Colmic

Nouvelles caméras ASI 6200 et QHY 600

Recommended Posts

Il y a 5 heures, messier63 a dit :

PS: Fred merci je ne connaissais pas du tout ces filtres..

J'aime pas le SHO mais c'est une solution intéressante pour ceux qui veulent s'y essayer pour beaucoup moins cher que la solution classique à 3 filtres..

 

Ce n'est surement pas avec ce filtre 4 bandes que tu feras du SHO ! Même avec un capteur couleur !!! C'est techniquement impossible de séparer Ha et S2 sur les pixels rouges.

Seule la solution à 3 filtres est efficace.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Il y a 2 heures, messier63 a dit :

Justement je prend pas le 7S à cause du star eater.

D'où l'intérêt d'une camera sans ce souci et puis le refroidissement et sa régulation, ça permet de se faire des bibliothèque de darks.

Chez moi la température durant la nuit varie beaucoup( 1200m d'altitude) et du coup pas évident de faire de bons darks ou alors les faire entre les poses mais c'est un peu plus "emmerdant".

jérôme

 

Jerome, tu restes très "old school" avec tes bibliothèques de dark et tout et tout. C'est sur, les Canon ont besoin de différentes bibliothèques de dark pour satisfaire à certaines exigences alors que d'autres APN (comme Nikon, Sony) n'ont pas ce soucis ou du moins très atténué. Aussi, les nouvelles techniques d'optimisation du prétraitement permettent de s'affranchir des variations de température.

 

Après, si tu veux la perfection, oublie les APN. Et va sur des caméras refroidies. Tu en as ou tu en as eu (comme tu achètes et tu revends souvent... ) et tu te fais 1 ou 2 masterdark a 2 températures différentes et basta (ça dure 1 ou 2 ans). CCD ou CMOS. Mais ces nouveaux capteurs Sony sont à prendre au sérieux... ils vont vraiment être plus sensibles que pas mal de CCD ou de CMOS existants. Je "joue" beaucoup avec certains (comme le GPIXEL Gense400 que je connais très bien) et ça dépasse les EMCCD back-illuminated (dont je joue aussi beaucoup avec, comme avec les CCD E2V)  

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui mais du coup même en capteur couleur (la QHY268) format apsc (car pas l'optique qui suit sur du 24x36mm..) ça vaut le coût même par rapport à un 7S défiltré? non?

Moi j'arrête les monochrome, trop cher et trop long a utiliser dans nos contrées..

jérôme

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu peux prendre le plein format 24x36 et l'utiliser en 24x24 sur les optiques qui sont limitées et en 24x36 sur des optiques qui vont bien. Je me souviens que tu vais des objectifs très ouverts (style 200mm à f/1.8 ) donc qui prend le 24x36.

 

Mais si tu veux un truc 100% nomade qui fonctionne sans PC, alors tu te feras moins ch... avec un A7s à 12Mpix (qui reste une référence) ou d'autres APN utilisant le dernier 24x36 24Mpix BSI de Sony (tu le trouves chez Nikon, Pana, Sony,... ) qu'il faudra faire défiltrer.

Si c'est pour seulement acheter un capteur CMOS couleur refroidi, c'est vrai que mettre 4000-6000€ la-dedans... mouais...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, messier63 a dit :

Quand on voit le gain de plus en plus faible entre les images des capteurs monochromes et ceux couleurs, et la différence de coût (pas besoin de roue à filtre et de filtres qui coûtent un bras voir 2 bras) et la rapidité et la simplicité, je pense que sous nos contrées non Chilienne où les nuits sans trop de turbulence, sans nuage, et compatible avec le boulot et surtout le réveil pour partir au boulot le lendemain, ça peut être une solution géniale et remplacer très avantageusement un APN, non refroidi et plus bruité, non?

 

Je reviens sur ce point... tu serais surpris de voir ce qu'on peut sortir avec les dernières générations d'APN à base de CMOS bas bruit (1 à 1.5e- ) comparé aux vieilles technos APN "ancestrales" où tout bougeait en fonction de la température et l'age du capitaine... Il ne faut pas oublier que ces CMOS sont étudiés pour une utilisation non refroidie. Et avoir cette qualité (bruit thermique hyper faible) a 5 ou 15°C, c'est vraiment pas mal. 

