Recommended Posts

d'après vous quelle est la combinaison permettant le maximum de légèreté (masse au mètre la plus faible) d'un tube de lunette tout en conservant une rigidité suffisante?

par exemple pour une optique semi-rapide type 102/660

j'ai pensé pvc,contreplaqué de 2 ou 3mm, ajouré, carbone, ...

faites part de vos essais et expériences

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Je comprendrais pour un grand instrument mais pour une petite lunette le gain sera de toute façon assez minime !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, à part le carton n' importe quel matériau va très bien ! Tu as peut-être un problème de monture un peu légère ... ?

Jean Marc

Share this post


Link to post
Share on other sites

tout de même 4,1kg sans le chercheur

y'a moyen de gagner!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, astrocg a dit :

tout de même 4,1kg sans le chercheur

y'a moyen de gagner!

Oui t' as raison...réduire les poids ça rend la monture plus fluide

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, astrocg a dit :

quelle est la combinaison permettant le maximum de légèreté (masse au mètre la plus faible) d'un tube de lunette

 

Le carbone... y'a pas mieux.

En plus le coéf de dilatation est faible, pratique.

Incompatible avec les portemonnaies en peau de hérisson.

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

L’objectif ne peut pas être allégé. Le PO probablement pas. Si on enlève ces composants, il reste quel poids à optimiser?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, scc a dit :

Si on enlève ces composants, il reste quel poids à optimiser?

 

Quasi rien...

Quelques centaines de grammes.

L'avantage, c'est la stabilité à la température. (pour une lunette)

 

J'ai "carbonifié" une FSQ85, ça gagne très peu en poids, par contre, ça devient beau (sans ce vert horrible) et surtout, la map ne bouge quasiment plus sur une nuit.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

ça dépend du mistral aussi, léger ok, mais pas trop ;) 

Edited by PETIT OURS
dumistral :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, PIX-astro a dit :

la map ne bouge quasiment plus sur une nuit.

si c'est trop simple, ce n'est plus de l'astronomie  ;) 

:) 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

faut que je pèse plus précisément

mais objectif + porte-oculaire = 1kg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, PIX-astro a dit :

J'ai "carbonifié" une FSQ85, ça gagne très peu en poids, par contre, ça devient beau (sans ce vert horrible) et surtout, la map ne bouge quasiment plus sur une nuit.

 

Bonjour, j'aimerais bien voir ce travail sur ta FSQ85, une petite photo si possible. quelle méthode employée merci  JC

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je fais jamais de photo, et la lunette doit être dans l'autre hémisphère aujourd'hui... mais je suis en train de faire la même chose sur une WO 102/703, je ferais des photos si le client est OK.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, PIX-astro a dit :

J'ai "carbonifié" une FSQ85

 

On dit pas carbonisé ??9_9

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour info, le carbone n'est pas du tout favorable pour la "stabilité en température" d'une lunette. Car les verres d'un objectif de lunette se dilatent assez fortement avec la température (épaisseurs et rayons de courbures), du coup la focale d'une lunette est assez variable. Donc pour rendre athermique une lunette (c'est à dire qu'elle conserve la mise au point), il faut au contraire un tube qui dilate assez fortement, comme l'aluminium par exemple. Et bien souvent, la dilatation de l'aluminium n'est pas encore assez... Bref, une lunette carbone, c'est peut-être mieux pour le poids (encore que c'est bien souvent négligeable par rapport aux poids du PO et de l'optique), pour le look, mais pour la thermicité, c'est carrément contre-productif. En fait c'est surtout du marketing...

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, PIX-astro a dit :

J'ai "carbonifié" une FSQ85, ça gagne très peu en poids, par contre, ça devient beau (sans ce vert horrible) et surtout, la map ne bouge quasiment plus sur une nuit.

 

Tu m'intéresses là copain :)

Tu saurais faire la même chose sur une FSQ106 en virant par la même occasion le Captain Wheel  ?

Réponse en MP si tu préfères :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Patrick Sogorb a dit :

Pour info, le carbone n'est pas du tout favorable pour la "stabilité en température" d'une lunette. Car les verres d'un objectif de lunette se dilatent assez fortement avec la température (épaisseurs et rayons de courbures), du coup la focale d'une lunette est assez variable. Donc pour rendre athermique une lunette (c'est à dire qu'elle conserve la mise au point), il faut au contraire un tube qui dilate assez fortement, comme l'aluminium par exemple. Et bien souvent, la dilatation de l'aluminium n'est pas encore assez... Bref, une lunette carbone, c'est peut-être mieux pour le poids (encore que c'est bien souvent négligeable par rapport aux poids du PO et de l'optique), pour le look, mais pour la thermicité, c'est carrément contre-productif. En fait c'est surtout du marketing...

