JR45

Plein de questions

Recommended Posts

Posted (edited)

Salut,

J'ai plein de questions. Voila bon comme beaucoup savent, je suis relativement débutant et je connais pas grand chose faut dire tout ce touche au truc un peu pointu du point de vue matos astro. Je cherche à apprendre et à comprendre donc je vais poser pas mal de question bêtes je suis désolé :D

 

Votre groupe concernant les réfracteurs me montre que vous plutôt callé sur le sujet.

 

Dans un avenir pas trop loin j'espère, je souhaite me fabriquer mes propres instrument que ce soit un Dobson et même une lunette. Pour les télescope types Dobson on a beaucoup de ressources pour l'amateur, c'est largement accessible à qui veut faire un peu d'effort pour y arriver et comprendre.

 

En revanche pour les lunettes je sais pas trop ou chercher il y a bien des sites comme Bertorello pour la théorie et j'ai même vu un livre de Norman Remer en anglais qui à l'air pas mal. Vous avez d'autres référence en tète ?

La j'ai vu que l'ensemble classique pour les achromatiques classique c'est un ensemble BK7-F2, donc si j'ai bien compris BK7 c'est le crown et F2 c'est le flint ?

L'idée que j'ai pour le moment pour mon réfracteur, c'est de faire du Grap an Go. Une longueur focale de 600 voir 750 grand MAX pour éviter d'avoir un tubes trop grand.  Par rapport à ce que je lis et qui marche bien :  ce serait un doublet ( Triplet ?) -  ( Air spaced ? collé ? ), pas de verres ED trop cher ( autant acheté neuf ) , diamètre 100 Maxi. Question traitement j'en sais rien du tout.

 

L'utilisation serait pour une revue générale du ciel comme la Lune, M45, les Etoile,s longue vue terrestre, une optique passe partout plus puissant qu'une paire de jumelles classique. Il y a le coté de l'avoir fait sois même, le plaisir de faire et de comprendre et pourquoi pas voir si mes idées peuvent inspirer d'autres personne.

 

 

 

 

Edited by JR45

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Bienvenue parmi nous dans le groupe.

 

La construction de ses propres instruments est quelque chose de passionnant.Il est toujours émouvant de contempler le ciel avec un appareil fait de ses propres mains.

Mais tu dois savoir que cela n'est pas facile à fabriquer et que cela coûte de nos jours presque aussi cher que du neuf.

 

Il y a beaucoup plus d'ouvrages sur la construction des télescopes car la fabrication d'un miroir est plus simple que celle des lentilles pour un amateur et la construction du reste du télescope est possible avec des matériaux simples à trouver dans le commerce et faciles à usiner (avec une scie, une perceuse,...).

 

Procures-toi la "bible" de tous les amateurs qui ont construit leur télescope à savoir le livre "Construction du télescope amateur" par Jean Texereau. Quand tu auras "digérer" ce bouquin, tu sauras déjà mieux à quoi t'attendre!

 

Il existe d'autres ouvrages sur le sujet mais commences déjà par celui-ci.

 

Il y a 7 heures, JR45 a dit :

La j'ai vu que l'ensemble classique pour les achromatiques classique c'est un ensemble BK7-F2, donc si j'ai bien compris BK7 c'est le crown et F2 c'est le flint ?

Tu as tout compris.

Ce sont les deux sortes de verres que l'on utilisait à l'époque pour faire des lunettes achromatiques.

BK7 est un verre crown fabriqué à partir d'un mélange de sable et de chaux.Il porte ce nom car les anciens verriers anglais devaient lui donner une forme de "couronne" lors de sa fabrication.

F2 est un verre flint fabriqué à partir d'un mélange de sable et de plomb.

 

Le flint a été découvert par hasard par un verrier anglais qui a mélangé du sable et de la chaux contenant des grains noirs.Il voulait faire du verre crown comme d'habitude et n'a pas fait attention aux grains noirs.A l'époque, on ne connaissait qu'une seule sorte de verre : le crown.

Sa chaux provenait du calcaire des falaises britanniques.

Aprés refroidissement, il s'est aperçu que son verre était plus transparent que d'habitude et qu'il se taillait avec moins d'éclats.

Il venait d'inventer une autre sorte de verre minéral : le flint.On sait aujourd'hui que c'est grâce aux grains noirs du calcaire (en fait des particules de plomb) que cela s'est produit.

 

Bien plus tard, un opticien aura l'idée d'améliorer la qualité optique des lunettes d'astronomie en utilisant ces deux sortes de verres dans un objectif.Les lunettes achromatiques étaient nées.

 

Il y a 7 heures, JR45 a dit :

ce serait un doublet ( Triplet ?) -  ( Air spaced ? collé ? ), pas de verres ED trop cher ( autant acheté neuf ) , diamètre 100 Maxi. Question traitement j'en sais rien du tout.

