xavierc

Chili reboot 2018 nuit 10

Recommended Posts

Nuit du 9 au 10 novembre 2018.
 Strock 254/1200.
 Terrain d'observation la Canelilla à l'Hacienda des étoiles au Chili, région du Coquimbo.
 
 12 observations : 8590 à 8601.
 
 La Lune se rappelle à notre souvenir en croissant fin situé dans Ophiucus et qui se couche vers 21h50.
 
 Je commence par la réobservation d'autres objets bas du Scorpion.
 
 Observation 8590 : NGC6153.
 Cette nébuleuse planétaire réagit très bien en Oxygène 3 et très faiblement en HBêta.
 Assez faible à 343X, elle me montre une structure annulaire assez facilement quand le petit vent thermique se calme.
 Elle est visible déjà à 75X.
 Le filtre OIII n'apporte pas grand chose pour mieux voir l'anneau.
 NGC6153obs8590.jpg
 
 Le télescope était si bas que j'ai dû le rééquilibrer avec une pierre attachée temporairement au niveau du ventilateur.
 C'est en vieillissant qu'il a eu besoin de cette béquille.
 
 Cette nuit, Bruno peut tester la lunette 80ED que Raymond lui a installée.
 Il constatera du mieux sur ses photos, avec nettement moins de problèmes de chromatisme dans le bleu et un champ avec moins d'étoiles déformées au bord. Ca aurait été encore mieux s'il avait pu adapter son correcteur de champ de sa lunette de 70 sur l'autre et du coup il préconisera l'achat de cet accessoire à Raymond.
 
 Observation 8591 : NGC6139.
 Cet amas globulaire est observé très bas (10 degrés à peine) à 75X et 150X où il est assez faible à considérablement faible avec un centre plus brillant, une apparence diffuse et aucune étoile de résolue.
 NGC6139obs8591.jpg
 
 Bonne nouvelle, le vent est tombé pendant cette observation. Néanmoins il fait plus frais qu'hier et je mets le manteau tôt cette nuit car le pull n'est plus suffisant alors qu'il est à peine 22h.
 
 Puis je rends visite au gros amas globulaire du Paon qui est une tuerie.
 
 Observation 8592 : NGC6752.
 C'est une tache floue assez brillante à centre plus brillant au chercheur 9x50 et ce n'est que le début.
 Je l'observe brillant et bleuté à 75X, et très fourni à 150X avec un cœur constitué de dizaines d'étoiles agglutinées, c'est fascinant.
 NGC6752obs8592.jpg
 
 Au passage, j'ai aussi observé rapidement la grande galaxie du réticule NGC1313 dans le gros Dobson. Les nodosités aperçues au 250 et la structure spirale barrée sont là évidentes avec en plus une petite galaxie satellite à proximité que j'ai ratée.
 
 J'entame un programme de ré-observation de galaxies du côté de l'Indien, constellation située à côté de la Grue et du Paon, un peu plus au nord que ce dernier.
 
 Observation 8593 : NGC7049.
 NGC7049 montre un centre assez faible entouré d'un halo considérablement faible à perceptible, l'ensemble ayant une apparence bien condensée.
 Cette galaxie est accompagnée de PGC66526 à centre faible et pourtour très faible à VI1.
 NGC7049_PGC66526obs8593.jpg
 
 Je m'endors, ce qui implique un peu de repos sur le lit de l'observatoire avant de continuer d'observer ces galaxies de l'Indien.
 
 Observation 8594 : NGC7041.
 Cette galaxie allongée me montre son centre considérablement faible et le reste faible à VI3 à 150x et 109x, dernier grossissement auquel elle est plus étendue.
 NGC7041obs8594.jpg
 
 Je change de constellation, mais pas de type d'objet, pour observer quelques galaxies de la Grue.
 