 

Ah merde j'avais pas lu la réponse de Patrick :(

Qui a raison alors ? Il a pu s'en rendre compte en photo sur le ciel le proprio de la FSQ85 ?

J'avoue que la FSQ106 est assez chiante au niveau MAP, ça bouge beaucoup, je dois refaire la MAP quasiment à chaque degré d'écart.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Colmic, c'est facile de s'en rendre compte: regarde dans quel sens ta défocalisation intervient. Si quand la température baisse, le foyer le foyer sort de l'instrument, c'est que le tube dilate trop (en tout cas plus que les verres de l’objectif). Si à l’inverse, quand la température baisse, le foyer rentre dans l'instrument, c'est que les verres dilatent plus que le tube.

 

Sur la FSQ106N que j'ai possédé (ancienne version, avec lentilles en fluorine), le foyer se décalait de près de 45µm/° (dans le sens foyer qui rentre quand la température baisse). C'est là un cas extrême, car la fluorine et l'un des matériau qui se dilate le plus.

 

Pourquoi croyez-vous que les meilleures fabricants de lunettes (Takahashi, Pentax, Astro-physics, TEC, Zeiss...) n'ont jamais sorti de lunettes avec des tubes en carbone?

 

Edited by Patrick Sogorb
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

super les précisions

donc le pvc serait peut-être idéal du coup?

je recherche le meilleur compromis prix légèreté

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Pascal C03 a dit :

On dit pas carbonisé ??9_9

Ça c'est quand ta maison brule avec la Taka à l'intérieur...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Patrick Sogorb a dit :

Pour info, le carbone n'est pas du tout favorable pour la "stabilité en température" d'une lunette. Car les verres d'un objectif de lunette se dilatent assez fortement avec la température (épaisseurs et rayons de courbures), du coup la focale d'une lunette est assez variable. Donc pour rendre athermique une lunette (c'est à dire qu'elle conserve la mise au point), il faut au contraire un tube qui dilate assez fortement, comme l'aluminium par exemple. Et bien souvent, la dilatation de l'aluminium n'est pas encore assez... Bref, une lunette carbone, c'est peut-être mieux pour le poids (encore que c'est bien souvent négligeable par rapport aux poids du PO et de l'optique), pour le look, mais pour la thermicité, c'est carrément contre-productif. En fait c'est surtout du marketing...

 

Ben merde alors !

Pourtant je l'ai vu la différence !...

Comment est-ce possible ?

Il y avait le réducteur x0.73 sur la FSQ85, si ça peut expliquer quelque chose.

 

Comme je disais, je fais la même opération sur un triplet moins réputé, peut-être les verres utilisés sont différents. Je ferais le test.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

C'est sûr la la formule optique peut changer les choses (objectif seul, petzval, réducteur...). Mais dans tous les cas, le premier test et d'identifier dans quel sens le foyer bouge...

 

Concernant la question initiale: le PVC est peut-être bon en thermique (c'est à dire avoir le même comportement que les lentilles), mais on ne peut le savoir à priori. C'est sur aussi qu'il n'est pas cher. Mais, il est moche, lourd et peu rigide. Ce n'est clairement pas un bon matériau pour une lunette. Je te conseille de rester sur un tube en aluminium, c'est surement le meilleur compromis prix/poids/raideur/dilatation.

Edited by Patrick Sogorb
  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By fljb67
       
      Bonjour,
       
      Optique : téléobjectif Sigma de 400 mm de focale ouvert à 5.6 ( = ouverture maximale ).
       
       
      Je croyais - à tort donc - que le phénomène d'aigrettes était réservé aux télescopes muni d'une "araignée".
       
      Ci dessous, un crop d'Arcturus  ( pose unique, sans DOF ) :
       

       
       
      Donc, question : à quoi est dû le phénomène révélé sur cette prise de vue ?
       
      ... sachant que l'ouverture à 5.6 est la valeur maximale  et donc que le diaphragme mécanique ne peut pas intervenir à ce niveau.
       
       
       
      PS : J'ai une hypothèse genre lentille(s) déformées de part leur montage trop "serré".
       