Peu d'amateurs ont réalisé une lunette d'astronomie entièrement mais achètent plutôt l'objectif déjà fait et construise le tube.

En optique, ce qui donne la puissance aux lentilles et aux miroirs, c'est en partie leur(s) surface(s) optique(s).

 

Un miroir a une seule surface optique.

Une lentille a deux surfaces optiques.

Un objectif achromatique a quatre surfaces optiques car deux lentilles.

Un objectif apochromatique a six surfaces optiques minimum car trois lentilles minimum.

 

C'est à cause du nombre de surface à fabriquer que cela est difficile de faire une lunette bien réussie.

 

Mais si l'aventure te tente, tu dois déjà réussir à fabriquer un miroir (une sorte de "demi-lentille") avant donc de tenter de réaliser une lentille. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Les objectif déjà fait c'est selon des choix déjà existant sur le marché ou tu peut les faire selon ta propre exigence ? Parce que j'ai survolé le site on en parle mais j'ai pas tout compris.

Edited by JR45

Share this post


Link to post
Share on other sites

le façonnage optique c'est un monde à part et peu d'amateurs perdurent dans cette direction car cela devient souvent une occupation à temps plein ( c'est à dire relativement au temps disponible pour les activités hors travail et famille ). il y a un coté oeuf du coucou dans le nid de tes loisirs.

si tu lis l'anglais le bouquin de remer est pas mal du tout, d'autant plus que c'est le seul disponible spécifiquement sur le sujet de la réalisation d'un objectif de lunette astronomique.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

(note, j'ai vu le doublon, j'ai supprimé)

 

Bienvenue, en réponse

le télescope de newton (Jean-Texereau, Pierre Bourge) puis l'azimutal de John Dobson sont les plus accessibles à faire.

 

le Norman Remer est un incontournable pour les réfracteurs.

 

BK7 c'est bien le crown : K Krown et toutes ses déclinaisons

F2 c'est bien le flint : F Flint silex etc.

On pourrait écrire des pages sur l'origine des verres et le pourquoi du comment : c'est un indispensable pour savoir pourquoi aller plus loin.

 

Un réfracteur est à la fois plus compliqué à créer et moins exigeant sur le polissage qu'un réflecteur. Il faut néanmoins réaliser plusieurs surfaces.

 

Pour un grab & go de 600mm accessible à une fabrication amateur, tu ne vas pas aller bien loin pour créer ça par toi même.

Il faut poser le critère que ce sera un instrument de découverte volontairement incapable de grossir pour visualiser des détails, les réglages sont alors à bien définir.

 

En exemple : Clavé et Zeiss faisait ça très bien en 80mm "chercheur de comète" 500mm de focale.

 

Autre point : l'achat unitaire de disque en verre optique est couteux, bien plus qu'un instrument neuf de super-marché. Donc, il vaut mieux être averti que la marche à sauter est un peu élevée pour partir à faire ça seul.

Je l'ai assumé et c'est du long terme pour moi, je débute pour l'aspect manuel. Le but de ce sujet est de tracer le chemin de la théorie à la pratique.

 

On peut conseiller d'acheter une partie optique déjà faite, je peux trouver quelques références. Mais sans vouloir forcer la main, c'est une expérience intéressante mais longue de faire ça soit-même. Dans l'attente il vaut mieux déjà avoir un instrument bon marché. C'est le but d'un sujet en cours sur des objectifs anciens de 75mm qu'@asp06 m'a transmis. Il y a un Secrétan 75/690 à faire traiter (pas obligatoire) et à réutiliser. (sujet à ouvrir, je le passerai en lot avec un focuser Lolli et un renvoi coudé)

 

Ensuite, je pense déjà que pour l'aspect manuel 90mm-100mm c'est un minima car plus le verre est petit, plus il faut de précaution et d'expérience. Et pour être honnête j'ai également en stock un lot de 3 verres blank 92.7mm BAK2 + F5 pour avoir un tarif compétitif. Ca peut éviter de casser la tirelire (limiter frais de port ... frais de découpe pour achat unitaire). Ces verres sont flexibles pour diverses combinaisons. (entreverre pour FH ou Steinheil / collé-huilé)

 

On peut ouvrir une rubrique "Lunette découverte dédiée grand champ" et apporter les éléments de conception/construction.

Honnêtement, je ne partirai pas sur du BK7-F2 mais sur un peu meilleur qualité sans coût mettant en orbite le porte-feuille mais au moins pour dire que ça a des chances d'être plus intéressant que d'acheter une chinoiserie de super-marché même si on est moins doué :P

 

 

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci bien pour le doublon. J'ai voulu corriger une faute ça ma fait un doublon j'ai pas osé y retoucher de peur de faire … un triplon:D.