Donc NON, une caméra COULEUR complexe (PC + courant + ... ) n'est pas avantageux comparé à un APN dernière génération (j'insiste) en mode nomade

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, messier63 a dit :

Le Canon 6D a aussi un bruit de lecture faible à 3200 iso.. ;-)

jérôme

 

beh oui, mais son QE ?

Et tu l'as dit toi même : c'est compliqué, if faut des bibliothèques de dark à toutes les températures... 

 

il y a 55 minutes, Bradisback a dit :

Bon et Moravian n'aurait pas envie de faire une petite annonce à ce sujet???

 

Chutttttttt

mais ils sont en retard...

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 51 minutes, messier63 a dit :

Le Canon 6D a aussi un bruit de lecture faible à 3200 iso.. ;-)

 

Faudrait qu'un jour tu te fasses prêter un A7S et que tu le compares au 6D, sur le terrain, le même soir.

Je pense pas me tromper si je te dis que ton 6D il va très vite retourner dans son sac :) (ben oui j'ai moi-même eu l'occasion de comparer les 2 sur plusieurs soirs de suite)

Je ne parle même pas de bruit mais de rapport plaisir/emmerdement :

- pas de miroir à remonter

- mode focus-peaking pour la mise au point

- mode vidéo 409.000ISO pour le pointage et le cadrage de l'objet que tu vois en live et à 20 images/seconde :)

- écran orientable pour éviter de te pêter le dos en pointant au zénith

- 30 secondes de pose pour sortir la même chose que le 6D en 2 minutes

 

Tu dis ne pas vouloir de A7S à cause du star-eater, mais ça c'est encore un truc qu'on aime bien colporter pour détruire ce boîtier, sans trop savoir ce qu'il y a derrière.

En 30s de pose, jusqu'à F/8, tu dépasses les 3 sigmas sur à peu près tous les objets nébuleux de notre hémisphère.

Pour les 2 ou 3 objets qui nécessitent encore de poser plus (les dentelles des Voiles par exemple dans le sud, ou Simeis 147 chez nous), j'ai montré qu'on pouvait tout à fait mixer des poses de 2 minutes avec des poses de 30s et réduire considérablement l'impact du star-eater.

 

Maintenant le A7S, il a déjà 5 ans d'existence. Son capteur n'était même pas un BSI !

J'imagine même pas les résultats qu'on va obtenir avec un de ces nouveaux capteurs, et on n'a pas encore vu le futur capteur du A7S III (certains parlent de l'IMX435 mais il pourrait s'agir d'un truc encore plus ouf selon Sony).

Si seulement ils pouvaient nous faire grâce du star-eater à 3.2 secondes (comme le A7III) et le laisser à 30 secondes, ça m'irait bien ! Sinon on aura bientôt l'embarras du choix entre Sony et Nikon.

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouais enfin, moi j'ai encore un Canon 6D et plus aucun truc Sony chez moi et même à moins de 50m ¬¬

(tout ça afin d'avoir le plus de plaisir et le moins d'emmerde possible sur le terrain)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, PIX-astro a dit :

moi j'ai encore un Canon 6D

salut ;) 

900 euros à Toulon ;)

neuf, avec un service logiciels au top ;)  

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, PIX-astro a dit :

(tout ça afin d'avoir le plus de plaisir et le moins d'emmerde possible sur le terrain)

 

Jamais eu d'emmerde avec mon A7S depuis bientôt 5 ans que je l'ai :)

A chaque fois c'est un bonheur à utiliser, couplé au Lacerta, bien moins d'emmerdes qu'avec mes CCD !

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

sinon comment on extrait les pixels rouges avec siril quand on fait du halpha avec un capteur couleur?

Jérôme

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, PIX-astro a dit :

Ouais enfin, moi j'ai encore un Canon 6D et plus aucun truc Sony chez moi et même à moins de 50m ¬¬

(tout ça afin d'avoir le plus de plaisir et le moins d'emmerde possible sur le terrain)

 

C’est l’inverse pour moi, aucun Canon à moins de 50m 😂😂😂

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Philippe Bernhard a dit :

mais ils sont en retard...