      ¨¨
    • By tom
      Meilleurs voeux à tous les astronomes !

      20 années d'astronomie derrière moi et voilà venu le moment de lancer un nouveau projet pour s'amuser pendant les 20 prochaines années.
      J'ouvre ce post en toute modestie pour partager mes expériences et  quelques réponses sur les questions que l'on peut se poser sur ce genre de sujet sans fin à savoir : et si je refaisais mon set up ?!
      Je partage ici parce que j'ai appris énormément de choses sur ce forum en tant d'années et que ça me paraît être un juste retour des choses d'y participer à mon tour.
       
      Pour gagner un peu de temps dans ce feuilleton, ce projet a été lancé il y a déjà 3 ou 4 mois... et promet de se poursuivre pour encore au moins la même chose. Il se finira le jour de la première lumière. C'est à dire après les réglages, la/les collimations, les corrections de tilt, la mise au point électronique...etc. Je m'engage officiellement à ce que toute image non optimisée ne soit pas considérée comme première "vraie" lumière... ça promet de durer un moment.. donc. Installez vous bien et c'est parti.
       
      EPISODE 1 - Cahier des charges
      Pour entrer directement dans le vif du sujet, le setup que j'utilisais jusqu'alors avec grand plaisir était le suivant :
      Lunette : Televue 85 + réducteur televue : focale de 480mm ccd : atik 16HR - échantillonnage de 2,7'' (donc sous-échantillonné) monture : Taka EM200 temma2jr + guidage diviseur optique (marque ZWO) et Atik Titan Logiciels : prism V10 (acquisition et prétraitement) L'ensemble était relié au pc en ethernet via un silex 4000U2 avec une stabilité logicielle de l'ensemble exceptionnelle depuis 4 ou 5 ans et de bons résultats en imagerie (cf. images ci-dessous)  
      Alors pourquoi en changer si ce setup fonctionne bien ???
      je le connais par coeur et l'astronomie c'est beaucoup moins amusant quand tout fonctionne du premier coup. je sous-échantillonne depuis des années c'est un set-up pour faire du grand-champs, avec un capteur principal qui fonctionne très bien, mais qui n'est pas adapté au grand champs (petite taille, gros pixels), donc il me faut plus de focale. l'évolution des capteurs me donne envie d'essayer les CMOS en pose rapide et pourquoi pas de combiner ces poses avec des poses longues en ccd. et puis le diamètre évidemment : j'en veux plus.  
      Il a donc bien fallut se lancer et écrire un cahier des charges pour commencer à réfléchir un peu plus précisément. Voici donc mes contraintes :
      La contrainte principale et absolue est que je veux rester sur un setup mobile pour voir du pays et des amis . Cette contrainte conditionne énormément de choses à commencer par l'encombrement et le poids d'autant plus que je fais de l'imagerie et non du visuel. Deuxième chose : je conserve l'atik16HR... fidèle, efficace, très peu bruitée. Elle peut être diablement efficace en longue pose sur des nébuleuses planétaires en ciel profond et elle n'a pas dit son dernier mot.
       
      Le cahier des charges de départ du projet est donc :
      - Tube léger : maximum 12kg (hors train optique mais y compris les anneaux) - Diamètre : le maximum tout en respectant la contrainte numéro 1 - Modulable : pose rapide / Nébuleuses planétaires / Galaxies - Evolutif : correcteur/réducteur/barlow...etc - Assez rapide pour l'imagerie (F/D<5) mais avec une collimation stable… très très stable - Backfocus mini : 60-65mm pour pouvoir placer un diviseur en cas de besoin - Mise en température rapide et stabilité thermique du tube  
      La suite au prochain épisode.



    • By Jean-Baptiste_Paris
      Salut à tous, 
       
      J'ai enfin eu la chance le we dernier de réaliser la première lumière de la 16200 !  
       

       
       
      Montée sur la TSA 102 avec le montage suivant : réducteur - bague CA-35 - bague M54 - DO - RAF - CCD
       
       
      Le tirage est un peu supérieur à celui optimal du réducteur (90,5mm au lieu de 83,5mm) mais le réducteur est assez tolérant... OU m'a conseillé de tester avec la bague allonge 19 et sans, pour voir ce qui est optimal. Je n'ai pas eu encore l'occasion de faire le test sans la bague allonge. 
       
