Colmic

Nouvelles caméras ASI 6200 et QHY 600

Recommended Posts

il y a 59 minutes, messier63 a dit :

Plus de 15h de pose!! Heureusement qu'il n'y a pas beaucoup de bruit...

15h avec une vieille ccd 11000 on a pas énorme de bruit non plus et heureusement B|

 

Tu radotes Jérôme :D

T'as quand même compris qu'on parle de pixels de 3,76µ contre 9µ ?

 

il y a 59 minutes, messier63 a dit :

Mais j'attends de voir pour en commander une.

 

Mais tu attends de voir quoi au juste ?

T'as déjà attendu 5 ans avec le A7S pour te rendre compte que "finalement c'était pas si mal" :D

 

Imagine simplement ce que c'est que de passer de :

- STL11k

- Gros RC de 2000 de focale ou plus à F/8 ou plus

- énorme crémaillère renforcée ou FLI Atlas ou autre

- grosse monture pour porter tout ça

 

à :

- instrument léger de 700 de focale à /F5 ou moins

- QHY600 ou ASI6200

- crémaillère normale

- monture normale voire nomade

 

Si tu es en poste fixe alors tu peux pas comprendre c'est sûr...

Bon, tu reviens nous voir dans 5 ans ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Exploiter un échantillonnage de moins de 1,5" d'arc (peu importe le diamètre et la focale) chez nous en France c'est juste illusoire..

jérôme

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, messier63 a dit :

Exploiter un échantillonnage de moins de 1,5" d'arc (peu importe le diamètre et la focale) chez nous en France c'est juste illusoire..

 

Bah non pas forcément, à Calern, donc en France ;) avec la STX, des pixels de 9 microns, sur le 1m C2PU,  avec 0.56" par pixels, ils nous arrive régulièrement de trouver nos pixels trop gros quand le seiing descend sous les 1", ce qui n'est pas si rare ici.

Outre les quelques belles images que l'on fait de temps en temps ou l'on se retrouve avec des étoiles carrés et ou faire du drizzle 2x devient nécessaire pour retrouver un peu de résolution, les 9 microns de la STX nous limite également sur la précision astrométrique de nos mesures.

 

Du coup on suit avec un grand intérêt ce fil... ;)

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, messier63 a dit :

Exploiter un échantillonnage de moins de 1,5" d'arc (peu importe le diamètre et la focale) chez nous en France c'est juste illusoire..

 

Ben jsuis pas d'accord là dessus...

Pour optimiser au maximum la quantité de détails visibles, on conseille en général un échantillonnage du type seeing/3. Si tu es à seeing/2, tu perds un peu de résolution.

Bon tu serais à seeing/4, mais vu que le capteur est peu bruité c'est pas du tout déconnant, et tu t'en sortirais quand même avec des poses de 30s maxi voire moins pour passer entre les starlink ;)

Et puis tu serais paré pour l'hypothétique nuit à 1.5"... avec 60Mpixels, si tes étoiles sont un chouia patatoïdes c'est pas bien grave, tu réduis un poil l'image finale et il te reste 40 mégapixels., t'as toujours de quoi faire.

 

@christian_d est français il me semble ;) , et être à 0.5" ne semble pas lui poser de pb :D c'est même plutôt globalement positif je trouve :D;)

 

J'ai pu descendre à 1.3" de taille d'étoiles, en france métropole et au niveau de la mer, grâce ( en partie ) à un échantillonnage serré de 0.45"... si j'étais à 1"/ pixel il est clair que mes étoiles seraient bien plus grosses.

 

Edited by Roch
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, messier63 a dit :

Exploiter un échantillonnage de moins de 1,5" d'arc (peu importe le diamètre et la focale) chez nous en France c'est juste illusoire..

jérôme

 

oui c'est trop gros. c'est pour ça que j'ai pris 0,54"

 

Tu prends ton seeing, tu divises par 3 et c'est pas mal.

 

Donc si ton seeing descend à 1,5 ou 1,6", 0,5" est pas mal.

