supérieures à ce jeu. Je me pose juste la question : en ciel profond, on a quand même affaire plus souvent à du flou qu'à du trait ou au mieux à du trait flou !       Fabrice M.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Salut Fabrice,

 

merci pour tes commentaires toujours très nourris et précis :)

Pour le "style" doux et naturel dont tu parles, disons que, par rapport à mes débuts où je faisais plus dans la "juxtaposition de détails" car voulant mettre en évidence lesdits détails à tout prix, je tente maintenant de faire en sorte que le résultat reste évocateur dans son ensemble.

Ca suppose d'estomper les détails pour qu'ils ne soient que devinés dans la nébulosité, ce qui n'est psychologiquement pas si simple car ils ont été chèrement acquis à force de temps passé à scruter l'image.

En tout cas merci pour le compliment ;)

 

Pour la centrale, j'ai consulté a posteriori sa magnitude, j'ai trouvé des valeurs dépassant 14 voire 15, ce qui m'a surpris (car je l'ai vue sans ambiguïté, comme dit dans mon message initial), surtout qu'elle est vue sur fond de nébulosité...

J'ai trouvé ce vieux post de 2005, dans lequel il est question de la visibilité de cette centrale, et les personnes qui sont intervenues l'ont vue tout comme toi et moi.

 

il y a 42 minutes, Sky runner a dit :

Pour ta  bordure, j'avais dessiné cela avec 356mm de diamètre, tu as tout simplement commencé à entrevoir l'empreinte de la seconde coquille diaphane. Bravo à toi.

 

Ah ouai, cool, au final elle est moins réservée que je ne le pensais, cette M97 ! Elle nous laisse deviner de sa structure...

 

il y a 42 minutes, Sky runner a dit :

Je me pose juste la question : en ciel profond, on a quand même affaire plus souvent à du flou qu'à du trait ou au mieux à du trait flou !

 

Tu as raison ! Mais en même temps, à chaque fois que mon crayon n'est pas taillé fin pendant le croquis, je me sens gêné, vas savoir...

 

Fred.

 

 

 

Edited by fred-burgeot

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, fred-burgeot a dit :

Pour la centrale, j'ai consulté a posteriori sa magnitude, j'ai trouvé des valeurs dépassant 14 voire 15, ce qui m'a surpris (car je l'ai vue sans ambiguïté, comme dit dans mon message initial), surtout qu'elle est vue sur fond de nébulosité...

 

mv=15.7 pour les deux étoiles centrales (M97 et M57), d'après bidouillage sur la photométrie Panstarrs. C'est donc clairement l'intensité du fond nébuleux qui joue et pareil pour moi : la centrale de M97 m'est toujours apparue bien plus évidente que celle de M57 qui nécessite un seeing très coopératif pour mon optique.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui les dessins de Fred sont toujours exceptionnels !

Sur mes rares tentatives de la centrale de M57 pour le moment au 300, pas de succès. C'est comme Sirius B, un jour ça sourira quand la turbu sera assez calme.

M97 juste tentée l'autre soir dans des conditions apocalyptiques, vent, grosse lune et ciel laiteux, ce n'était qu'un fantôme moins évident qu'à la 80ED par beau temps ! Alors la centrale ....

 

Fabrice je suis passé récemment sur M106 et le centre m'a paru relativement net et contrasté, en petite barre courte presque linéaire et précise, brillante. Un exemple de ciel profond pas vraiment flou, même si ce n'est qu'un petit exemple parmi tout l'entourage très flou par contre concernant disque et bras.

 

Bon vivement que le beau temps revienne sans la lune, car les crépuscules durent de plus en plus longtemps ! Ca commence à être chaud en semaine !

Puisqu'une fois de plus en ce moment beau temps rime avec Pleine lune, ce soir et probablement demain petites / grosses sorties de doubles à la FC-100 !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Loup Lunaire
      Bonjour les dessinateurs,
       
      Juste après avoir pris mes images habituel.... j'ai vite rangé mon APn pour laissé place au dessin et tous les outils qui vont avec.
      Voici la région du mont Apennins comprise entre Platon & Cassini;  cette phase gibbeuse et propice aux ombres très étirées , on remarque aussi la forte altimétrie. une situation que j'aime bien représenter.
       
      LE matériel reste inchangé à savoir des polychromos (gris,noir,blanc...) sur papier canson noir A4
      Qualité du scan en retrait du dessin original, c'est pourquoi les prises de vue sont bien meilleurs.
       

