zirkel 2

Question verre ED/ crown? flint?

Recommended Posts

Le 21/04/2019 à 15:14, jm-fluo a dit :

Je m'en doutais un peu ;-)

Possibilité pas si idiote que cela. Du moins on se la pose ailleurs.

fluorite-eps

Il y aurait du ED dans les barlow...:D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
il y a une heure, STF8LZOS6 a dit :

Il y aurait du ED dans les barlow...:D

De la "Fluorite", oui ;-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 2 heures, STF8LZOS6 a dit :

Alors Triplets Achromatiques Steinheil?

steinheil-triplet-achromatic-lenses

le 12.5 mm par exemple avec une barlow TV 3X et une apo F8. Cela marcherait en temps qu’oculaire UHD de 4mm?

Le triplet de Hasting est meilleur car il est calculé pour un conjugué infini. (optique : facteur de position "1" du triplet qui sort un rayon //)

 

24° bien corrigé strehl .95 à f7.5 et plus. Relief oeil .45 x focale (9mm pour 20mm)

Ensuite ça file sur les 3° du bord.

 

Il y a 1 heure, STF8LZOS6 a dit :

Il y aurait du ED dans les barlow...:D

Oui la barlow TMB et l'APM et d'autres ont du verre ED mais ça n'est pas obligatoire. La Clavé et la Dakin sont des barlows "normale" mais avec une telle adaptation en visuel que c'est difficile de mieux faire.

Ce sont des doublets exceptionnels, spécialisés : collé et polissage excellent -> diffusion minime.

Clavé : pleine correction newton f/6, correcte jusque f/5 pour les newtons mais pas le reste à ce f/D.

Dakin : réfracteur sans coma >=f/6, meilleure que la Clavé sur les sans coma mais moins de champ, pure planétaire.

Les barlow photos sont plus soignées pour la couleur pas forcément pour le piqué central. Zeiss fait de la barlow super corrigée couleur et pour f/D court avec une combinaison de verre cher à index élevé (genre n=2 lanthane)

 

-----------------

Je pense que TMB a bricolé la monocentrique ~30° total pour obtenir un meilleur strehl à f/6.5 : il est de .99 sur 10.5° hors d'axe (21° champ), descend à .95 jusqu'à 11.5° (23°) et file ensuite. Ne pas oublier que Thomas créait pour ses apo à environ f/7 et que c'était pour du visuel, moins contraignant que la plage couleur de la photo.

Tout ça c'est la combinaison extrême pour attraper le Saint Graal du strehl à .95 .97 à la sortie de l'oculaire.

Vu que la plupart des gens pas entrainés ne peuvent pas distinguer mieux que .88... je m'avance en disant que ça fait au moins 4 fois plus de plage de contraste utilisable.

Edited by lyl
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, lyl a dit :

La Clavé et la Dakin sont des barlows "normale" mais avec une telle adaptation en visuel que c'est difficile de mieux faire.

Tu aurais une petite photo de la Clavé à mettre sur le post "anciennes barlow" ? merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Celle envoyée par asp06 et son tube espaceur à pince.

Clave_20190422_181652.jpg.505ebe7ead245311d10aeae1c3693cc8.jpg

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour revenir à ma question initiale…. :P

A priori le verre ED c'est plutôt à la place du Flint standard si j'ai bien compris… à corriger si je n'ai pas bien compris...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 22/04/2019 à 20:28, zirkel 2 a dit :

Pour revenir à ma question initiale…. :P

A priori le verre ED c'est plutôt à la place du Flint standard si j'ai bien compris… à corriger si je n'ai pas bien compris...

 

Regarde ce post un peu ancien.......

Et ce schéma :

 

Abbe-diagram-fr.svg.png

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, oliver55 a dit :

une lunette APO Tal Apolar 125mm.

 

schema.gif

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore un ovni de chez Tal, il me semble que le champ est plat, il y a juste besoin d'y mettre l'appareil photo

TAL_APO06.jpgTAL_APO05.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

L'objectif :-)

Tal_Apolar_125011.jpg

Edited by jm-fluo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, lyl a dit :

il y a juste besoin d'y mettre l'appareil photo

Oui ;-)

Message.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

@mustagh enfin la réponse à ma question initiale, merci ;)

 

Sinon intéressante cette Lunette TAL…. faire une APO avec des verres achro, je ne savais pas que c'était possible, à suivre!