Ils bossent dessus?
Enfin dans l'absolu, je suppose...

Quand je vois QSI qui annonce en grande pompe qu'ils sortent le 16200, je me dis, ok c'est bien mais franchement sortir un 16200 maintenant quand on sait que l'avenir est au CMOS...
J'ai l'impression qu'ils loupent le train en marche...

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 24/04/2019 à 09:37, Philippe Bernhard a dit :

Non, si on binne 2x2 un CMOS par software (ou FPGA), la vitesse de lecture reste la même que le format natif (il faut lire tous les pixels)

 

Je reviens sur ce point.

Je viens de faire des tests sous SharpCap avec l'Altair 183M :

En bin 1x1 : 9fps

En bin 2x2 : 30fps

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, Colmic a dit :

Je reviens sur ce point.

Je viens de faire des tests sous SharpCap avec l'Altair 183M :

En bin 1x1 : 9fps

En bin 2x2 : 30fps

 

As-tu bien vérifié le temps de pose ?

Car je me rappelle que certains logiciels changent le temps de pose (facteur 4 en moins) pour donner un signal équivalent. J'avais vu ça sur le 178

L'idéal est de mettre au minimum (0s)

Il n'y a pas de binning hard sur ce Sony à 2.4µm (de mémoire)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Philippe Bernhard a dit :

As-tu bien vérifié le temps de pose ?

 

Ben oui, j'ai pris un temps de pose très court, 1/125s, et dans les 2 cas, le temps de pose reste le même mais les FPS augmentent en bin 2x2. Confirmé sur mes 2 IMX183 (ASI et Altair).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Philippe Bernhard a dit :

Il n'y a pas de binning hard sur ce Sony à 2.4µm (de mémoire)

Si mais en bin 2 uniquement (chez ZWO).

Par contre dans ce mode l'ADC passe de 12 à 10 bit.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est un peu le comble de limiter à 10 bits un binning hard alors qu'on est sensé gagner en rapport S/B donc en profondeur de numérisation :D9_9

 

Ok, c'est expliqué sur le manuel de l'ASI183 : surtout ne pas utiliser ce mode O.o

 

binning.JPG.71bf20f5e96679f30f9db378ee301393.JPG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Concernant la série IMX411/461/455, le binning est hard ou soft ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Colmic a dit :

Concernant la série IMX411/461/455, le binning est hard ou soft ?

 

A lire la doc de QHY, le binning hard existe mais il est limité à 12 bits alors que le binning soft n'a pas de limites (et peut donc atteindre les dynamiques annoncées)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 29/04/2019 à 14:27, Philippe Bernhard a dit :

C'est un peu le comble de limiter à 10 bits un binning hard alors qu'on est sensé gagner en rapport S/B donc en profondeur de numérisation

Oui c’est con  mais chez zwo c’est comme ça  à tous les coups.

J’ai une 178 et une 1600  le binning hard est en 10 bits.

Je serais curieux de connaitre la raison

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By biver
      Comme le créneau d'observation se réduit de plus en plus (4h30 entre coucher de la lune et fin de la nuit astro, -1h / jour), qu'il y avait enfin un "risque" d'éclaircie cette nuit passée (28/29 janvier) en région parisienne, avec une température annoncée de -4°C en fin de nuit (un bon signe!!), je suis allé passer toute la 2e moitié de nuit à 60km au sud de Paris pour essayer enfin de profiter de C/2022 E3.
      Au moins il y avait peu de vent annoncé, donc le 1°C (au début couvert) à -4°C (givre partout) en fin de nuit, étaient "supportables".
      Ca n'a pas été une "belle" nuit pour le site, le SQM ne dépassant pas les 20.8 et les constellations peu pèchues (surtout principales étoiles, mag limite vers 5.5 au mieux).
      Mais cela m'aura quand même permis de voir la comète à l'oeil nu et d'en profite aux Jumelles et T407...
      En attendant la trouée, pointé sur la polaire:

      En tous cas après 2h d'attente de trouée significative, une chouette s'est mise à siffler l'arrivée de coins de ciel clair, et les maigres trouées avant m'avaient quand même permis de monter le dobson sur la table équatoriale.
      Donc directo l'appareil au foyer du télescope pour attraper la comète, après un bref coup d'oeil visuel... Plusieurs autres trouées dans les stratus/brume m'ont permis d'attraper la comète...maintenant faut traiter tout ça.
      Donc 2 premières images, au foyer du 407 et au 135mm...:


       
      Et pour finir un dernier coup d'oeil au 24mm avant de partir à 6h34:

      Nicolas (en attendant d'autres images...)
    • By Marcus 26
      Salut les experts,
      Je suis actuellement avec mon Meade sur fourche, mon Canon 6d,  limité avec mon grand rapport focal, et la place restante entre la fourche et le Canon. Avec un réducteur de focale, l'ensemble appareil/réducteur ne passe plus. Ma question, quel caméra, couleur car avec en plus une roue a filtre ça ne passerait pas, me conseillez vous ?
      Et  ayant un Asiair plus,  pouvez vous me dire comment vous faite vos mises au point de l'image avant de passer au prises de vues ? Une astuce serait de monter le focuser Zwo sur le bouton de réglage d'origine du Meade, mais qui à une solution pour l'adapter ?
      On m'a déjà conseillé de changer de télescope, mais ce n'est pas dans mes moyens... 
      Merci pour vos réponses.
      Marcus


    • By Fred_76
      Bonjour
       
      Mon 6D rendant l'âme après 10 ans de bons et loyaux services, je me suis décidé à investir dans un boitier qui, j'espère, durera aussi longtemps. Alors j'en ai profité pour l'analyser dans tous les sens.
       
      Je vous passe le débat sur son prix (2900€+100€ pour la bague), je ne fais pas que de l'astrophoto.
       
      Boitier
       
      Le Canon R6 mk II est de type hybride, aussi appelé "mirror-less", donc sans miroir. Sa monture RF offre un diamètre de 54 mm, identique au diamètre de la monture EF qui équipait les réflex numériques de la marque.
      Le boitier nu pèse 670 g.
       
      Distance optique

      La distance optique est la distance entre le plan du capteur et la platine de montage des objectifs. Comme il n'y a plus de miroir dans les hybrides, celle ci a été réduite à 20 mm (contre 44 mm dans les reflex EF et EF-S). Il faut donc une bague spéciale, vendue 110€ pour adapter les objectifs EF à la monture RF. Je parle plus loin de ces bagues.
       
      Capteur

      Le capteur CMOS est de type "Dual Pixels" propre à Canon, et n'est ni empilé (stacké) ni éclairé par l'arrière (BSI).
      C'est un capteur de 24,0 MPix, offrant des images de 6000x4000 pixels, chaque photosite faisant 5,98 µm de côté.
       
      Alimentation et autonomie
       
      Les batteries LP-E6NH sont du même format que celles qui équipaient pas mal de boitiers reflex de la marque (par exemple le 6D). Le boitier est compatible avec toutes les batteries LP-E6*.
       
      Le processeur Digic X qui équipe le R6 mk II est très rapide. Même si c'est le même qui équipe le R6 mk I, il a été optimisé pour consommer moins.
       
      L'autonomie CIPA (calcul très conservatif, avec batterie LPE6NH neuve) donne une autonomie de l'ordre de 450/760 photos contre 380/510 avec le R6 mk I (le premier chiffre est avec l'utilisation du viseur électronique, le second avec l'utilisation de l'écran LCD, en mode économie d'énergie). En pratique, on peut aller bien plus loin avant d'épuiser la batterie.
       
      On peut aussi l'alimenter directement via un powerbank avec mode "PD Power Delivery" sur la prise USB-C. Plus besoin de fausse batterie. Quand l'appareil photo est éteint, ça permet aussi de charger la batterie  dans le boitier (uniquement les LP-E6NH, pas les LP-E6 ni les LP-E6N). C'est donc pratique quand on se déplace dans un endroit sans électricité car un Powerbank de 28000 mAh permet plusieurs charges et évite de trimbaler plein de batteries... à 110€ la batterie, ça fait des belles économies !
       