 

Remarque : En Halpha ça descend encore plus, on arrive quasiment à 1", donc comme il faut moins de la moitié en échantillonnage, 0,5" est pas mal comme max en France en plaine.

 

A l'inverse, tant que ton échantillonnage est de moins de 5 pixels par FWHM, tu gagne encore. à 6 pixels, là il vaut mieux binner x2 avec les CCD.

Edited by olivdeso
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation
Il y a 2 heures, Roch a dit :

Oui je me pose la même question concernant les correcteurs de coma pour newtons...

 

 

A part les correcteurs de Wynne je ne vois pas :|.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, messier63 a dit :

Exploiter un échantillonnage de moins de 1,5" d'arc (peu importe le diamètre et la focale) chez nous en France c'est juste illusoire..

 

Je crois que tu confonds seeing et échantillonnage Jérôme.

 

Ca c'est fait à 0.93" d'arc d'échantillonnage, sous un seeing d'environ 2.5", à F/5 avec seulement 530mm de focale et un setup nomade et léger au possible. 

Moins de 2 heures de pose (si tu me dis "c'est moi ou c'est bruité je te tape :D ) :

M101_FSQ106_F5_Altair183ProTec-15_57x120s.jpg

 

Jamais je n'aurais imaginé pouvoir sortir ça avec 500 de focale ya seulement 2 ans.

 

Avec le A7S et ses pixels de 8.6µ, je ne pouvais pas sortir ça, et donc au printemps j'étais bien dans la merde pour choisir des cibles adaptées.

Le choix s'est fait entre :

- passer à une focale de 1500mm minimum, et donc un F/D de 5 grand max pour coller au A7S (soit un T300), et donc changer de monture obligatoirement, investissement 5 ou 6000 euros minimum

- tout simplement passer à une caméra à petits pixels, investissement 800 euros (en fait j'ai même gagné de l'argent puisque j'ai revendu le A7S ensuite !)

Ben je ne regrette pas du tout mon choix (même si j'ai la flemme de poser plus longtemps pour diminuer le bruit !).

 

Après si tu restes en poste fixe, alors bien sûr tout se discute...

 

On n'arrête pas de dire "ya pas de caméra adaptée aux longues focales".

Ben c'est peut-être que le temps est venu de passer à des focales plus courtes pour s'adapter au marché ? :D

En plus c'est tout bénef, l'argent que tu mets dans la caméra, tu le récupères sur une monture plus légère. Et tout le monde il est content :D

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, messier63 a dit :

Plus de 15h de pose!! Heureusement qu'il n'y a pas beaucoup de bruit...

15h avec une vieille ccd 11000 on a pas énorme de bruit non plus et heureusement 

 

N'oublie pas qu'on est en SHO / HOO ici.

Demande aux copains combien ils devaient poser avec la 11k en SHO ?

Avec le capteur de guidage qui du coup ne voyait plus aucune étoile-guide :D

Ca sent le vécu hein :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

ok je crois que j'ai compris cette fois..

Vends longue focale urgent B|

jérôme

Share this post


Link to post
Share on other sites

moi je le trouve très bien ce capteur, il conviendra à ceux qui cherchent des photosites pas trop gros et ceux qui les trouvent trop petits (ou qui se plaignent de la taille des fichiers) n'ont qu'à faire du binning !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

 

Citation

0,5" en bin1 pour les très bons soirs et pour le ciel du Chili

 

Je reviens tardivement sur ce fil et sur l'image postée plus haut dans la discussion.

Je reste sur ma faim concernant ce bruit très présent sur la full, image réalisée à 0.5"/pix sous un ciel de plaine proche d'un "bourg" de 4000 ha, donc des conditions de "ciel" souvent similaires à une majorité d'amateurs situés en Métropole. 

 

Alors j'ai une demande : je recherche des images luminance aux petits échantillonnages longue pose (0.7 à 0.5"/pix par exemple) acquises sous un ciel moyen voire pollué, proches de "bourgs" ou pourquoi pas d'agglomérations plus importantes,  avec des temps de pose cumulé sans exagération, disons de 90 mn à 2 heures maxi en luminance.