Share this post


Link to post
Share on other sites

La formule optique Petzval permet aussi de s'approcher d'une lunette apochromatique mais son rapport d'ouverture est assez limité aux environs de 5 généralement.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, zirkel 2 a dit :

enfin la réponse à ma question initiale, merci 

Y'a pas de quoi, service ! comme on dit en Suisse ;)

J'avais bien senti que les réponses très techniques et néanmoins intéressantes ne te satisfaisaient pas...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 15/04/2019 à 17:31, zirkel 2 a dit :

Du verre ED est donc nécessairement "Flint" ???

Bon ce n'en est pas. Comme quoi les réponses simples entrainent parfois d'autres questions

La vraie séparation Crown Flint a un sens seulement avec l'inventaire de 1886, ensuite ça se complique.

old-new-schott.jpg.9a830c20f419ab4fcace8c39e4a17b3e.jpg

Il y a des raisons qui n'ont rien à voir avec uniquement la gestion du chromatisme qui ont conduit à la production de verres avec les caractéristiques des crowns et des flints.

La valeur d'index n~1.62 a une importance en optique médicale. L'astronomie n'est pas la seule activité qui a décidé de l'évolution du verre optique sinon tout le monde aurait un doublet collé dans ses lunettes correctrices.

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Cela se complique visiblement comme toujours. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué, mais il est vrai que la complication apporte souvent des améliorations, mais pas toujours. Le modérateur m'excusera de donner un lien chez les confrères mais Lyl peut développer ici parce que ce n'est pas allé très loin par ailleurs, faute de combattants techniquement outillés:D.

Discutons de la maximisation des aires pour la réduction du chromatisme dans les triplets. J'avoue m'y perdre très très rapidement quand j'ai lu quelques courts articles. Une chose que je sais cependant, c'est que LZOS, Thomas M. Back, etc... savaient qu'il était important d'en tenir compte pour faire de bonnes apo.....

lunette-triplet-ciment

 

Au fait, ils font comment chez Tak avec deux verres identiques S-FPL 53 dans les TOA? Aire = zéro lol. Magie japonaise.

Edited by STF8LZOS6

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 3 heures, STF8LZOS6 a dit :

ils font comment chez Tak avec deux verres identiques S-FPL 53 dans les TOA

La combinaison est déjà corrigée pour la couleur : les deux triplets présentés utilisent les même verres. (j'ai volontairement pris un triplet huilé pour accentuer la différence). C'est la combinaison excellente de N-ZK7 + S-FPL53.

Dans la TOA, la forme non conventionnelle du triplet sert à réduire l'aberration sphérique (très présente sur l'image de gauche). TOA invente le concept d'ortho-apochromatisme sans croisement des points focaux suivant la longueur d'on mais avec un telle minimisation que les points focaux restent dans la plage de zone de netteté.

 

Sur un triplet "standard" : du centre au bord l'ensemble des rayons d'une couleur donnée (en général choisie dans le vert-jaune, référence pour le piqué) convergent quasiment au même point.

Le décalage d'index suivant la couleur entraine d'habitude une réaction différente pour la position du point focal (cf image gauche) : aberration sphérique suivant la couleur = sphéro-chromatisme = spot non ponctuel.

 

Sur la TOA, l'arrangement reprend des principes du triplet Cooke (brevet TCS par Harold Dennis Taylor en 1893 !) pour annuler le sphéro-chromatisme. Il faut réduire un peu la convergence et se limiter à f7.7 pour que  l'écartement des raies satisfasse au critère de dispersion apochromatique mais le résultat de pureté de chaque couleur est là avec peu de changement de focus.

 

La combinaison demande une opto-mécanique fiable et précise. Le seul défaut est la mise en température de la lentille FPL53 de gauche dont une des faces est exposée au dehors.