      Fonctionnalités intéressantes
       
      Intervallomètre
      La série EOS R de Canon, dont le R6 mk II fait partie, dispose (enfin) d'un intervallomètre interne. Mais celui-ci est limité à 99 photos (ou un nombre infini) et ne permet pas les photos en mode Bulb, donc on est limité à des poses de 30 s en mode M. L'alternative est d'utiliser un intervallomètre externe. Ca ne coûte pas cher mais ça ajoute un truc supplémentaire à transporter, avec des fils en plus et des batteries à gérer, d'où risque d'oubli et de panne supplémentaire.
       
      Si on est nombreux à le demander, peut-être Canon décidera d'ajouter le mode Bulb à l'intervallomètre et permettra un nombre plus important de photos, dans une évolution du firmware ?
      La page Contact de Canon est ici : https://www.canon.fr/support/consumer_products/contact_support/
       
      Antiflicker
      La série EOS R de Canon permet d'activer un système qui analyse le scintillement de la lumière et déclenche la photo au bon moment. C'est très pratique pour faire les flats et éviter les bandes sombres quand le temps de pose est assez court. L'activation de ce mode n'a aucune conséquence sur la qualité des photos.
      Il désactive cependant l'utilisation de la prise de vue en obturateur électronique, mais comme ce mode fait énormément grimper le bruit, il est préférable de s'en passer.
       
      Bruit et Obturateur mécanique/électronique + Dual Pixel RAW
       
      Le mode Dual Pixels RAW
       
      Le capteur CMOS de Canon est de type "Dual Pixels RAW" (ou DPR). Ce mode peut être activé ou non.
       
      La technologie DPR consiste à placer deux photodiodes sous chaque pixels (ou une partie des pixels) là où normalement il n'y a qu'une seule photo diode. Quand ce mode est activé, le RAW contient alors deux images, l'une qui combine le signal des deux photodiodes, l'autre ne contenant que le signal d'une des deux photodiodes.
       
      Le photographe peut ensuite, via le logiciel DPP de Canon, ajuster des micro-réglages sur la netteté en exploitant la petite parallaxe entre les deux photodiodes. En contrepartie les fichiers sont deux fois plus volumineux et on note une augmentation du bruit.
       
      Canon recommande l'usage de ce mode pour des focales de plus de 50 mm et une ouverture maximale de f/5.6 en réglant la valeur ISO à 1600 au maximum. La distance au sujet a aussi son importance, elle doit être comprise entre F/50 et F/5, F étant la focale exprimée en mm. Avec un grand angle de 14 mm souvent utilisé en paysages de nuit, cela correspond à un objet compris entre 0.3 et 3 m... autrement dit même en paysages de nuit, ce mode n'est pas utile.
       
       Le type d'obturateur
       
      Canon propose 3 méthodes d'obturation pour la prise de vues :
      - obturateur mécanique (avec des rideaux), c'est le mode par défaut
      - obturateur électronique avec 1er rideau
      - obturateur électronique pur (incompatible avec le mode DPR)
       
      Les deux premiers modes limitent le temps de pose à de 30s à 1/8000s et les images RAW sont codées sur 14 bits par plan de couleur.
      Le mode électronique permet d'aller à 1/16000s mais les images sont codées sur 12 bits par plan de couleur et sont bien plus bruitées.
       
      Tous les modes permettent le mode Bulb sans limitation de durée.
       
      On a donc 5 combinaisons possible :
      - DPR activé et obturateur mécanique
      - DPR activé et obturateur électronique 1er rideau
      - DPR désactivé et obturateur mécanique
      - DPR désactivé et obturateur électronique 1er rideau
      - DPR désactivé et obturateur électronique
       
      Le mode obturateur électronique 1er rideau donne le même résultat que le mode avec obturateur mécanique, je ne détaille donc pas plus ce mode.
       