 Observation 8595 : IC5201.
 Elle est très faible, très diffuse et je remarque en vision indirecte que sa zone centrale est plus brillante, que ce soit à 109X ou 150X où la galaxie est allongée.
 IC5201obs8595.jpg
 
 J'observe ensuite un intéressant trio, mais qui n'est pas le trio officiel de la Grue.
 
 Observation 8596 : NGC7232/B/33.
 La faible NGC7232 allongée est accompagnée de la très faible NGC7233 et de NGC7232B très diffuse et vue seulement en vision indirecte 2 à 3.
 Ces galaxies grossies jusqu'à 150X ressortent mieux à 109X.
 NGC7232_33obs8596.jpg
 
 Observation 8597 : NGC7232 et IC5181.
 Cette fois-ci c'est quasiment 2 galaxies jumelles que j'observe à 109X.
 La faible NGC7232 est allongée et de même apparence qu'IC5181 à centre assez faible et extensions faibles, la grosse différence étant l'orientation des deux galaxies allongées toutes les deux.
 NGC7232A_IC5181obs8597.jpg
 
 Je suis de nouveau fatigué mais je lutte pour observer un superbe amas globulaire dans la constellation de la Colombe, qui se situe au pied sud-ouest du Grand Chien. On peut l'apercevoir d'ailleurs en Europe très basse sur l'horizon Sud.
 
 Observation 8598 : NGC1851.
 Il est déjà visible comme une étoile floue assez brillante au chercheur 9x50.
 Alors que dire dans le champ du télescope à 75x, 150X ou 201X où il est brillant bleuté et où il est très riche aux grossissements plus élevés, en étoiles faibles avec un centre qui pète.
 NGC1851obs8598.jpg
 
 Je dors debout et lutte pour terminer ce dessin tandis que Pierre descend faire des photos à mi-hauteur de la pente entre les gîtes et l'observatoire.
 
 La fatigue a gagné, je suis obligé de lui offrir une obole de trois quarts d'heure de cette précieuse nuit dans le lit de l'observatoire, et en plus un moustique fourbe en profite pour me piquer alors que j'avais pu éviter ces piqûres à l'extérieur quand j'étais conscient.
 
 Tout en résistant aux démangeaisons de la piqûre, je finis la nuit sur des amas ouverts de la Poupe.
 
 Observation 8599 : NGC2509.
 Cet amas ouvert est vu comme une tache floue faible au chercheur 9x50.
 A 150X, il est détaché, dense, riche avec une partie non résolue et des étoiles considérablement faibles à perceptibles.
 NGC2509obs8599.jpg
 
 Observation 8600 : NGC2479.
 Il est lui aussi visible au chercheur 9x50 comme une tache floue très faible à vision indirecte 1.
 A 150X, il est fourni et faible, avec des écarts de magnitude réduits entre ses différents membres, ce qui le rend galère à dessiner, les points de repère étant alors difficiles à retrouver entre la feuille et l'oculaire.
 NGC2479obs8600.jpg
 
 L'aube est arrivée à quasiment 5h30.
 Je termine sur une étoile double qui est la plus proche de notre Soleil puisqu'il s'agit d'Alpha du Centaure.
 
 Observation 8601 : Alpha du Centaure.
 Cette double serrée est étincelante à 75X.
 A 343X, je sépare bien ces deux composantes extrêmement brillante et très très brillante, écartées de 4,9 secondes d'arc, et ce malgré une turbulence toujours défavorable à l'aube. L'ensemble montre une teinte blanc jaunâtre.
 AlphaCentaureobs8601.jpg
 
 Il est temps de rentrer dormir et pour ça il faut redescendre la côte jusqu'au gîte.
 A noter que cet exercice est plus délicat en pleine nuit vu que la piste est loin d'être régulière et présente de traîtres bosses et creux.
 
 La suite des photos touristiques : l'hacienda des étoiles et son voisinage partie 1.
 