 

Bref à ce jour je n'ai toujours pas d'idée concrête des perfs offertes par ces Cmos comparés aux CCD que je connais. On discute beaucoup, on dispose souvent d'images faites depuis le Chili, ou d'images avec 10 ou 15 heures de pose, ou des champs aux courtes focales avec des échantillonnages plus importants.

 

Si vous pouvez faire prévenez moi par MP, je ne suis pas tous les jours sur le forum..

 

Amicalement

 

Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, christian_d a dit :

Bref à ce jour je n'ai toujours pas d'idée concrête des perfs offertes par ces Cmos comparés aux CCD que je connais

 

J'ai du mal à suivre ce débat du pour ou contre le CCD/CMOS. La physique est la même, les fondamentaux de traitement sont les mêmes. A part certains effets comme l'amp glow et une trame éventuellement plus prononcée (mais ça semble être vraiment anecdotique sur les derniers CMOS), ce sont les paramètres habituels qui déterminent comment les utiliser: QE, RON, courant thermique, taille de pixels, dynamique, etc... Et en ça, il n'y a pas plus à discuter qu'à propos d'une comparaison entre un KAF8300 et un KAF3200: les perfs sont claires dès le départ (les datasheet sont là pour ça). Il peut y avoir une dépendance à l'électronique qui est derrière, mais là c 'est une discussion relative à la marque, pas vraiment au capteur. Et là ça rejoint la remarque de Colmic sur certaines comparaisons: ASI vs Altair, premières vs dernières versions, etc... Mais à nouveau, si le constructeur de la camera donne une datasheet, alors à moins de bullshitting, on sait à quoi s'attendre.

Edited by AlSvartr
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, AlSvartr a dit :

Il peut y avoir une dépendance à l'électronique qui est derrière, mais là c 'est une discussion relative à la marque, pas vraiment au capteur.

 

et encore...beaucoup moins de différence qu'en CCD : toute l'électronique sensible de conversion A/D est embarquée sur le capteur (Sony, Panasonic...). ça sort directement en numérique du capteur, comme si tu lisais une mémoire Ram. Donc beaucoup moins, voir pas du tout sujet à différences d'un fabricant à l'autre : ne reste plus que la gestion des alimentations en analogique.

Après reste le transport des data numériques jusqu'au PC : pas de traitement, "juste" transporter des octets à grande vitesse sans les perdre.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 47 minutes, olivdeso a dit :

ne reste plus que la gestion des alimentations en analogique.

Après reste le transport des data numériques jusqu'au PC : pas de traitement, "juste" transporter des octets à grande vitesse sans les perdre.

 

En effet.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

@christian_d

 

Bonjour, ça ne va pas répondre directement à ta demande car c fait avec un capteur couleur 294 mc pro. J'avais posté cette image l'année dernière.

 

Mais ça peut donner une idée car certains éléments correspondent a ta description :

 

Tout d'abord un empilement de 120 x 90 secondes soit 3 heures. Disons qu'avec un capteur mono en 2 h ça doit pas être loin.

 

Échantillonnage 0,76", avec drizzle 2x, qui peut rajouter du bruit.

 

balance des couleurs corrigée, gradient et courbes.

 

large.5c2b718115eae_NGC891coulcrop.jpg.688f7832443c8bfbedb79a4cf795e3df.thumb.jpg.236c608f9bbae27b0946d8e6986fb9c2.jpg

 

C'est fait en bordure d'une petite ville de 22000 habitants, AVEX vert.

 

Le fond montre des objets de magnitude 22. Je pense être au max sous mon ciel.

 

je trouve que pour un capteur couleur avec des frames de 90s, c'est vraiment très bon en termes de détectivité. Et surtout, les étoiles ne sont pas trop cramées car la 294 offre une belle dynamique chez les CMOS, malgré le gain assez élevé ici (300).