      Taille des fichiers
       
       Les courbes suivantes montrent l'évolution des tailles des fichiers pour une photo prise à 1/8000s dans le noir complet. Seul le bruit de lecture est donc présent, et comme il est aléatoire, plus il y a de bruit, moins la compression est efficace et plus la taille du fichier augmente. C'est donc une bonne méthode pour comparer la taille des fichiers d'une méthode à l'autre, et pour se faire une idée de l'évolution de la quantité de bruit selon les ISO.
       

       
      Sachant que les photos prises avec l'obturateur mécanique sont codées sur 14 bits, et que celles prises avec l'obturateur électronique sont codées sur 12 bits, on se serait attendu à ce que les fichiers "méca" soient plus volumineux que les fichiers "élec", or c'est l'inverse qui se passe,  bizarre.
       
      Le doublement de taille en mode DPR est normal car ce mode dédouble la quantité de données à stocker.
       
      Bruit de lecture et gain
       
      Les mesures ont été faites pour les 3 combinaisons suivantes :
      - DPR activé et obturateur mécanique
      - DPR désactivé et obturateur mécanique
      - DPR désactivé et obturateur électronique
       
      A noter que si vous voulez faire des offsets synthétiques, le niveau est de 512 ADU jusqu'à 320 ISO, et de 2048 à partir de 400 ISO.
       
      La méthode d'acquisition et de calcul est détaillée sur le site de Christian Buil.
       

       

       

       
      Le constat est flagrant, la meilleure combinaison est de désactiver le mode DPR et d'être en obturateur mécanique (courbe verte). L'utilisation de l'obturateur électronique (courbe rouge) fait exploser le bruit sur les images, surtout en dessous de 1600 ISO. Même si l'écart se réduit au delà de 1600 ISO, ce mode reste malgré tout plus bruité. Le mode DPR activé (courbe orange) double la taille de l'image et ajoute du bruit, il n'est donc pas vraiment utile.
       
      Modification des RAW avant sauvegarde
       
      Sony nous a habitué au Star Eater. Nikon est plus subtil, Canon l'est encore plus.
       
      La réduction de bruit laisse des traces dans la transformée de Fourier d'une image d'offset. Il s'agit généralement d'un filtre de type passe bas qui se traduit par un éclaircissement de la zone centrale de la transformée de Fourier, un peu comme si on avait un vignettage.
       
       Bill Claff explique très bien sur son site l'impact des divers prétraitement sur la transformée de Fourrier.
       
      Voici à quoi ressemblent les transformées de Fourier selon les réglages de prise de vue.
       
      Une réduction de bruit est apportée à 100 ISO, comme en témoignent les zones blanchâtres au centre,  mais s'atténue progressivement pour disparaître  complètement à 1600 ISO.

       

       
      Avec l'obturateur électronique, on ne note plus de traitement de réduction de bruit :

       
      Curieusement, sur l'ensemble des images de la FFT, on voit apparaître deux lignes horizontales à mi-hauteur de l'axe. Peut-être l'effet des pixels dédoublés du capteur Dual Pixels.

       
       Les darks
       
      Les darks sont très propres. Voici un dark à 3200 ISO, pose de 60 secondes (histograme auto sur Siril), pas d'amp glow notable à part un léger éclaircissement sur les bords droit et gauche :

       
      A+
       
      Fred
    • By XavS
      Bonsoir à toutes et tous,
       
      Ma première image de 2023 n'est pas celle que je voulais mais enfin un ciel dégagé . Et comme dab, la météo s'est plantée. Ils avaient annoncé des nuages. Depuis mon balcon en plein centre ville, la nébuleuse d'Orion est bien visible à l’œil nu ; une jolie tâche facilement reconnaissable. Mais l'objectif du soir était la comète C/2022 E3 (ZTF).
       
      Sur les poses de 30s, elle est bien visible mais le fait de la photographier avec une pollution lumineuse maximum sans filtre est une pure utopie Le résultat du prétraitement avec Siril est calamiteux On remet ça à samedi (si la météo le permet), que je monte dans mon coin de montagne Du coup je me tourne vers le rapprochement entre la Lune (23 %) et Jupiter.
       
      Une seule prise au Canon 450D avec l'objectif Samyang 85mm : 1/4s à 800 ISO. vite fait, bien fait... sur trépied fixe.
       