       
       
       


       
      Bon dessin  lunaire
    • By xavierc
       Nord de la Seine et Marne à l'entrée de la ferme
       Matin du 25 août 2019
       Dobson Strock 254/1200
       
       4 dessins : 8978 à 8981
       
       Comme hier, j'évite l'odeur de l'autre site au prix d'une promiscuité plus grande avec les vaches.
       J'ai fini de récupérer de la nuit passée avec une sieste jusqu'à 1h.
       Mais je n'ai pas perdu de temps d'observation car le ciel se dévoile enfin après un début de nuit couvert.
       Je suis arrivé à 2h15 et suis opérationnel en un quart d'heure, l'avantage du Strock par rapport au Dobson 508.
       
       Les vaches sont là, fidèles au rendez-vous. Vont-elles être aussi incontinentes qu'hier?
       
       La Lune a maigri à 30% de phase et atteint la barre des 15° dans le Taureau au début de mes observations.
       Je galère un peu dans mes recherches dans le Verseau, je vais pointer une zone plus transparente plus haut dans Pégase.
       
       J'aperçois encore des voiles dont un gros paquet à l'ouest. Vont-ils jouer les trouble-fête comme hier?
       En effet, ils gênent pendant le premier dessin.
       
       Observation 8978 : NGC7743.
       150x. Vue dès 75x, elle se révèle très faible, diffuse. Un axe est plus marqué en vision décalée.
       
       
       Observation 8979 : NGC7742.
       150x. Facile à 75x, elle m'apparaît faible, petite et condensée.
       
       
       Les moustiques sont plus menaçants qu'hier, je dois fuir par moments pour qu'ils perdent ma trace.
       
       Une bonne odeur de foin me chatouille les narines, bien plus agréable que l'odeur âcre du lisier de porc.
       La menace des voiles de l'ouest grandit.
       
       Je commence à dessiner le groupe de galaxies NGC7586-7631 dans Pégase.
       Je me rends compte alors que la jupe du Strock était mal mise, ce qui a dû occasionner une perte de contraste alors que la luminosité de la Lune est assez forte. Je constate en effet un mieux dans le contraste après avoir réajusté cette jupe.
       
       Observation 8980 : NGC7617/9/26.
       A 150x, le duo formé par NGC7619 et 7626 est facile, les 2 galaxies étant toutes deux considérablement faibles et NGC7626 étant notée diffuse à faible centre marqué. Le duo devient un trio dur quand je parviens à détecter NGC7617 un quart du temps en vision indirecte (VI4).
       
       
       Les voiles seront bientôt là.
       A 3h40 2 chouettes chevèche se parlent, c'est magique.
       
       Observation 8981 : NGC7611.
       150x. Située dans le groupe des précédentes, elle se montre faible, assez condensée. A 3h50 les nuages sont dessus et sur Pégase, le ciel est vite très couvert par l'ouest.
       
       
       Je prends quelques photos souvenir maintenant que j'ai le temps faute de ciel.
       
       A 4h30 le ciel est encore bâché, envahi de stratus et stratocumulus.
       Le camion de collecte du lait est arrivé pour un quart d'heure.
       
       A 5h15, après un peu de repos dans l'auto, je remballe sous les nuages.
    • By xavierc
       Nord de la Seine et Marne à l'entrée de la ferme
       Nuit du 23 au 24 août 2019
       Dobson 508/1920
       
       9 dessins : 8969 à 8977
       
       Ma première sortie à la campagne depuis les vacances se fait encore aux commandes du Dobson 508.
       La forte odeur de lisier de porc qui m'a saisi en sortant de la voiture au niveau des ballots de foin m'a fait fuir ce site.
       
       Arrivé à 21h45, j'étais installé à 22h45, ayant monté le télescope sous le regard intrigué des vaches.
       J'ai eu droit à un feu d'artifice vers le sud, ils fêtent quoi à cette date?
       
       J'observe une nébuleuse planétaire puis un amas ouvert de l'Aigle.
       
       Observation 8969 : NGC6751.
       85x, 402x, 631x. Très réactive en Oxygène 3, elle est vue un peu floue dès 85x. Notée assez faible, elle montre son étoile centrale facile considérablement faible, et des traces d'anneaux en vision décalée VI2.
       La turbulence est forte à 402x. Elle est trop sombre à 631x. Une étoile est soupçonnée dedans à côté de la centrale.
       La structure annulaire ressort mieux en filtrant en Oxygène 3, évidente alors.
       
