Sign in to follow this  
jolili

M106 et M104 - Premiers jets

Recommended Posts

Merci Siegfried,

j'envisageais justement de tester sous Iris et puis je me suis rendu compte que je ne savais plus faire ! Ça fait bien longtemps O.o

Je vais donc ressortir mes notes et essayer de creuser alors... 9_9

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Posted (edited)
Il y a 9 heures, siegfried_M31 a dit :

Ces traits, je ne sais pas ce que c'est.

 

On l'a dit plus haut avec Alain : absence de dithering + capteur CMOS + darks non optimisés = trames

Donc 3 solutions à ce problème :

- prendre un capteur CCD :D

- appliquer une optimisation des darks au traitement (plus facile à dire qu'à faire)

- faire du dithering à la prise de vue (léger décalage aléatoire de la monture de x pixels après n poses)

 

La solution 2 n'étant qu'un pis-aller, on applique généralement la solution 3 : dithering.

PHD2 gère le dithering, il faut essayer de voir si le pilote Ascom développé par les gars d'AVEX permet de synchroniser PHD2 et le déclencheur du A7S. Sinon c'est pas bien grave, au pire on perd une pose de 30s à chaque dithering, c'est pas la mort. Il suffit d'en faire un toutes les 10 poses par exemple.

Sinon moi j'utilise un autoguideur autonome Lacerta M-Gen2 qui pilote directement le A7S et gère le dithering.

C'est le petit boîtier que tu vois sur le pied de la monture, avec sa caméra sur la petite lunette-guide. On voit l'étoile-guide dans le carré rouge à gauche de l'écran du boîtier :

FSQ85-guider.jpg

 

 

 

 

 

Edited by Colmic
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si la mise en station sur la polaire n'est pas parfaite, n'y a t-il pas un dithering "naturel" ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a une heure, Toulao a dit :

Si la mise en station sur la polaire n'est pas parfaite, n'y a t-il pas un dithering "naturel" ?

 

Merci Colmic pour ton retour, mais je me pose la même question que Toulao. :$

 

Ma mise en station n'étant pas parfaite, je suis obligé de corriger en déclinaison à la raquette toutes les 15 mins environ. (Trop de backlash sur cet axe pour que PHD2 puisse le faire)

 

Du coup je fonctionne avec un petit morceau de post-it (collé sur mon écran) dont l'angle pointe mon étoile guide. Cette étoile bouge un peu malgré tout puisque je ne retombe jamais pil-poil dessus après mes corrections manuelles. A la fin de la soirée, l'étoile peut avoir bougé de plusieurs mm. Je laisse faire puisque je sais qu'il y aura un recadrage dans tous les cas.

 

Ayant pris connaissance récemment de ce phénomène de dithering (par Alain il me semble) je me contente donc de cette situation puisqu'elle devient "avantageuse"...

Par ailleurs, ce problème ne m'est arrivé que deux fois en une trentaine d'images.

Alors oui, en fonction de l'emplacement de la cible dans le ciel, ce défaut de MES peut-être plus ou moins significatif. Pour autant, il m'ait arrivé d'avoir un suivi presque parfait sans avoir ce problème de traits (j'ai fait M51 avec des conditions météo exceptionnelles et un suivi de malade sans que ce problème n'apparaisse...)

 

Alors peut-être s'agit-il du dithering (ou de son absence) :D mais dans les faits, je trouve la démonstration pas si limpide !

La preuve de la dérive du suivi en image (et donc d'une application d'un dithering "automatique" malgré moi si j'ai tout compris) ¬¬ avec le demi-cadre noir sur la brute après empilement. A moins que cela soit l'inverse ? Trop de dérive sur la longueur ? Ça existe ça aussi ?

 

resultat test.jpg

Edited by jolili

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le dithering, de par la nature aléatoire du bruit, doit lui aussi être aléatoire. Là dans ton cas, la dérive naturelle ira toujours dans le même sens, ce n'est donc pas un vrai dithering aléatoire.

 

Parfois tu le vois, parfois tu ne le vois pas, oui car tes darks seront parfois bons, et parfois pas.

Un infime sur-correction ou sous-correction de dark suffit à montrer ces trames, dues aux résidus de pixels chauds (blancs) ou froids (noirs).

D'où l'idée de faire une optimisation de darks au moment du pré-traitement. SiriL sait le faire, mais il faut le faire en manuel car mes scripts ne le prennent pas en compte.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Toulao a dit :

Si la mise en station sur la polaire n'est pas parfaite, n'y a t-il pas un dithering "naturel" ?

 

Comme le dit Michel, la dérive est toujours dans le même sens qui est . . . celui des trames que l'on retrouve au final :)

Le dithering se doit d'être aléatoire ;)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Toulao a dit :

i la mise en station sur la polaire n'est pas parfaite, n'y a t-il pas un dithering "naturel" ?

Si, mais il y aura une trame parce que toujours le même glissement...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour démontrer le phénomène, c'est pas compliqué : tu rentres ton image dans un soft d'astrométrie et tu regardes comment sont positionnés l'AD et la DEC :

Pour ton image :
image.png.21699240aa881795e9a52342618316b0.png

 

Visiblement ta trame est orientée pile dans le sens de la déclinaison.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci les gars, là, la démonstration est claire, précise et imparable !! 9_9

J'ai encore appris des choses qui me serviront à l'avenir.

 

Petite question, dans la continuité.