 

Pour le bruit, ben...  C'est pas mal je trouve.

 

Le comparatif est limité avec un ccd sur ce capteur couleur, mais je n'ai pas de version mono.

 

sinon pour la 6200, les images sortent. Ici un exemple avec une couche h alpha mixée avec une OIii a la 1600mm. Faut pas s'attacher au rendu des couleurs a l'américaine 🙄

 

get.jpg?insecure

 

Voilà, pour participer.

 

EDIT : @bandido m'a doublé sur l'image pendant que je postais 😆. Je me suis absenté avant de finir.

 

JF

Edited by jeffbax
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 19/02/2020 à 18:42, Colmic a dit :

Moins de 2 heures de pose (si tu me dis "c'est moi ou c'est bruité je te tape :D ) :

 

C'est très propre. ;)

 

Citation

J'ai du mal à suivre ce débat du pour ou contre le CCD/CMOS. 

 

Moi non plus...:)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nouvelle image.

FSQ85 + flattener 1.01x, 24x300s soient 2 heures de pose :

bRtj-zS5PM7O_16536x16536_c1IIjdJk.png

 

Effectivement ça reste bruité comparé à ce que je sors à l'Altair 183 en 2 heures.

Maintenant je me pose la question du gain et de l'offset utilisés sur ces images.

Peut-être que les gars ne maitrisent pas encore la gestion du gain de cette caméra, sachant qu'elle se comporte comme un A7S avec un déclenchement d'ampli à un certain gain.

 

300s de pose sur ce genre de cibles en luminance, c'est aussi peut-être trop long à mon sens, pour un temps de pose global de 2 heures, j'aurais plutôt posé 90 ou 120s grand max et enquillé un plus grand nombre de poses.

Ceci étant dit, on voit quand même bien les IFN avec seulement 2 heures de pose, et l'image dans sa globalité reste jolie à voir.

 

Pour comparaison, 40x120s sur Altair 183 et FSQ106, avec un seeing déplorable cette fois :

M81_FSQ106_F5_Altair183ProTec-15_40x120s

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Colmic a dit :

Effectivement ça reste bruité comparé à ce que je sors à l'Altair 183 en 2 heures.

Maintenant je me pose la question du gain et de l'offset utilisés sur ces images.

Peut-être que les gars ne maitrisent pas encore la gestion du gain de cette caméra, sachant qu'elle se comporte comme un A7S avec un déclenchement d'ampli à un certain gain.

 

Pour moi, avec des poses de 300s en L et cette cam, le problème ne sera jamais au niveau du réglage... même dans le pire des cas et sous le meilleur des cieux le bruit de fond de ciel sera dominant je pense.

 

A mon avis, la différence est plutôt à aller chercher dans la noirceur du ciel ( pollum ) et dans le traitement... la gestion des courbes est complètement différente entre ton image et la sienne. Si on observe de près son image ( et la précédente de m82 ), on remarque beaucoup plus de pixels "trop noirs" que de pixels "trop lumineux" dabs le fond de ciel ; pour moi c'est un signe d'un traitement pas très bien réalisé ;)

 

Il y a aussi, encore une fois, la légère différence de diamètre qui joue.

 

Parce que niveau rendement quantique, au vu du test qu'en a fait QHY, on est au moins aussi bons que la 183.

 

Romain

Edited by Roch

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Maintenant je me pose la question du gain et de l'offset utilisés sur ces images.

Peut-être que les gars ne maitrisent pas encore la gestion du gain de cette caméra, sachant qu'elle se comporte comme un A7S avec un déclenchement d'ampli à un certain gain.

 

300s de pose sur ce genre de cibles en luminance, c'est aussi peut-être trop long à mon sens, pour un temps de pose global de 2 heures, j'aurais plutôt posé 90 ou 120s grand max et enquillé un plus grand nombre de poses.

 

Tout à fait! Ou peut-être que la pollution lumineuse est plus importante? Ou qu'il y avait la présence d'une lune partielle? Ces 2 variables augmentent le "bruit" ou plutôt font baiser le signal/bruit au final.