       
       A 23h20, les vaches dans la prairie à quelques mètres de l'autre côté de la barrière urinent à tout va! Heureusement que ça ne sent pas jusqu'ici.
       Je me vengerai en faisant de même au bord de leur enclos en cours de nuit.
       
       Observation 8970 : NGC6756.
       85x, 201x, 276x. Il est petit et très serré à 85x. La turbulence reste forte à 276x. Je note un curieux groupe d'étoiles serrées considérablement faibles à faibles en forme de S au centre.
       
       
       Vers minuit et quart, je pars me reposer 20 minutes dans la voiture.
       La Lune à 40% de phase se lève à 0h45 dans les arbres et sous les Pléiades.
       
       Je poursuis avec des galaxies de l'Aigle.
       
       Observation 8971 : NGC6900.
       Pas vue à 85x, elle est très faible et diffuse à 201x, vue sous forte turbulence.
       
       
       Observation 8972 : NGC6915.
       85x, 201x. Elle est bien plus facile que la précédente alors que la Lune à 40% s'est levée entretemps. Je la vois à 85x, puis à 201x elle m'apparaît considérablement faible et condensée, facile. En vision indirecte son noyau est ponctuel.
       
       
       Un moustique m'embête temporairement vers la demie de 1 heure.
       La Lune est suffisamment montée pour que je constate qu'elle est nichée dans l'amas des Hyades et au-dessus d'Aldébaran.
       
       Observation 8973 : NGC6922.
       85x, 201x. Repérée assez vite à 201x, diffuse, elle n'a pas été décelée à 85x.
       
       
       Observation 8974 : NGC6926/9.
       201x. Ce couple inégal comprend NGC6926 très faible à VI1, très diffuse, et NGC6929 faible, petite et condensée.
       
       
       Pour changer des galaxies, je pointe une nébuleuse planétaire de Pégase déjà dessinée avec 2 fois moins de diamètre.
       
       Observation 8975 : PK104-29.1.
       85x, 138x. Aussi appelée Jones 1, elle est soupçonnée sans filtre. Elle n'est pas si facile que ça en filtrant en Oxygène 3, restant faible à très faible. Je la dessine avec ce filtre. Le filtre et le grossissement de 138x sont le bon duo pour la détailler.
       
       
       J'enchaîne sur des galaxies de Pégase dont un groupe Arp.
       
       Observation 8976 : NGC7680.
       201x. Elle se révèle condensée et considérablement faible.
       
       
       Observation 8977 : NGC7805/6.
       201x, 276x. De son autre nom Arp 112, ce duo me montre NGC7805 considérablement faible et NGC7806 faible à très faible.
       
       
       A 3h50 une vache gloutonne mange bruyamment dans sa mangeoire à 5 mètres de moi.
       
       Des voiles à l'ouest viennent puis gênent. Je patiente dans l'auto, mais me laisse emporter par le sommeil jusqu'aux rivages de la 5ème heure.
       L'aube est arrivée. Atteint de migraine et de nausées, je finis ma nuit de sommeil ici jusqu'à 10h. C'est parfois dur de sortir ce gros télescope un vendredi soir.
       
    • By xavierc
       Dans le virage du fond du parking.
       Nuit du 8 au 9 août 2019
       Dobson 508/1920
       
       14 dessins : 8949 à 8962.
       
       Voici venue la dernière nuit de mes vacances, après 2 semaines et demie dans le sud.
       
       Après 2 heures de sieste post-dînatoire, je suis prêt à observer à 23h15.
       Des voiles inattendus sont illuminés par la Lune en premier quartier.
       Cette dernière est masquée par les arbres à la fin de mon installation, j'ai tiré exprès le Dobson le plus près possible des arbres pour bénéficier plus tôt de leur ombre.
       
       Les voiles s'évacuent peu à peu par l'est.
       Je dévie le Dobson vers des galaxies des Chiens de Chasse et de la Grande Ourse car mon but premier de la nuit, Cassiopée, se retrouve voilée.
       
       Observation 8949 : NGC5377.
       85x, 201x. Elle est vue facilement à 85x. A 201x son centre considérablement faible surpasse le reste faible à très faible. En vision indirecte, elle est beaucoup allongée.
       
       
       Une animation est en cours chez Jean-Bernard C. vu les clameurs venant de par là.
       Je pause les observations pour aller à 23h30 aux toilette sèches décidément bien pratiques car proches.
       