 

 Pour le K de BK7 (Krown) et F de F2 ( Flint) je savais pas, je viens d'apprendre un truc.

 

Pour mon Dobson mes idées murissent doucement… mais surement. Je reste néanmoins très attiré par les Lunettes et tous ce qui touche au matos astro de toute façons.

Pour ma part j'ai un besoin de matériel très maniable dans le style instrument de voyage, je peux pas me permettre d'avoir de gros truc encombrant pour le moment.  C'est pour ça que le principe du Grap and Go me plait beaucoup. 

J'ai déjà du matos pour observer donc je suis pas dans une quête absolu d'instrument donc pas de souci de se coté la … Je m'inquiète pas j'ai de quoi faire.

 

Mais je comprend bien ce que tu me dit, un projet unitaire n'est pas viable financièrement surtout pour les réfracteurs. Après travailler sur des sujets pratique me plait énormément malgré tout … Concevoir des "télescopes de papier" comme on dit ça reste super intéressant.

 

Je reste néanmoins un novice, je serais pas le membre le plus utile. Je vais faire office d'Apprenti pour le moment.  J'ai des compétences en USINAGE donc si je peux répondre à des questions sur ça pas de problèmes. Je souhaite quand même travailler sur des instruments Grap and Go voir ce qu'on peut élaborer. Même si ça intéresse personne, je comprend parfaitement. Je souhaite également participer à tout autre type de projet je reste pas figer sur mon truc.

 

La je suis en train de lire un book qui traite des réfracteurs et du logiciel OSLO - EDU.  Il explique assez bien la conception des réfracteurs,  choix des verres, optimisation doublet, … Je vais apprendre à m'en servir. J'ai vu Lyl que tu utilisais également ce logiciel, comme ça on travaillera avec les même outil. Je vais te bombarder de questions :D

 

 

 

 

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites



  • Similar Content

    • By astroespo
      Bonjour à tous,
      j'envisage l'achat d'une paire de jumelles APM 150 apo. Quelqu'un les a t'il testées ?
      Je voudrait les monter sur une monture à fourche goto, genre Meade 12", est ce suffisant et possible, ou y a t'il d'autres possibilités ? 
    • By tom
      Meilleurs voeux à tous les astronomes !

      20 années d'astronomie derrière moi et voilà venu le moment de lancer un nouveau projet pour s'amuser pendant les 20 prochaines années.
      J'ouvre ce post en toute modestie pour partager mes expériences et  quelques réponses sur les questions que l'on peut se poser sur ce genre de sujet sans fin à savoir : et si je refaisais mon set up ?!
      Je partage ici parce que j'ai appris énormément de choses sur ce forum en tant d'années et que ça me paraît être un juste retour des choses d'y participer à mon tour.
       
      Pour gagner un peu de temps dans ce feuilleton, ce projet a été lancé il y a déjà 3 ou 4 mois... et promet de se poursuivre pour encore au moins la même chose. Il se finira le jour de la première lumière. C'est à dire après les réglages, la/les collimations, les corrections de tilt, la mise au point électronique...etc. Je m'engage officiellement à ce que toute image non optimisée ne soit pas considérée comme première "vraie" lumière... ça promet de durer un moment.. donc. Installez vous bien et c'est parti.
       
      EPISODE 1 - Cahier des charges
      Pour entrer directement dans le vif du sujet, le setup que j'utilisais jusqu'alors avec grand plaisir était le suivant :
      Lunette : Televue 85 + réducteur televue : focale de 480mm ccd : atik 16HR - échantillonnage de 2,7'' (donc sous-échantillonné) monture : Taka EM200 temma2jr + guidage diviseur optique (marque ZWO) et Atik Titan Logiciels : prism V10 (acquisition et prétraitement) L'ensemble était relié au pc en ethernet via un silex 4000U2 avec une stabilité logicielle de l'ensemble exceptionnelle depuis 4 ou 5 ans et de bons résultats en imagerie (cf. images ci-dessous)  
      Alors pourquoi en changer si ce setup fonctionne bien ???
      je le connais par coeur et l'astronomie c'est beaucoup moins amusant quand tout fonctionne du premier coup. je sous-échantillonne depuis des années c'est un set-up pour faire du grand-champs, avec un capteur principal qui fonctionne très bien, mais qui n'est pas adapté au grand champs (petite taille, gros pixels), donc il me faut plus de focale. l'évolution des capteurs me donne envie d'essayer les CMOS en pose rapide et pourquoi pas de combiner ces poses avec des poses longues en ccd. et puis le diamètre évidemment : j'en veux plus.  
      Il a donc bien fallut se lancer et écrire un cahier des charges pour commencer à réfléchir un peu plus précisément. Voici donc mes contraintes :
      La contrainte principale et absolue est que je veux rester sur un setup mobile pour voir du pays et des amis . Cette contrainte conditionne énormément de choses à commencer par l'encombrement et le poids d'autant plus que je fais de l'imagerie et non du visuel. Deuxième chose : je conserve l'atik16HR... fidèle, efficace, très peu bruitée. Elle peut être diablement efficace en longue pose sur des nébuleuses planétaires en ciel profond et elle n'a pas dit son dernier mot.
       