 

  tripletFPL53-N-ZK7.JPG.fe4424e2051e67aa234ab24eb094d145.JPGTOA130.JPG.0c4c264531dba48ebae97e3d4b17003a.JPG

Edited by lyl
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est vrai, une nouvelle fois, qu'en voyant les profils, il n'y a pas photo, c'est nettement plus homogène avec un dispersion du focus très faible. Je remarque cependant que les deux S-FPL 53 sont retenus sur les bords minces, écartés, avec des lentilles plus fragiles. Donc pour les chocs.

Reste a savoir si la pureté des images est visible, ou perceptible en photographie par rapport a un triplet plus classique ayant un polystrehl de bonne facture (0.95).

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Ça se voit en prenant une photo, ce n'est pas garanti qu'en visuel on aperçoive un tel décalage couleur, notre sensibilité humaine est nettement plus faible aux extrêmes.

Exemple à la photo d'un foucault, à gauche la FS suivant le focus (pour montrer le sphérochromatisme)

Un jeu de classiques

FS128WF_02.jpgZeiss23-11-12_03.jpg

Un tout petit peu de sphérochromatisme, la rectitude de l'aberration sphérique par couleur n'est pas parfaite mais l'image de droite (les anneaux) est fantastique.

@TOA130-GA_03.png

Triplet court, on tire sur les caractéristiques : un peu de tout.

A_TS150-SH_06.jpg

Un classique long f/D : la correction chromatique n'est pas parfaite mais le sphéro-chromatisme est faible.

Pourquoi le vert est-il si marqué ? Parce qu'on est très sensible au contraste sur cette couleur et le simple fait de retirer un peu de bleu-violet le fait ressortir : en vert-jaune c'est le cas le moins accentué -> pas grave.

@ZeissAS-Schr03.jpg

L'inverse : beaucoup de sphéro-chromatisme pour celles-là, alors que le chromatisme est faible.

f/D court ou combinaison de verre

Puch_SkyW02.jpgFloeVixTMB_11.jpg@MeadeEDSchn10.jpg

La meilleure correction globale : les instruments qui affichent une grande zone de blanc non polluée. Même l'AS est plus pure car la teinte en jaune-vert est très uniforme, peu de diversité. Le pire sphéro-chromatisme étant de mon avis la Vixen ED qui est très courte car le panel de couleur touche toute la palette.

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bon j'ai réussi à récupérer la notice de la 80 ED Orion mais surtout celle de la 100 ED du même distributeur...

… et les deux notices indiquent bien que l'élément ED est placé à l'arrière du doublet.

 

Citation

rear element made of ED glass

 

Ce qui me laisse à penser que pour la 100 ED tout comme la 80 ED, l'élément avant est un classique BK-7 et non pas du ZKN-7 ou N-ZK7.

Tout comme le tableau ci-joint semble le confirmer :

 

Doublet_AssemblageVerreTypes.jpg

Edited by zirkel 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 14 heures, zirkel 2 a dit :

l'élément ED est placé à l'arrière du doublet.

C'est du N-ZK7 devant dans ce cas. L'utilisation du BK7 et du BSL7 donne un horrible sphérochromatisme car l'entreverre est plus courbé avec les autres.

En ZK7 tu arrives à gérer et ça donne apochromatique complet avec le lambda/2 pour la raie g.

 

Orion100ED.jpg.be95afb7b16a6609a1f70407ada81d0f.jpgOrion100EDspot435.jpg.7d7654831773f2926d379ca3d006d41c.jpg

ORION-100.len

polystrehl (simplifié) : .968 , .963 à 0.26° (la Lune) et .903 à .5° de l'axe.

Vla ne fait pas les estimations naturellement en Steinheil même sur son site le #12 à 100f7 n'est pas très bon.

----------------------

En BK7,  apo aussi mais le piqué plafonne et c'est plus difficile à régler. La raie g se comporte mieux certes mais ça causerait plus de rejet/reprise en fabrication dans la raie vert-jaune car on est très près de la limite apo à atteindre (le lambda/8 à 555nm)

Orion100ED435-BK7.jpg.0f002b317461d853c82cebef521260d1.jpgOrion100EDspot435-BK7.jpg.42ec3e5954c932e720e38d851e720b3e.jpg

ORION-BK7-100.len

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Myriam mais je pense vraiment que c'est du crown BK-7,  le zkn7 étant plus cher d'une part et assez difficile à obtenir d'autre part.