       Observation 8950 : NGC5448.
       85x, 201x. Vue allongée à 85x, elle est considérablement faible et allongée dès ce grossissement. Je remarque une zone plus dense en vision indirecte un quart du temps (VI4).
       
       
       Observation 8951 : NGC5422.
       85x, 201x, 276x. Petite à 85x et assez faible, elle inclut 2 étoiles aperçues en vision décalée à 276x. Encore une galaxie allongée!
       
       
       Observation 8952 : NGC5473.
       85x, 201x. Elle aussi est petite à 85x. Facile et diffuse, elle se révèle considérablement faible.
       
       
       A minuit et demi, la Lune disparaît derrière les montagnes.
       
       Je quitte temporairement les champs de galaxies pour dessiner un amas ouvert de Cassiopée.
       
       Observation 8953 : NGC654.
       201x. Je le vois au chercheur 9x50 comme une petite tache floue faible. Au télescope, il est vraiment riche et serré, bien que la forte turbulence de 4 sur 5 limite sa beauté.
       Ses étoiles assez brillantes à perceptibles ont élu comme chef une brillante jaune.
       
       
       Dans la même zone orientale du ciel, je finis d'explorer le groupe de galaxies de NGC80 dans Andromède.
       
       Observation 8954 : NGC79.
       Elle est faible et diffuse à 201x.
       
       
       Observation 8955 : IC1542.
       A 201x, je la note très faible, allongée, avec 2 étoiles voisines en vision indirecte.
       
       
       Des voiles reviennent à l'ouest du ciel à 1h50 et gênent à 2h.
       
       Observation 8956 : IC1546 et NGC86.
       A 201x, IC1546 est très faible, allongée, et escorte la faible NGC86.
       
       
       Des voiles gênent à la fin.
       
       Observation 8957 : PGC1396 et consorts.
       201x. Cette galaxie faible à très faible ronde est accompagnée de 2 allongées qui n'étaient pas identifiées par Guide 7. J'ai dû croiser les données d'Aladin avec une recherche sur le nom des galaxies de ses catalogues bizarres pour trouver le nom équivalent et plus court dans le catalogue PGC. Il s'agit donc de PGC3089726 vue VI3 et PGC1666918 à centre très faible et VI1 ailleurs.
       
       
       J'enchaîne sur des galaxies de Pégase dont des objets Arp.
       
       Observation 8958 : NGC7814.
       85x, 138x, 201x, 276x. Je lui vois une teinte un peu bleue à 85x.
       La zone centrale se fond progressivement dans le halo externe à 201x, et j'aperçois assez difficilement la bande sombre qui coupe en 2 cette zone centrale. Je la vois mieux à 276x, VI2. Elle est plus sombre que le reste de la galaxie.
       
       
       Observation 8959 : IC5378.
       201x, 402x. Je ne l'ai pas choisie au hasard, car c'est aussi Arp 130. Elle est intéressante, repérée faible à 201x, assez sombre à 402x, montrant sa dissymétrie et 3 nodosités dont 2 noyaux visiblement repoussés sur un bord.
       
       
       Observation 8960 : UGC12856.
       85x, 201x, 276x. Cette autre galaxie Arp (N°262) est vue très faible à 85x. Elle est optimale à 201x. Il est difficile de détailler ses nodosités VI3 à 5.
       
       
       A 4h quelques voiles éparses passent encore.
       
       Je dessine M74, galaxie des Poissons transcendée ce matin.
       
       Observation 8961 : M74.
       85x, 138x, 201x, 276x, 402x. Je l'aperçois déjà au chercheur 9x50 comme une tache floue très faible.
       A 85x, elle m'apparaît considérablement faible, bleuôtée. A 138x mais surtout 201x, 3 bras spiraux sont identifiés, VI2 à 4, et à 276x et plus des nodosités VI2 à 4 sont individualisées.
       Quelle belle observation de cette galaxie dont les spires m'ont résisté longtemps!
       
       
       Je termine ces astro-vacances sur une autre galaxie Arp de Pégase.
       
       Observation 8962 : UGC12891.
       85x, 201x, 276x. Arp 249 est une tache très faible à 85x. Elle se dédouble en 2 noyaux à 201x et une nodosité est vue à l'écart à 276x.
       
       
       A 5h, l'aube arrive. Je remballe le haut et le miroir primaire du 508 pour ne pas courir le risque de me griller avec en plein jour.
       Ce fut encore une belle moisson d'objets astronomiques que ces vacances estivales.
    • By xavierc
       Dans le virage du fond du parking.
       Nuit du 7 au 8 août 2019
       Dobson 508/1920
       
       7 dessins : 8942 à 8948.
       