 

C'est clair, 300s de pose à F5.3 en luminance, c'est beaucoup trop à mon sens, même avec un gain faible. Il a utilisé un CMOS comme s'il s'agissait d'un CDD. Je suis d'accord 60s ou 120s grand max auraient suffit en empilant du coup 2 à 3x plus d'images pour lisser le bruit, le tout avec un gain faible pour garder plus de dynamique.

 

Mais cette image est TRES intéressante, la FSQ85 étant super bien corrigée avec son flattener, j'étais curieux de voir le comportent en FULL Frame avec des petits pixels. Elle s'en sort vraiment bien, surtout pour seulement 85mm de diamètre!

Seul prix à payer, on a juste l'effet des 2 ombres liés au vignettage sur les étoiles brillantes plus on se rapproche du bord du champ (effet connu sur la FSQ85 avec son flattener voir lien ci-dessous).

https://www.cloudynights.com/topic/596969-takahashi-announces-new-version-of-the-fsq-85-the-fsq-85edp/?p=8797869

 

 

Edited by HAlfie

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, HAlfie a dit :

Seul prix à payer, on a juste l'effet des 2 ombres liés au vignettage sur les étoiles brillantes plus on se rapproche du bord du champ (effet connu sur la FSQ85 avec son flattener voir lien ci-dessous).

 

C'est pas lié au flattener, j'ai eu la FSQ85 (ancien modèle sans le flattener) et j'avais déjà ces aigrettes sombres. On les voit également dans une moindre mesure sur la FSQ106.

Certaines en sont plus affublées que d'autres. Ma 106 en a peu, ma 85 en avait beaucoup :

 

antares-120x30s-3200-full.jpg

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça donne juste envie d'attendre 5 ans...:D

jérôme

Edited by messier63

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, messier63 a dit :

ça donne juste envie d'attendre 5 ans...

 

61jtvFiQrtL._AC_SX466_.jpg

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nouvelle image : Sharpstar 200mm F/3.2, 68 x 600s en SHO, filtres ZWO 2", ASI6200 :

 

7pfLWcWiM2JB_16536x16536_UDwyRtUd.jpg

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Curieux cette dernière image....

Le téléscope en question fait 640mm de focale et le capteur 24X36mm. Théoriquement champ de 3.22° sur2,15°

faisons tourner astrometry.net! => champ réel 2.09° sur 1.4°!

Il en manque un bout!

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By nico 06
      salut,
       
      je travaille actuellement avec une vieille spc 900 nc et j'ai décidé de la passer en mode raw.  C'est fait , je pensais ça beaucoup plus complexe mais j'ai confondu avec la longue pose qui nécessite d'ouvrir et souder.
      J'ai effectué une prise de vue chez moi avec sharp cap , tout va bien et le film arrive correctement sur autostakkert. Mais lorsque je programme mon analyse, il me sort sur le coté l'image en  456 x 296....
      J'ai laissé l'option couleur sur auto, mais il me semble qu'il faille que je regle sur un des modes bayer , mais lequel ?  GRBG , GRGB , .....
       
      N'ayant jamais travaillé avec ce format, si quelqu'un à la marche à suivre car je cherche sur le net mais les post sont anciens et le traitement se faisait sur registax et iris principalement.
       
      Je suis avec AS! et astrosurface.
       
      merci d'avance.
    • By tom
      Salut à tous !
      De retour cette année avec un compte-rendu de notre voyage astro-initiatique annuel dans le Sud (de la France) qui a été plein de rebondissements.
      Le voyage s'est fait avec @MALLART (en tout bien tout honneur ) jusqu'au site habituel depuis 20 années (plus pour certains) le col de Restefond et plus particulièrement le site des écuries pour ceux qui connaissent.
      Une petite image prise d'au-dessus du fort pour les connaisseurs... vraiment un joli site.
       