Mes deux Lunettes apportent des images très contrastées hors je crois comprendre que le spherochromatisme plombe justement le contraste... J'en perd mon latin! 😱😀

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 57 minutes, zirkel 2 a dit :

Mes deux Lunettes apportent des images très contrastées

Tu possèdes une Orion 80ED et l'autre lunette c'est quoi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Salut une 100 ED F/D 9 toujours chez Orion 😀

 

Orion100ED_SVP_02.png

Edited by zirkel 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By astroespo
      Bonjour à tous,
      j'envisage l'achat d'une paire de jumelles APM 150 apo. Quelqu'un les a t'il testées ?
      Je voudrait les monter sur une monture à fourche goto, genre Meade 12", est ce suffisant et possible, ou y a t'il d'autres possibilités ? 
    • By tom
      Meilleurs voeux à tous les astronomes !

      20 années d'astronomie derrière moi et voilà venu le moment de lancer un nouveau projet pour s'amuser pendant les 20 prochaines années.
      J'ouvre ce post en toute modestie pour partager mes expériences et  quelques réponses sur les questions que l'on peut se poser sur ce genre de sujet sans fin à savoir : et si je refaisais mon set up ?!
      Je partage ici parce que j'ai appris énormément de choses sur ce forum en tant d'années et que ça me paraît être un juste retour des choses d'y participer à mon tour.
       
      Pour gagner un peu de temps dans ce feuilleton, ce projet a été lancé il y a déjà 3 ou 4 mois... et promet de se poursuivre pour encore au moins la même chose. Il se finira le jour de la première lumière. C'est à dire après les réglages, la/les collimations, les corrections de tilt, la mise au point électronique...etc. Je m'engage officiellement à ce que toute image non optimisée ne soit pas considérée comme première "vraie" lumière... ça promet de durer un moment.. donc. Installez vous bien et c'est parti.
       
      EPISODE 1 - Cahier des charges
      Pour entrer directement dans le vif du sujet, le setup que j'utilisais jusqu'alors avec grand plaisir était le suivant :
      Lunette : Televue 85 + réducteur televue : focale de 480mm ccd : atik 16HR - échantillonnage de 2,7'' (donc sous-échantillonné) monture : Taka EM200 temma2jr + guidage diviseur optique (marque ZWO) et Atik Titan Logiciels : prism V10 (acquisition et prétraitement) L'ensemble était relié au pc en ethernet via un silex 4000U2 avec une stabilité logicielle de l'ensemble exceptionnelle depuis 4 ou 5 ans et de bons résultats en imagerie (cf. images ci-dessous)  
      Alors pourquoi en changer si ce setup fonctionne bien ???
      je le connais par coeur et l'astronomie c'est beaucoup moins amusant quand tout fonctionne du premier coup. je sous-échantillonne depuis des années c'est un set-up pour faire du grand-champs, avec un capteur principal qui fonctionne très bien, mais qui n'est pas adapté au grand champs (petite taille, gros pixels), donc il me faut plus de focale. l'évolution des capteurs me donne envie d'essayer les CMOS en pose rapide et pourquoi pas de combiner ces poses avec des poses longues en ccd. et puis le diamètre évidemment : j'en veux plus.  
      Il a donc bien fallut se lancer et écrire un cahier des charges pour commencer à réfléchir un peu plus précisément. Voici donc mes contraintes :
      La contrainte principale et absolue est que je veux rester sur un setup mobile pour voir du pays et des amis . Cette contrainte conditionne énormément de choses à commencer par l'encombrement et le poids d'autant plus que je fais de l'imagerie et non du visuel. Deuxième chose : je conserve l'atik16HR... fidèle, efficace, très peu bruitée. Elle peut être diablement efficace en longue pose sur des nébuleuses planétaires en ciel profond et elle n'a pas dit son dernier mot.
       