 Comme ça vous connaîtrez la position de l'hacienda des étoiles, sans ça Google Maps ne connaît même pas le village à côté, El Romeral.
 hacienda_des_etoiles_02.jpg
 
 Le télescope de 500, appartenant à des particuliers, est piloté en remote par des astrophotographes français.
 hacienda_des_etoiles_08.jpg
 hacienda_des_etoiles_07.jpg
 hacienda_des_etoiles_09.jpg
 hacienda_des_etoiles_11.jpg
 
 Correcteur de champ monté sur le porte-oculaire et miroir secondaire.
 hacienda_des_etoiles_12.jpg
 
 Les abris des télescopes remote au fond et du Dobson 520 devant, vus depuis mon site d'observation.
 hacienda_des_etoiles_13.jpg
 
 L'abri historique du Célestron 14, malheureusement en panne.
 Je range là mon télescope Dobson Strock 254.
 hacienda_des_etoiles_14.jpg
 
 La chienne doberman, Nina, heureusement affectueuse, mais hyper-active et joueuse.
 hacienda_des_etoiles_15.jpg
 
 Les abris des télescopes remote au fond et du Dobson 520 devant.
 hacienda_des_etoiles_16.jpg
 
 Les chalets vus depuis la colline de l'observatoire.
 hacienda_des_etoiles_17.jpg
 
 Raymond nous montre le Dobson de 520 disponible à la location, un Dobson Factory, comme le mien de 508.
 hacienda_des_etoiles_18.jpg
 
 A gauche un chalet pour les clients, à droite la salle commune.
 hacienda_des_etoiles_21.jpg
 
 L'écurie pour l'ânesse Nénette et la cave à fromages.
 hacienda_des_etoiles_23.jpg
 
 Dans le lit du ruisseau tari, devant l'écurie, un oiseau non identifié.
 hacienda_des_etoiles_24.jpg
 
 Le lit du ruisseau tari, l'eau est captée plus en amont désormais pour alimenter le site.
 hacienda_des_etoiles_26.jpg
 
 hacienda_des_etoiles_27.jpg
 hacienda_des_etoiles_28.jpg
 
 Le chalet à une chambre où j'avais logé lors d'un précédent séjour, en 2013.
 Abîmé par un gardien indélicat, il est en réfection.
 hacienda_des_etoiles_29.jpg
 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Encore une belle nuit riche de découvertes et de beaux dessins :)

Et merci pour la visite du site ;)

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Xavier,

 

encore un beau reportage !

Mention spéciale me concernant pour les 2 globulaires, et alpha du Centaure !

Je ne peux commenter ces objets du sud, ne les connaissant pas

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci de votre passage.

 

NGC6752 du Paon peut clairement rivaliser avec M13.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 4/17/2019 à 22:00, ALAING a dit :

Et merci pour la visite du site

Visite partielle, comme l'indique le numéro 1.

 

La suite dans les prochains et bientôt derniers CROAs de ce voyage.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ahhh, naaannn, pas déjà la fin (vieille rengaine de quand j'avais 10 ans et que le film de la dernière séance à la TV était clôturé par Monsieur Eddy). :o

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore un joli reportage, j'aime en particulier les dessins avec plusieurs galaxies dans le champ.

Vous avez drôlement rentabilisé le séjour en termes d'obs...

 

Fred.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 19/04/2019 à 16:00, fred-burgeot a dit :

Encore un joli reportage, j'aime en particulier les dessins avec plusieurs galaxies dans le champ.

Vous avez drôlement rentabilisé le séjour en termes d'obs...

 

Certes, ce n'est pas souvent qu'on y va, et pour ma part je prépare le programme d'observation pour en profiter un max et ne pas perdre de temps.

 

Mais j'ai eu une sueur froide en montant le télescope, heureusement 2 soirs plus tôt que prévu et sous un ciel couvert :

après avoir remis un peu de colle dans l'intérieur des trous de fixation des tubes Serrurier côté primaire, car ils commençaient à s'évaser, je me suis rendu compte que j'avais oublié de les repercer au diamètre 6.

Heureusement Raymond avait une perceuse pas loin.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now