       
      Après 12h de route, nous avons toutefois été accueilli un peu froidement par notre ami Julien, responsable es-Buvette du Restefond à 2600m d'altitude.
      Il s'avère que, depuis 4 à 5 années maintenant, une buvette s'est installée sur le site devant les casernes de Restefond.  L'image ci-dessous a été prise en 2017, pas choquant, réchauffement climatique oblige.
       
      J'en profite pour saluer nos amis d'ADARA @Adara_ubaye pour l'accueil du dimanche soir. MERCI beaucoup c'est toujours un plaisir de vous croiser là-haut.... en plus on a même pas été malade avec le gâteau à l'épeautre ... alors merci
       

       
      Revenons-en à notre buvette. Les affaires aidant, la buvette s'étale au fil des ans. Tant mieux pour le tourisme... et pour Julien, enfant du pays.
      Toujours est-t-il que nous ne pouvions pas, clientèle oblige, traverser la terrasse avec nos véhicules pour nous installer sur le spot habituel des 30 dernières années, en face des anciennes écuries. Julien nous a donc demander de patienter 1h30...peut-être 2h... soit.
      Mais ça c'était avant qu'il vienne nous annoncer que le mardi suivant il allait faire un Méchoui (oui oui) toute la soirée avec 30 personnes et des enfants qui restent sur place la soirée, la nuit et peut-être la nuit d'après...
      Autant dire que si c'est pour faire des images dans la fumée de méchoui, et être réveillé après une nuit blanche par les enfants qui courent.... c'est pas le but de la mission.
      Il s'avère après coup que cette information était en fait mensongère... elle a en tout permis de débouter l'intrus astronome loin du site.
       
      Et oui, vu les circonstances, nous nous somme mis en quête d'un lieu de substitution :
      - le Fort imagé ci-dessus (avec ses couches abandonnées pleines de xxxx). Un peu glauque pour y passer une semaine, le but est quand même de profiter de la nature. En plus il se délabre de plus en plus.
      - La carrière, facile d'accès, mais déjà du monde (Salut les mecs !)  et assez exposé au vent en plus... en plus difficile d'y installer une tente.
      - Reste les prairies et bien c'est là-bas, en bas que nous nous sommes finalement installés.... oui oui... sur la photo là, tout en bas c'est bien le camps !
       

       
      On avait jamais testé et bien c'est fait. Le spot est un peu plus abrité du vent, par contre l'horizon est encore un peu plus haute... le sol est mousseux et souple, pas simple de caler les trépieds tout de même. Et attention en cas de pluie fortes, il s'agit d'une cuvette qui peut se remplir et rester humide un moment.
       
      Nous voilà donc installés. Nous y avons passé trois nuits.
      La première excellente... une des plus jolie nuit de ma vie je pense hors turbulence (c'est aussi le choc d'arriver là-haut quand on vient de la plaine) avec le défilé Jupiter, Saturne, Mars, Quartier de Lune et Vénus. la première partie de la nuit suivante bonne, seconde partie venteuse et turbulente. la troisième moyenne puis très turbulente et très venteuse. Il a fait chaud très chaud, plus de 16° le jour et 7 à 8° la nuit. Avec des conditions pareilles, impossible d'avoir des températures à peu prés équilibrées et la turbulence pointe son nez. Le site a toujours été assez venteux en deuxième partie de nuit quand les journées sont belles mais là c'était le pom-pom, avec 1'' d'échantillonnage, difficile de sortir quelque chose. Et puis faire de la couleur c'est bien mais un moment il faut des couches L...
       
      Pour le reste de la visite du site voici :
      - le rocher du Lion

       
      - Le reste du travail des Loups

       
      Avant de vous conter la suite de notre périple, voici tout de même une première image, prise 100% au Restefond avec le fidèle NEWTHOM ci-dessous :
       

       
      Quand je vais sous des cieux plus clément j'ai l'habitude de choisir des cibles que je ne peux pas faire chez moi. A savoir du LRVB (je vais quand même pas filtrer 95% de la lumière du Restefond non !?) et des champs qui nécessitent une bonne qualité de fond de ciel.
      Sh2-82 rempli le cahier des charges.Elle est aussi appelée little coccon (sa grande soeur n'est pas loin). Elle se trouve à l'arrière de la constellation de la flèche.
      Les images en L sont entre 2,4 et 3''... donc pas de haute définition cette fois, mais ce n'est pas le but sur cet objet tout de même assez discret qui nécessite des poses longues.
       