      Le cahier des charges de départ du projet est donc :
      - Tube léger : maximum 12kg (hors train optique mais y compris les anneaux) - Diamètre : le maximum tout en respectant la contrainte numéro 1 - Modulable : pose rapide / Nébuleuses planétaires / Galaxies - Evolutif : correcteur/réducteur/barlow...etc - Assez rapide pour l'imagerie (F/D<5) mais avec une collimation stable… très très stable - Backfocus mini : 60-65mm pour pouvoir placer un diviseur en cas de besoin - Mise en température rapide et stabilité thermique du tube  
      La suite au prochain épisode.



    • By fljb67
       
      Bonjour,
       
      Optique : téléobjectif Sigma de 400 mm de focale ouvert à 5.6 ( = ouverture maximale ).
       
       
      Je croyais - à tort donc - que le phénomène d'aigrettes était réservé aux télescopes muni d'une "araignée".
       
      Ci dessous, un crop d'Arcturus  ( pose unique, sans DOF ) :
       

       
       
      Donc, question : à quoi est dû le phénomène révélé sur cette prise de vue ?
       
      ... sachant que l'ouverture à 5.6 est la valeur maximale  et donc que le diaphragme mécanique ne peut pas intervenir à ce niveau.
       
       
       
      PS : J'ai une hypothèse genre lentille(s) déformées de part leur montage trop "serré".
       
      ¨¨
    • By Jean-Baptiste_Paris
      Salut à tous, 
       
      J'ai enfin eu la chance le we dernier de réaliser la première lumière de la 16200 !  
       

       
       
      Montée sur la TSA 102 avec le montage suivant : réducteur - bague CA-35 - bague M54 - DO - RAF - CCD
       
       
      Le tirage est un peu supérieur à celui optimal du réducteur (90,5mm au lieu de 83,5mm) mais le réducteur est assez tolérant... OU m'a conseillé de tester avec la bague allonge 19 et sans, pour voir ce qui est optimal. Je n'ai pas eu encore l'occasion de faire le test sans la bague allonge. 
       
       
      Le guidage s'est fait au DO avec la AtikGP. Pas des conditions exceptionnelles niveau ciel, mais suivi correct malgré tout. 
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
      Voici l'image que j'obtiens (en empilant 18 poses de 900s en bin1, Ha 3,5nm - pas de DOF - juste un STF sous Pix pour visualiser) : 
      Clic sur l'image pour la full (jpeg). 
       

       
      Je constate que l'aspect des étoiles n'est pas parfait sur les bords : 
       

       
      Du coup, j'ai passé l'image dans CCDInspector, mais j'aurais besoin de votre aide pour analyser ces images : 
       
      Sur une série de 18 brutes non calibrées : 
       

       

       
      Sur l'image empilée : 
       

       

       
      Je vous avoue que j'ai un peu de mal à me faire une idée... c'est pas moche, mais pas optimal non plus ! 
       
      Pour moi ce n'est pas du tilt car les étoiles ne sont pas déformées dans la même direction... donc c'est sans doute lié à la distance entre le réducteur et le capteur (?). 
       
      Est-ce que ça vous semble acceptable ou est-ce qu'il est possible d'améliorer les choses ?
       
      En sachant qu'à moins de changer de DO, je ne vais pas avoir beaucoup de latitude sur le tirage mécanique derrière le réducteur. 
      Tout est vissé, donc normalement il doit y avoir très peu de tilt. 
       
      La bague CA-35 fait 30mm, peut-être qu'une bague plus courte sur mesure chez Skyméca me permettrait de diminuer un peu le tirage... 
       
      Merci beaucoup pour vos lumières !!!  
       
      jb
    • By MEDION42
      Bonjour, 
       
      Je voudrais savoir si certains d'entre vous ont pu comparer la Synguider 2 par rapport à la première version. La Synguider 2 est elle plus performante ?
       
      Personnellement, j'ai testé la version 1 avec un bilan mitigé. 
       
      Je l'utilise d'un balcon orienté au sud. Je n'ai donc pas la possibilité de mettre en station avec l'étoile polaire. ma lunette est une TEC 140 sur une monture CGEM. J'utilise la Synguider 1 sur une lunette guide de 80/400.
       
      J'ai pu obtenir des autoguidages corrects mais ces derniers temps je n'y arrive plus sans que je comprenne pourquoi.
       
      Merci d'avance pour votre retour d'expérience.
       
      Bon ciel. 
       
      Patrick  
  • Images