       
      Le guidage s'est fait au DO avec la AtikGP. Pas des conditions exceptionnelles niveau ciel, mais suivi correct malgré tout. 
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
      Voici l'image que j'obtiens (en empilant 18 poses de 900s en bin1, Ha 3,5nm - pas de DOF - juste un STF sous Pix pour visualiser) : 
      Clic sur l'image pour la full (jpeg). 
       

       
      Je constate que l'aspect des étoiles n'est pas parfait sur les bords : 
       

       
      Du coup, j'ai passé l'image dans CCDInspector, mais j'aurais besoin de votre aide pour analyser ces images : 
       
      Sur une série de 18 brutes non calibrées : 
       

       

       
      Sur l'image empilée : 
       

       

       
      Je vous avoue que j'ai un peu de mal à me faire une idée... c'est pas moche, mais pas optimal non plus ! 
       
      Pour moi ce n'est pas du tilt car les étoiles ne sont pas déformées dans la même direction... donc c'est sans doute lié à la distance entre le réducteur et le capteur (?). 
       
      Est-ce que ça vous semble acceptable ou est-ce qu'il est possible d'améliorer les choses ?
       
      En sachant qu'à moins de changer de DO, je ne vais pas avoir beaucoup de latitude sur le tirage mécanique derrière le réducteur. 
      Tout est vissé, donc normalement il doit y avoir très peu de tilt. 
       
      La bague CA-35 fait 30mm, peut-être qu'une bague plus courte sur mesure chez Skyméca me permettrait de diminuer un peu le tirage... 
       
      Merci beaucoup pour vos lumières !!!  
       
      jb
    • By MEDION42
      Bonjour, 
       
      Je voudrais savoir si certains d'entre vous ont pu comparer la Synguider 2 par rapport à la première version. La Synguider 2 est elle plus performante ?
       
      Personnellement, j'ai testé la version 1 avec un bilan mitigé. 
       
      Je l'utilise d'un balcon orienté au sud. Je n'ai donc pas la possibilité de mettre en station avec l'étoile polaire. ma lunette est une TEC 140 sur une monture CGEM. J'utilise la Synguider 1 sur une lunette guide de 80/400.
       
      J'ai pu obtenir des autoguidages corrects mais ces derniers temps je n'y arrive plus sans que je comprenne pourquoi.
       
      Merci d'avance pour votre retour d'expérience.
       
      Bon ciel. 
       
      Patrick  
    • By Dav78
      Salut,
       
      J'ai depuis quelques semaines une lunette TS Optics Imaging Star 71 que j'ai commandée chez Pierro.
      La lulu est nickel, et les résultats me conviennent.
      J'ai cependant un petit souci de tilt que je n'arrive pas à régler, et c'est là que j'ai besoin de votre aide ou de vos conseils 
       
      Le PO est en 2,5 pouces, il y a un correcteur intégré, et le FF est bien corrigé.
      Il y a un système de correction de tilt au bout du PO, avec la bague rotative à 360. Il me semble que cette ensemble est fixé au PO par une connexion de type M63.
       
      Il y a donc 3 séries de vis pour régler le tilt, avec pour chaque série, deux tirantes et une poussante, enfin je crois.
      Je vous ai mis une petite photo, ainsi qu'un schéma du système de réglage de tilt et du capteur de l'APN (A7S). Le point de vue est depuis la lunette vers le capteur, comme sur la photo.
      Je vous ai également mis une image correspondant à deux photos : une orientée à 0°, et l'autre à 90 (à peu près).
      Sur cette image, que j'ai réorientée (flip vertical) pour matcher avec le schéma et le capteur, on voit bien qu'en bas à gauche les étoiles sont un peu allongées, et celles en haut à droite sont hors focus, ce qui semble en gros correspondre à l'axe de tilt à corriger.
      Le pbm c'est que je n'arrive pas à tout bien corriger, ce qui semble être lié à la position des vis de réglages : quand je dévisse les deux séries en bas à gauche, ça corrige bien les étoiles allongées, mais ça empire la perte de focus en haut à droite.
      Il faudrait qu'une série de vis soit localisée pile poil en bas à gauche. 
      J'ai bien pensé à mettre des spacers en M63 entre le PO et le système de réglage de tilt pour essayer de bien positionner les vis, mais je n'en trouve pas...
       
      J'espère que j'ai été clair dans mon explication.
       
      Des idées les copains ?
      Merci!
       
      La photo du système et le schéma avec photo en fond.
       


       
      La photo à 100% pour voir où sont les défauts.

       
       
  • Images