       
      Et si on zoom un peu sur Jupiter, on voit les lunes Callisto, Ganymède et Europe.
       

       
      Bonne soirée à toutes et tous et surtout bon ciel
       
      XavS
       
       
       
       
    • By Sauveur
      Bonjour
       
      Et oui il y en a qui se prenne une monture plus grosse plus performante et j'en rêve c'est sur  Mais il y as des contrainte quand on a pas de poste fixe et que le temps est très incertain comme en ce moment:)
       
      bein du coup je me suis pris une petite Star Aventure la simple pas de Goto mais tous les accessoires viseur polaire etc
       
      9a me permet d'avoir un setup très léger a sortir au pied lever:
       
      J'ai mis dessus une petite lulu 66 de William optique avec un réducteur correcteur de 0.8 pas encore régler finement surtout pour le Sony A7s défiltré
       
       
      J'ai fais 7 essais. Le premier a été  un échec sur M31 car pas de chercheur et difficile le pointage a vue, apres je me suis bricoler un anneau pour monté un point rouge ce qui as vraiment améliorer la visé des objets.
       
      Vue le temps c'est pas des longues session puisque volé au ciel turbulent et incertain.
       
       
      2 ime test star aventure c'est un traitement basique  ce qui m'intéressait c'est de réussir le pointage au chercheur bon deux cible dans un premier temp relativement facile malgré mes lampadaire très fort et très pres de chez moi
       
      M42 en poses de 10 secondes car et je ne faisais pas encore bien confiance au viseur polaire et mode apprentissage
       
      83 poses de 10 secondes " intégration 13 minutes" a 3200 iso star aventure et 66/388 avec red 0.8 apo ce qui ramené a 310 d'ou fd 4.7 avec le filtre L extrem que des Dark
       

       
       
      J'ai juste apres pointé Ic 434 le Dada avec la même configuration
       
      110 brutes de 15 secondes soit 27 minutes d'integration que de darks
       
       

       
       
      3 iem test idem le setup

      ic 434 en poses de 30 secondes 203 soit presque 1 heures 41 a 3200 iso Sony A7s Défiltré et L extrem et Dof
       

       
       
      j'ai en suite  essayer la rosette qui est pour moi un cran plus dur a pointé je ne pouvais pas la pointer plus tot et c'etait ma cible de debut de nuit mais lampadaire trop présent dans le tube
       
      C'est 136 fichier de 30 secondes a 3200 iso Sony A7s soit 1 heures 8 d'integration
       

       
       
      4 iem test
       
      la Nébuleuse du Cœur un cran en dessus pour le pointage manuel pour moi 
       
      deux version pixel math et cs
       
      pixel math pour additionné les 3600 iso et 6400 iso 46 minutes a 3200 et 1 heurs 8 a 6400 iso filtre L extrem
       
       
       

       
      144 fichier a 6400 iso Sony A7s soit 1 heure 12 minute
       

       
      5 iem test
       
      M31 ou je me devais de réussir le pointage manuel
       
      peu de pose encore a cause du temps soit 28 minutes en poses de 30 secondes a 3200 iso Sony A7s filtre L pro cette fois ci
       
      C'est sur la c'est mieux pour la couleur des étoiles
       

       
      6 iem test
       
      la facile le pointage M45 peu d'integration encore du temps pourri 52 minutes a 4000 iso Sony A7s L pro toujours
       

       
       
      7iem test
       
      je me devais de réussir la comete oui pour le pointage et non pour le traitement qui est galere du a la trame de réjection des étoile sur la comete mais bon je l'ai eu et trouver
       
      par contre en visuel je ne l'ai pas repérer malgré le ciel bien noir apres extinction des lampadaire n'y a la Lulu n'y a la 80
       
      Le traitement c'est un gros bricolage 
       

       
       
      je Tag Julie pour les images quelle as deja vue via messenger
       
      @MCJC
       
       
       
       
       
      passez une belle journée et bon ciel
       
       
       
      Ras en Planetaire pas possible de prévoir une session a l'avance
  • Upcoming Events