      Il y a un voile un peu clair au milieu des étoiles sur la gauche. J'aurai pu mettre un coup de niveaux, mais je pense qu'il s'agit des nébulosités ambiantes dans cette zone. La preuve c'est qu'à droite on ne retrouve pas cet effet.
      Je suis content du résultat, j'ai du tout de même dû honteusement corriger le milieu extrême droite de l'image (un petit peu) avec un copié collé de quelques étoiles pour effacer le rémanent de l'ampglow de cette asi183 qui fonctionne bien par ailleurs. Avec un gain de 111 et 300sec de pose, pas possible de tout éliminer et je n'avais pas envie de croper la partie droite de ces si jolis pixels.
       
      A SUIVRE........................
       
       
      Conditions de prise de vue :
      lieu : Col de Restefond - les prairies  - turbulence moyenne Tube : NewThom 250mm f/4 - Axis Instrument + Miroir Terence Monture : 10micron Hps1000 camera : ASI183mm pro en imagerie - ASI 120mini en guidage prise de vue : gain 111 - binning 2  - échantillonnage 0.93 - refroidissement -20°c - offset 25 logiciel : prism v10 (session+pré-traitement) - siril - photoshop poses : L(25x300sec)+  RVB (9x300sec)  

       
       
       
    • By petitprost
      https://www.siril.org/fr/2020/09/22/siril-0-99-6-version-beta2-de-la-future-1-0/
    • By Jamededij
      Aller , je me lance....
      j'ose poster mes premieres photos en planetaire !
      Débutant dans le domaine , j'observe et image depuis cet été avec un C9 Nexstar Evolution depuis mon balcon Dijonnais !
      J'apprends au fur et a mesure des nuits calmes a (essayer de ) maitriser  tous les (très) nombreux paramètres qui font une belle photo .
      J'ai " bricolé" un  systeme en impression 3d pour equiper le scope d'un hub usb et repartiteur d'alimentation pour imager depuis mon salon avec
      le scope  dehors.
      Long est le chemin mais soirée après soirée  , les progrès sont là ( les difficultés aussi lol ) et c'est très motivant.
      Donc voila ! Malgré pléthores de photos " maousses " au C14 , Mewlon 300 ( Jean-Luc , merci pour tes vidéos d'astuces !!!) , et autres Newtons de diametres indescents  , j'ose poster mes misérables images lol !
      Je ne présente pas les planètes ....
      Barlow Celestron X-Cell X2 , Adc ZWO , ASI224.
      AS3 , RGtx6 , Ps , etc...
      Bon ciel  a tous.
      James
       
       
       
       
       






    • By biver
      Bien que prises au T407 (sans suivi) ce matin, la résolution de ces images est quelque peu () en-dessous de ce qu'on voit passer ici...
      Mais j'ai combiné ces 13 images à l'A7s (1/100e à 1000 ISO) avec 33 autres prises à 1/10 et 40000 ISO... pour profiter des élongations maximales quasi simultanées de Phobos et Deimos... Sur la photo Phobos (à gauche) sort mieux malgré sa superposition à l'aigrette de Mars, mais en visuel c'était Deimos (à droite) qui était le plus facile.
      En fait le mieux se trouve être de regarder derrière l'A7s en mode vidéo à 200000 ISO pour les voir...
      C'est à 14m de focale (T400 + Powermates de 2x et 4x)...
      Le seeing était moins bon que la veille.
      (J'ai binné et mis un coup d'ondelettes sur l'image des satellites...)
      Nicolas
      22 Septembre 0h54 UT:

  • Upcoming Events