J'ai l'habitude de faire mes dark à la fin des prises de vues. Sachant que la température baisse entre le début et la fin, serait-il judicieux d'en faire au début, eu milieu et en fin de saisie, histoire de moyenner plus précisément mes dark ? (L'idée étant de limiter au mieux ce genres de défaut bien-sur)

Ce qui n’empêche pas la mise en place d'un système "anti-dithering" (PHD2 ou autre matériel...)

 

Et sinon, existe t-il un logiciel ou une fonction qui pourrait venir contrer ces trames ? (dès lors qu'elles sont régulières comme ça semble être le cas ici) Je vais essayer de créer un masque sous photoshop pour les extraire mais ça risque de ne pas être simple. Les lisser, comme je l'ai fait, me font perdre de l'information je pense.

 

Encore un grand MERCI pour ces éclaircissements :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, jolili a dit :

Et sinon, existe t-il un logiciel ou une fonction qui pourrait venir contrer ces trames ?

 

Hélas non, à part lisser le fond de ciel et perdre de l'info comme tu le soulignes.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, jolili a dit :

J'ai l'habitude de faire mes dark à la fin des prises de vues. Sachant que la température baisse entre le début et la fin, serait-il judicieux d'en faire au début, eu milieu et en fin de saisie, histoire de moyenner plus précisément mes dark ? (L'idée étant de limiter au mieux ce genres de défaut bien-sur)

Ce qui n’empêche pas la mise en place d'un système "anti-dithering" (PHD2 ou autre matériel...)

 

J'avais moi aussi essayé ça. Ca change pas grand-chose, la vraie solution imparable avec les CMOS c'est le dithering, faut pas chercher ailleurs.

De plus le dithering (et pas anti-dithering, tu devrais dire anti-trame !) va très nettement améliorer la tronche des étoiles si on utilise une focale courte. Là dans ton cas tu utilises une focale longue donc le gain est moindre.

Pour comprendre voir ici : http://www.astrosurf.com/buil/sony7s/index.html

 

Citation

 

La grosse taille de pixels est ici à l’origine d’une difficultés lié à l’échantillonnage des images stellaires. La lunette FSQ-106ED est en effet capable de produite des images stellaires aussi fines que 4 à 5 microns à mi-hauteur dans le plan du capteur. C'est significativement plus fin que la taille des pixels natifs du Sony Alpha 7s. Autrement dit, une large part du flux stellaire peut se retrouver dans un seul pixel. Or, la structure microscopique est celle d'une matrice de Bayer, avec des pixels recouverts successivement de filtres rouge, vert et bleu. Cet ensemble forme une sorte de damier coloré qui permet en fin de compte de restituer une image en couleur (structure CFA, pour Color Filter Array). Sans trop de surprise, on peut s'attendre à quelques artefacts colorés dans une telle situation. C’est ce que montre les détails ci-après du fichier RAW.

 

Il s’agit de 3 clichés du même champ avec un léger dépointage de la lunette entre chaque prise de vue. Dans ces agrandissements (6x), la structure en damier CFA est bien visible. Les images stellaires sont fortement "pixelisées" à cause du sous-échantillonnage massif. Suivant les cas, un même étoile est soit projetée sur un pixel rouge, un pixel vert ou un pixel bleu (avec toute les situations intermédiaires bien sur).

 

Après le développement d’un tel RAW, les étoiles ont l’aspect de guirlandes de Noël ! La couleur des étoiles change au grès de leur position dans l'image suivants quelles sont focalisées sur un filtre rouge, vert ou bleu :

 

La solution pour éliminer des artefacts colorés consiste à additionner un assez grand nombre de clichés acquis en décalant le télescope (c'est la technique du "diphering", correspondant à un déplacement aléatoire restreint du télescope entre les prises successives). Bien sur, avant addition des clichés, les images sont soigneusement recentrées à une fraction de pixel près par rapport à une référence commune.

 

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour a tous, je suis silencieusement ce sujet car j'ai exactement le même souci avec mon a7s. C'est super instructif, je vais donc me mettre au dithering. Comme beaucoup d'utilisateurs, je ne fais pas de suivi avec PhD ( et c'est bien pratique...) pour mes captures à 30s avec une focale de 830mm. Je pensais moi aussi faire du dither "naturel" de cette façon. Je viens de comprendre qu'il n'a rien d'aléatoire. Comment générer du dithering aléatoire sans utiliser Phd?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, Ermaz a dit :

Comment générer du dithering aléatoire sans utiliser Phd?

 

Lacerta :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Ermaz a dit :

Comment générer du dithering aléatoire sans utiliser Phd?

 

J'ai donné la réponse plus haut avec photo du boîtier.

C'est pas donné (j'ai payé le mien 550 euros, je crois que ça a pas mal augmenté), mais c'est génial. La caméra de guidage intégrée est très sensible, il trouve toujours des étoiles dans le champ !

C'est simple à utiliser, tu pointes une étoiles, tu lances la calibration, et c'est prêt à guider (sur le port ST4).

De l'autre côté tu pilotes le A7S directement depuis le Lacerta (via un cable jack vers micro-usb), le nombre de poses, le temps de pose (il faut mettre 33 secondes et laisser le A7S en mode manuel et pas le passer en BuLB surtout), et le Lacerta va gérer l'autoguidage et le dithering entre chaque pose.

 

Concrètement en terme de résultat ça donne ça, je te laisse chercher le bruit et la trame sur la full :

America_FSQ106_180x30s_11082018.jpg

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this