      Le cahier des charges de départ du projet est donc :
      - Tube léger : maximum 12kg (hors train optique mais y compris les anneaux) - Diamètre : le maximum tout en respectant la contrainte numéro 1 - Modulable : pose rapide / Nébuleuses planétaires / Galaxies - Evolutif : correcteur/réducteur/barlow...etc - Assez rapide pour l'imagerie (F/D<5) mais avec une collimation stable… très très stable - Backfocus mini : 60-65mm pour pouvoir placer un diviseur en cas de besoin - Mise en température rapide et stabilité thermique du tube  
      La suite au prochain épisode.



    • By fljb67
       
      Bonjour,
       
      Optique : téléobjectif Sigma de 400 mm de focale ouvert à 5.6 ( = ouverture maximale ).
       
       
      Je croyais - à tort donc - que le phénomène d'aigrettes était réservé aux télescopes muni d'une "araignée".
       
      Ci dessous, un crop d'Arcturus  ( pose unique, sans DOF ) :
       

       
       
      Donc, question : à quoi est dû le phénomène révélé sur cette prise de vue ?
       
      ... sachant que l'ouverture à 5.6 est la valeur maximale  et donc que le diaphragme mécanique ne peut pas intervenir à ce niveau.
       
       
       
      PS : J'ai une hypothèse genre lentille(s) déformées de part leur montage trop "serré".
       
      ¨¨
    • By Jean-Baptiste_Paris
      Salut à tous, 
       
      J'ai enfin eu la chance le we dernier de réaliser la première lumière de la 16200 !  
       

       
       
      Montée sur la TSA 102 avec le montage suivant : réducteur - bague CA-35 - bague M54 - DO - RAF - CCD
       
       
      Le tirage est un peu supérieur à celui optimal du réducteur (90,5mm au lieu de 83,5mm) mais le réducteur est assez tolérant... OU m'a conseillé de tester avec la bague allonge 19 et sans, pour voir ce qui est optimal. Je n'ai pas eu encore l'occasion de faire le test sans la bague allonge. 
       
       
      Le guidage s'est fait au DO avec la AtikGP. Pas des conditions exceptionnelles niveau ciel, mais suivi correct malgré tout. 
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
      Voici l'image que j'obtiens (en empilant 18 poses de 900s en bin1, Ha 3,5nm - pas de DOF - juste un STF sous Pix pour visualiser) : 
      Clic sur l'image pour la full (jpeg). 
       

       
      Je constate que l'aspect des étoiles n'est pas parfait sur les bords : 
       

       
      Du coup, j'ai passé l'image dans CCDInspector, mais j'aurais besoin de votre aide pour analyser ces images : 
       
      Sur une série de 18 brutes non calibrées : 
       

       

       
      Sur l'image empilée : 
       

       

       
      Je vous avoue que j'ai un peu de mal à me faire une idée... c'est pas moche, mais pas optimal non plus ! 
       
      Pour moi ce n'est pas du tilt car les étoiles ne sont pas déformées dans la même direction... donc c'est sans doute lié à la distance entre le réducteur et le capteur (?). 
       
      Est-ce que ça vous semble acceptable ou est-ce qu'il est possible d'améliorer les choses ?
       
      En sachant qu'à moins de changer de DO, je ne vais pas avoir beaucoup de latitude sur le tirage mécanique derrière le réducteur. 
      Tout est vissé, donc normalement il doit y avoir très peu de tilt. 
       
      La bague CA-35 fait 30mm, peut-être qu'une bague plus courte sur mesure chez Skyméca me permettrait de diminuer un peu le tirage... 
       
      Merci beaucoup pour vos lumières !!!  
       
      jb
    • By MEDION42
      Bonjour, 
       
      Je voudrais savoir si certains d'entre vous ont pu comparer la Synguider 2 par rapport à la première version. La Synguider 2 est elle plus performante ?
       
      Personnellement, j'ai testé la version 1 avec un bilan mitigé. 
       
      Je l'utilise d'un balcon orienté au sud. Je n'ai donc pas la possibilité de mettre en station avec l'étoile polaire. ma lunette est une TEC 140 sur une monture CGEM. J'utilise la Synguider 1 sur une lunette guide de 80/400.
       
      J'ai pu obtenir des autoguidages corrects mais ces derniers temps je n'y arrive plus sans que je comprenne pourquoi.
       
      Merci d'avance pour votre retour d'expérience.
       
      Bon ciel. 
       
      Patrick  
  • Images