       La nuit précédente fut la seule couverte, mais les prévisions météo alarmistes concernant des orages violents et des fortes pluies pour ce jeudi ne se sont pas réalisées.
       
       Ca a néanmoins impacté la fréquentation du parking, de nombreux astronomes sont partis.
       Je suis seul dans le virage, aucun instrument en vue aux alentours, les autres sont vers l'entrée du parking, dont Jean-Bernard C. et son télescope de 635, qui me survivront lors de ces rencontres.
       
       Je montre quelques objets phare aux rouennais Patrick K. et Alice qui partent demain, après moultes rebondissements avec les assurances suite à la fracture que s'est faite l'autre Patrick qui les avait amenés.
       
       Des voiles sont éclairés par la Lune à un jour du premier quartier.
       Du coup entre la gêne de la Lune et celle des voiles, je pars à l'opposé pointer des amas ouverts de Cassiopée.
       Ils passent bien malgré l'éclat de Séléné.
       
       De toutes façons cette dernière passe vite dans les hauts arbres du terre-plein central, car j'avais prévu le coup en décalant mon télescope pour qu'il soit vite à l'ombre, et en bonus ça me dégage davantage l'horizon Est.
       Elle se couchera vraiment vers 0h40.
       
       Observation 8942 : M103.
       85x, 201x. Il est très riche et brillant, joli avec son étoile orangée vers le centre.
       
       
       Observation 8943 : NGC659.
       85x, 201x. Cet amas bien détaché rayonne en branches assez faibles à faibles. Il s'enrichit d'étoiles avec le coucher de la Lune.
       
       
       Observation 8944 : Tr1.
       En version longue, Trumpler 1. Trois amas ouverts d'affilé, trois catalogues différents!
       85x, 201x. Petit à 85x, il est évident et condensé, je ne me suis pas trumplé en l'observant.
       
       
       A 1h10 je remarque les éclairs d'orages lointains. Aurons-nous un scénario similaire à la dernière nuit d'observation?
       
       Fatigué, je dors 20 minutes dans l'auto.
       
       Puis j'immortalise sur le papier quelques galaxies de Pégase.
       
       Observation 8945 : NGC7357.
       85x, 201x. Repérée à 85x, elle est faible à côté de l'étincelante êta Pégasi (Matar) qu'il faut sortir du champ pour mieux voir.
       Elle reste faible et diffuse à 201x.
       
       
       Des voiles s'annoncent à l'ouest tandis que les Pléiades se lèvent à l'opposé à 1h40.
       
       Observation 8946 : NGC7286.
       85x, 201x, 276x. Elle est vue facilement à 85x. Je remarque sa forme effilée d'un éclat considérablement faible à 201x.
       En poussant le grossissement à 276x, des nodosités sont perceptibles VI4 à 5.
       
       
       Observation 8947 : NGC7292.
       85x, 201x. Faible et diffuse à 85x, elle montre des détails à 201x, dont une étoile contre le noyau, lequel est considérablement faible à faible.
       
       
       Des voix résonnent à l'ouest, Jean-Bernard doit pointer quelques objets pour d'autres astronomes.
       
       Je croque un groupe de galaxies dans Andromède jusqu'à 4h10.
       La buée est devenue gênante, annonciatrice des nuages.
       
       Observation 8948 : groupe de NGC80.
       85x, 201x. Ce groupe est fourni. Les 12 galaxies que j'ai vues sont :
       la plutôt faible à considérablement faible NGC83,
       les considérablement faibles NGC80, 93, 86,
       la considérablement faible à faible NGC85,
       les faibles NGC94 et 96,
       les très faibles NGC90 et IC1546,
       celle vue en VI1 NGC81,
       celle vue en VI2 PGC1669768,
       celle vue en VI3 PGC1670567.
       
       
       Les voiles ténus de plus en plus fréquents lors du dessin sont remplacés par une couche dense de voiles, je stoppe les observations après ce dessin.
       Jean-Bernard est passé faire coucou avant d'aller dormir.
       
       Le papier est humide et l'humidité s'est déposée sur les affaires.
       
       Fatigué, je dors une demi-heure dans l'auto.
       Comme le ciel reste très voilé, et qu'en plus l'aube est imminente, je plie à 5h.
  • Images